Environnement Canada

Environnement Canada
Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

20 sept. 2005 11h00 HE

Environnement Canada: Réussite du projet d'assainissement des sites sédimentaires contaminés du port de Thunder Bay

THUNDER BAY, ONTARIO--(CCNMatthews - 20 sept. 2005) - Le député Joe Comuzzi, au nom de l'honorable Stéphane Dion, ministre de l'Environnement, le député Michael Gravelle, au nom du ministre de l'Environnement de l'Ontario, Laurel Broten et des représentants de l'industrie ont annoncé aujourd'hui le parachèvement du projet de dépollution des sédiments contaminés d'une valeur de 20 millions de dollars à la périphérie de la compagnie Northern Wood Preservers à Thunder Bay (Ontario). Le site, où les activités de traitement du bois avaient lieu depuis plus de 60 ans, était l'un des plus contaminés au Canada.

"Le rétablissement et la protection de l'écosystème des Grands Lacs constituent une priorité élevée pour le gouvernement du Canada et fait partie du Projet vert, c'est-à-dire de notre politique pour un développement durable de l'environnement et la compétitivité économique", a déclaré M. Comuzzi. "Notre gouvernement est toujours engagé à assurer un environnement sain pour les Grands Lacs et a collaboré, tant au pays qu'avec les Etats-Unis pour les protéger. La réussite du projet à Thunder Bay est un exemple de notre volonté et de notre engagement".

Ce projet démontre l'engagement de notre gouvernement en vue de protéger le réseau des Grands Lacs", a déclaré M. Gravelle. Il importe d'équilibrer la croissance et le dynamisme économique avec la nécessité de protéger les éléments sensibles du milieu en Ontario. Je tiens à louer les efforts et la volonté de tous les partenaires qui ont participé à ce projet du port de Tunder Bay", a ajouté le ministre.

La dépollution du site a été rendue possible par les efforts combinés d'Environnement Canada, du ministère de l'Environnement de l'Ontario, de la Abitibi-Consolidated Inc., de la Northern Wood Preservers Inc. et du Canadien National.

"Ce projet est un exemple du genre de collaboration dont nous sommes extrêmement fiers", a déclaré Francine Dorion, vice-présidente de l'Environnement et du Développement durable d'Abitibi-Consolidated. En étant en mesure de tirer partie des différentes compétences et capacités techniques des intervenants, l'équipe a pu mener à terme un projet complexe au niveau environnemental. Nous avons beaucoup appris et l'environnement des Grands Lacs en a profité. Il s'agit d'un exemple marquant de la façon dont une synergie peut être créée par le niveau d'engagement, de persévérance, d'ouverture, de connaissances et d'efforts".

Ce projet, appelé "Northern Wood Preservers Alternative Remediation Concept (NOWPARC)", a permis d'isoler la source de contamination, de dépolluer les sédiments contaminés et de mettre en valeur l'habitat. Le contrôle à long terme des sédiments et de l'habitat du poisson va se poursuivre de façon suivie pour superviser le rétablissement du port.

La contamination des sédiments par des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des chlorophénoles, des dioxines et des furanes autour du site de la Northern Wood Preservers a justifié la désignation du port de Tunder Bay comme secteur préoccupant en 1985 dans le cadre de l'Entente sur la qualité de l'eau dans les Grands Lacs. Les gouvernements, l'industrie et le public ont depuis joint leurs efforts pour établir un plan d'assainissement du port qui a permis de déterminer les objectifs et les initiatives en ce qui concerne l'utilisation de l'eau.

Pour obtenir des précisions en ce qui concerne le projet NOWPARC, il faut consulter le livret intitulé "NOWPARC Sediment Remediation Project". Pour en apprendre davantage sur les plans d'assainissement des secteurs préoccupants des Grands Lacs, on peut consulter le site www.on.ec.gc.ca/water/raps. Pour en connaître davantage sur l'Entente Canada-Ontario en ce qui concerne l'écosystème du bassin des Grands Lacs, on peut consulter le site www.on.ec.gc.ca/coa. Pour obtenir plus de précisions sur l'Accord sur la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, on peut consulter le site www.on.ec.gc.ca/greatlakes.

Document connexe : Etablissement du Northern Wood Preservers Alternative Remediation Concept (NOWPARC) - Document d'information

FICHE D'INFORMATION

PROJET D'ASSAINISSEMENT NORTHERN WOOD PRESERVERS ALTERNATIVE REMEDIATION CONCEPT (NOWPARC)

En 1972, le Canada et les Etats-Unis ont signé l'Accord de 1972 relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, s'engageant ainsi à contrôler la pollution dans les Grands Lacs et à décontaminer les eaux usées des industries et des collectivités.

En 1985, l'examen de la contamination des sédiments autour du site de la Northern Wood Preservers' (NWP), situé dans le port de Thunder Bay, a contribué à la désignation du port de Thunder Bay "secteur préoccupant". Un secteur préoccupant (SP) est un site dans le bassin des Grands Lacs, dont l'environnement s'est détérioré.

La contamination du site de la NWP est une conséquence des opérations de préservation du bois, qui ont duré plus de 60 ans. Des études et des relevés effectués sur le site de la NWP ont révélé des niveaux élevés de sédiments contaminés par le créosote, contenant des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des chlorophénols, des dioxines et des furanes. Ces contaminants ont eu des incidences sur la qualité de l'eau du port, la structure des communautés biologiques et la qualité des sédiments.

Pour être en mesure de rayer le port de Thunder Bay de la liste des secteurs préoccupants du Canada, les organismes gouvernementaux, l'industrie et le public ont uni leurs efforts pour élaborer un Plan d'action pour l'assainissement, qui a servi à définir des objectifs et des initiatives en matière d'utilisation de l'eau pour l'assainissement du port. L'assainissement des sédiments contaminés autour du site de la NWP était un élément essentiel de ce Plan.

Un Comité de consultation publique a aussi été mis sur pied pour appuyer l'établissement d'objectifs d'utilisation de l'eau pour le port. Voici les objectifs poursuivis :

- Permettre une grande diversité d'utilisations bénéfiques de l'eau et des secteurs riverains ;

- Eliminer virtuellement les substances toxiques rémanentes, notamment le benzo(a)pyrène et les autres hydrocarbures aromatiques polycycliques ;

- Remettre en état l'habitat du poisson et des espèces sauvages, qui a été détruit ou endommagé suite au confinement des sédiments ;

- Fournir un habitat favorable aux organismes aquatiques en améliorant les paramètres chimiques de l'eau et des sédiments, y compris le niveau d'oxygène dissous dans ces derniers ;

- Créer un milieu benthique sain pour les organismes aquatiques de façon à ne pas contribuer à la bioaccumulation de contaminants dans la chaîne alimentaire.

En 1995, Environnement Canada (EC) et le ministère de l'Environnement de l'Ontario (MEO) ont entrepris une étude sur l'évaluation des risques afin de déterminer les mesures correctives les plus appropriées pour l'assainissement des contaminants. En se fondant sur les résultats de cette évaluation, une stratégie d'assainissement a été définie pour les trois zones qui nécessitent des mesures correctives :

- Zones 1 et 2 : Réaliser des travaux de dragage et traiter environ 11 000 mètres cubes (m3) de sédiments hautement contaminés ;

- Zone 3A : Installer une risberme d'enrochement afin de confiner quelque 21 000 mètres cubes de sédiments contaminés et les remblayer avec des matériaux propres pour isoler ces sédiments;

- Zone 3B : Laisser environ 28 000 m3 de sédiments légèrement contaminés à l'extérieur de la risberme pour une remise en état par voie naturelle.

Suite à l'étude sur l'évaluation des risques, Abitibi-Consolidated Inc. (ACI), Northern Wood Preservers Inc., et la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada ont présenté le projet d'assainissement Northern Wood Preservers Alternative Remediation Concept (NOWPARC) au MEO et à EC pour financer conjointement l'assainissement des sédiments contaminés du site de la NWP. En plus des sommes fournies par les autres partenaires, des fonds partiels ont été affectés par les gouvernements fédéral et provincial pour réaliser les activités suivantes :

- Isoler la source de contamination ;

- Eliminer, assainir et confiner les sédiments contaminés ;

- Mettre en valeur l'habitat du poisson.

En 1997, suite à l'approbation du projet de NOWPARC, cinq parties ont signé un accord de financement du projet d'assainissement dans le port de Thunder Bay, et la direction du projet a été confiée à l'ACI.

Les mesures correctives entreprises dans le cadre du projet NOWPARC ont été amorcées en 1997 et achevées en 2004, ce qui marque la réussite du nettoyage d'un des sites les plus contaminés du Canada. La contamination des sédiments du site de la NWP était un élément fondamental dont devait tenir compte le Plan d'action pour l'assainissement du port de Thunder Bay. L'achèvement des mesures correctives représente une étape essentielle de la prise en compte des problèmes de qualité de l'eau à l'échelle locale et de la suppression du site du port de Thunder Bay de la liste des secteurs préoccupants du Canada.

(Also available in English)

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    André Lamarre
    Directeur des communications
    (819) 997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Jack Saunders
    Conseiller en communications/relations avec les médias
    (416) 739-4785
    www.ec.gc.ca
    ou
    Ministère de l'Environnement de l'Ontario
    John Steele
    Direction des Communications
    (416) 314-6666
    ou
    Abitibi-Consolidated Inc.
    Lorne Gorber, Directeur, Relations avec les investisseurs et
    Communications financières
    (514) 394-2360