Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

05 oct. 2012 11h01 HE

Empêcher l'évacuation de la chaleur par les tuyaux de vidange

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 5 oct. 2012) - Au Canada, presque 20 % de l'énergie consommée par les ménages sert à chauffer de l'eau dont la majeure partie est évacuée sous forme d'eaux usées. Cependant, vous pourriez réduire vos coûts de chauffage d'eau en captant cette chaleur à l'aide d'un récupérateur de chaleur des eaux domestiques.

Ces systèmes qui récupèrent instantanément la chaleur des eaux domestiques peuvent être installés sur les tuyaux de vidange des douches. Ils consistent en une petite conduite de cuivre souple enroulée autour du tuyau de vidange d'une ou de plusieurs douches. La chaleur de l'eau qui s'écoule dans le tuyau de vidange est transmise à l'eau potable d'approvisionnement qui circule dans le serpentin de cuivre. L'eau potable ainsi préchauffée peut être utilisée immédiatement pour la douche, ce qui réduit la consommation d'eau chaude provenant du réservoir, ou elle peut être acheminée vers le réservoir d'eau chaude, de sorte qu'il faudra moins d'énergie pour la chauffer. L'important, c'est de s'assurer que l'eau potable monte dans le système en même temps que l'eau chaude est évacuée, à défaut de quoi la chaleur ne pourra être captée.

Des essais réalisés par le Centre canadien des technologies résidentielles à Ottawa ont révélé que les douches munies d'appareils de récupération de la chaleur des eaux domestiques fournissaient de l'eau chaude jusqu'à 2,5 fois plus longtemps que celles qui n'en possédaient pas, selon que le système servait à chauffer l'eau destinée à la douche seulement ou à chauffer l'eau de la douche et l'eau destinée au réservoir à eau chaude.

Il existe divers modèles de récupérateurs de chaleur des eaux domestiques qui varient en longueur et dans la façon dont s'enroule le serpentin de cuivre autour du tuyau de vidange. Comme cela peut avoir des incidences sur la pression de l'eau, les consommateurs devront privilégier les modèles qui minimisent la perte de pression si celle-ci est déjà faible dans leur maison.

Assurez-vous de choisir un système aux dimensions appropriées - vérifiez la longueur et le diamètre du tuyau de vidange, la hauteur de l'appareil de récupération et les dimensions du tuyau d'approvisionnement en eau potable, de même que les exigences pour les appareils qui entraînent une faible baisse de la pression.

Le prix des récupérateurs de chaleur des eaux domestiques varie entre 400 $ et 1 000 $, frais d'installation non compris. Les économies d'énergie annuelles qu'ils entraînent varient entre 49 $ et 168 $, selon la marque de l'appareil et le type et le coût de l'énergie (électricité, huile ou gaz) utilisée par le chauffe-eau. Les modes de vie des occupants ont également une incidence sur les économies potentielles qui varieront selon qu'ils prennent des douches ou des bains et selon le nombre de douches par jour. Vous trouverez en ligne des calculateurs d'économies d'énergie des récupérateurs de chaleur des eaux domestiques qui vous aideront à déterminer vos économies annuelles potentielles en y entrant des données sur votre modèle de récupérateur, vos coûts de combustible et votre utilisation des douches.

Un récupérateur de chaleur des eaux domestiques bien installé peut augmenter la quantité d'eau chaude disponible pour les douches et réduire les coûts du chauffage d'eau. Si vous envisagez l'installation d'un tel système, consultez un plombier d'expérience pour vous assurer que les travaux seront effectués correctement.

Pour en savoir davantage sur la récupération de la chaleur des eaux domestiques, consultez le numéro du Point en recherche intitulé Essais de performance de récupérateurs de chaleur des eaux domestiques au CCTR de la Société canadienne d'hypothèques et de logement. Téléchargez un exemplaire gratuit au www.schl.ca ou composez le 1-800-668-2642.

Depuis plus de 65 ans, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada et une source d'expertise fiable et objective dans ce domaine.

Renseignements