ALLIANCE STRATEGIQUE INNUE

26 nov. 2009 23h59 HE

Droits territoriaux au Labrador: L'Alliance innue passe à l'action et prend d'assaut le Parlement d'Ottawa

OTTAWA, le 26 nov. - Une importante délégation composée de cinq Chefs innus et d'une soixantaine d'aînés s'est déplacée du Nord du Québec à Ottawa, aujourd'hui, pour dénoncer la négation injustifable de leurs droits sur le territoire du Labrador (Terre-Neuve). "Les frontières provinciales sont celles des gouvernements, pas les nôtres. Nos droits au Labrador ne peuvent pas être niés du simple fait que nous vivons à l'ouest d'une ligne imaginaire n'ayant aucune signification pour nous", a déclaré le Chef de Matimekush-Lac John, Real McKenzie, s'exprimant au nom de ses collègues Chefs de Pessamit, Raphaël Picard, de Uashat mak Maniutenam, Georges-Ernest Grégoire, d'Unamen Shipu, Georges-C.S. Bacon, et d'Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho.

Les Chefs de l'Alliance stratégique innue dénoncent particulièrement l'inaction du gouvernement fédéral contre les empiétements sévères sur leurs droits territoriaux depuis une récente entente entre le gouvernement de Terre-Neuve et deux communautés innues du Labrador. "Nous venons rappeler au gouvernement son obligation de fiduciaire de protéger nos droits et d'obliger les gouvernements provinciaux à reconnaître les droits des Autochtones, peu importe où ces Autochtones habitent", ont déclaré les Chefs.

Depuis des temps immémoriaux, les Innus sont associés aux territoires nordiques du nord-est canadien, le Nitassinan. Pendant des siècles, les Innus ont parcouru et contrôlé ce territoire... jusqu'à l'imposition de frontières par les gouvernements non-autochtones.

Récemment, le gouvernement de Terre-Neuve a conclu une Entente tripartite nommée Tshash Petapen entre la province, Innu Nation (organisme représentant deux communautés vivant au Labrador) et Energy Corporation of Newfoundland and Labrador. Cette entente ne prend aucunement en compte les droits des Innus vivant au Québec, même s'ils possèdent des droits sur les territoires concernés. Face à cet abus inacceptable envers leurs droits, les Innus ont tenté à plusieurs reprises de faire entendre leurs voix. Aucune réponse; ni de la part du gouvernement de Terre-Neuve, ni de la part du ministre des Affaires indiennes du Canada qui n'a même pas daigné répondre aux lettres que les Chefs lui ont envoyées.

Les Chefs et les aînés innus sont aussi très inquiets face à une éventuelle conclusion de traité entre Innu Nation, le gouvernement de Terre-Neuve et le gouvernement fédéral. Ils contestent également la gestion des ressources fauniques (notamment à l'égard de la chasse au caribou) pratiquée par le gouvernement terre-neuvien.

Après plusieurs appels restés sans réponses, les Chefs innus ont décidé de ne pas demeurer les bras croisés pendant que leurs droits sont bafoués. Ils demandent une action immédiate du gouvernement fédéral afin d'empêcher tout empiétement sur leurs droits. Il lui demande notamment de refuser toute entente au Labrador qui n'aurait pas été négociée avec tous les Innus y possédant des droits. À défaut de quoi, les cinq Chefs avertissent qu'ils devront utiliser d'autres moyens pour protéger et défendre leurs droits.

La délégation ainsi que les cinq Chefs seront présents lors de la période de question du Parlement du Canada en après-midi. Ils seront alors disponibles pour des entrevues sur place. Les Chefs sont également disponibles en tout temps pour des entrevues en personnes ou téléphoniques.


À propos de l'Alliance stratégique innue


L'Alliance stratégique innue regroupe les Chefs des communautés d'Ekuanitshit, Matimekush-Lac John, Pessamit, Uashat mak Maniutenam et Unamen Shipu, représentant environ 10 000 personnes, soit 70 % des membres de la nation innue vivant au Québec. L'Alliance stratégique a pour objet de permettre aux parties de défendre de manière convergente leurs droits et intérêts communs, ainsi que d'initier des interventions conjointes de tous genres afin d'atteindre des résultats politiques, économiques et judiciaires.

Renseignements