Ecopia BioSciences Inc.
TSX : EIA

Ecopia BioSciences Inc.

12 déc. 2006 14h39 HE

Ecopia franchit trois étapes importantes en matière de propriété intellectuelle

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 12 déc. 2006) - Ecopia BioSciences Inc. (TSX:EIA) a le plaisir d'annoncer qu'elle a franchi trois étapes importantes dans la consolidation de son patrimoine de propriété intellectuelle. Un brevet canadien et deux Avis d'acceptation, un aux Etats-Unis et un au Canada, ont été émis récemment pour ECO-4601, le médicament candidat anticancéreux principal de la Société.

"Ces trois événements représentent un jalon important dans la réalisation de la stratégie caractérisant le patrimoine en matière de brevet qu'Ecopia a bâti autour de ECO-4601, composé pour lequel un essai clinique de Phase I est présentement en cours" a déclaré M. Pierre Falardeau, Ph.D., Président et chef de la direction d'Ecopia. "Ce patrimoine de propriété intellectuelle appuiera le développement de ECO-4601 quant à sa mise en marché rapide pour des indications telles que le gliome et les tumeurs au pancréas ainsi que pour des indications plus larges en oncologie. De plus, ces brevets protègeront l'utilisation des composés démontrant un fort potentiel thérapeutique et qui sont développés dans le cadre de notre programme d'analogues" a-t-il ajouté.

L'Avis d'acceptation reçu récemment de la part du United States Patent and Trademark Office pour la demande de brevet américain No 10/951 436, visant le brevet intitulé Farnesyl Dibenzodiazepinones and Methods of Treating Cancer Using Same, procurera à la Société des droits exclusifs aux Etats-Unis quant à l'utilisation de son médicament candidat anticancéreux principal dans le traitement du cancer du cerveau.

Le brevet canadien No 2 511 750, qui s'intitule Analogues de Dibenzodiazepinone, procédés pour leur production et pour leur utilisation comme produits pharmaceutiques, émis par l'Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC), procure à Ecopia des revendications liées à la composition de matière d'un grand nombre de molécules dont les structures s'apparentent à celles de ECO-4601. Finalement, un Avis d'acceptation pour la demande de brevet d'Ecopia No 2 466 340, intitulée Farnesyle dibenzodiazepinone, méthodes de production dudit composé et utilisation comme produit pharmaceutique, fut également émis par l'OPIC. La demande revendique la composition de matière de ECO-4601, les méthodes de production du médicament ainsi que son utilisation en tant que composition pharmaceutique.

Les demandes de brevet relatives à ces demandes et déposées à l'étranger ont été octroyées ou sont en instance dans de nombreuses juridictions.

A propos d'Ecopia

Ecopia découvre de nouveaux traitements contre le cancer à partir de microorganismes, qui représentent l'une des sources les plus riches en médicaments. La Société concentre présentement ses efforts à l'avancement de son composé le plus important, ECO-4601, à travers les différents stades de son essai clinique de Phase I. ECO-4601 est une nouvelle molécule de petit poids moléculaire qui traverse la barrière hémato-encéphalique et qui inhibe de manière significative la croissance de tumeurs dans le cerveau et d'autres formes de cancers dans des modèles xénogreffés. Tout comme des chimiothérapies bien connues telles la doxorubicine et la mitomycine C, ECO-4601 provient d'un microorganisme que l'on retrouve dans le sol. Toutefois, contrairement à ces médicaments qui furent découverts il y a de cela plusieurs décennies, ECO-4601, qui est le fruit d'une plate-forme de découverte unique en son genre, la technologie DECIPHER®, représente une nouvelle classe chimique à partir de laquelle plusieurs analogues sont synthétisés.

Les actions d'Ecopia sont inscrites à la Bourse de Toronto (symbole : EIA).

Pour de plus amples informations sur Ecopia, veuillez consulter le site Web de la Société à l'adresse suivante : www.ecopiabio.com.

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives qui reflètent les vues actuelles de la Société à l'égard d'événements futurs. La déclaration prospective ayant trait à l'octroi à Ecopia des revendications liées à la composition de matière d'un grand nombre de molécules dont les structures s'apparentent à celles de ECO-4601 est basée sur l'octroi du brevet canadien No 2 511 750. La déclaration prospective concernant l'octroi possible de brevets, basé sur les deux Avis d'acceptation émis pour la demande de brevet américain No 10/951 436 et la demande de brevet canadien No 2 466 340, l'obtention possible des droits exclusifs aux Etats-Unis liés à l'utilisation du médicament candidat anticancéreux principal de la Société pour traiter le cancer du cerveau et l'obtention possible des revendications liées à la composition de matière de ECO-4601 au Canada, les méthodes de production du médicament ainsi que son utilisation en tant que composition pharmaceutique, impliquent des risques et incertitudes. Les événements réels pourraient différer substantiellement de ceux projetés dans le présent communiqué et dépendent de nombreux facteurs, dont la disponibilité des mesures suivant l'octroi, les différences relatives aux lois et aux procédures entourant les brevets en vigueur dans les pays où la Société cherche à obtenir une protection, la capacité de la Société à financer ses activités futures de même que des répercussions de la situation économique. Les investisseurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux déclarations prospectives. Une description plus complète des risques et incertitudes auxquels la Société fait face est disponible dans le communiqué de presse d'Ecopia daté du 10 octobre 2006 concernant les faits saillants de l'exploitation et résultats financiers du troisième trimestre de 2006 et la Notice annuelle des résultats d'exploitation pour l'exercice 2005, disponibles au www.sedar.com.

Renseignements