BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

18 févr. 2012 08h00 HE

Envisagez de partager votre revenu pour payer moins d'impôt et prenez des mesures pour conserver une plus grande part de votre revenu de la Sécurité de la vieillesse

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 18 fév. 2012) - Alors qu'approche la date limite du 29 février pour cotiser à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), et dans le cadre de son engagement continu en vue de favoriser la littératie financière, BMO Groupe financier proposera des conseils quotidiens sur la retraite tout au long du mois de février. Ces conseils sont tirés du nouveau livre de Tina Di Vito, chef de l'Institut Info-retraite BMO, intitulé 52 Ways To Wreck Your Retirement…And How To Rescue It.

Conseil numéro 35 :

Envisagez de partager votre revenu pour payer moins d'impôt, maintenant et au cours de votre retraite

Dans le système fiscal canadien, les Canadiens à revenu élevé paient entre 38 et 50 pour cent d'impôt, selon leur province ou leur territoire de résidence. Comme les Canadiens produisent une déclaration de revenu distincte de celle de leur conjoint ou conjoint de fait, il arrive parfois qu'un des deux conjoints soit imposé au taux d'imposition maximal, tandis que l'autre ne paie pas d'impôt du tout. Les couples qui partagent leur revenu sur leur déclaration de revenu peuvent économiser un montant substantiel d'impôt. Voici un exemple :

Fractionnement du revenu avant impôt

Vous Votre conjoint Revenu combiné
Revenu 65 000 $ 5 000 $ 70 000 $
Impôt estimé 13 000 $ 0 $ 13 000 $
Revenu net après impôt 52 000 $ 5 000 $ 57 000 $

Fractionnement du revenu après impôt

Vous Votre conjoint Revenu combiné
Revenu 35 000 $ 35 000 $ 70 000 $
Impôt estimé 5 000 $ 5 000 $ 10 000 $
Revenu net après impôt 30 000 $ 30 000 $ 60 000 $

L'exemple simplifié qui précède a permis une économie de 3 000 $ d'impôt. Le fractionnement du revenu ne se fait pas toujours automatiquement. Voici quelques conseils qui aideront les couples à conserver une plus grande part de leur revenu et à payer moins d'impôt :

Années de pré-retraite :

  • Le conjoint dont le revenu est le plus élevé devrait payer toutes les dépenses du ménage de manière à ce que celui qui gagne le moins puisse épargner la plus grande part de son revenu en son propre nom.
  • Accumulez des actifs au nom du conjoint dont le revenu est le moins élevé en faisant des cotisations à son REER personnel, à son compte d'épargne libre d'impôt ou en contractant un prêt conjoint.

Retraite :

  • Dès que vous devenez admissible au fractionnement du revenu de retraite, exercez votre choix sur votre déclaration de revenu et réclamez un fractionnement du revenu de retraite équivalant à jusqu'à 50 pour cent du revenu de retraite admissible.
  • Dès que vous êtes admissible au fractionnement des prestations du RPC ou du RRQ, faites-en la demande.

Conseil numéro 36 :

Prenez des mesures pour conserver la plus grande part possible de votre revenu de la Sécurité de la vieillesse

Les prestations de la Sécurité de la vieillesse sont versées aux Canadiens âgés de 65 ans et plus qui ont vécu au Canada pendant au moins dix ans après leur 18e anniversaire de naissance. Les personnes admissibles au programme de la Sécurité de la vieillesse ont droit aux prestations maximales si elles ont vécu 40 ans au Canada, prestations qui, au bout de 25 ans, peuvent totaliser 160 000 $. Cependant, en plus d'être assujetties à l'impôt sur le revenu, les prestations de la Sécurité de la vieillesse sont aussi fondées sur le revenu, ce qui signifie qu'une partie ou que la totalité de ce montant peut devoir être versée en impôt si le revenu de retraite dépasse le seuil annuel, qui se situe à environ 69 562 $ en 2012.

Les retraités devraient adopter les stratégies suivantes pour conserver la plus grande partie possible de leur revenu de la Sécurité de la vieillesse :

  • Estimez votre revenu de retraite pour déterminer où vous vous situez par rapport au seuil de revenu de la Sécurité de la vieillesse. Demandez à votre planificateur financier de vous aider à établir cette donnée.
  • Commencez à rééquilibrer votre portefeuille jusqu'à cinq ans avant de commencer à recevoir des prestations de la Sécurité de la vieillesse de façon à ne pas avoir d'augmentations de revenu ponctuelles attribuables à des gains de capital.
  • Demandez conseil et planifiez afin de réduire l'incidence qu'un retrait de vos épargnes pourrait avoir sur votre revenu et sur d'éventuelles récupérations de vos prestations de la Sécurité de la vieillesse à la retraite.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la retraite, consultez notre site, à l'adresse www.bmo.com/retraite.

Renseignements