SOURCE: Colombian Coffee Growers Federation

Colombian Coffee Growers Federation

06 juin 2013 20h00 HE

Ecomill®, une nouvelle technologie plus propre et plus efficace pour le traitement du café, est désormais disponible auprès des caféiculteurs colombiens

BOGOTA, COLOMBIE--(Marketwired - Jun 6, 2013) - Les caféiculteurs colombiens disposent d'une nouvelle technologie de lavage du café , qui est la plus la propre et la plus efficace jamais développée.

Ecomill(R), une technologie conçue par le Centre national de recherche sur le café (Cenicafé) et qui est sur le point d'obtenir un brevet de la Fédération nationale des caféiculteurs (FNC), réduit considérablement la consommation en eau et en énergie et élimine complètement la pollution dans les eaux usées lors des phases de dépulpage et de traitement.

La FNC et le Cenicafé cherchent constamment à innover et à apporter une technologie de pointe et respectueuse de l'environnement à la portée des caféiculteurs colombiens.

« Les trois différents modèles d'Ecomill(R), offrant la possibilité de laver 500, 1 500 et 3 000 kg par heure, permettent de laver le café par un processus de fermentation naturelle (ou en appliquant des enzymes pectinolytiques) utilisant entre 0,35 et 0,6 litre d'eau par kilogramme (l/kg) de café parche sec (cps) produit », a expliqué Carlos Oliveros, chercheur principal en ingénierie agricole au Cenicafé.

Ce niveau de consommation d'eau est négligeable par rapport au lavage en cuve par agitation manuelle, qui nécessite 4,2 litres d'eau par kilogramme de cps, au lavage dans des cuves à grande capacité avec pompes étanches (entre 6 et 9 l/kg de cps) et aux chaînes de lavage (20 l/kg de cps).

Ecomill(R) est une technologie qui est encore plus propre que Becolsub(R), elle-même déjà très propre, qui consomme entre 0,7 et 1 litre d'eau par kilogramme de cps, et qui a également été développée par le Cenicafé.

Du point de vue environnemental, Ecomill peut être utilisée pour produire du café doux avec une réduction de 100 % de la pollution générée par les eaux usées au cours du processus de lavage. Cela constitue également une avancée importante par rapport à Becolsub(R), qui réduit déjà la pollution de jusqu'à 90 %.

« Les déchets polluants générés par l'utilisation d'Ecomill sont facilement gérés par les caféiculteurs », a observé Carlos Armando Uribe, nouveau directeur technique de la Fédération.

« Cette technologie, disponible auprès des petits, moyens et grands producteurs, offre l'avantage de produire du café de manière durable et constitue une option pour les caféiculteurs face aux réglementations environnementales », a ajouté M. Uribe.

La technologie de pointe d'Ecomill peut être utilisée pour produire des cafés colombiens de qualité standard pour l'exportation, ainsi que des cafés de spécialité (grains de très haute qualité).

Les progrès environnementaux réalisés par Ecomill(R) par rapport aux technologies précédentes sont particulièrement importants au moment où la sensibilisation mondiale à l'environnement est en hausse, de même que la demande pour des produits agricoles durables, y compris le café.

« La consommation de café durable -- ou de café qui est produit en harmonie avec l'environnement -- augmente dans le monde entier de près de 60 % chaque année. Ecomill aide les caféiculteurs à obtenir une valeur ajoutée en produisant du café durable au cours d'une étape de l'importance du processus de lavage, réduisant considérablement l'empreinte écologique du traitement du café », a déclaré M. Uribe.

À propos de la Fédération des caféiculteurs colombiens (FNC)
La FNC est une organisation à but non lucratif fondée en 1927 qui représente plus de 500 000 familles de caféiculteurs. Considérée comme l'une des plus importantes organisations rurales au monde, sa mission consiste à améliorer le bien-être et la qualité de vie des producteurs de café colombiens. Dans le cadre de ses programmes Sustainability that Matters(R) (la durabilité qui compte), la FNC a développé une politique de durabilité complète qui inclut des initiatives productives, sociales et environnementales. Elle développe par ailleurs des recherches scientifiques, des transferts de technologie et des processus sociaux et industriels, soutenant la production et la commercialisation du café colombien. Pour tout complément d'information, rendez-vous à l'adresse : www.federaciondecafeteros.org -- www.cafedecolombia.com

Renseignements