BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

27 juin 2011 15h08 HE

Endettement : BMO offre des conseils aux Canadiens pour les aider à réduire leurs dettes

- Comparativement à l'an dernier, plus de Canadiens vivent à la limite ou au-dessus de leurs moyens (32 pour cent contre 20 pour cent).

- Plus du quart (27 pour cent) comptent sur chaque chèque de paie pour boucler leur budget, comparativement à 16 pour cent en 2010.

- BMO offre des trucs et des conseils pour aider les ménages à gérer leurs finances et rembourser leurs dettes plus rapidement.

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 27 juin 2011) - De nouveaux chiffres publiés cette semaine démontrent que l'endettement global des ménages a atteint un sommet de tous les temps au premier trimestre, pour se situer à 1,524 billion de dollars, ce qui représente un pourcentage record de 147,3 pour cent du revenu disponible. De plus, même si la croissance de la dette des ménages a ralenti de façon notable au cours des derniers mois, celle-ci demeure supérieure à la croissance des revenus.

Le sondage annuel d'été sur les dépenses des consommateurs de 2011 indique par ailleurs que 32 pour cent des Canadiens vivent à la limite ou au-dessus de leurs moyens, 27 pour cent comptant sur chaque chèque de paie pour boucler leur budget, ce qui représente une hausse de 10 points par rapport à l'année dernière.

" Le fait d'élaborer et de respecter un budget honnête et réaliste, qui tienne compte à la fois des dépenses mensuelles et des dépenses de loisirs, peut aider à simplifier votre situation financière, à garder le contrôle de vos finances, et à identifier les secteurs où il est possible de réduire les dépenses, si nécessaire ", affirme Lynne Kilpatrick, première vice-présidente, BMO Banque de Montréal.

Mme Kilpatrick souligne que les outils en ligne de gestion des finances personnelles, tels que l'outil BudgetSensé BMO, étaient de plus en plus populaires, et pouvaient donner un aperçu immédiat des habitudes de dépenses et d'épargne.

Elle ajoute qu'à la suite du lancement de l'outil BudgetSensé BMO, un outil de gestion des finances personnelles en ligne intuitif, plus de 240 000 clients ont établi des objectifs d'épargne depuis le début de l'année, ce qui est un signe encourageant.

BMO offre les conseils suivants aux Canadiens pour les aider à réduire leur endettement, y compris leur hypothèque et leurs dettes de cartes de crédit, et à s'en libérer plus rapidement :

Régler ses dettes de cartes de crédit

  • Autant que possible, visez les dettes à intérêt élevé et réglez la totalité du solde de vos cartes de crédit chaque mois.
  • Envisagez d'opter pour une carte de crédit assortie d'une option de taux réduit et essayez de payer plus que le versement minimum requis. Plus vite vous réglerez le solde de vos cartes de crédit, moins vous paierez d'intérêts.
  • BMO propose plusieurs cartes de crédit avec option de taux réduit, comme une carte à intérêt de 12,9 pour cent assortie d'un choix de récompenses moyennant des frais annuels de 35 $. BMO offre également une carte MasterCard à taux privilégié de 11,9 pour cent assortie de frais annuels de 20 $.

Envisager une période d'amortissement plus courte à l'achat d'une maison

  • Plus la durée du prêt hypothécaire est courte, moins vous payez d'intérêts.
  • En optant pour un amortissement de 25 ans, vous pourriez vous libérer de votre hypothèque plus rapidement et consacrer davantage de vos épargnes à vos objectifs à long terme, comme la retraite.
  • BMO offre un prêt hypothécaire de cinq ans à petit taux de 3,79 pour cent avec amortissement maximum de 25 ans.

Lorsqu'on prévoit d'acheter une nouvelle maison, il faut s'assurer d'en avoir les moyens

  • Soumettez votre budget à un test de tolérance au stress en utilisant un versement hypothécaire basé sur un taux plus élevé.
  • Les coûts du logement (versements hypothécaires, taxes foncières, coûts du chauffage, etc.) ne devraient pas totaliser plus du tiers du revenu du ménage.

Le sondage en ligne a été réalisé par Léger Marketing du 9 au 12 mai auprès d'un échantillon de 1 512 Canadiens âgés de 18 ans ou plus. Un échantillon aléatoire de la même taille donnerait une marge d'erreur de ±2,5 %, 19 fois sur 20.

Renseignements