Bombardier Aéronautique
TSX : BBD.A
TSX : BBD.B

Bombardier Aéronautique

18 mai 2011 07h00 HE

EBACE 2011 : Bombardier Aéronautique publie ses prévisions annuelles sur le marché des avions

- Les Prévisions de marché des Avions d'affaires sur 20 ans, de 2011 à 2030, font état de 24 000 livraisons, soit des revenus de 626 milliards $US pour l'ensemble du marché

- Les Prévisions de marché des Avions commerciaux sur 20 ans, de 2011 à 2030, font état de 13 100 livraisons pour le marché des avions de 20 à 149 places, d'une valeur de près de 639 milliards $US

GENEVE, SUISSE--(Marketwire - 18 mai 2011) - Bombardier Aéronautique a publié aujourd'hui ses prévisions annuelles relatives aux marchés des avions d'affaires et commerciaux.

Bien que tant les avions d'affaires que les avions commerciaux aient subi les contrecoups de la récession, les indicateurs du secteur des avions d'affaires montrent une tendance à la hausse et le marché des avions commerciaux commence à voir le début d'une reprise. La Chine, l'Inde et d'autres régions émergentes mènent la reprise de l'industrie mondiale et devraient représenter une importante part des commandes de l'industrie, tant sur le marché des avions d'affaires que sur celui des avions commerciaux.

" En 2011, nous marquons le 25e anniversaire de notre entrée dans l'industrie aéronautique et l'innovation est un facteur clé de notre réussite depuis un quart de siècle ", a déclaré Guy C. Hachey, président et chef de l'exploitation, Bombardier Aéronautique. " Nous avons confiance en notre avenir et, à mesure que le marché continue de reprendre, nous nous appuyons sur notre solide engagement en matière d'innovation et nous renforçons notre position de chef de file de l'aviation commerciale et de l'aviation d'affaires. "

" En restant axés sur le développement de nouveaux produits – comme les avions Learjet 85 et CSeries, le poste de pilotage Global Vision et les biréacteurs d'affaires Global 7000 et Global 8000, lancés récemment – et en livrant avec succès des produits qui répondent aux besoins de nos clients – comme l'avion CRJ1000 NextGen – nous serons plus à même d'émerger de la récession à l'avant-garde de notre industrie ", a ajouté Mairead Lavery, vice-présidente, Stratégie et développement des affaires et ingénierie financière, Bombardier Aéronautique.

Prévisions du marché des avions d'affaires

Pendant la période de 20 ans de 2011 à 2030, Bombardier Avions d'affaires prévoit un retour à une croissance soutenue pour le marché des avions d'affaires, où les constructeurs devraient livrer un total de 24 000 avions d'affaires dans tous les segments où Bombardier livre concurrence*, ce qui représentera des revenus totaux d'environ 626 milliards $** pour l'industrie. Pour la période de 10 ans de 2011 à 2020, on s'attend à 10 000 livraisons d'une valeur de 260 milliards $ et, pour la période de 10 ans de 2021 à 2030, à 14 000 livraisons d'une valeur de 366 milliards $.

Le redressement du ratio nouvelles commandes sur revenus dans l'industrie des avions d'affaires est un indice positif dénotant que le marché a passé un moment critique et prend de l'élan. Bien que les livraisons de l'industrie ne semblent pas devoir s'améliorer de façon significative en 2011, les indicateurs clés montrent une tendance à la hausse et on s'attend à ce que les livraisons des avions d'affaires continueront à croître en 2012. De plus, avec une clientèle des avions d'affaires qui s'accroît – surtout dans les économies à forte croissance – Bombardier prévoit que l'Amérique du Nord, l'Europe et la Chine seront les trois marchés les plus actifs dans le futur et qu'ils généreront le plus de revenus dans les 20 prochaines années.

Dans un contexte concurrentiel sans cesse plus intense, Bombardier a maintenu sa position de chef de file pendant les phases initiales de reprise du marché des avions d'affaires, avec 107 commandes nettes pour l'exercice financier terminé le 31 janvier 2011 – plus qu'aucun de ses concurrents. Sur cette note positive, Bombardier restera axée sur le renforcement de sa position de chef de file du marché en continuant d'investir dans ses nouveaux programmes : les avions Learjet 85, Global 7000 et Global 8000 et le poste de pilotage Global Vision. Avec sa robuste gamme de produits, son engagement envers le soutien de la clientèle et le maintien de sa vision de développement des produits, Bombardier entend profiter de la croissance escomptée du marché à long terme et continuer à ouvrir la voie dans l'aviation d'affaires.

Prévisions du marché des avions commerciaux

D'après les prévisions de Bombardier relatives au marché des avions commerciaux, la demande des avions commerciaux de 20 à 149 places devrait résulter en quelque 13 100 livraisons d'avions neufs au cours de la période de 20 ans allant de 2011 à 2030, soit une augmentation de 300 unités par rapport aux prévisions de l'an dernier. Cette demande prévue est estimée à approximativement 639 milliards $US.

L'intérêt mondial pour une technologie de dernière génération assurant des gains d'efficacité d'exploitation, le confort des passagers et un impact moindre sur l'environnement – combiné à la croissance économique attendue dans les marchés en développement – générera la demande dans les ventes d'avions commerciaux neufs.

Comme la demande de transport aérien est liée à la croissance économique, la reprise mondiale en cours se dénote par un renforcement de la demande d'avions commerciaux neufs tant sur les marchés développés que sur les marchés émergents. Dans ces prévisions sur 20 ans, le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait croître en moyenne de 3,4 pour cent par année, en hausse de 0,2 points comparativement à la moyenne de 3,2 pour cent de l'an dernier.

Pour les marchés en développement, la croissance économique prévue dépasse largement la moyenne mondiale, ce qui présente des occasions de taille pour de nouvelles ventes d'avions. Ainsi, d'ici les 20 prochaines années, la demande d'avions commerciaux des marchés hors de l'Amérique du Nord et de l'Europe devrait augmenter considérablement. Par exemple, on prévoit que la flotte d'avions commerciaux de 20 à 149 places de la Chine deviendra la troisième en importance dans le monde, tout juste derrière celles de l'Europe et des États-Unis.

Source persistante de préoccupation dans l'industrie, la hausse et la volatilité des coûts du pétrole créent de l'incertitude dans les activités de planification de nombreuses sociétés aériennes. Avec les changements politiques survenant dans beaucoup de pays producteurs de pétrole et les récents événements climatiques comme le tremblement de terre et le tsunami au Japon, la demande mondiale de transport aérien a ralenti à court terme. Cependant, à long terme, le prix du pétrole incitera les transporteurs à accélérer le retrait des avions plus anciens et moins efficaces, accroissant la demande d'avions dotés de technologies nouvelles et plus économes en carburant.

Le passage des exploitants à des avions modernes aux faibles coûts d'exploitation sera également stimulé par la pression soutenue des coefficients d'occupation et les priorités mondiales en matière d'écoresponsabilité.

Les prévisions de Bombardier sur 20 ans continuent de témoigner de la tendance vers des avions commerciaux de plus grande capacité. Les livraisons prévues de Bombardier par segment s'établissent comme suit :

  • De 20 à 59 places : 300 nouveaux avions, évalués à 6,5 milliards $;
  • De 60 à 99 places : 5 800 nouveaux avions, évalués à 208,6 milliards $;
  • De 100 à 149 places : 7 000 nouveaux avions, évalués à 423,7 milliards $;

En outre, plus de la moitié de la flotte d'avions commerciaux existante sera remplacée d'ici 20 ans en raison de son obsolescence technique et la majorité de ces remplacements touchera la catégorie des avions de 100 à 149 places.

La livraison de trois gammes d'avions commerciaux distinctes restera à la base du plan stratégique de Bombardier. La gamme des biturbopropulseurs Q400 NextGen et celle des biréacteurs CRJ NextGen seront destinées au marché de l'aviation régionale, tandis que la gamme des avions CSeries sera destinée au segment des grandes lignes et à celui des transporteurs à bas prix. Ces trois gammes d'avions présentent une empreinte environnementale réduite, de faibles coûts d'exploitation, un confort exceptionnel pour les passagers et une grande polyvalence opérationnelle – le tout assurant une valeur significative pour les clients de Bombardier.

Bombardier Services à la clientèle procure une expérience client extraordinaire

Le portefeuille exhaustif d'avions d'affaires et commerciaux de Bombardier, en tête de l'industrie, et la priorité que l'avionneur accorde à l'expérience client extraordinaire sont le pivot de ses efforts pour dépasser les exigences élevées de ses clients des avions d'affaires et commerciaux et resteront au centre de l'expansion de sa croissance.

Aspirant à devenir le chef de file pour la satisfaction de la clientèle sur le marché des services à l'aviation, Bombardier Services à la clientèle place toujours la barre plus haut dans le secteur crucial de l'entretien des avions et du soutien.

À cette fin, Bombardier Services à la clientèle a établi une nouvelle norme dans l'industrie en matière d'excellence du soutien à la clientèle. Cela comprend des projets d'amélioration de sa stratégie pour les pièces sans défaut constaté – une garantie de satisfaction de premier ordre dans l'industrie – et l'expansion du service PartsExpress de Bombardier au Moyen-Orient. De plus, la Société stimulera les capacités de son centre de service en propriété exclusive de Schiphol à Amsterdam et accroîtra son soutien en priorité AOG (avions cloués au sol) en Europe.

De plus, dans la poursuite de l'application de sa stratégie d'expansion du soutien à la clientèle, Bombardier a récemment annoncé un important accroissement de ses services après-vente en Chine avec la mise en place d'un nouveau bureau de soutien régional et dépôt de pièces à Hong Kong, d'un nouvel établissement de maintenance en ligne à Jinan et d'un nouveau directeur du Développement des affaires basé à Beijing. La Société a également rehaussé son réseau de service en Amérique latine.

À propos de Bombardier

Entreprise d'envergure internationale dont le siège social est situé au Canada, Bombardier Inc. est un chef de file mondial en solutions de transport novatrices, dans les secteurs des avions commerciaux et avions d'affaires, ainsi que dans ceux du matériel et des systèmes de transport sur rail et services connexes. Ses revenus pour l'exercice clos le 31 janvier 2011 s'élevaient à 17,7 milliards $ et ses actions se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). Bombardier fait partie des entreprises composant les indices de durabilité Dow Jones Sustainability World et Dow Jones Sustainability North America. Pour plus d'information, vous pouvez consulter le site www.bombardier.com ou nous suivre sur Twitter @BombardierInc.

Notes à l'intention des rédacteurs

Suivez @Bombardier_Aero sur Twitter pour obtenir les dernières nouvelles et mises à jour de Bombardier Aéronautique.

Une présentation sur les prévisions de marché sera disponible dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web, à l'adresse : www.bombardier.com.

* La segmentation concurrentielle de Bombardier comprend les catégories des avions légers, intermédiaires et à large fuselage, mais exclut les avions ultra-légers et les grands avions de ligne d'entreprise.

** Les valeurs unitaires sont fondées sur les prix courants 2010 publiés dans B&CA Magazine, exprimés en $US.

Bombardier, CRJ, CRJ1000, CSeries, Global 7000, Global 8000, Global Vision, Learjet 85, NextGen, PartsExpress et Q400 sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, qui peuvent comprendre, sans s'y limiter, des déclarations portant sur nos objectifs, nos cibles, nos buts, nos priorités et nos stratégies, notre situation financière, nos croyances, nos perspectives, nos projets, nos plans, nos attentes, nos estimations et nos intentions; les perspectives de la conjoncture économique et de la conjoncture commerciale, les perspectives et les tendances de l'industrie; la croissance prévue de la demande de produits et de services; le développement de produits, y compris la conception, les caractéristiques, la capacité ou la performance prévues; les dates prévues ou fixées de la mise en service de produits et de services, des commandes, des livraisons, des essais, des délais, des certifications et de l'exécution des projets en général; notre position en regard de la concurrence; et l'incidence prévue du cadre législatif et réglementaire et des procédures judiciaires sur notre entreprise et nos activités. Les énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme " pouvoir ", " prévoir ", " avoir l'intention de ", " estimer ", " planifier ", " entrevoir ", " croire ", " continuer ", la forme négative de ces termes, leurs variations, ou une terminologie semblable. De par leur nature, les énoncés prospectifs exigent que nous formulions des hypothèses et ils sont assujettis à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, de sorte que nos résultats réels de périodes futures pourraient différer de façon importante des résultats prévus. Bien que nous jugions nos hypothèses raisonnables et appropriées selon l'information à notre disposition, il existe un risque qu'elles ne soient pas exactes. Pour en savoir davantage sur les hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse, se reporter aux rubriques Énoncés prospectifs respectives des sections Bombardier Aéronautique et Bombardier Transport du rapport de gestion du rapport annuel de la Société pour l'exercice 2011.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de manière importante des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, notons les risques liés à la conjoncture économique, à notre contexte commercial (tels les risques liés à la situation financière de l'industrie du transport aérien et des principaux exploitants ferroviaires), à l'exploitation (tels les risques liés au développement de nouveaux produits et services, aux partenaires commerciaux, aux pertes découlant de sinistres et de garanties sur le rendement des produits, aux procédures réglementaires et judiciaires, à l'environnement, à notre dépendance à l'égard de certains clients et fournisseurs, aux ressources humaines, aux engagements à modalités fixes, et à la production et à l'exécution de projets), au financement (tels les risques liés aux liquidités et à l'accès aux marchés financiers, à certaines clauses restrictives de conventions d'emprunt, au financement en faveur de certains clients et à la dépendance à l'égard de l'aide gouvernementale) et au marché (tels les risques liés aux fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, à la diminution de la valeur résiduelle et à l'augmentation des prix des produits de base). Pour plus de détails, se reporter à la rubrique Risques et incertitudes de la section Autres. Le lecteur est prévenu que la présente liste de facteurs pouvant influer sur la croissance, les résultats et le rendement futurs n'est pas exhaustive et qu'il ne faudrait pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs décrits aux présentes reflètent nos attentes à la date du rapport de gestion de la Société et pourraient subir des modifications après cette date. À moins que nous n'y soyons tenus selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, nous nions expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés expressément par cette mise en garde.

Renseignements