Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

18 oct. 2012 11h41 HE

Electricité : Les charges fictives dans votre maison

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 18 oct. 2012) - Les appareils électriques des ménages d'aujourd'hui sont munis de nombreuses caractéristiques utiles, comme les lumières à DEL, les minuteries, les horloges, les commandes à distance, les chargeurs de batteries intégrés et la réactivité instantanée. Toutefois, ces caractéristiques peuvent augmenter vos coûts d'électricité en contribuant à la charge fictive.

La charge fictive se définit comme la consommation d'électricité continue d'un appareil électrique, même lorsqu'il est éteint ou en mode veille. Le ménage nord-américain moyen possède parfois plus de 25 appareils qui utilisent le mode veille, dont les répondeurs, les radios réveille-matin, les électroménagers, les laveuses, les appareils de chauffage, les ordinateurs, les systèmes audios et vidéos et les consoles de jeux. L'énergie qu'ils consomment en mode veille peut représenter jusqu'à 10 pourcent de votre facture d'électricité. Le Lawrence Berkeley National Laboratory des États-Unis fait état que l'énergie consommée par les appareils en mode veille varie de moins d'un watt pour un chargeur de téléphone cellulaire à 80 watts pour un ordinateur non utilisé. Comme l'utilisation continue d'un watt correspond à un coût d'électricité annuel d'environ 1 $, on comprendra que vos coûts seront plus élevés selon le nombre et le type d'appareils que vous possédez.

BC Hydro estime qu'en réduisant à un watt la consommation en mode veille de tous les appareils et dispositifs du pays, l'économie correspondrait à la quantité d'électricité nécessaire pour alimenter 400 000 habitations. De plus, la réduction des émissions polluantes qui en découlerait correspondrait à la réduction entraînée par la fermeture d'une grande centrale alimentée au charbon. En réduisant les charges fictives dans sa maison, on peut économiser de l'argent et de l'énergie tout en réduisant les émissions de polluants associées à la production d'électricité.

Réduire les charges fictives

Il ya plusieurs façons de réduire les charges fictives dans votre maison.

Repérez les produits qui consomment de l'énergie de veille - les plus faciles à repérer sont ceux qui gardent une lumière allumée ou qui affichent une horloge numérique même lorsqu'ils sont éteints. Les chargeurs seront chauds au toucher, même si la batterie ou le dispositif n'est pas en train de se charger. Vous pouvez également acheter un wattmètre du commerce qui vous aidera à déterminer si vos appareils consomment de l'énergie lorsqu'ils sont éteints et, le cas échéant, combien ils en consomment.

Vous pouvez débrancher certains appareils que vous n'utilisez pas souvent, mais sachez alors qu'il faudra peut-être les recharger s'ils continuent à consommer de l'énergie de veille à partir d'une batterie interne.

Mettez les consoles de jeux, les ordinateurs et autres appareils semblables en mode d'économie d'énergie lorsque vous ne les utilisez pas.

Désactivez les minuteries des appareils que vous n'utilisez pas. C'est possible sur certains modèles.

Achetez une barre d'alimentation munie d'un protecteur de surtension qui vous permettra d'éteindre simultanément tous les appareils branchés. Vous n'aurez qu'à éteindre la barre d'alimentation avant de vous coucher ou lorsque les appareils ne sont pas utilisés. Vous pouvez aussi utiliser des minuteries pour éteindre ces appareils. Les « barres d'alimentation intelligentes » détectent la quantité d'énergie consommée par votre ordinateur et mettent hors tension tous les autres dispositifs branchés dans la barre lorsque l'ordinateur se met en mode veille. Tous les dispositifs redémarrent automatiquement lorsque l'écran de l'ordinateur est remis en fonction.

Les appareils sans fil consomment parfois plus d'énergie, qu'ils soient sur la charge ou en mode veille. Envisagez l'achat d'appareils avec fil, si possible.

Certains appareils ne peuvent être éteints pour des raisons de nécessité évidentes, comme des détecteurs de fumée, des thermostats programmables ou des systèmes d'alarme. Recherchez alors des produits homologués ENERGY STAR, car ils consomment de 30 à 65 pourcent moins d'énergie lorsqu'ils sont éteints, ou des produits qui n'utilisent pas de mode veille.

En planifiant bien les circuits électriques d'une nouvelle maison, il est possible de faire en sorte que les prises de courant qui desservent le matériel audio et vidéo ou les postes de travail informatisés puissent être mises hors tension à l'aide d'un seul interrupteur situé à un endroit pratique, à proximité de la porte principale ou de la chambre principale par exemple. Enfin, il existe des interrupteurs et des prises de courant à codes de couleurs qui vous indiquent quelles prises sont désactivées par l'interrupteur « maître ».

Depuis plus de 65 ans, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada et une source d'expertise fiable et objective dans ce domaine.

Renseignements

  • Pour obtenir des idées d'articles ou pour accéder
    à l'information de la SCHL :
    Groupe des relations avec les médias
    Bureau national de la SCHL
    613-748-2799
    media@cmhc-schl.gc.ca