EMERGIS INC.
TSX : EME

01 nov. 2006 06h30 HE

Emergis déclare ses résultats du troisième trimestre de 2006

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 1 nov. 2006) - Emergis inc. (TSX:EME)



- Produits d'exploitation de 43,3 M$, en hausse de 8 % par rapport au
T3 2005
- Croissance des produits d'exploitation en Santé de 25 % par rapport
au T3 2005
- BAIIA(1) de 9,2 M$, en hausse de 42 % par rapport au T3 2005
- BPA des activités poursuivies de 0,06 $
- Objectifs financiers pour 2006 mis à jour et orientation positive
donnée pour 2007


Emergis inc. (TSX:EME) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers non vérifiés de la période de trois mois terminée le 30 septembre 2006. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, à moins de mention contraire.

"Emergis a réalisé des progrès importants au chapitre de la performance financière comparativement à l'an dernier et nous prévoyons améliorer encore plus nos résultats financiers l'an prochain, a déclaré François Côté, président et chef de la direction d'Emergis. Nos activités en Santé continuent à croître et à fournir un solide apport aux résultats. Tout indique que la récente acquisition de DINMAR accélérera cette tendance."

"Nous avons continué d'investir dans l'entreprise au moyen de l'acquisition de compagnies et du développement de solutions et avons annoncé aussi quelques gains et renouvellements de contrats importants. Dans l'ensemble, nous avons connu un trimestre très solide en dépit de l'effet du caractère saisonnier de certaines activités sur nos revenus en Santé comme en Finance", a ajouté M. Côté.

Le bénéfice net lié aux activités poursuivies est de 5,1 M $ ou 0,06 $ par action comparativement à 0,1 M $ ou 0,00 $ par action au troisième trimestre de 2005. La hausse est attribuable surtout à une plus solide performance opérationnelle de la Société et à l'absence d'une perte sur change présente en 2005. Le montant correspondant du deuxième trimestre de 2006 était de 3,2 M $ ou 0,03 $ par action.

Le bénéfice net du trimestre est de 5,2 M $ ou 0,06 $ par action comparativement à (1,2) M $ ou (0,01) $ par action au troisième trimestre de 2005, et à 10,2 M $ ou 0,11 $ par action au deuxième trimestre de 2006. Au deuxième trimestre, le bénéfice comprenait un apport de 7,0 M $ ou 0,08 $ par action des activités abandonnées découlant d'un ajustement de prix lié à la vente en 2004 des activités en Santé de la Société aux Etats-Unis.

Note : Dans le présent communiqué de presse, les descriptions de la performance financière de la Société par rapport aux périodes antérieures résument celles décrites dans son Rapport de gestion du troisième trimestre de 2006, qui est affiché sur le site Web d'Emergis, tout comme le présent communiqué et d'autres renseignements d'ordre financier.

(1) Voir définition du BAIIA au bas de la page 3

Relevé des produits d'exploitation du trimestre

Périodes de trois mois terminées les 30 septembre 2006, 30 juin 2006 et 30 septembre 2005, en millions de dollars canadiens :



-----------------------------------------------------------------
T3 2006 T2 2006 T3 2005
-----------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------
Santé 29,2 25,6 23,3
-----------------------------------------------------------------
Finance 14,1 14,6 16,8
------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------
Total des produits 43,3 40,2 40,1
-----------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------



- Les produits d'exploitation du trimestre sont de 43,3 M$
comparativement à 40,1 M$ au troisième trimestre de 2005 et à 40,2
M$ au deuxième trimestre de 2006. Dans les comparaisons sur 12 mois
et par rapport au trimestre précédent, la croissance des activités
en Santé est neutralisée par une baisse des produits en Finance.

- Les produits récurrents représentent 84 % des produits du trimestre
comparativement à 93 % au troisième trimestre de l'exercice
précédent et à 91 % au deuxième trimestre de 2006. Le changement
par rapport aux trimestres antérieurs est attribuable surtout à
l'acquisition de DINMAR, dont une portion des produits provient de
services de consultation que la Société classe comme des produits
non récurrents. A l'avenir, on s'attend à ce que les produits
récurrents continuent à représenter un niveau plus conforme à celui
du trimestre actuel qu'à celui des trimestres antérieurs.

- Les produits en Santé augmentent de 25 % sur 12 mois en raison
surtout de l'acquisition de DINMAR en juillet et de FrontLine en
juin, de la croissance organique du traitement des demandes de
règlement et des produits tirés de licences liés au projet de
système d'information sur les médicaments de la Société avec le
gouvernement de Terre-Neuve-et- Labrador. Ces hausses sont en
partie neutralisées par la fin d'un contrat de transport de
demandes de règlement en 2005.

- Sur une base trimestrielle séquentielle, la hausse de 14 % des
produits en Santé est attribuable surtout aux acquisitions
mentionnées précédemment. Cette hausse a subi l'effet négatif d'une
baisse des activités de traitement des demandes de règlement en
raison du caractère saisonnier de ces activités et d'une baisse des
produits tirés des services professionnels.

- Comparativement au troisième trimestre de 2005, les produits en
Finance ont décliné en raison surtout de la fin du contrat de
services de transition pour le service de présentation de factures
webdoxs, de la baisse des produits de services professionnels liés
aux activités de Visa Commerce, ainsi qu'à l'arrêt progressif des
activités de facturation en ligne de la Société. La baisse a été en
partie contrebalancée par une hausse des produits de licence liés à
sa technologie brevetée de facturation en ligne.

- Les produits en Finance sont en baisse par rapport au deuxième
trimestre de 2006 en raison surtout du caractère saisonnier des
activités de traitement de documents hypothécaires et
d'enregistrement de garanties mobilières de la Société, ce qui a
été en partie contrebalancé par une hausse des produits de licence
de sa technologie de facturation en ligne.



Relevé du BAIIA(2) du trimestre

Périodes de trois mois terminées les 30 septembre 2006, 30 juin 2006
et 30 septembre 2005, en millions de dollars canadiens :



----------------------------------------------------
T3 2006 T2 2006 T3 2005
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
Santé 7,2 5,3 4,8
----------------------------------------------------
Finance 1,7 2,2 1,7
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
De base 8,9 7,5 6,5
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
Secondaires 0,3 0,3 -
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
BAIIA avant : 9,2 7,8 6,5
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
Règlements de contrats - - -
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
Total du BAIIA 9,2 7,8 6,5
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------



- Le BAIIA est de 9,2 M$ (21 % des produits), en hausse de 42 % par
rapport à 6,5 M$ (16 %) générés au troisième trimestre de 2005,
reflétant un apport plus élevé des activités en Santé et une
contribution équivalente des activités en Finance. Le BAIIA est en
hausse comparativement à 7,8 M$ au deuxième trimestre de 2006.
L'apport plus élevé en Santé a été en partie neutralisé par une
baisse en Finance.

- Le BAIIA en Santé est de 7,2 M$ (25 % des produits en Santé)
comparativement à 4,8 M$ (21 %) au troisième trimestre de 2005 et à
5,3 M$ (21 %) au deuxième trimestre de 2006. Comparativement à
2005, la hausse est attribuable surtout aux acquisitions et à la
croissance organique du traitement des demandes de règlement et des
systèmes de gestion des pharmacies. Ces hausses sont en partie
neutralisées par une augmentation de la proportion des dépenses
générales, administratives et de frais généraux affectée au segment
Santé par rapport au segment Finance.

- Dans une comparaison trimestrielle séquentielle, le BAIIA en Santé
augmente en raison surtout de l'acquisition de DINMAR et d'un
apport plus important des systèmes de gestion des pharmacies, par
contre il enregistre un apport plus faible en cette saison pour le
traitement des demandes de règlement.

- Le segment Finance contribue 1,7 M$ au BAIIA du trimestre (12 % des
produits en Finance) comparativement à 1,7 M$ (10 %) au troisième
trimestre de 2005 et à 2,2 M$ (15 %) au deuxième trimestre de 2006.
Dans une comparaison sur douze mois, les impacts positifs liés à
une baisse de la proportion des dépenses générales, administratives
et de frais généraux affectée au segment Finance par rapport au
segment Santé et à un apport plus élevé des licences de technologie
de facturation en ligne de la Société sont en partie neutralisés
par des baisses de contributions des services professionnels liés à
Visa Commerce et des services de transition liés à la vente du
service de présentation des factures webdoxs.

- Dans une comparaison trimestrielle séquentielle, le BAIIA en
Finance diminue en raison de la baisse du traitement de documents
hypothécaires et d'enregistrement de garanties mobilières de la
Société en cette saison. Un apport plus élevé des activités de
licence pour la technologie de facturation en ligne de la Société
atténue cet effet.

- Les activités secondaires ont cessé le 30 juin 2004. Toutefois, à
chaque trimestre en 2006, la Société a contrepassé des charges
d'impôt liées aux activités secondaires.


(2) Le BAIIA utilisé dans le présent communiqué de presse n'a pas de définition normalisée selon les principes comptables généralement reconnus du Canada et, par conséquent, il peut ne pas être comparable à des mesures semblables présentées par d'autres sociétés ouvertes. La Société le définit comme le bénéfice net (la perte nette) lié(e) aux activités poursuivies avant l'amortissement des immobilisations corporelles, l'amortissement des actifs incorporels, les intérêts, les gains ou les pertes à la vente d'actifs, la perte de change, ainsi que les impôts sur les bénéfices. Aucune conciliation n'est fournie dans les états financiers consolidés intermédiaires. Le BAIIA est présenté de manière uniforme d'une période à l'autre et il concorde, sur une base consolidée, avec le montant indiqué dans l'état consolidé des résultats au poste " Bénéfice (perte) avant les éléments suivants " des états des résultats consolidés.



Faits saillants de la période de neuf mois

Périodes de neuf mois terminées les 30 septembre 2006 et 2005, en
millions de dollars canadiens :



---------------------------------------------------------------------
Produits
d'exploitation BAIIA
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Santé 79,7 67,2 16,8 12,8
---------------------------------------------------------------------
Finance 44,1 52,1 7,1 4,7
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
De base avant les
éléments non récurrents 123,8 119,3 23,9 17,5
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Secondaires - - 0,8 -
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Total avant les
éléments non récurrents 123,8 119,3 24,7 17,5
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Règlements de contrats - - - 2,4
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Total 123,8 119,3 24,7 19,9
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



- Les produits d'exploitation de 123,8 M$ sont en hausse de 4 % par
rapport à l'exercice précédent, alors que le BAIIA est en hausse de
24 %, passant de 19,9 M$ à 24,7 M$. Depuis le début de l'exercice
la marge du BAIIA est de 20 % comparativement à 17 % en 2005. Le
BAIIA excluant les éléments non récurrents a augmenté de 41 %,
passant de 17,5 M$ (15 % des produits) en 2005, à 24,7 M$ (20 % des
produits) en 2006.

- Les activités en Santé génèrent 19 % de produits de plus qu'en 2005
en raison surtout des acquisitions et de la croissance organique du
traitement des demandes de règlement et des licences, ce qui a été
en partie neutralisé par la fin d'un contrat de transport des
demandes de règlement en 2005.

- Le BAIIA en Santé est en hausse, passant de 12,8 M$ à 16,8 M$ pour
les raisons déjà évoquées pour expliquer l'augmentation sur 12
mois. Ces effets sont atténués par la hausse de la proportion des
dépenses générales, administratives et de frais généraux affectée
au segment Santé par rapport au segment Finance. La marge du BAIIA
en Santé est de 21 % comparativement à 19 % en 2005.

- Les produits en Finance diminuent en raison surtout de la réduction
progressive des activités commerciales entourant la solution de
facturation en ligne de la Société, de la fin d'un contrat de
services de transition et de la baisse des produits de services
professionnels liés à Visa Commerce. Ces baisses sont en partie
contrebalancées par des produits de services professionnels plus
élevés liés à d'autres activités de gestion de trésorerie.

- Si on exclut les éléments non récurrents, le BAIIA en Finance est
en hausse, passant de 4,7 M$ en 2005 à 7,1 M$ ce trimestre, grâce
surtout aux efforts de limitation des coûts et à la baisse de la
proportion des dépenses générales, administratives et de frais
généraux affectée au segment Finance par rapport au segment Santé.
Cette hausse est en partie neutralisée par la perte de l'apport
résultant de la réduction progressive des activités commerciales
entourant la solution de facturation en ligne.

- Les activités secondaires, qui incluent une entente de distribution
avec Bell Canada pour des produits antérieurs de même que d'autres
produits secondaires et abandonnés, ont cessé le 30 juin 2004.
Toutefois, au cours des trois premiers trimestres de 2006, la
Société a contrepassé 0,8 M$ en charges d'impôt liées aux activités
secondaires.



Périodes de neuf mois terminées les 30 septembre 2006 et 2005, en
millions de dollars canadiens, sauf les données par actions :

---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net BPA
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Activités poursuivies avant : 12,0 (4,0) 0,13 (0,04)
---------------------------------------------------------------------
Eléments non récurrents - 2,4 - 0,02
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Activités poursuivies 12,0 (1,6) 0,13 (0,02)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Activités abandonnées 7,1 6,2 0,08 0,07
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Total 19,1 4,6 0,21 0,05
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



- Le bénéfice net des activités poursuivies avant les éléments non
récurrents est en hausse à 12,0 M$ ou 0,13 $ par action
comparativement à une perte nette de (4,0) M$ ou (0,04) $ par
action en 2005. Cette hausse est attribuable surtout à une
amélioration de la performance opérationnelle, à l'absence en 2006
d'une perte sur change qui était présente en 2005 et à une baisse
de l'amortissement des immobilisations corporelles. Le bénéfice net
des activités poursuivies est de 12,0 M$ ou 0,13 $ par action
comparativement à une perte nette de (1,6) M$ ou (0,02) $ par
action en 2005.

- Les activités abandonnées contribuent 7,1 M$ au bénéfice net depuis
le début de l'exercice 2006 en raison surtout d'un ajustement de
prix lié à la vente en 2004 des activités en Santé de la Société
aux Etats-Unis qui a été reçu au deuxième trimestre. En 2005,
l'apport de 6,2 M$ des activités abandonnées était surtout
attribuable à un gain à la vente de ses activités de prêt
électronique aux Etats-Unis.

- Le bénéfice net de 19,1 M$ ou 0,21 $ par action est plus de quatre
fois plus important que le bénéfice net de 4,6 M$ ou 0,05 $ par
action déclaré en 2005.

- Les éléments non récurrents incluaient les règlements de contrats
en 2005. Ils ne comprenaient pas les ajustements et les
contrepassations d'ajustement effectués dans le cours normal des
activités.


Situation financière au 30 septembre

L'encaisse, si on inclut les placements temporaires, est passée de 134,5 M$ au 30 juin 2006 à 100,3 M$ au 30 septembre, surtout en raison des sorties de fonds pour l'acquisition de DINMAR et les rachats d'actions en vertu de l'offre publique de rachat d'actions dans le cours normal des activités, dont les détails sont présentés ci-après.

Objectifs financiers pour 2006 et orientation financière pour 2007
En juillet 2006, la Société a augmenté ses objectifs financiers pour l'exercice 2006 pour tenir compte des effets de l'acquisition de DINMAR et des résultats réels de sa performance financière au cours de la première moitié de 2006, y compris la fourchette de ses objectifs de produits d'exploitation qui est passée de 172 M$ à 177 M$, de celle du BAIIA, de 30 M$ à 33 M$ et de celle du BPA des activités poursuivies, de 0,12 $ à 0,15 $ par action. Emergis s'attend maintenant à ce que les produits de l'exercice se situent autour du montant inférieur de la fourchette, que le BAIIA se situe à l'intérieur de celle-ci et que le BPA des activités poursuivies dépasse le montant le plus élevé.

En 2007, Emergis cible une croissance d'au moins 10 % des produits d'exploitation par rapport aux attentes actuelles mentionnées précédemment pour 2006, d'au moins 15 % de BAIIA et d'au moins de 30 % du BPA des activités poursuivies. Pour générer la croissance de produits espérée, la Société prévoit être en mesure de maintenir et de renouveler les contrats avec ses clients actuels et d'en signer de nouveaux.

Faits saillants de l'exploitation

Santé

Renouvellement du contrat avec la CSPAAT

La Société a renouvelé son contrat avec la Commission de santé professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) de l'Ontario pour une durée de six ans. Aux termes de cette nouvelle entente, Emergis continue à fournir sa solution de traitement électronique des factures Assure Demandes de règlement pour le paiement aux travailleurs accidentés ainsi qu'aux pharmaciens et autres professionnels de la santé, et aux fournisseurs de biens et services, notamment de réintégration au marché du travail. Emergis ajoutera également deux nouveaux services à la gamme de services qu'elle offre à la CSPAAT : la capacité pour les professionnels de soumettre électroniquement divers types de formulaires, soumis sur papier dans le passé, ainsi que la capacité pour la CSPAAT d'expédier des demandes de consultation aux professionnels et de recevoir leurs réponses par voie électronique. La CSPAAT est la plus importante commission des accidents de la santé et de la sécurité du travail du Canada. Elle traite plus de 300 000 demandes d'indemnisation et 4 millions de factures connexes chaque année.

La Capitale signe un contrat pour Assure Demandes de règlement

La Société a signé une entente d'une durée de 10 ans avec La Capitale assurances et gestion du patrimoine inc. pour la gestion de ses demandes de règlement de médicaments et de soins dentaires, à partir de mars 2007, et de soins de santé complémentaires, à compter d'une date ultérieure. La Capitale est un nouveau client pour Emergis et sera de plus le premier assureur à profiter de sa nouvelle solution intégrée multibénéfices Assure Demandes de règlement. Cette solution de pointe inclut non seulement l'adjudication des demandes de règlement des médicaments, mais aussi celle des demandes de règlement de soins dentaires et de soins de santé complémentaires compris dans les régimes d'assurance collective. Emergis discute actuellement avec un autre assureur de l'adoption de sa solution d'adjudication des demandes de règlement de soins dentaires.

L'unité DINMAR d'Emergis élaborera un plan stratégique pour le RLISS de Champlain

Le Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) de Champlain en Ontario a choisi DINMAR pour travailler avec tous les intervenants régionaux pour élaborer le plan stratégique quinquennal pour la gestion de l'information, la technologie de l'information et les initiatives de services de santé en ligne du Réseau. Le projet touchera tous les éléments d'information à un niveau stratégique et comportera l'évaluation, l'établissement de l'ordre de priorité et l'alignement des initiatives régionales par rapport aux initiatives provinciales et fédérales.

Contrat avec MAXIMUS en arbitrage

Emergis a entamé des procédures d'arbitrage contre MAXIMUS BC et d'autres filiales canadiennes de MAXIMUS Inc. relativement à un contrat en sous-traitance visant la livraison par Emergis d'une nouvelle solution d'adjudication des demandes de règlement de frais médicaux pour le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique. Emergis soutient que MAXIMUS l'a empêchée de respecter ses obligations en vertu de ce contrat et cherche à être dédommagée par MAXIMUS. Tous les travaux prévus au contrat ont été interrompus. Advenant la résiliation du contrat, Emergis cherchera à obtenir une compensation financière supplémentaire, y compris des dommages-intérêts punitifs. Jusqu'à présent, le contrat en sous-traitance avec MAXIMUS a généré des revenus de 0,6 M$ pour Emergis en 2005 comme en 2006.

Occasions en santé dans le secteur public

Bien que la proposition de la Société pour fournir au gouvernement du Québec un système d'information sur les médicaments a été retenue sur la liste restreinte de sélection du gouvernement, elle n'est pas passée au stade final de négociation exclusive. Emergis est toujours bien placée pour remporter d'autres contrats de cette nature et a répondu à un autre appel de proposition du Québec visant à lui fournir un système interopérable de dossier de santé électronique (DSE). La proposition actuelle met à profit l'expertise d'Emergis en développement de composante du système d'accès à l'information en santé et les fonctions éprouvées de sa solution Oacis de DSE interopérable déjà en utilisation dans les hôpitaux du Québec et d'autres régions du Canada, des Etats-Unis et d'Australie.

Emergis a aussi été choisie pour négocier un certain nombre de contrats d'impartition dans le secteur public de la santé. On ne peut dire à l'heure actuelle quel sera le dénouement des négociations, ou leur portée, ni la valeur d'éventuels contrats.

Finance

La Banque Royale du Canada signe un contrat pour Assyst Immobilier

Emergis a annoncé en octobre la signature d'une entente de cinq ans avec RBC Groupe Financier (RBC) en vertu de laquelle RBC utilisera la solution électronique Assyst Immobilier d'Emergis pour compléter les transactions hypothécaires résidentielles avec les notaires et avocats du secteur immobilier partout au pays. RBC est le principal prêteur hypothécaire du secteur résidentiel au Canada avec plus de 15 % du marché hypothécaire canadien. Elle sera le premier prêteur à adopter la solution hypothécaire d'Emergis à l'échelle du pays. Assyst Immobilier sera mise à la disposition de RBC ainsi que des notaires et des avocats participants progressivement à compter de l'automne 2006, pour être disponible dans tout le pays d'ici la fin de 2007.

Ententes de brevet de facturation en ligne

Au cours du trimestre, Emergis a signé deux nouvelles ententes de licence pour sa technologie brevetée de présentation et de paiement électroniques des factures et a conclu des ententes de règlement avec deux autres entreprises. Jusqu'à présent cette année, Emergis a conclu neuf ententes de licences et ententes de règlement liées à son brevet technologique.

Faits saillants de l'exploitation

Nouvelle stratégie de marque des solutions d'Emergis

Emergis a lancé une nouvelle stratégie de marque selon laquelle toutes ses solutions ont été renommées sous deux grandes catégories : Assure et Assyst. Ces marques reflètent la proposition de valeur d'Emergis qui résulte de la combinaison d'une technologie éprouvée, d'une connaissance de l'industrie ainsi que d'une présence importante dans les communautés de professionnels. Les deux marques englobent des solutions dans les secteurs de la Santé et des Services financiers. La Société mettra en place sa nouvelle stratégie sur une période d'un an.

Assure regroupe des solutions qui permettent de relier de vastes communautés de gens dans les domaines de soins de santé et d'affaires, et d'optimiser les interactions entre leurs différents intervenants, pour une plus grande efficacité des processus et un échange d'information sécurisé. Dans le secteur de la santé, la gamme Assure Demandes de règlement comprend la gestion des demandes de règlement de médicaments, de soins dentaires, de soins de santé complémentaires et de soins médicaux entre les assureurs, les organismes gouvernementaux et les professionnels de la santé. Dans le secteur des Services financiers, la gamme Assure Transactions fournit les services d'autorisation d'opérations sur cartes de crédit et de débit, les services de paiement et de déclaration d'impôt et les services de remise électronique aux détaillants et aux institutions financières.

Assyst est inspiré des mots "assistant" et "système" et regroupe des solutions de gestion misant sur l'expertise d'Emergis pour répondre aux besoins de groupes de professionnels ciblés. Par exemple, Assyst Rx est une solution complète pour la gestion des pharmacies et Assyst Immobilier offre une solution pour la conclusion et l'enregistrement électroniques de documents hypothécaires aux avocats et aux notaires du droit immobilier.

Offre publique de rachat d'actions dans le cours normal des activités

Au cours du trimestre, la Société a racheté 2,1 millions d'actions au prix moyen de 5,09 $ par action pour un montant total de 10,7 M$, incluant les frais, en vertu de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités lancée en mars de cette année. Le nombre total d'actions pouvant être achetées dans le cadre de cette offre de rachat est de 6,0 millions. De ce nombre, 2,9 millions d'actions ont été rachetées et annulées jusqu'à présent. Le nombre total d'actions en circulation au 30 septembre 2006 était de 91,7 millions.

Téléconférence, diffusion web et information financière supplémentaire

La Société tiendra une téléconférence et une diffusion web en direct aujourd'hui à 8 h 30 HE pour discuter de ses résultats financiers du troisième trimestre de 2006. Les personnes intéressées à participer sont priées de composer le numéro sans frais 1 866 898-9626 ou le 416 340-2216 à Toronto. Le communiqué de presse du troisième trimestre de 2006, les états financiers non vérifiés et notes afférentes, le rapport de gestion ainsi que l'information financière supplémentaire sont affichés sur le site d'Emergis à l'adresse suivante : http://www.emergis.com/Newsroom/News/2006/nov1.aspx?lang=fr.

On pourra écouter un enregistrement de la téléconférence pendant deux semaines à compter de 10 h 30 aujourd'hui en composant le numéro sans frais 1 800 408-3053 ou le 416 695-5800 à Toronto, et le code d'accès 3174479#. La version archivée de la diffusion web sera aussi accessible à compter de 10 h 30 aujourd'hui sur le site d'Emergis à l'adresse suivante : http://www.emergis.com/investors/events/nov1.aspx?lang=fr.

A propos d'Emergis

Emergis est un chef de file en matière de technologies de l'information au Canada qui se concentre sur les secteurs de la santé et des services financiers. Elle conçoit et gère des solutions qui automatisent les transactions et les échanges d'information afin d'améliorer les processus et la qualité des services de ses clients. Emergis possède une expertise des solutions électroniques pour le traitement des demandes de règlement, les systèmes de dossiers de santé, la gestion de pharmacies, la gestion de trésorerie et le traitement et l'enregistrement de documents de prêt. Au Canada, Emergis et ses filiales fournissent des solutions aux principales sociétés d'assurance, aux institutions financières de premier plan, aux organismes gouvernementaux, aux hôpitaux, à de grandes entreprises, aux avocats ou notaires en droit immobilier, ainsi qu'à environ 40 % de l'ensemble des pharmacies. Elle traite et facilite également des transactions pour les principales associations des paiements à l'échelle mondiale. Les actions de la Société (TSX:EME) sont comprises dans l'indice composé S&P/TSX.

Certaines informations figurant dans le présent communiqué de presse, dans divers documents déposés auprès des autorités de réglementation canadiennes, dans des rapports aux actionnaires et autres communications sont de nature prospective aux termes de certaines lois en matière de valeurs mobilières et sont soumises à des risques, incertitudes et hypothèses importants. Ces informations prospectives comprennent, entre autres, des informations relatives aux objectifs de la Société et aux stratégies adoptées pour atteindre ces objectifs, de même que des informations relatives à ses opinions, ses plans, ses attentes, ses prévisions, ses estimations et ses intentions. Les termes et expressions "pourrait" et "devrait", "supposer", "perspective", "croire", "prévoir", "estimer", "s'attendre à", "avoir l'intention de", "planifier", "viser", "cibler" ainsi que des mots et expressions analogues sont utilisés afin de représenter les informations prospectives. Les informations prospectives du présent communiqué de presse décrivent les attentes de la Société au 1er novembre 2006.

Les résultats ou les événements prévus dans ces informations prospectives pourraient se révéler considérablement différents des résultats ou des événements réels. Parmi les facteurs importants qui pourraient contribuer à ce que les résultats ou les événements réels diffèrent considérablement des conclusions, des prévisions ou des projections contenues dans ces informations prospectives, mentionnons notamment les facteurs généraux d'ordre économique, des événements défavorables au sein de l'industrie, le rythme d'adoption des solutions de la Société par ses clients et par les communautés électroniques d'affaires dont ils font partie, le non-renouvellement de contrats importants venant à échéance dans un avenir rapproché, le caractère complexe et opportun du processus de conclusion de contrats avec le gouvernement, les capacités élaborées à l'interne par ses propres clients leur permettant d'offrir les services que la Société offre pour leur compte, l'aptitude de la Société à s'adapter à l'évolution rapide de son industrie, la concurrence, les pressions sur l'établissement des prix, les fluctuations de ses résultats d'exploitation, sa capacité à faire des acquisitions et à les intégrer, l'échec ou des modifications importantes de ses alliances stratégiques, le risque associé aux engagements d'indemnisation contractuels, une défaillance des logiciels ou un manquement dans le traitement des opérations, l'atteinte à la sécurité ou à la vie privée, son aptitude à attirer ou à retenir des employés clés, sa capacité à protéger la propriété intellectuelle, les allégations d'atteinte aux droits de propriété intellectuelle, ainsi que la réglementation sectorielle et gouvernementale.

Il est important de noter que cette liste de facteurs importants n'est pas exhaustive. Lorsqu'ils se basent sur les informations prospectives de la Société pour arrêter leurs décisions, les investisseurs et autres parties devraient examiner soigneusement ces facteurs ainsi que d'autres incertitudes et événements éventuels. Dans le cadre de l'élaboration des informations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse, la Société n'a pas supposé d'acquisitions, de cessions ou d'éléments non récurrents importants. Par contre, elle a supposé le renouvellement de certains contrats avec des clients. Chaque année, Emergis doit renouveler d'importants contrats avec des clients. Un peu plus de 10 % des produits d'exploitation annuels d'Emergis peuvent être attribuables à certains de ces contrats. En outre, la Société a supposé la conclusion de contrats dans de nouveaux marchés du secteur public des soins de santé. A cet égard, Emergis recherche des occasions d'affaires importantes qui présentent un cycle de vente très long et complexe, ce qui pourrait avoir une incidence appréciable sur sa capacité d'effectuer des prévisions. La Société a présumé un certain rythme de concrétisation de ces occasions qu'elle estime raisonnable, mais qui pourrait ne pas être soutenu. De plus, la recherche d'occasions d'affaires importantes ne donne aucune assurance quant à la progression linéaire de ses produits d'exploitation et de son bénéfice, puisqu'elles pourraient être synonymes de coûts initiaux importants suivis de paiements courants réduits. La Société a présumé un certain degré de progression qui pourrait ne pas être atteint. Elle a également supposé que les facteurs importants auxquels il est fait référence dans le paragraphe précédent ne feront pas en sorte que les informations prospectives différeront considérablement des résultats ou des événements réels. Cependant, la liste de ces facteurs n'est pas exhaustive et peut subir des changements. Rien ne garantit que ces hypothèses traduiront l'issue réelle de ces éléments ou de ces facteurs. Pour obtenir de plus amples renseignements à l'égard de certains de ces éléments ou de ces facteurs, veuillez vous reporter à la rubrique "Risques et incertitudes" du rapport de gestion contenu dans le rapport annuel de 2005 de la Société et sa notice annuelle (à la rubrique " Risques et incertitudes ") déposée auprès des organismes de réglementation du Canada.

LES INFORMATIONS PROSPECTIVES CONTENUES DANS LE PRESENT COMMUNIQUE DE PRESSE TRADUISENT LES ATTENTES D'EMERGIS AU 1ER NOVEMBRE 2006 ET, PAR CONSEQUENT, ELLES POURRAIENT FAIRE L'OBJET DE MODIFICATIONS APRES CETTE DATE. CEPENDANT, EMERGIS DECLINE EXPRESSEMENT TOUTE INTENTION OU RESPONSABILITE DE METTRE A JOUR OU DE REVISER LES INFORMATIONS PROSPECTIVES, QUE CE SOIT EN RAISON D'UNE NOUVELLE INFORMATION, DE NOUVEAUX EVENEMENTS OU POUR TOUTE AUTRE RAISON, A MOINS QU'UNE LOI APPLICABLE NE L'EXIGE.



Etats consolidés des résultats

Pour la Pour la
Pour le Pour le période de période de
trimestre trimestre neuf mois neuf mois
terminé terminé terminée terminée
le 30 le 30 le 30 le 30
septembre septembre septembre septembre
En millions de dollars
canadiens, sauf les
données par action 2006 2005 2006 2005
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)

Produits d'exploitation 43,3 40,1 123,8 119,3
Coûts directs 7,8 7,8 20,7 21,7
---------------------------------------------------------------------
Marge brute 35,5 32,3 103,1 97,6
---------------------------------------------------------------------

Produits relatifs
aux règlements de
contrats (note 3) - - - 2,4

Charges
Exploitation 9,8 10,1 30,6 31,3
Ventes et marketing 5,1 4,4 13,9 13,6
Recherche et dévelop-
pement, montant net 6,2 6,4 19,4 20,0
Frais généraux et
administratifs 5,2 4,9 14,5 15,2
---------------------------------------------------------------------
26,3 25,8 78,4 80,1
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les
éléments suivants 9,2 6,5 24,7 19,9

Amortissement des immobi-
lisations corporelles 2,0 2,8 6,1 9,2
Amortissement des
actifs incorporels 2,9 2,8 7,8 8,0
Intérêts créditeurs (1,5) (0,9) (3,7) (2,7)
Intérêts sur la
dette à long terme 0,2 0,3 0,7 1,1
Perte (gain) à la
vente d'actifs - - 0,1 (0,1)
Perte de change - 1,1 0,1 4,9
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice (perte) lié(e)
aux activités
poursuivies avant impôts 5,6 0,4 13,6 (0,5)
sur les bénéfices

Impôts sur les
bénéfices (économie) 0,6 0,3 1,7 1,1
Exigibles (0,1) - (0,1) -
---------------------------------------------------------------------

Futurs 0,5 0,3 1,6 1,1
Bénéfice net (perte
nette) lié(e) aux
activités poursuivies 5,1 0,1 12,0 (1,6)
Bénéfice net (perte nette)
lié(e) aux activités
abandonnées après impôts
sur les bénéfices (note 4) 0,1 (1,3) 7,1 6,2
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice net (perte nette) 5,2 (1,2) 19,1 4,6
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice net (perte
nette) de base et
dilué(e) par action
lié(e) aux activités
poursuivies 0,06 - 0,13 (0,02)
Bénéfice net (perte
nette) de base et
dilué(e) par action
lié(e) aux activités
abandonnées - (0,01) 0,08 0,07
Bénéfice net (perte
nette) de base et
dilué(e) par action 0,06 (0,01) 0,21 0,05

Nombre moyen pondéré
d'actions en
circulation utilisé
pour calculer le
bénéfice net (la
perte nette) de base
par action (en millions) 92,5 98,0 93,0 101,0

Nombre moyen pondéré
d'actions en
circulation utilisé
pour calculer le
bénéfice net (la
perte nette)
dilué(e) par action
(en millions) 92,7 98,0 93,1 101,0

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Pour la période de Pour la période de
neuf mois terminée neuf mois terminée
le 30 septembre le 30 septembre
En millions de
dollars canadiens 2006 2005
(non vérifié) (non vérifié)

Déficit au début (1 223,1) (1 234,6)
Bénéfice net 19,1 4,6
---------------------------------------------------------------------
Déficit à la fin (1 204,0) (1 230,0)
---------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Bilans consolidés

Au Au
30 septembre 31 décembre
En millions de dollars canadiens 2006 2005
(non vérifié) (vérifié)
Actif
A court terme
Trésorerie et équivalents de trésorerie 65,7 77,1
Placements temporaires 34,6 59,8
Débiteurs 25,1 19,1
Impôts futurs - 0,2
Autres actifs à court terme 7,7 7,5
---------------------------------------------------------------------
133,1 163,7

Immobilisations corporelles 19,0 21,4
Actifs incorporels 22,7 22,3
Ecart d'acquisition 84,0 55,8
Autres actifs à long terme (note 5) 9,9 8,1
---------------------------------------------------------------------
268,7 271,3
---------------------------------------------------------------------

Passif
A court terme
Créditeurs et charges à payer (note 8) 36,1 47,9
Produits reportés 3,0 1,0
Crédits reportés 0,4 0,4
Tranche à court terme de la dette à long terme 4,1 5,1
---------------------------------------------------------------------
43,6 54,4

Crédits reportés et autres passifs (note 8) 5,4 6,5
Impôts futurs 1,7 0,2
Dette à long terme 2,8 4,4
---------------------------------------------------------------------
53,5 65,5
---------------------------------------------------------------------

Capitaux propres
Capital-actions (note 6) 6,1 0,1
Surplus d'apport (note 6) 1 415,6 1 430,2
Rémunération à base
d'actions reportée (note 2) (1,3) (0,8)
Déficit (1 204,0) (1 223,1)
Ecart de conversion (1,2) (0,6)
---------------------------------------------------------------------
215,2 205,8
---------------------------------------------------------------------
268,7 271,3
---------------------------------------------------------------------

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



Etats consolidés des flux de trésorerie

Pour la Pour la
Pour le Pour le période de période de
trimestre trimestre neuf mois neuf mois
terminé terminé terminée terminée
le 30 le 30 le 30 le 30
septembre septembre septembre septembre
En millions de
dollars canadiens 2006 2005 2006 2005
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)

Activités
d'exploitation
Bénéfice net (perte
nette) lié(e) aux
activités poursuivies 5,1 0,1 12,0 (1,6)
Amortissement 4,9 5,6 13,9 17,2
Perte (gain) à la
vente d'actifs - - 0,1 (0,1)
Impôts futurs (0,1) - (0,1) -
Perte de change
hors caisse - 0,5 - 4,6
Rémunération hors
caisse à base
d'actions (note 2) 0,4 0,3 1,2 1,1
Rémunération à base
d'actions reportée
(note 2) - - (1,4) (0,3)
Autres (2,7) 1,5 (2,7) 2,1
Variations du fonds
de roulement (5,5) (8,3) (17,0) (49,0)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation 2,1 (0,3) 6,0 (26,0)
---------------------------------------------------------------------

Activités d'investissement
Acquisitions d'immobi-
lisations corporelles
et d'actifs incorporels (1,1) (2,5) (3,4) (8,1)
Placements temporaires (34,6) - 25,2 -
Acquisitions (note 7) (24,2) (1,7) (28,7) (16,9)
Espèces provenant
d'entreprises
acquises (note 7) 0,9 - 0,9 0,1
Produit de la vente
d'entreprises,
déduction faite
des frais liés à
la cession (note 4) 0,1 (1,5) 7,4 23,4
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
d'investissement (58,9) (5,7) 1,4 (1,5)
---------------------------------------------------------------------

Activités de financement
Remboursement sur la
dette à long terme (1,2) (1,7) (3,7) (6,0)
Rachat et émission
d'actions ordinaires (10,8) (24,0) (14,9) (35,8)
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
de financement (12,0) (25,7) (18,6) (41,8)
---------------------------------------------------------------------

Perte de change sur
l'encaisse détenue
en devises - (0,3) (0,2) (0,9)

Flux de trésorerie
liés aux activités
poursuivies (68,8) (32,0) (11,4) (70,2)

Flux de trésorerie
liés aux activités
abandonnées (note 4) - - - (3,9)

Trésorerie et
équivalents
de trésorerie
Diminution (68,8) (32,0) (11,4) (74,1)
Solde au début 134,5 162,7 77,1 204,8
---------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 65,7 130,7 65,7 130,7
---------------------------------------------------------------------

Information
supplémentaire sur
les flux de trésorerie
Intérêts payés 0,2 0,4 0,7 1,1
Impôts sur les
bénéfices payés 0,1 0,4 1,1 1,2

Activités
d'investissement
et de financement
sans effet
sur la trésorerie
Acquisitions
d'immobilisations
corporelles et d'actifs
incorporels financées 0,9 0,7 1,4 1,1
Actions ordinaires
émises relativement
aux acquisitions 3,0 - 3,0 -

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers
consolidés intermédiaires.



NOTES COMPLEMENTAIRES

Pour le trimestre et la période de
neuf mois terminés le 30 septembre 2006
En millions de dollars canadiens,
sauf les données par action (non vérifié)


Les états financiers consolidés intermédiaires ont été dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada et en fonction des conventions comptables appliquées aux états financiers consolidés de l'exercice terminé le 31 décembre 2005. Ces états financiers consolidés intermédiaires doivent être lus parallèlement aux états financiers consolidés de l'exercice terminé le 31 décembre 2005 et aux notes complémentaires présentés dans le rapport annuel de 2005.

1. Sommaire des principales conventions comptables

Mode de présentation

Les états financiers consolidés intermédiaires d'Emergis Inc. ("Emergis") ont été dressés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada et ils comprennent les comptes de toutes ses filiales.

Nouvelles normes comptables

En 2005, l'Institut Canadien des Comptables Agréés (l'"ICCA") a publié le chapitre 3831 du Manuel, intitulé "Opérations non monétaires", qui s'applique aux opérations engagées dans les périodes ouvertes à compter du 1er janvier 2006. Ce chapitre exige que les opérations non monétaires soient comptabilisées à la juste valeur sauf si l'opération ne présente aucune substance commerciale, si elle représente un échange de stock, si elle est un transfert non monétaire et non réciproque au profit des propriétaires ou si elle ne peut être évaluée de façon fiable. L'adoption de ce nouveau chapitre n'a pas eu d'incidence sur les états financiers consolidés intermédiaires.

2. Régimes de rémunération à base d'actions

Options sur actions d'Emergis

La Société a octroyé à ses employés des options visant l'achat d'actions ordinaires d'Emergis, en vertu du régime d'options sur actions d'Emergis. Le prix d'exercice des options correspond au cours de clôture des actions sous-jacentes le dernier jour de séance précédant la date réelle de l'attribution. Les droits aux options deviennent généralement acquis sur une période de quatre ans à compter de la deuxième année suivant l'attribution et viennent à échéance six ans après la date de l'attribution, sauf dans le cas de certaines attributions spéciales, comme il est mentionné ci-dessous.

En vertu d'une nouvelle politique de rémunération à l'intention des employés qui est entrée en vigueur en 2005, les attributions d'options sur actions annuelles régulières ont été remplacées par des attributions d'actions assujetties à des restrictions. Il est possible que des options sur actions soient encore attribuées dans certains cas, au moment de l'embauche ou à d'autres moments, s'il en est décidé ainsi par le conseil d'administration.

En novembre 2005, le conseil a consenti une attribution spéciale de 361 000 options sur actions liées au rendement à certains employés clés dans le cadre de l'adoption d'un plan stratégique de trois ans. Les options octroyées en vertu de cette attribution spéciale peuvent être exercées à tout moment à compter du 1er février 2009 et les participants seront en mesure d'acheter jusqu'à concurrence de 100 % du nombre total d'actions assorties d'options seulement si les deux conditions suivantes sont remplies : a) le taux de croissance annuel composé soit du total des produits d'exploitation de la Société, soit des produits d'exploitation du secteur Santé, atteint, par rapport aux résultats réels de 2005, un certain seuil au cours des trois prochains exercices et b) au moment de l'exercice des options, le prix de clôture des actions d'Emergis à la Bourse de Toronto a atteint ou dépassé le seuil du prix cible, soit 8 $, pendant au moins 21 jours de Bourse consécutifs au cours de la période de 12 mois précédant la date d'exercice des options. Les options arrivent à échéance le 31 décembre 2010.

La Société utilise la méthode de la comptabilisation fondée sur la juste valeur pour calculer la charge de rémunération au titre des options sur actions attribuées aux employés en 2003 et par la suite. Pour évaluer les options sur actions, la Société utilise le modèle binomial pour les options sur actions liées au rendement et le modèle de Black et Scholes pour toutes les autres options sur actions. Le 2 juillet 2004, après une distribution en espèces spéciale de 1,45 $ versée aux actionnaires le 30 juin 2004, la Société a réduit de 1,47 $ le prix d'exercice de toutes les options alors en cours selon une formule prescrite par la Bourse de Toronto. Aucune option n'a été octroyée au cours de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2006.



--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Régimes d'options sur actions Options
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Régimes d'options sur actions pour les actions
ordinaires à des prix s'établissant dans une
fourchette de 3,13 $ à 63,83 $ par action et
à des dates d'échéance allant jusqu'en 2011 1 739 686
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------


Le tableau ci-dessous affiche la charge de rémunération au titre des
options en cours attribuées après le 31 décembre 2002 et les
hypothèses utilisées selon le modèle d'évaluation du prix des options
de Black et Scholes pour les attributions accordées au cours de la
période.


---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Pour les
Pour les périodes de
trimestres neuf mois
terminés les terminées les
30 septembre 30 septembre
2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Charge de rémunération (en M$) 0,1 0,2 0,3 0,8
Juste valeur moyenne pondérée à la
date d'attribution ($) (1) s.o. 1,52 s.o. 1,52
Hypothèses moyennes pondérées :
Taux de rendement (%) s.o. 0,0 s.o. 0,0
Volatilité prévue (%) s.o. 60,0 s.o. 60,0
Taux d'intérêt sans risque (%) s.o. 3,10 s.o. 3,10
Durée de vie prévue (en années) s.o. 4 s.o. 4
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


(1) Ne tient pas compte de la diminution de 1,47 $ du prix d'exercice au 2 juillet 2004 de toutes les options attribuées avant le 2 juillet 2004. La juste valeur moyenne pondérée de la diminution de 1,47 $ se chiffrait à 0,27 $ pour les 965 044 options attribuées depuis le 1er janvier 2003 et qui était toujours en cours au 2 juillet 2004.

Les renseignements pro forma suivants indiquent l'incidence sur la charge de rémunération relative aux régimes de rémunération à base d'actions à l'intention des employés de la Société qui aurait été observée si la méthode de la juste valeur avait été appliquée pour comptabiliser les attributions accordées en 2002.



---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Pour les
Pour les périodes de
trimestres neuf mois
terminés les terminées les
30 septembre 30 septembre
2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette) présenté(e) 5,2 (1,2) 19,1 4,6
Ajustement du bénéfice net
(de la perte nette) - (0,2) (0,1) (1,4)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette) pro forma 5,2 (1,4) 19,0 3,2
Bénéfice (perte) de base et dilué(e)
par action pro forma ($) 0,06 (0,01) 0,20 0,03
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Régime d'octroi d'actions assujetties à des restrictions

En septembre 2004, le conseil d'administration a adopté un régime d'octroi d'actions assujetties à des restrictions à l'intention des employés. En vertu des modalités du régime, la Société finance, à certaines dates précises, l'achat des actions d'Emergis qui sont détenues en fiducie pour être distribuées à des employés à la réalisation d'une condition d'acquisition des droits. Au cours du premier trimestre de 2006, la Société a transféré un montant de 1,4 M$ au fiduciaire du plan aux fins de l'achat d'actions d'Emergis. La charge de rémunération liée au régime d'octroi d'actions assujetties à des restrictions s'est chiffrée à 0,3 M$ et à 0,9 M$ pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 30 septembre 2006, respectivement. Les capitaux propres comprennent le solde connexe au titre de la rémunération à base d'actions reportée d'un montant de 1,3 M$ au 30 septembre 2006.

3. Produits relatifs au règlement de contrats

En décembre 2004, la Société a reçu un montant de 3,4 M$ US (4,2 M$) au titre du règlement de la résiliation anticipée d'un contrat de licence de service et de logiciels conclu en 2001 avec un client de la facturation électronique et pour des services de transition fournis en 2005 à ce client. Ce montant a été comptabilisé au cours des deux premiers trimestres de 2005 au titre des produits tirés des services de transition d'un montant de 1,8 M$ et des produits relatifs au règlement de contrats d'un montant de 2,4 M$.

4. Activités abandonnées

En mars 2004, la Société a procédé à la vente de ses activités liées aux organismes dispensateurs de services à tarifs préférentiels et de gestion des soins de santé, soit ses activités dans le secteur de la santé aux Etats-Unis. En mai 2005, la Société a conclu la vente de ses activités de solutions de prêt électronique aux Etats-Unis.

En avril 2006, la Société a reçu un deuxième et dernier paiement en espèces de 6,3 M$ US (7,1 M$) dans le cadre de l'accord lié à la vente de l'ancienne filiale exerçant des activités dans le secteur de la santé aux Etats-Unis. La filiale détenait des options pour l'achat d'un certain nombre de titres d'une société ouverte. Bien que ces options aient été conservées par la filiale lors de sa vente par la Société, la convention de vente prévoyait un ajustement de prix permettant à la Société de conserver les avantages économiques associés à l'exercice de ces options ou à l'achat de celles-ci par un tiers. Dans le cadre de l'accord, la Société a reçu un premier paiement en espèces de 9,0 M$ US (10,9 M$) durant le deuxième trimestre de 2005. Le paiement final a été comptabilisé comme un gain à la vente et inclus dans les produits liés aux activités abandonnées du deuxième trimestre de 2006.

Les résultats d'exploitation et les flux de trésorerie des activités dans le secteur de la santé et des activités de solutions de prêt électronique aux Etats-Unis sont présentés à titre d'activités abandonnées dans un poste distinct des états financiers consolidés intermédiaires.

Les résultats des activités abandonnées présentés dans les états consolidés des résultats intermédiaires ci-joints se détaillaient comme suit :



Pour les trimestres
terminés les 30 septembre
2006 2005

Prêt
électro-
Santé aux Santé aux nique aux
E.-U. E.-U. E.-U. Total
---------------------------------------------------------------------
Produits d'exploitation - - - -
Coûts directs - - - -
---------------------------------------------------------------------
Marge brute - - - -
---------------------------------------------------------------------
Charges
Exploitation - - - -
Ventes et marketing - - - -
Recherche et développement,
montant net - - - -
Frais généraux et administratifs - - - -
---------------------------------------------------------------------
- - - -
---------------------------------------------------------------------
Perte avant les
éléments suivants
Amortissement des
immobilisations corporelles - - - -
Amortissement des
actifs incorporels - - - -
(Gain) perte à la vente
d'actifs destinés à la vente (0,1) 1,3 - 1,3
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte) avant
impôts sur les bénéfices 0,1 (1,3) - (1,3)
Impôts sur les bénéfices - - - -
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte
nette) lié(e) aux
activités abandonnées 0,1 (1,3) - (1,3)
---------------------------------------------------------------------

Pour les périodes de
neuf mois terminées les 30 septembre
2006 2005
Prêt
électro-
Santé aux Santé aux nique aux
E.-U. E.-U. E.-U. Total
---------------------------------------------------------------------
Produits d'exploitation - - 1,2 1,2
Coûts directs - - 1,2 1,2
---------------------------------------------------------------------
Marge brute - - - -
---------------------------------------------------------------------
Charges
Exploitation - - 0,5 0,5
Ventes et marketing - - 0,7 0,7
Recherche et développement,
montant net - - 0,1 0,1
Frais généraux
et administratifs - - 0,7 0,7
---------------------------------------------------------------------
- - 2,0 2,0
---------------------------------------------------------------------
Perte avant les
éléments suivants - - (2,0) (2,0)
Amortissement des
immobilisations corporelles - - 0,1 0,1
Amortissement des
actifs incorporels - - 0,9 0,9
(Gain) perte à la vente
d'actifs destinés à la vente (7,1) 0,6 (9,8) (9,2)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte) avant
impôts sur les bénéfices 7,1 (0,6) 6,8 6,2
Impôts sur les bénéfices - - - -
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte
nette) lié(e) aux
activités abandonnées 7,1 (0,6) 6,8 6,2
---------------------------------------------------------------------



Les flux de trésorerie liés aux activités abandonnées présentés dans
les états consolidés des flux de trésorerie intermédiaires ci-joints
se détaillaient comme suit :



Pour les
Pour les périodes de
trimestres neuf mois
terminés les terminées les
30 septembre 30 septembre
2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Activités d'exploitation - - - (4,3)
Activités d'investissement - - - -
Activités de financement - - - -
Gain de change sur l'encaisse détenue en
devises - - - 0,4
---------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie liés aux activités
abandonnées - - - (3,9)
---------------------------------------------------------------------


Poursuite de MultiPlan

En 2004, la Société a consenti une indemnité à Multiplan, Inc. dans la convention de vente touchant ses activités liées aux organismes dispensateurs de services à tarifs préférentiels. L'indemnité couvre principalement toute violation de déclarations et de garanties et tout engagement supérieur à 2,0 M$ US, mais inférieur à 53,3 M$ US, sauf les passifs d'impôts et certaines autres déclarations pour lesquels il n'existe aucun montant déductible ou maximal. Les déclarations et les garanties de la Société sont demeurées en vigueur jusqu'à la fin d'avril 2005, sauf en ce qui a trait à certaines réclamations effectuées avant ce moment, aux passifs d'impôts et à certaines autres déclarations qui demeurent en vigueur jusqu'à l'échéance des prescriptions applicables.

En avril 2005, Multiplan, Inc. l'acheteur des activités liées aux organismes dispensateurs de services à tarifs préférentiels, a déposé devant la cour fédérale de New York une poursuite dans laquelle elle demande, entre autres mesures de redressement, une indemnité de plus de 64 M$ US pour les dommages qu'elle aurait subis dans le cadre de l'achat. La poursuite fait valoir diverses revendications relatives à la convention d'achat. La poursuite avait trait, entre autres, au versement d'une indemnité relative à des réclamations présumées faites par des hôpitaux d'un montant de 14 M$ US. Multiplan, Inc. a informé la Société qu'elle avait réglé ces réclamations d'hôpitaux pour un montant de 750 000 $ US. La Société a déposé une requête visant à faire rejeter certaines réclamations contenues dans la poursuite. En vertu du droit américain, cette requête, déposée au début de la procédure, est fondée uniquement sur des motifs d'ordre juridique, elle suppose que toutes les allégations de faits contenues dans la poursuite sont vraies et elle a été engagée avant toute enquête préalable. La requête ne remet pas en cause les allégations de faits, mais souligne l'incapacité du demandeur d'alléguer suffisamment de faits pour soutenir une réclamation fondée en droit. Une décision accordant la requête réduira la portée de la cause, mais n'éliminera pas la poursuite. Si la requête est rejetée, la Société retiendra toutes les défenses factuelles ou autres dans le cadre de la poursuite.

La Société continue de croire que les allégations ne sont pas fondées et elle prend toutes les mesures appropriées pour faire valoir son point de vue énergiquement. Les honoraires liés à sa défense dans le cadre de cette poursuite ainsi que tout autre ajustement lié aux activités dans le secteur de la santé aux Etats-Unis sont comptabilisés dans la période au cours de laquelle ils sont engagés et sont inclus dans le bénéfice lié aux activités abandonnées.

5. Autres actifs à long terme

Des frais de développement reportés de 1,3 M$ relatifs au moteur d'adjudication des demandes de règlement dentaires de la Société sont inclus dans les autres actifs à long terme. Les frais seront passés en charge sur une période de cinq ans à compter du premier semestre de 2007 lorsque le développement lié au moteur sera terminé.

6. Composantes capitaux propres

Le capital-actions déclaré et le surplus d'apport se détaillent comme suit au 30 septembre 2006 :



Non émis
Emis et et non
Nombre entièrement entièrement
Capital-actions d'actions libéré libéré
---------------------------------------------------------------------
Solde au 1er janvier 2006 93 408 677 0,1 -
Emission d'actions
ordinaires (a) 1 750 - -
Emission d'actions
ordinaires (b) 591 715 3,0 -
Actions ordinaires
devant être émises (b) 591 715 - 3,0
Rachat d'actions ordinaires (c) (2 942 768) - -
---------------------------------------------------------------------
Solde au 30 septembre 2006 91 651 089 3,1 3,0
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Surplus d'apport
---------------------------------------------------------------------
Solde au 1er janvier 2006 1 430,2
Rachat d'actions ordinaires (c) (14,9)
Montant lié à la rémunération à base d'actions (d) 0,3
---------------------------------------------------------------------
Solde au 30 septembre 2006 1 415,6
---------------------------------------------------------------------


a) En vue d'acquérir 1 750 actions ordinaires pour une contrepartie
en espèces de 7 000 $, 1 750 options sur actions ont été exercées.

b) Au cours du troisième trimestre de 2006, 591 715 actions
ordinaires d'une valeur de 3,0 M$ ont été émises relativement à
l'acquisition de Dinmar Consulting Inc., à la clôture, et 591 715
actions ordinaires d'une valeur de 3,0 M$ doivent être émises neuf
mois après la date d'acquisition sous réserve de demandes
d'indemnisation éventuelles.

c) En vertu des modalités d'une offre publique de rachat dans le
cours normal des activités en vigueur au 2 mars 2006, la Société a
racheté 2 942 768 actions pour une contrepartie totale de 14,9 M$,
incluant les charges connexes. La totalité des 2 942 768 actions
ont été réglées, payées et annulées au 30 septembre 2006. Ce
montant a réduit le surplus d'apport.

d) Au cours de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2006,
la Société a passé en charges un montant de 0,3 M$ lié aux options
sur actions. Ce montant a été affecté au surplus d'apport.


Offre publique de rachat dans le cours normal des activités

A la suite de l'échéance d'une offre publique de rachat dans le cours normal des activités, le 15 février 2006, la Société a amorcé une seconde offre publique de rachat dans le cours normal des activités le 2 mars 2006, par l'intermédiaire de la Bourse de Toronto. Les rachats effectués dans le cadre de l'offre publique de rachat n'excéderont pas 5 970 000 actions ordinaires, soit environ 10 % du flottant au 17 février 2006. Les actions ordinaires acquises en vertu de l'offre publique de rachat seront annulées.

Les rachats dans le cadre de l'offre publique de rachat peuvent se poursuivre jusqu'au 1er mars 2007, à moins que l'offre ne prenne fin avant cette date. Au cours de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2006, la Société a racheté 2 942 768 actions en vertu de la seconde offre pour une contrepartie totale de 14,9 M$, incluant les charges connexes. Ces actions ont toutes été réglées, payées et annulées au 30 septembre 2006. Au cours du premier trimestre, aucun achat n'a été effectué en vertu de la première offre.

7. Acquisitions

Les acquisitions ci-dessous ont été comptabilisées selon la méthode de l'acquisition. Les résultats d'exploitation sont inclus dans les résultats de la Société depuis leur date respective d'acquisition. Le prix d'achat attribué aux relations avec les clients et aux technologies acquises est amorti sur une période de cinq ans. La Société prévoit finaliser les répartitions du prix d'achat au cours de 2006. La répartition préliminaire du prix d'achat total des acquisitions se présente comme suit :



---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Répartition du prix d'achat total FrontLine Dinmar
Solutions Consulting Inc.
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Actif à court terme 0,1 5,7
Immobilisations - 1,1
Passif à court terme (0,3) (2,2)
Produits reportés (0,4) (2,6)
Passif à long terme - (1,8)
Attribution de l'excédent du prix d'achat :
Relations avec les clients 2,0 1,0
Technologies acquises - 4,5
Ecart d'acquisition 3,0 26,4
---------------------------------------------------------------------
Coût de l'acquisition 4,4 32,1
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


FrontLine Solutions

Le 26 mai 2006, la Société a acquis certains actifs et pris en charge certains passifs des activités de services de gestion pour les pharmacies de FrontLine Solutions Inc., pour une contrepartie en espèces de 4,2 M$. La Société a également engagé des coûts d'opération de 0,2 M$ relativement à cette acquisition qui se composent essentiellement de coûts d'intégration. Les activités de services de gestion pour les pharmacies, situées en Ontario, fournissent aux pharmacies des solutions pour automatiser le processus d'exécution des ordonnances et une solution intégrée de traitement au point de vente pour les activités en magasin.

Dinmar Consulting Inc.

Le 7 juillet 2006, la Société a fait l'acquisition de la totalité des actions émises et en circulation de Dinmar Consulting Inc. ("Dinmar"). Le prix d'achat de Dinmar était de 32,1 M$ dont une tranche de 26,1 M$ payée en espèces, sous réserve d'ajustements à la clôture, et 6,0 M$ d'actions ordinaires du trésor d'Emergis dont 3,0 M$ d'actions ont été émises à la clôture de l'acquisition (0,6 million d'actions à 5,07 $ l'action, la valeur par action était calculée selon l'entente d'achat) et 3,0 M$ d'actions (0,6 million d'actions à 5,07 $ l'action) doivent être émises neuf mois après la date d'acquisition sous réserve de demandes d'indemnisation éventuelles. Le prix d'achat inclut des frais d'acquisition qui représentent essentiellement des honoraires et des frais d'intégration de 1,0 M$ engagés dans le cadre de l'acquisition. Une contrepartie additionnelle pouvant atteindre 8,0 M$ pourrait être versée si les performances financières de Dinmar excédaient ses objectifs de base au cours des 12 mois suivant la date d'acquisition. La moitié de cette contrepartie conditionnelle de 8,0 M$ peut être payée, au gré d'Emergis, en actions d'Emergis. Toute contrepartie conditionnelle additionnelle sera imputée, le cas échéant, à l'écart d'acquisition, au moment du paiement. Dinmar, située à Ottawa, est un fournisseur de solutions technologiques de dossier de santé électronique et de services professionnels destinés au secteur de la santé.

National Data Corporation of Canada

En mars 2005, la Société a fait l'acquisition de la totalité des actions émises et en circulation de National Data Corporation of Canada pour une contrepartie totale de 14,3 M$, incluant les coûts d'opération, sous réserve de certaines modalités. En mars 2006, le prix d'achat a été réduit de 0,6 M$ par suite du règlement de demandes d'indemnisation faites par la Société après la clôture. Cette réduction a été imputée à l'écart d'acquisition.

8. Frais de restructuration et autres frais

Le tableau suivant présente un rapprochement entre le solde d'une provision au titre de la restructuration pour 2004 et le solde combiné des provisions au titre de la restructuration pour 2002 et 2003 exigible au 30 septembre 2006.



---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
2003
2004 et 2002 Total
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Solde au 1er janvier 2006 3,5 2,9 6,4
Paiements effectués au cours de
la période de neuf mois (1,9) (1,7) (3,6)
---------------------------------------------------------------------
Solde au 30 septembre 2006 1,6 1,2 2,8
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Au 30 septembre 2006, le solde des provisions au titre de la restructuration se chiffrait à 2,8 M$, soit un montant de 0,8 M$ inclus dans les créditeurs et charges à payer, et un montant de 2,0 M$ inclus dans la tranche à long terme des crédits reportés et autres passifs.

9. Bénéfice net (perte nette) par action

Le rapprochement du bénéfice net (de la perte nette) dilué(e) lié(e) aux activités poursuivies et du bénéfice net (de la perte nette) par action pour les trimestres et les périodes de neuf mois terminés les 30 septembre est présenté dans le tableau suivant :



---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Pour le trimestre terminé
le 30 septembre 2006

Nombre Montant
Bénéfice net d'actions par
(numérateur) (dénominateur) action ($)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net lié
aux activités poursuivies
attribuable aux
actionnaires ordinaires 5,1 92 537 091 0,06
Options dilutives 193 316
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net dilué lié aux
activités poursuivies
attribuable aux actionnaires
ordinaires 5,1 92 730 407 0,06
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net attribuable aux
actionnaires ordinaires 5,2 92 537 091 0,06
Options dilutives 193 316
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net dilué attribuable
aux actionnaires ordinaires 5,2 92 730 407 0,06
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Pour le trimestre terminé
le 30 septembre 2005
Bénéfice net Nombre
(perte nette) d'actions Montant par
(numérateur)(dénominateur) action ($)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
lié(e) aux activités
poursuivies attribuable
aux actionnaires ordinaires 0,1 98 017 295 0,00
Options dilutives 12 012
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
dilué(e) lié(e) aux activités
poursuivies attribuable aux
actionnaires ordinaires 0,1 98 029 307 0,00
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
attribuable aux actionnaires
ordinaires (1,2) 98 017 295 (0,01)
Options dilutives 12 012
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
dilué(e) attribuable aux
actionnaires ordinaires (1,2) 98 029 307 (0,01)
---------------------------------------------------------------------



Pour la période de neuf mois terminée
le 30 septembre 2006
Nombre
Bénéfice net d'actions Montant par
(numérateur)(dénominateur) action ($)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net lié aux activités
poursuivies attribuable aux
actionnaires ordinaires 12,0 92 963 405 0,13
Options dilutives 170 967
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net dilué lié aux
activités poursuivies attribuable
aux actionnaires ordinaires 12,0 93 134 372 0,13
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net attribuable
aux actionnaires ordinaires 19,1 92 963 405 0,21
Options dilutives 170 967
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net dilué attribuable
aux actionnaires ordinaires 19,1 93 134 372 0,21
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Pour la période de neuf mois terminée
le 30 septembre 2005

Bénéfice net Nombre
(perte nette) d'actions Montant par
(numérateur)(dénominateur) action ($)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette) lié(e)
aux activités poursuivies
attribuable aux actionnaires
ordinaires (1,6) 101 032 965 (0,02)
Options dilutives a)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
dilué(e) lié(e) aux activités
poursuivies attribuable aux
actionnaires ordinaires (1,6) 101 032 965 (0,02)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
attribuable aux
actionnaires ordinaires 4,6 101 032 965 0,05
Options dilutives a)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette)
dilué(e) attribuable aux
actionnaires ordinaires 4,6 101 032 965 0,05
---------------------------------------------------------------------

a) Il n'y a eu aucun effet dilutif sur la perte liée aux activités
poursuivies ni sur la perte nette.



Les titres ci-dessous ont été exclus du calcul du bénéfice net (de la
perte nette) dilué(e) lié(e) aux activités poursuivies par action et
du bénéfice net (de la perte nette) dilué(e) par action étant donné
qu'ils auraient eu un effet antidilutif ou que le cours moyen du
marché des actions sous-jacentes était inférieur au prix d'exercice
des titres.



---------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les périodes de
terminés les neuf mois terminées
30 septembre les 30 septembre
(nombre d'actions) 2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Options non dilutives 899 492 1 703 414 899 492 1 703 414
Options dilutives s.o. s.o. s.o. 4 644
---------------------------------------------------------------------


10. Information sectorielle

La Société exerce actuellement ses activités en fonction de deux secteurs isolables, soit le secteur Santé et le secteur Finance.

Santé : Les principales activités exercées par la Société dans le secteur de la santé sont l'adjudication des demandes de règlement de médicaments et le transport des demandes de règlement de médicaments et de soins dentaires essentiellement pour le compte de sociétés d'assurance canadiennes. La Société exploite également une plate-forme de traitement des demandes que nous avons conçue à l'intention de la plus importante commission de santé et sécurité au travail du pays. La Société offre aussi des solutions de gestion pour les pharmacies qui automatisent le processus d'exécution des ordonnances et les activités en magasin ainsi que des solutions technologiques de dossier de santé électronique et des services professionnels connexes.

Finance : Ce secteur offre des solutions d'affaires électroniques dans le secteur des services financiers aux institutions financières, aux grandes entreprises de même qu'aux intervenants juridiques en immobilier. Ce secteur d'exploitation met l'accent sur les solutions de gestion de trésorerie, le traitement et l'enregistrement électroniques de documents de prêt et les autorisations d'opérations sur cartes de débit et de crédit.

Activités secondaires : Les activités secondaires ont pris fin en date du 30 juin 2004. En 2005 et en 2006, cependant, la Société a contrepassé certaines charges d'impôts liées à ces activités.

Le tableau ci-dessous présente les activités poursuivies et l'écart d'acquisition de chaque secteur :



---------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres terminés les 30 septembre
Activités
Santé Finance secondaires Total
2006 2005 2006 2005 2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Produits d'exploitation 29,2 23,3 14,1 16,8 - - 43,3 40,1
Coûts directs 5,5 5,2 2,5 2,6 (0,2) - 7,8 7,8
---------------------------------------------------------------------
Marge brute 23,7 18,1 11,6 14,2 0,2 - 35,5 32,3
---------------------------------------------------------------------
BAIIA(1) 7,2 4,8 1,7 1,7 0,3 - 9,2 6,5
Ecart d'acquisition au
30 septembre 73,2 44,5 10,8 11,3 - - 84,0 55,8
---------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------
Pour les périodes de neuf mois terminées les 30 septembre
Activités
Santé Finance secondaires Total
2006 2005 2006 2005 2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Produits d'exploitation 79,7 67,2 44,1 52,1 - - 123,8 119,3
Coûts directs 14,4 14,1 6,7 7,6 (0,4) - 20,7 21,7
---------------------------------------------------------------------
Marge brute 65,3 53,1 37,4 44,5 0,4 - 103,1 97,6
---------------------------------------------------------------------
BAIIA(1) 16,8 12,8 7,1 7,1 0,8 - 24,7 19,9
Ecart d'acquisition au
30 septembre 73,2 44,5 10,8 11,3 - - 84,0 55,8
---------------------------------------------------------------------


(1) Le terme BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement) n'a pas de définition normalisée selon les PCGR du Canada et, par conséquent, il peut ne pas être comparable à des mesures semblables présentées par d'autres sociétés. La Société le définit comme le bénéfice net (la perte nette) lié(e) aux activités poursuivies avant l'amortissement des immobilisations corporelles, l'amortissement des actifs incorporels, les intérêts, les gains ou les pertes à la vente d'actifs, la perte de change ainsi que les impôts sur les bénéfices. Le BAIIA est présenté de manière uniforme d'une période à l'autre et il concorde, sur une base consolidée, avec le montant indiqué dans l'état consolidé des résultats au poste " Bénéfice avant les éléments suivants ".

Il n'y a aucune opération intersectorielle ni différence importante entre les conventions comptables des secteurs et de l'entreprise dans son ensemble. Les secteurs de la Société partagent l'utilisation de l'infrastructure de ses immobilisations. Par conséquent, la Société ne présente pas une mesure du total de l'actif par secteurs. De plus, aux fins du processus décisionnel, la Société n'effectue pas de répartition de l'actif dans la présentation des rapports à la direction.

Renseignements par régions géographiques

Le tableau ci-dessous donne des renseignements par régions géographiques au sujet des produits d'exploitation liés aux activités poursuivies de la Société :



---------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les périodes de neuf
terminés les 30 mois terminées les 30
Produits septembre septembre
d'exploitation 2006 2005 2006 2005
---------------------------------------------------------------------
Canada 39,6 91 % 36,2 90 % 115,6 94 % 105,6 89 %
Etats-Unis 3,3 8 % 3,9 10 % 7,8 6 % 13,7 11 %
Autres 0,4 1 % - - % 0,4 - % - - %
---------------------------------------------------------------------
Total 43,3 100 % 40,1 100 % 123,8 100 % 119,3 100 %
---------------------------------------------------------------------


11. Garanties

Dans le cours normal de ses activités, la Société conclut des conventions qui peuvent contenir certaines caractéristiques répondant à la définition de garantie selon la note d'orientation concernant la comptabilité no 14, intitulée "Informations à fournir sur les garanties". Les garanties ou les indemnités sont liées à des opérations comme les cessions d'activités, la vente d'actifs, la vente de services et l'octroi de licences.

Cessions d'activités et vente d'actifs

Dans le cadre de cessions d'activités ou de la vente d'actifs, la Société convient généralement de verser certaines indemnisations à l'acheteur pour les coûts engagés et les pertes subies en raison de divers événements, notamment les violations de déclarations et de garanties, la résolution de passifs éventuels résultant des activités ou des actifs cédés ou de nouveaux avis de cotisation concernant des déclarations de revenus antérieures liées aux activités ou actifs cédés.

Le montant de telles indemnités sera généralement limité par la convention. Le risque éventuel maximal en vertu de ces garanties représentait un montant cumulatif d'environ 71,9 M$ au 30 septembre 2006, excluant les passifs liés aux impôts et à certains autres éléments pour lesquels aucun montant maximal n'a été précisé dans les conventions. Les réclamations en vertu de ces déclarations et de ces garanties doivent être effectuées avant diverses dates et au plus tard le 1er juillet 2007, sauf en ce qui a trait aux passifs liés aux impôts et à certains autres éléments qui sont en vigueur jusqu'à l'échéance prévue par la loi sur la prescription applicable ou jusqu'à l'échéance établie dans l'entente. Un montant de 0,7 M$ a été comptabilisé dans le bilan consolidé au 30 septembre 2006 relativement à ce type d'indemnité ou de garantie. Historiquement, la Société n'a effectué aucun paiement important en vertu de ces indemnités ou garanties.

Autres engagements d'indemnisation

De plus, la Société offre des indemnités à d'autres parties dans des opérations comme la vente de services et l'octroi de licences. Ces engagements d'indemnisation exigent de la Société qu'elle verse une indemnisation aux autres parties pour les coûts engagés à la suite de demandes de règlement résultant d'un litige ou de sanctions prévues par la loi ou de dommages que pourraient subir lesdites autres parties. La Société n'est pas à même d'évaluer raisonnablement les montants potentiels maximaux qu'elle pourrait devoir payer aux autres parties. Certaines conventions fixent des montants potentiels maximaux en fonction des frais payés par les autres parties, alors que d'autres n'établissent pas de montant maximal ou de période de temps limitée. Les montants dépendent également de l'issue d'événements ou de situations futurs dont la probabilité ne peut être déterminée. Au 30 septembre 2006, aucun montant n'avait été comptabilisé dans le bilan consolidé relativement à ce type d'indemnisation ou de garantie. Historiquement, la Société n'a effectué aucun paiement important en vertu de tels engagements d'indemnisation.

Renseignements

  • Emergis inc.
    John Gutpell
    450-928-6856