Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

07 oct. 2005 10h48 HE

Emploi : Toujours des zones d'ombre

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 7 oct. 2005) - Au nom des travailleuses et travailleurs partout au pays, le Congrès du travail du Canada tire une nouvelle fois l'alarme devant la détérioration de la qualité des nouveaux emplois qui se créent. La toute dernière Enquête sur la population active de Statistique Canada en apporte d'ailleurs la preuve, en rapportant que « Depuis le début de 2005, la croissance du travail indépendant s'est chiffrée à 80 000 emplois (+3,2 %) comparativement à 38 000 emplois seulement (+0,4 %) pour le secteur privé et à 18 000 (+0,6 %) pour le secteur public. » En effet, la catégorie du travail indépendant cache le plus souvent le travail précaire à faible revenu.

« Comment garder le silence devant un marché de l'emploi de plus en plus incapable d'améliorer la qualité de vie des familles travailleuses », demande Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. M. Georgetti rappelle que le rapport annuel du CTC sur la qualité de vie des travailleurs et travailleuses du Canada publié le mois dernier indique que 18 % des travailleuses et travailleurs du pays jugent que leurs revenus ne leur permettent pas de répondre à leurs besoins de base. Le bulletin 2005 Mon travail, mon avantage? est disponible à www.montravail.ca et à www.congresdutravail.ca.

« Il est temps que nos gouvernements admettent la nécessité de créer au Canada de bons emplois stables et de qualité, des emplois capables de faire vivre nos familles », conclut M. Georgetti.

Données sur le chômage - L'Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le mois de septembre 2005 rapporte que le taux de chômage a connu un léger repli, passant de 6,8 % au mois d'août, à 6,7 % le mois dernier. Le secteur manufacturier accuse de nouvelles pertes : 8 000 emplois en moins le mois dernier, ce qui porte à 198 000 le nombre d'emplois perdus depuis novembre 2002. En septembre 2005, le Canada comptait 1 171 800 adultes en quête d'emploi, mais incapables d'en trouver.

Analyse de l'économiste Pierre Laliberté

* Le taux de chômage est en baisse parce que la participation à la population active est en régression. L'emploi n'a enregistré aucune croissance le mois dernier.

* Le genre d'emplois créés laisse perplexe. La hausse du nombre de personnes qui se tournent vers l'emploi indépendant masque la faible création d'emploi dans le secteur privé. De plus, les secteurs où des emplois se sont créés le mois dernier, soit ceux des « autres services » et « de l'information, de la culture et des loisirs », ne laissent guère présager une nouvelle ère de prospérité pour qui a trouvé ces emplois.

* L'hémorragie du secteur de la fabrication se poursuit (200 000 emplois perdus depuis 2002) et commence à affecter le secteur primaire. L'industrie de la construction montre quant à elle des signes d'essoufflement. Le secteur des services à la consommation ne se précipite pas non plus à l'embauche.

* La Banque du Canada devrait garder bien en vue ces indicateurs quand elle décidera ce mois-ci de ses nouveaux taux d'intérêt.

* Il y a lieu d'examiner de plus près l'annonce par Statistique Canada d'une hausse du salaire horaire moyen au cours des 12 derniers mois. En effet, ces données ne tiennent pas compte de l'emploi indépendant. Ces chiffres ne peuvent donc pas refléter fidèlement les conditions reliées aux nouveaux emplois.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca /Renseignements: Pierre Laliberté, économiste, (819) 685-4784/ IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jean Wolff, Directeur, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca