Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

14 juin 2010 16h40 HE

Discussions sur la réforme des pensions à l'I.-P.-E. : Quelques progrès, mais il y a tant à faire

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 juin 2010) - Les ministres des Finances du Canada font un pas dans la bonne direction en ce qui concerne la réforme des pensions, mais les mesures qu'ils proposent sont encore trop modestes, selon l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada.

Les idées proposées par le ministre fédéral des Finances Jim Flaherty – une légère augmentation des cotisations au Régime de pensions du Canada (RPC), l'amélioration des connaissances financières des Canadiens, la promotion de mesures visant à aider le secteur privé et les travailleurs autonomes à obtenir de meilleurs régimes de retraite – s'inscrivent comme autant d'éléments d'une solution globale. Elles ne permettent toutefois pas de régler la question pressante de la sécurité de la retraite pour tous les travailleurs canadiens, les retraités actuels et à venir.

Selon la vice-présidente de l'Institut Shannon Bittman, « ces mesures démontrent que le gouvernement se soucie quelque peu des besoins des Canadiens moyens, et nous le saluons pour sa recommandation de changer le système obligatoire de revenu de retraite, mais nous sommes d'avis qu'avec une « modeste augmentation des cotisations au RPC » on ne va pas assez loin, ni assez vite. Plus le gouvernement s'attarde à prendre des mesures convaincantes, plus la solution coûtera cher », d'ajouter Bittman.

« Les baby-boomers prendront leur retraite en des nombres jamais égalés dans un avenir proche et si nous n'agissons pas de manière plus décisive dès aujourd'hui, nous pourrions vivre une crise des pensions demain, qui obligerait le gouvernement à augmenter de manière substantielle son financement des programmes sociaux dans le but de prévenir le glissement des retraités canadiens sous le seuil de la pauvreté. La prochaine génération ne devrait pas avoir pour héritage des impôts élevés et une dette écrasante. »

L'Institut demeure engagé à collaborer avec le gouvernement en vue d'étudier et de mettre en œuvre les mesures nécessaires visant à garantir à tous les Canadiens une retraite en toute quiétude.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente quelque 57 000 professionnels du secteur public canadien.

Renseignements

  • Pierre Villon
    613-228-6310, poste 2228, ou 613-794-9369 (cell.)