Réseau québécois d'urgence pour les mammifères marins

Réseau québécois d'urgence pour les mammifères marins

09 mai 2014 15h24 HE

Est-ce qu'un jeune phoque échoué nécessite une intervention ?

RIVIÈRE-DU-LOUP, QUÉBEC--(Marketwired - 9 mai 2014) - Alors que le temps chaud frappe à nos portes, plusieurs personnes vont se balader sur les berges du Saint-Laurent. Il est alors possible qu'elles découvrent un jeune phoque commun échoué sur une plage. Cette situation, pour un observateur non averti, peut sembler alarmante et même inciter à l'action. Il faut savoir que dans la plupart des cas, l'animal est en bonne santé et se trouve dans une situation tout à fait normale. Au contraire, une intervention peut lui être fatale !

En effet, le début de la belle saison correspond à la période des naissances chez le phoque commun. Les jeunes peuvent être observés, à l'eau ou sur la terre ferme, criant après leur mère qui les a laissés soit pour aller s'alimenter en haute mer (durant la période de l'allaitement : de mai au début juillet), soit définitivement (après le sevrage : de la mi-juin à la fin juillet). Afin de concentrer leur énergie à la croissance, les petits se reposent beaucoup hors de l'eau, souvent sur les plages. Ils sont pour la plupart du temps inconscients des différents dangers qui les guettent et ne fuient pas à l'approche d'un humain.

Si vous voyez un jeune phoque sur le rivage, il est important de garder vos distances, de tenir les animaux domestiques éloignés et surtout, de ne pas le manipuler. Si le petit n'est pas sevré, sa mère est probablement à l'eau à proximité attendant le retour de la marée pour venir le récupérer. La présence d'humains à proximité ou une odeur humaine sur le petit pourraient inciter la mère à l'abandonner définitivement. Le petit serait alors destiné à la mort. Si le jeune est sevré, une période d'adaptation pendant laquelle il cherche sa mère est normale. Il doit faire seul l'apprentissage de la vie et la présence humaine pourrait lui être néfaste. De plus, il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'un animal sauvage. Il peut vous mordre et il y a possibilité de transmission de maladies infectieuses.

Cependant, si vous voyez un phoque qui reste au même endroit sans retourner à l'eau pendant plus d'une marée haute, sur une plage à proximité des humains, cela peut signifier que l'animal est en difficulté. Contactez alors le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins au 1-877-7BALEINE (1-877-722-5346).

Le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins regroupe une quinzaine d'organisations privées et gouvernementales. Il a pour mandat d'organiser, de coordonner et de mettre en œuvre des mesures visant à réduire les mortalités accidentelles de mammifères marins, à secourir des mammifères marins en difficulté et à favoriser l'acquisition de connaissances auprès des animaux morts, échoués ou à la dérive, dans les eaux du Saint-Laurent limitrophes du Québec.

Le Réseau compte sur les riverains et les utilisateurs du Saint-Laurent pour rapporter rapidement tout cas de mammifères marins en difficulté ou mort au 1-877-7baleine (1-877-722-5346). Merci de votre précieuse collaboration !

Renseignements

  • Source:
    Esther Blier
    Directrice générale
    Réseau d'observation de mammifères marins
    418 867-8882 poste 205