Conseil national de recherches Canada-CNRC

Conseil national de recherches Canada-CNRC

12 juil. 2011 16h30 HE

Edmonton devient le leader nord-américain en microscopie

Un partenariat canado japonais favorise la commercialisation et la recherche technologique

EDMONTON, ALBERTA--(Marketwire - 12 juillet 2011) - Grâce à une collaboration internationale, les entreprises canadiennes auront désormais accès à un microscope électronique à transmission à configuration unique, le premier en son genre à l'extérieur du Japon. Il s'agit de l'un des trois nouveaux microscopes dévoilés par l'Honorable Lynne Yelich, ministre d'État de la Diversification de l'économie de l'Ouest et l'Honorable Greg Weadick, ministre de l'Enseignement postsecondaire et Technologie Alberta, à l'ouverture officielle du Centre des produits Hitachi de microscopie électronique (HEMiC) à l'Institut national de nanotechnologie (INNT) à Edmonton.

« L'innovation est l'élément fondamental nécessaire à la croissance de notre économie. Ce projet permettra aux entreprises de tirer profit des avantages de la nanotechnologie », déclarait l'Honorable Lynne Yelich, ministre d'État de la Diversification de l'économie de l'Ouest. « Nous créerons ainsi davantage d'emplois et d'occasions d'affaires pour l'ensemble de nos communautés. »

Ce partenariat de 15 millions de dollars étend les capacités en microscopie électronique de l'INNT et aidera plus d'entreprises canadiennes à utiliser la nanotechnologie pour leurs produits et processus. En outre, ce partenariat avec Hitachi High Technologies favorisera le développement, l'évaluation et la commercialisation des innovations en microscopie de l'INNT.

Selon Greg Weadick, ministre de l'Enseignement postsecondaire et Technologie Alberta : « L'expertise de l'Alberta en matière de nanotechnologie est en pleine expansion à tous les niveaux, de la recherche à la commercialisation. Le Centre des produits Hitachi de microscopie électronique est une oasis technologique où des chercheurs chevronnés franchissent les frontières de la recherche de pointe, des entreprises développent des produits et des étudiants des cycles supérieurs utilisent les microscopes les plus perfectionnés. C'est le programme Alberta Innovates (l'Alberta innove) en pleine action. »

Pour célébrer ce partenariat novateur, le directeur de Hitachi High Technologies, le Dr Hidehito Obayashi, a voyagé du Japon au Canada pour se joindre aux ministres. La société, dont le siège social se trouve à Tokyo au Japon, a pour mission de fabriquer et de diffuser de la technologie de pointe.

« Le Centre témoigne de la relation étroite entre Hitachi et l'Institut national de nanotechnologie, » déclarait Ian Cotton, président de Hitachi High Technologies Canada. « Hitachi est fière de participer à l'ouverture du Centre; nous sommes impatients de mettre sur le marché dans un proche avenir des innovations développées ici. »

Ont contribué financièrement à ce projet : Hitachi High Technologies Canada, Diversification de l'économie de l'Ouest Canada, Enseignement postsecondaire et Technologie Alberta, l'initiative Alberta Innovates – Technology Futures, l'Université de l'Alberta et le Conseil national de recherches du Canada.

Fiche d'information

Contributions du secteur public au Centre des produits Hitachi de microscopie électronique

Gouvernement du Canada 7,2 millions de dollars

  • Diversification de l'économie de l'Ouest Canada 3,4 millions de dollars*

  • Conseil national de recherches du Canada 3,8 millions de dollars

Gouvernement de l'Alberta 3,4 millions de dollars*

  • Enseignement postsecondaire et Technologie 1,7 million de dollars

  • Alberta Innovates – Technology Futures 1,7 million de dollars

Université de l'Alberta 1,5 million de dollars

*Entente de partenariat pour le développement économique de l'Ouest

Microscopes financés par ce projet

Le microscope électronique à transmission environnementale Hitachi H-9500 (MET-E) permet d'étudier les réactions chimiques d'échantillons en milieux liquides et gazeux. Parmi ses caractéristiques, citons notamment la possibilité de chauffer l'échantillon à des températures excédant 1 500 °C tout en l'exposant à des gaz diversifiés et l'étude d'échantillons liquides à des températures de plus de 300 °C.

Le microscope électronique à balayage Hitachi S-5500 (MEB) est l'un des SEM à plus haute résolution au monde. Il permet l'observation morphologique de structures quasi atomiques ou moléculaires de divers matériaux.

Le microscope à faisceau d'ions focalisé + MEB Hitachi NB5000 combine les capacités d'un microscope électronique à balayage à émission haute résolution (MEB) et d'une colonne à faisceau d'ions focalisé en un seul instrument. Des échantillons peuvent être simultanément tranchés par le faisceau d'ions focalisé et analysés par le MEB. Dans certains cas, on obtient des renseignements structurels et chimiques tridimensionnels à des échelles inférieures à 10 nanomètres de longueur.

L'Institut national de nanotechnologie (INNT) est le principal organisme canadien en matière de recherche et développement à l'échelle nanométrique. Établi en 2011, l'INNT est une initiative conjointe du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), de l'Université de l'Alberta, du gouvernement du Canada et du gouvernement de l'Alberta.

Renseignements