Ecopia BioSciences Inc.
TSX : EIA

Ecopia BioSciences Inc.

15 nov. 2005 15h13 HE

Ecopia présente des données sur le cancer du sein et le cancer de la prostate lors du symposium de l'AACR-NCI-EORTC

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 15 nov. 2005) - Ecopia BioSciences Inc. (TSX:EIA) est heureuse d'annoncer qu'elle présente un poster scientifique démontrant que son composé prometteur, ECO-4601, a une activité in vivo contre le cancer du sein et le cancer de la prostate. Ce poster est présenté aujourd'hui à Philadelphie, Pennsylvanie dans le cadre de la conférence sur l'oncologie parrainée par l'American Association for Cancer Research (AACR), en collaboration avec le National Cancer Institute (NCI) et l'European Organisation for Research and Treatment of Cancer (EORTC). Ces données ont déjà été divulguées par voie de communiqué de presse le 17 mai 2005.

Des données supplémentaires incluses dans le poster, indiquent qu'une exposition de longue durée est nécessaire pour mettre en évidence l'efficacité de ECO-4601. "Cette caractéristique joue un rôle prépondérant dans l'élaboration de la Phase I des essais cliniques qui débutera sous peu. Durant ces essais, les patients seront exposés aux effets bénéfiques potentiels du composé qui sera administré de façon continue sur une période prolongée" a déclaré Pierre Falardeau, Ph.D., Président et chef de la direction d'Ecopia. "Le profil d'innocuité de ECO-4601 est tel qu'une exposition prolongée au composé ne pose pas de problème" a-t-il ajouté.

Une copie du poster est disponible sur le site Web de la Société (www.ecopiabio.com) sous la rubrique "Nouvelles - Publications scientifiques".

A propos d'Ecopia

Ecopia découvre de nouveaux traitements contre le cancer à partir de microorganismes provenant du sol, les actinomycètes, qui représentent l'une des sources les plus riches en médicaments. La Société concentre présentement ses efforts à l'avancement de son composé vedette, ECO-4601, vers les essais cliniques de phase I. ECO-4601 est une nouvelle petite molécule qui traverse la barrière hémato-encéphalique et qui inhibe de manière significative la croissance de tumeurs dans le cerveau et d'autres formes de cancers. Tout comme des chimiothérapies bien connues telles la doxorubicine et la mitomycine C, ECO-4601 provient de microorganismes que l'on retrouve dans l'environnement. Toutefois, contrairement à ces médicaments qui furent découverts il y a de cela plusieurs dizaines d'années, ECO-4601 représente une nouvelle classe chimique qui est le fruit d'une plate-forme de découverte unique en son genre : la technologie DECIPHER®. Les actions d'Ecopia sont inscrites à la Bourse de Toronto (symbole : EIA).

Pour de plus amples informations sur Ecopia, veuillez consulter le site Web de la Société à l'adresse suivante : www.ecopiabio.com.

Le présent communiqué de presse peut contenir des déclarations prospectives qui reflètent les vues actuelles de la Société à l'égard d'événements futurs. Ces déclarations, y compris les attentes quant au potentiel pharmaceutique de ECO-4601 chez l'homme, le potentiel pharmaceutique de ECO-4601 pour des indications spécifiques du cancer et les effets d'une exposition prolongée à ECO-4601 comportent des risques et incertitudes. Les événements réels pourraient différer substantiellement de ceux projetés dans le présent communiqué et dépendent de nombreux facteurs, dont les incertitudes liées aux hypothèses scientifiques ayant trait à la corrélation entre les données animales précliniques et les données cliniques chez l'homme, les incertitudes liées au processus réglementaire associé au développement de médicaments et la réussite en temps opportun des études et des essais cliniques, de même que des répercussions de la situation économique. Les investisseurs ne devraient pas accorder une confiance excessive aux déclarations prospectives. Le Rapport annuel de 2004 d'Ecopia fait état d'une analyse plus approfondie des risques et des incertitudes auxquels la Société fait face.

Renseignements