Ville de Montréal - Direction du Développement social

Ville de Montréal - Direction du Développement social

17 mars 2005 11h34 HE

Enlèvement des graffiti sur le domaine privé : La ville de Montréal investit 1 million de dollars supplémentaire


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: VILLE DE MONTREAL - DIRECTION DU DEVELOPPEMENT SOCIAL

LE 17 MARS 2005 - 11:34 ET

Enlèvement des graffiti sur le domaine privé : La
ville de Montréal investit 1 million de dollars
supplémentaire

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 17 mars 2005) - La Ville de Montréal
accentue ses activités d'enlèvement de graffiti illégaux en
investissant, en 2005, 1 million de dollars supplémentaire sur le
domaine privé dans le périmètre touristique du centre-ville ainsi que
dans les arrondissements.

Depuis plusieurs années, la Ville de Montréal se préoccupe du phénomène
de l'affichage et des graffiti illégaux sur son territoire. Les
interventions visent donc à améliorer l'image de la Ville de Montréal et
de ses arrondissements et à accroître le sentiment de sécurité chez la
population montréalaise. Depuis 2002, Montréal et ses arrondissements
ont investi, en moyenne, près de 2,5 millions de dollars annuellement
pour l'enlèvement de graffiti sur les domaines public et privé. Le
projet-pilote viendra donc bonifier d'un million de dollars les moyens
mis à la disposition des arrondissements sur le domaine privé.

"Il est nécessaire d'intervenir le plus rapidement possible et de façon
soutenue sur le domaine privé. Nous nous proposons donc d'adopter une
approche continue d'enlèvement des graffiti démarrant cette année et
s'échelonnant sur une période de trois ans", précise M. Cosmo Maciocia,
membre du comité exécutif et responsable de l'habitation ainsi que du
développement social et de la sécurité du revenu.

La gestion du projet et sa coordination seront confiées à l'Unité
Graffiti, une équipe de travail de la Ville de Montréal, reconnue pour
sa solide expertise en matière d'enlèvement de graffiti sur le
territoire montréalais, tant sur le domaine privé que public.

C'est ainsi qu'une somme de 600 000 $, soit 60 % du budget global, sera
consacrée au périmètre touristique du centre-ville. Des interventions
soutenues et récurrentes d'enlèvement de graffiti sur le domaine privé
seront réalisées afin que cette opération bénéficie d'un maximum de
répercussions auprès de la population, des graffiteurs et des grands
partenaires corporatifs et institutionnels.

De plus, une somme de 400 000 $ sera réservée aux arrondissements qui
présenteront des projets d'enlèvement sur le domaine privé. Ces projets
devront prévoir un investissement financier de la part de
l'arrondissement demandeur. La Ville versera 1$ pour chaque dollar
alloué par l'arrondissement, jusqu'à concurrence de 30 000 $ par
arrondissement, ce qui permettra de bonifier les efforts déjà déployés.
Les projets devront être déposés à l'Unité Graffiti avant le 30 avril
2005.

Au cours de l'année, le projet-pilote comprendra aussi la mise en place
d'un comité aviseur, coordonné par l'Unité Graffiti, ayant pour mandat
d'émettre des recommandations sur le projet en prévision de 2006 et 2007.

Par ailleurs, notons que M. Maciocia représentera la Ville de Montréal
au sein de l'Alliance métropolitaine graffiti et affichage inc.
(L'AMGA). Cette association regroupe de grands partenaires corporatifs
et institutionnels, préoccupés par les graffiti à Montréal, tels que le
Canadien Pacifique, Hydro-Québec, la Commission scolaire de Montréal, le
Service de police de la Ville de Montréal, Astral média, Bell, la
Société de transport de Montréal, Publicité Sauvage, Trajet Jeunesse et
Postes Canada.

"Afin de faire de Montréal une ville propre et où chaque Montréalais se
sente plus en sécurité, la Ville de Montréal doit, bien sûr, intervenir
sur l'enlèvement des graffiti illégaux, mais aussi continuer à porter
une attention toute particulière aux activités complémentaires telles
que la répression, la prévention et la sensibilisation en concertation
avec l'ensemble de nos partenaires", de conclure M. Maciocia.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Service de la culture et de la qualité du milieu de vie
    Direction de la sécurité du revenu et du
    développement social -
    Nicole Mousseau
    Chargée de communication
    (514) 872-4765