Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

09 sept. 2005 09h32 HE

Emplois : Il nous faut un plan

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Rédacteur municipal, Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 9 sept. 2005) - « Chaque mois, les statistiques de l'emploi montrent les mêmes faiblesses, pourtant nos gouvernements ne présentent que silence et inaction, » déclare Ken Georgetti, le président du Congrès du travail du Canada, à propos de l'Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le mois d'août, publiée aujourd'hui.

« Avec les changements dans l'horizon économique que cause la montée en flèche des prix de l'énergie, le pays a un besoin urgent de vision, d'une stratégie à long terme et durable de création d'emplois. Où est le plan? » demande M. Georgetti.

« La majorité électorale au pays est faite de travailleurs et travailleuses, qui veulent que les gouvernements fassent des bons emplois et des bons salaires une priorité. »

Données sur le chômage - L'Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le mois d'août 2005 rapporte que le taux de chômage est resté fixe à 6,8 % - le même taux qu'en juillet. Cependant, de façon générale, l'emploi d'été des étudiants a baissé par rapport à l'année dernière. En août, le commerce au détail a perdu 14 000 emplois, l'hébergement et la restauration 5 000 et les secteurs culturels 18 000 emplois. En plus, avec des pertes nouvelles en août de 8 500 emplois, le secteur manufacturier accumule maintenant un déficit majeur de plus de 190 000 emplois par rapport à novembre 2002. En août, 1 176,900 Canadiennes et Canadiens cherchaient un emploi sans succès.

Analyse de l'économiste Pierre Laliberté

• Les chiffres de l'emploi pour le dernier mois ne justifient pas l'optimisme démontré par la décision de la Banque du Canada d'augmenter son taux directeur plus tôt cette semaine.

• De façon générale, l'économie a été propulsée par l'industrie de la construction - un secteur qui est éminemment sensible aux fluctuations des taux d'intérêt. L'augmentation des taux n'aidera pas le secteur manufacturier non plus - un secteur où les emplois disparaissent depuis trois ans.

• Plus inquiétant encore pour la santé de l'économie : les secteurs qui fournissent des services directement aux consommateurs comme le commerce au détail, la culture, la restauration et autres services, tous ensemble ces secteurs ont subi des pertes de quelques 53 000 emplois le mois dernier. Nous pouvons supposer qu'il s'agit là de l'impact des prix de l'essence sur le revenu plutôt stagnant des ménages canadiens. La faiblesse dans ces secteurs fournit un facteur d'explication pour la faible performance du marché de l'emploi pour les jeunes cet été.

• De façon plus générale, on ne peut que noter la faiblesse de la croissance de l'emploi depuis l'an dernier. À 1,5 %, cette année sera la pire depuis 2001, et la deuxième moins bonne depuis 1996. Cet état de fait résulte en grande partie de la faiblesse de l'embauche par les employeurs du secteur privé (+1,0 %), qui n'est qu'en partie compensé par la création d'emploi du secteur public (+3,0 %) ainsi que par l'augmentation du travail autonome (+1,4 %). On note également que l'emploi occasionnel a crû au rythme de 2,5 % sur cette même période - un autre signe de la qualité douteuse de la récente création d'emploi.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site web: www.congresdutravail.ca /Renseignements: Pierre Laliberté, économiste, (819) 360-6154/ IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jean Wolff, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca