Technologies du développement durable Canada

Technologies du développement durable Canada

17 juin 2010 16h56 HE

Etablissement de 20 entreprises de technologies propres d'ici 2020 : Le secteur des technologies propres est sur le point de devenir un élément clé de la croissance économique ...

... de la Colombie-Britannique

2010 SDTC Cleantech Growth and Go-To-Market Report - BC Edition, publié aujourd'hui

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 17 juin 2010) - Le secteur des technologies propres est sur le point de devenir le moteur vert de la croissance économique de la Colombie-Britannique, selon l'édition de la C.-B. du tout premier rapport exhaustif canadien sur l'industrie des technologies propres. Le 2010 SDTC Cleantech Growth & Go-to-Market Report - BC Edition, rédigé par The Russell Mitchell Group, se fonde sur les commentaires de 168 entreprises de technologies propres, dont 37 sont situées en Colombie-Britannique.

« À Vancouver, nous travaillons de près avec les secteurs public et privé afin de développer l'économie verte, en constante croissance, » a affirmé le maire de Vancouver Gregor Robertson. « Des rapports comme le SDTC Cleantech Growth and Go-To-Market Report sont essentiels à la création d'un plan défini pour soutenir l'industrie des technologies propres. Notre ville veut favoriser l'innovation tout en s'assurant que l'adoption de technologies propres soit non seulement bénéfique pour l'environnement, mais aussi pour les affaires. »

« Comme le démontre ce rapport, la Colombie-Britannique possède un nombre croissant de compagnies de technologie propre émergentes et actives, et est la province d'origine de près du quart des compagnies de technologies propres canadiennes qui on atteint l'étape de la commercialisation, » a affirmé Iain Black, ministre des Petites entreprises, de la Technologie et du Développement économique de la Colombie-Britannique. « Notre gouvernement continuera de renforcir cet important secteur en créant un contexte commercial et un climat de réglementation qui favorisent l'innovation, l'investissement et l'exportation dans le secteur des technologies propres en Colombie-Britannique. »

Conclusions clés du Rapport :

  • La Colombie-Britannique possède le plus haut pourcentage d'entreprises de technologies propres selon le PIB canadien, avec un taux de 175 pour cent.
  • L'industrie des technologies propres de la Colombie-Britannique est dominée par des entreprises qui se concentrent particulièrement sur la production d'énergie. Environ 24 % des entreprises de technologies propres de cette province sont axées sur ce secteur d'activité.
  • Les canaux de distribution de produits et de procédés de technologies propres en Colombie-Britannique sont, en moyenne, moins développés que dans le reste du pays.

« Les technologies propres sont en voie d'être intégrées dans presque tous les secteurs économiques du Canada. Cette convergence suscite une transformation en permettant d'explorer de nouvelles avenues, de créer des emplois et de procurer des avantages environnementaux essentiels à l'industrie et aux Canadiens, » a affirmé Vicky Sharpe, présidente-directrice générale de Technologies du développement durable Canada (TDDC). « Ce rapport sera un excellent outil pour l'industrie ainsi que tous les niveaux de gouvernement afin de s'assurer que le secteur des technologies propres de la Colombie-Britannique puisse atteindre son plein potentiel. »

« Le potentiel de l'industrie canadienne des technologies propres sur la scène mondiale est énorme », a affirmé Céline Bak, de la firme The Russell Mitchell Group. « Cependant, ce n'est pas facile de devenir un chef de file mondial lorsque les marchés d'utilisateurs précoces de technologies sont éloignés. Pour que l'industrie canadienne des technologies propres prospère, elle ne doit pas seulement tabler sur l'innovation technologique, mais développer des marchés intérieurs forts tout en investissant dans des activités de commercialisation de classe mondiale orientées vers une clientèle interne et étrangère. »

Le Rapport expose également le plan « 20 d'ici 2020 », soit un objectif de vingt entreprises canadiennes de technologies propres qui auront généré des revenus d'une valeur de 100 millions $ d'ici 2020; de plus, il souligne les points que le gouvernement de la Colombie-Britannique, le gouvernement fédéral et le secteur privé doivent prendre en considération pour que cet objectif soit atteint. Les recommandations portent sur des problèmes structurels qui vont à l'encontre du succès potentiel de l'industrie. Ces problèmes sont les suivants :

  • L'industrie est prête à commercialiser des produits et à croître, mais elle est constamment sous-capitalisée, ne recevant en moyenne que 30 % du capital qu'obtiennent les entreprises américaines à la même étape.
  • Les marchés intérieurs canadiens des entreprises de technologies propres ne sont pas dynamiques. L'approvisionnement écologique par d'importants entremetteurs, y compris le gouvernement et de grands établissements, est vital pour l'industrie et est en voie de devenir un indicateur majeur qui permettra à celle-ci de mesurer ses progrès quant à sa productivité.
  • Les équipes de gestion qui investissent dans la commercialisation sont récompensées par la croissance. Le rendement d'un grand nombre d'entreprises est insuffisant en raison d'un sous-investissement généralisé dans les disciplines axées sur les marchés.

Le Rapport a été produit par The Russell Mitchell Group, en partenariat avec six provinces et cinq ministères fédéraux, et est disponible en cinq éditions (National, C.-B., Prairies, Ontario, Québec). Parmi les commanditaires, on compte : OMERS, OCETA, BC Hydro, BC Innovation Council, la Banque de développement du Canada (BDC), C3E, Cenovus, Exportation et développement Canada (EDC), EnCana, Lixar, Ogilvy Renault, RBC et le Stonewood Group.

Au sujet de TDDC - Technologies du développement durable Canada (TDDC) est une fondation autonome établie par le gouvernement du Canada, qui lui a octroyé 1,05 milliard $ dans le cadre de son engagement à créer un environnement durable et une qualité de vie élevée pour tous les Canadiens. TDDC exploite deux fonds qui visent le développement et la démonstration de solutions technologiques novatrices. D'une valeur de 550 millions $, le Fonds Technologies du DDMC soutient des projets qui s'attaquent aux changements climatiques ainsi qu'aux problèmes de pureté de l'air, de propreté de l'eau et de salubrité des sols. Le Fonds de biocarburants ProGenMC, d'une valeur de 500 millions $, appuie la création d'installations de démonstration à grande échelle, premières du genre, qui produiront les carburants renouvelables de la prochaine génération. TDDC est une société sans but lucratif. Elle collabore avec les secteurs public et privé, notamment l'industrie, le milieu universitaire, les organismes non gouvernementaux et tous les ordres de gouvernement pour réaliser ce mandat. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter www.sdtc.ca.

Renseignements

  • Technologies du développement durable Canada
    Patrice Breton
    Directeur des Communications
    613-234-6313 poste 295
    media@sdtc.ca
    ou
    Vancouver Economic Development
    Katrina Tu
    604-632-9668 poste 107
    ktu@vancouvereconomic.com