Institut et hôpital neurologiques de Montréal (le Neuro)

Institut et hôpital neurologiques de Montréal (le Neuro)

10 juin 2009 12h31 HE

Don de 500 000 $ au Neuro : Création de la première Bourse postdoctorale Banque Nationale pour la recherche sur les cellules souches

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 10 juin 2009) – L'Institut et hôpital neurologiques de Montréal (le Neuro) et le programme de thérapeutique expérimentale (PTE) sont reconnaissants à Banque Nationale Groupe financier de son don de 500 000 $ à la campagne « L'avenir en tête » qui permettra de créer la bourse de recherche postdoctorale Banque Nationale en thérapeutique expérimentale. Cette bourse servira à financer un projet novateur de recherche qui fera avancer les connaissances sur les mécanismes des maladies neurologiques et contribuera au développement de nouvelles thérapies pour des maladies telles que l'ataxie, l'Alzheimer et le Parkinson.

« Depuis 75 ans, le Neuro est reconnu pour sa conception et sa mise en œuvre de programmes cliniques et de recherche innovants, comme le programme de thérapeutique expérimentale, qui visent à trouver des réponses à des questions concernant le développement, l'évolution et le traitement de maladies et troubles neurologiques », a souligné David R. Colman, Ph. D., directeur du Neuro. « Disposer de financement privé pour attirer des stagiaires de premier plan se révèle indispensable; nous rendons donc hommage à Banque Nationale Groupe financier pour son soutien exceptionnel. »

« Le généreux don du Groupe financier au programme de thérapeutique expérimentale du Neuro accroît notre capacité à examiner des besoins cliniques restant à satisfaire en appliquant des découvertes en recherche fondamentale au développement de thérapies sûres et efficaces », a indiqué le Dr Amit Bar-Or, directeur du PTE.

Cette année, la bourse est attribuée à la Québécoise Isabelle Thiffault, Ph. D. Il s'agit d'une candidate de première classe dont le début de carrière et les réussites scolaires incarnent l'excellence. Elle a obtenu son baccalauréat en biologie médicale de l'Université du Québec à Trois-Rivières (2001) et sa maîtrise en génétique humaine de l'Université McGill (2004). Elle a obtenu son doctorat au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM-Notre-Dame) où elle a mené des travaux sur le clonage et la caractérisation de deux gènes mutés responsables de deux nouvelles formes d'ataxies récessives plus fréquentes dans la population canadienne-française. 

Au Neuro, en collaboration avec un scientifique de grande renommée, Eric Shoubridge, Ph. D., Isabelle Thiffault travaillera dans les domaines les plus avant-gardistes et les plus radicaux de la recherche sur les cellules souches, c'est-à-dire avec les cellules souches pluripotentes induites (dites IPS), qui lui serviront de modèle d'étude des troubles métaboliques causés par des mutations de l'ADN et la dysfonction mitochondriale. Les mitochondries sont les centrales énergétiques qui alimentent les cellules. Un dommage causé aux mitochondries ou un mauvais fonctionnement de celles-ci sont des facteurs déterminants dans plus de 40 types de troubles métaboliques et jouent peut-être même un rôle dans des maladies telles que l'Alzheimer et le Parkinson, ainsi que dans d'autres maladies génétiques répandues au Québec. Cette technologie révolutionnaire des cellules souches sera perfectionnée en tant que modèle d'étude des pathologies et afin d'éprouver les nouvelles thérapies. La génération de ce type de cellules souches, importantes en recherches et en tant que thérapies potentielles, a été désignée comme étant un avancement primordial pour les recherches sur les cellules souches, car elle permet aux chercheurs de se procurer des cellules souches sans recourir aux embryons, méthode des plus controversées.

La bourse de recherche postdoctorale Banque Nationale en thérapeutique expérimentale permettra au Neuro de recruter parmi les scientifiques les plus brillants au monde et les plus motivés à poursuivre une carrière en médecine universitaire. Les nouveaux boursiers apportent de nouvelles idées et perspectives et il est certain qu'un départ productif, si tôt dans leur carrière, multiplie de façon exponentielle leurs incidences sur l'avenir de la science médicale. Un des objectifs principaux de la bourse de recherche postdoctorale Banque Nationale est l'accélération de la recherche translationnelle. Les montants mis à la disposition d'Isabelle Thiffault et de ses recherches feront avancer la science des IPS et pourraient ouvrir la voie à de nouveaux traitements pour les troubles neurologiques, en utilisant des cellules spécifiques à certains patients.

Le programme de thérapeutique expérimentale (PTE) du Neuro
Le programme de thérapeutique expérimentale (PTE), que dirige le Dr Amit Bar-Or, soutient et favorise la recherche translationnelle, c'est-à-dire du laboratoire au chevet du malade, afin d'accélérer le développement et l'évaluation de nouvelles thérapies destinées à arrêter et à terme à supprimer les incapacités engendrées par la maladie neurologique. Le PTE intègre de la recherche fondamentale au Neuro et ailleurs, et de rigoureuses études sur la maladie neurologique, ce qui donne la possibilité d'intégrer et d'améliorer encore plus les missions universitaire et clinique du Neuro. Pour plus de renseignements, veuillez visiter www.mcgill.ca/etp/

L'Institut et hôpital neurologiques de Montréal
Nous célébrons nos 75 ans
L'Institut et hôpital neurologiques de Montréal (le Neuro) est un centre médical d'enseignement unique, spécialisé en neuroscience. Le Neuro est un centre de recherches et d'enseignement au sein de l'université McGill et constitue la pierre d'assise de l'Hôpital neurologique du Centre universitaire de santé McGill. Fondé en 1934 par le Dr Wilder Penfield, neurochirurgien de renom, le Neuro est reconnu à l'échelle internationale pour son intégration de la recherche, des soins prodigués aux patients avec compassion et de la formation spécialisée, tous des éléments essentiels au progrès des sciences et de la médecine. Les chercheurs du Neuro sont des chefs de file mondiaux en neuroscience cellulaire et moléculaire, en imagerie cérébrale, en neuroscience cognitive et en ce qui a trait au traitement de l'épilepsie, de la sclérose en plaques et des troubles neuromusculaires, ainsi qu'aux recherches qui s'y rapportent. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.mni.mcgill.ca.

Renseignements