Association des propriétaires du Québec

Association des propriétaires du Québec

24 sept. 2014 11h54 HE

En réponse au Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), l'Association des propriétaires du Québec (APQ) soutient qu'aucun locataire n'est mis à la rue !

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 24 sept. 2014) - En réponse au Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), l'Association des propriétaires du Québec (APQ) soutient qu'aucun locataire n'est mis à la rue !

Au Québec, les locataires bénéficient déjà d'une protection anormalement élevée.

Rappelons que la reprise de possession a été mise en place pour qu'un propriétaire puisse notamment reprendre un logement pour y habiter lui-même, pour y loger un ascendant ou descendant au premier degré. Le droit à la reprise de possession est déjà assorti d'avis et de délais très stricts et n'est pas possible lorsqu'il y a plus d'un propriétaire (sauf si l'autre est le conjoint).

L'APQ souhaite porter à l'attention de tous que la seule façon de reprendre un logement pour y habiter, dans le cas de copropriété indivise qui n'est pas avec un conjoint, est la négociation avec le locataire. La loi est claire à ce niveau: Il n'y a pas de zone grise.

«Le locataire n'a jamais l'obligation d'accepter de quitter dans ces circonstances, nous comprenons mal ce que le RCLALQ veut de plus ! Les propriétaires souvent ne peuvent tout simplement pas reprendre leur logement pour y habiter dans ce type de détention» souligne Martin Messier, Président de l'APQ.

Nous n'avons pas besoin d'une règlementation pour baliser ce genre de situation, car il est clair que personne ne peut être jeté à la rue. Lorsqu'un locataire quitte son logement, c'est seulement de son propre chef, ou suite à une entente librement consentie avec le(s) propriétaire(s) qui implique la plupart du temps une indemnité financière plutôt intéressante. Avec un taux d'inoccupation de 3,1% en moyenne au Québec selon les données de la SCHL de l'automne 2013, un locataire qui décide de quitter son logement saura certainement trouver un nouveau chez-soi.

Il s'agit alors du marché de l'offre et de la demande, il est faux et mensonger de dire que des locataires sont mis à la rue dans ces circonstances!

Fondée en 1984, l'APQ (Association de propriétaires du Québec) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs tout en étant présente dans toutes les régions du Québec.

Renseignements

  • Estelle Fabre
    514-382-9670 poste 218, cell 514-583-2542
    www.apq.org