SOURCE: Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

01 mars 2016 14h57 HE

ETAT D'URGENCE DANS LE NORD DE L'ONTARIO : La Fondation des maladies du coeur et de l'AVC demande instamment aux organismes du domaine de la santé d'unir leurs forces et d'appuyer l'Appel à l'action de la Santé de la population autochtone

Les organismes nationaux du domaine de la santé doivent agir de concert dans le but de prévenir les décès et les souffrances inutiles liés à des déterminants de la santé déplorables.

TORONTO, ON--(Marketwired - 1 mars 2016) -  La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC (la " Fondation ") s'engage à renforcer les capacités en matière de santé de la population autochtone afin d'éliminer le fossé observé dans ce domaine. Pour s'attaquer à ces inégalités en matière de santé, et notamment en ce qui a trait aux maladies du cœur et à l'AVC, la Fondation entend appuyer les collectivités autochtones éloignées du nord de l'Ontario, Nishnawbe Aski Nation (NAN) et les territoires de Sioux Lookout.

La Fondation entend ainsi réagir à l'appel à l'action lié à l'" état d'urgence " dans le nord de l'Ontario en demandant à tous ses partenaires et alliés du domaine de la santé de collaborer et d'appuyer les Premières Nations du nord et toutes les collectivités autochtones. " Ensemble, faisons de la santé de la population autochtone notre priorité à la Fondation ", a déclaré David Sculthorpe, chef national de la direction de la Fondation.

M. Sculthorpe a indiqué que la Fondation s'engageait à prendre les mesures suivantes dans la foulée de cet appel à l'action :

  1. Mobiliser les alliés de l'organisme à l'occasion d'une table ronde visant à appuyer collectivement les services communautaires dans le nord de l'Ontario.
  2. Envoyer une lettre aux gouvernements fédéral et provincial insistant sur l'importance d'un accès équitable aux soins de santé dans les collectivités autochtones.
  3. Faire profiter plus de gens de ses services et son expertise en matière de prévention et de traitement des maladies du cœur et de l'AVC, ainsi que de rétablissement.

La Fondation a des partenariats et des alliances avec plus de 80 sociétés et organismes nationaux du domaine de la santé et elle encourage tous ses partenaires à faire de la santé de la population autochtone une priorité. Cette démarche appuie la réconciliation, et permettra de s'assurer que des collectivités éloignées comme celles de NAN et de Sioux Lookout ont un accès équitable aux soins de santé.

" Nous avons examiné les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation (CVR) et nous pensons que nous devons investir dans les enfants et les jeunes métis, inuits et des Premières Nations, reconnaître l'incidence intergénérationnelle des pensionnats indiens ainsi que les déterminants sociaux et économiques qui ont un impact sur la santé et le bien-être de collectivités autochtones au pays, a ajouté M. Sculthorpe. Nous avons une responsabilité, qui est d'utiliser nos ressources et notre expertise afin de participer à ce combat en améliorant les systèmes qui, hélas, n'offrent pas un niveau de service efficace à la population autochtone. " Le chef de la direction a insisté sur l'idée que la population du pays ne peut pas se permettre de ne rien faire.

Les collectivités éloignées des Premières Nations du nord de l'Ontario et du territoire de NAN sont dans une situation d'urgence sanitaire et de santé publique et font rapport de décès et de souffrances inutiles liés à des déterminants de la santé déplorables. Ces populations obtiennent de mauvais résultats sur le plan de la santé, et ont un état de santé et de bien-être inférieur aux normes à cause de diagnostics médicaux mal adaptés et d'une prise en charge insuffisante de maladies évitables.

La population non autochtone de l'Ontario ne tolérerait jamais le niveau de soins de santé reçu par les populations des Premières Nations. Pour toutes ces raisons, la Fondation appuie le plan d'action proposé par NAN et Sioux Lookout.

NAN et Sioux Lookout demandent les mesures suivantes :

  1. Rencontrer les ministres provincial et fédéral de la Santé afin de mettre au point un plan d'investissement et d'intervention d'urgence.
  2. Obtenir des Affaires autochtones et du Nord Canada un plan détaillé et un échéancier expliquant de quelle manière ils entendent fournir aux collectivités des Premières Nations un accès fiable et sûr à une eau potable non contaminée.
  3. Obtenir de Santé Canada un plan détaillé et un échéancier décrivant de quelles manières elle entend assurer le suivi des recommandations du rapport du printemps 2015 du vérificateur général du Canada, notamment :
  • en s'attaquant aux lacunes relatives aux installations des postes de soins infirmiers;
  • en s'assurant que les fournitures et le matériel nécessaires sont disponibles;
  • en veillant à ce que les postes de soins infirmiers aient la capacité d'offrir les services de santé essentiels définis par Santé Canada;
  • en s'assurant que l'affectation des ressources tient compte des besoins des communautés.
  1. Obtenir des gouvernements fédéral et provincial qu'ils procèdent à une évaluation des lacunes du système de santé et des obligations connexes liées à la santé.
  2. Obtenir du ministère de la Santé et des Soins de longue durée l'approbation de l'installation de soins de longue durée proposée dans la région de Sioux Lookout et la prise de mesures pour que tous les lits existants du Centre de santé Meno Ya Win de Sioux Lookout soient utilisés.
  3. S'assurer du respect du principe de Jordan par les gouvernements, à savoir que tous les enfants doivent recevoir les services de santé et les services aux personnes ayant une déficience intellectuelle dont ils ont besoin. Cela comprend l'accès à des spécialistes dans les collectivités afin de mener à bien des évaluations ouvertes au plus grand nombre et des orientations.
  4. Obtenir des gouvernements provincial et fédéral qu'ils consacrent des ressources à des stratégies à long terme pour certaines situations critiques comme la prévention du suicide, les services de santé mentale, le counseling, le traitement de la toxicomanie et les soins de suivi.
  5. Obtenir des gouvernements provincial et fédéral qu'ils s'engagent à appuyer le modèle de mieux-être communautaire de la SLFNHA (santé publique) afin de s'attaquer aux dossiers des inégalités en matière de santé, des déterminants de la santé et de la prévention des maladies infectieuses et chroniques.
  6. Trouver une solution aux politiques et pratiques discriminatoires et contraires à l'éthique des Services de santé non assurés.

À propos de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC a pour mission de prévenir les maladies, de préserver la vie et de favoriser le rétablissement. En tant qu'organisme bénévole de bienfaisance en santé, nous nous efforçons chaque jour d'améliorer de façon tangible la santé de toutes les familles du pays. Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. fmcoeur.ca

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements :
    Teresa Roncon
    Fondation des maladies du cœur et de l'AVC
    troncon@hsf.on.ca
    416 489-7111, poste 3060