Ministère de la Défense nationale



Ministère de la Défense nationale

08 mars 2013 21h39 HE

Entraînement de guerre hivernale de l'Armée canadienne

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 mars 2013) - Plus de 2 000 membres des Forces armées canadiennes (FAC) ont participé à une série d'exercices de guerre hivernale dans le Nord du Canada : certains ont terminé en février tandis que d'autres poursuivent ces activités en mars.

« L'exercice de la souveraineté dans l'Arctique constitue l'une des priorités de la Stratégie pour le Nord du Canada », a indiqué l'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. « Cet entraînement accroît l'efficacité opérationnelle des Forces armées canadiennes lorsqu'il fait excessivement froid. »

Trois grands exercices de guerre hivernale ont été réalisés en Saskatchewan, en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador alors qu'un autre se déroule actuellement au Québec. Ces exercices ont lieu dans des conditions météorologiques extrêmes afin de mettre à l'épreuve les capacités et l'équipement et de faire en sorte que les militaires soient prêts à exécuter des opérations, quelles qu'elles soient, dans le Nord du Canada.

« Dans le cycle de formation hivernale de cette année, l'Armée entreprendra une variété d'exercices et de manœuvres tactiques et opérationnelles », a mentionné le lieutenant-général Peter Devlin, commandant de l'Armée canadienne. « Ce type de formation garantit que l'Armée est en mesure de remplir son engagement face à sa capacité opérationnelle et son niveau de préparation. »

Voici une liste des exercices terminés et en cours :

TRILLIUM RESPONSE - Du 11 au 21 février

Environ 1500 militaires de partout en Ontario, accompagnés par le 3e Groupe des Rangers canadiens ont participé à cet exercice hivernal. Le principal quartier général était situé à Cochrane, en Ontario, mais d'autres membres des FAC étaient basés près de Moosonee, de Fraserdale, d'Abitibi Canyon et d'Iroquois Falls. Cet exercice d'envergure incorporait des opérations de parachutisme, des patrouilles, des opérations mécanisées et un exercice de tir réel.

NORTHERN SAPPER - Du 11 au 27 février

Environ 220 militaires du 36e et du 37e Groupe-brigade du Canada, jumelés avec des membres du 5e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, ont participé à cet exercice, qui s'est déroulé à Goose Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador. Les militaires ont été déployés dans une région subarctique, où ils ont fait appel à leurs compétences en guerre hivernale.

ARCTIC BISON - Du 16 au 24 février

Plus de 120 militaires, dont la majorité provenait du 38e Groupe-brigade du Canada, ont été déployés en tant que Groupe-compagnie d'intervention dans l'Arctique à Candle Lake, dans le parc national de Prince Albert, en Saskatchewan. En compagnie du 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, les participants à cet exercice ont mis en application leurs compétences de base en guerre hivernale et mené des patrouilles de l'Arctique.

GUERRIER NORDIQUE - Du 19 février au 9 mars

Près de 350 soldats de différentes régions du Québec ont participé à cet exercice. La majorité du personnel des FAC sont installés à Schefferville, et le reste à Sept-Îles. En compagnie de leurs collègues du 2e Groupe de patrouilles de Rangers canadiens, les participants à cet exercice ont utilisé leurs compétences de base en guerre hivernale. L'objectif principal de la formation est de préparer les troupes à d'éventuelles opérations dans le nord du Québec.

Renseignements