Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens

19 nov. 2008 16h40 HE

Discours du Trône : des mesures pertinentes pour le Canada durant la crise économique mondiale

Un organisme commun de réglementation des valeurs mobilières qui s'impose

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 19 nov. 2008) - L'Association des banquiers canadiens (ABC) soutient pleinement l'engagement du gouvernement fédéral envers un organisme commun de réglementation des valeurs mobilières au Canada, comme il a été annoncé aujourd'hui dans le discours du Trône. Cette mesure, alliée à d'autres récentes initiatives pour faciliter les marchés du crédit au Canada, indique que le gouvernement poursuit l'adoption d'une approche appropriée et pondérée pour faire face à la situation économique mondiale.

" Il y a toujours eu de bonnes raisons de créer un organisme commun de réglementation des valeurs mobilières, mais la récente crise internationale des marchés financiers a rendu ces réformes encore plus cruciales, a déclaré Nancy Hughes Anthony, présidente et chef de la direction de l'ABC. Ce passage à un organisme commun de réglementation des valeurs mobilières améliorera l'efficacité, augmentera la confiance envers nos marchés des capitaux et renforcera notre capacité de réagir aux changements rapides des marchés financiers. Nous tirons de l'arrière à un moment où nous pouvons le moins nous le permettre. "

Une recherche menée par l'ABC a révélé que les investisseurs individuels à l'extérieur de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et de l'Ontario sont limités dans leur capacité de participer à un premier appel public à l'épargne. Elle a aussi indiqué qu'un passage à un organisme commun de réglementation des valeurs mobilières réduirait le coût de mobilisation des capitaux, fardeau disproportionné pour les petites et moyennes entreprises.

" Nous félicitons le gouvernement fédéral de l'orientation qu'il prend afin d'adopter un organisme commun de réglementation des valeurs mobilières au Canada, a affirmé Mme Hughes Anthony. Lorsque les organismes internationaux de réglementation des valeurs mobilières se réunissent pour faire face à cette crise économique, le Canada a besoin d'une voix unique à cette table. Notre système de réglementation fragmenté est déphasé par rapport au reste du monde, et il est temps de passer au 21e siècle. "

On peut obtenir plus d'information sur la recherche de l'ABC dans le mémoire qu'elle a présenté en juillet 2008 au Groupe d'experts sur la réglementation des valeurs mobilières, au lien suivant : www.cba.ca/fr/section.asp?fl=4&sl=269&tl=278&docid.

L'Association des banquiers canadiens représente 51 banques au Canada, les filiales et les succursales de banques étrangères y exerçant des activités et leurs 257 000 employés. Elle formule des recommandations à l'appui de politiques publiques efficaces et efficientes en matière bancaire, et favorise une meilleure compréhension de ce secteur et de son importance pour les Canadiens et l'économie canadienne.

Renseignements