SOURCE: Banque Scotia

Banque Scotia

07 févr. 2014 11h31 HE

Êtes-vous sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs de retraite?

Une étude de la Banque Scotia montre que les Canadiens compteront sur une variété de sources pour financer leur retraite

TORONTO, ON--(Marketwired - 7 février 2014) - Selon le sondage annuel de la Banque Scotia sur les placements, un peu plus de la moitié des futurs retraités canadiens (55 %) estiment être sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs de retraite, ce qui correspond aux résultats de 2012 (53 %). Le niveau de confiance grimpe à 75 % chez les futurs retraités qui disent avoir rédigé un plan financier. Au pays, un peu moins de trois personnes sur dix (27 %) ont un plan financier écrit, contre 28 % en 2012.

Du côté du financement de la retraite, le sondage révèle une diminution du recours aux sources traditionnelles de revenu de retraite; ainsi, 55 % des Canadiens comptent sur leur épargne (contre 60 % en 2012 et 63 % en 2011); 53 % sur les prestations gouvernementales (contre 57 % en 2012 et 60 % en 2011); 50 % sur leurs cotisations REER (contre 65 % en 2012 et 70 % en 2011); et 47 % sur leur pension de retraite (contre 52 % en 2012 et 2011). Par ailleurs, les répondants se fient de moins en moins à leur héritage (18 % contre 22 % en 2012), à la vente de leur propriété (17 % contre 22 % en 2012) et à leurs revenus d'immeubles (12 % contre 15 % en 2012) pour financer leur retraite.

Cette année encore, près de six futurs retraités sur dix (58 %) s'attendent à travailler après avoir pris leur retraite " officielle " (contre 62 % en 2012 et en 2011). Encore une fois, ceux qui prévoient continuer à travailler le feront surtout pour rester actifs mentalement (52 %) et pour des motifs financiers (49 %).

Autres résultats

  • Les Canadiens voient la retraite comme un moment pour profiter de la vie et se détendre (51 %), se consacrer à leurs champs d'intérêt, objectifs, activités ou rêves (45 %), cesser de travailler (44 %) et faire ce qu'ils veulent (41 %).
  • D'année en année, de plus en plus de Canadiens craignent que leur bas de laine ne soit pas suffisamment garni au moment de prendre leur retraite : ils sont 72 % en 2013, contre 68 % en 2012 et 67 % en 2011.
  • Les Canadiens qui envisagent de prendre leur retraite disent avoir épargné en moyenne 22 731 $ à cette fin au cours des cinq dernières années; on note donc une tendance à la baisse (24 469 $ en 2012 et 31 824 $ en 2011).
  • Quand on leur demande pourquoi ils n'épargnent pas davantage, une majorité de Canadiens citent une fois de plus le manque d'argent (64 % en 2013 et en 2012 et 59 % en 2011), tandis que 20 % estiment investir suffisamment déjà (contre 19 % en 2012 et 24 % en 2011).

Citations

" Il n'est pas surprenant que la plupart d'entre nous voient la retraite comme un moment pour profiter de la vie et faire ce qui compte le plus. C'est donc inquiétant de voir que la capacité d'épargne n'est pas toujours au rendez-vous et que le montant épargné diminue d'année en année, affirme Mike Henry, premier vice-président, Paiements, dépôts et crédit aux particuliers à la Banque Scotia. L'autre constat qui s'impose, c'est que la majorité des gens qui estiment être sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs financiers ont un plan financier écrit. Nous recommandons aux 73 % de Canadiens qui n'ont pas un tel plan de rencontrer un conseiller qui pourra les aider à établir un plan adapté à leurs besoins et à trouver des moyens d'épargner, et surtout de se constituer une épargne-retraite. "

" Les Canadiens de tous âges se heurtent à des choix difficiles lorsque vient le temps de déterminer quoi faire avec leur argent, explique Mike Newton, premier directeur, Gestion de patrimoine à ScotiaMcLeod. La volatilité des marchés, les données sur l'emploi et les préoccupations liées à la dette, combinées au risque de hausse des taux d'intérêt, jouent sur nos attitudes et nos comportements. Les épargnants qui réfléchissent à leur retraite devraient collaborer avec un conseiller financier, qui les aidera à établir un plan adapté à leurs propres besoins, préoccupations et objectifs. Ils disposeront alors d'une stratégie fiable et cohérente pour gérer leurs placements et leur budget, stratégie qu'ils pourront également appliquer à leurs opérations bancaires, à leurs prêts, à leurs liquidités, à leur planification financière et à l'ensemble de leur gestion de patrimoine. "

À propos des données du sondage
Pour une troisième année consécutive, le sondage a été mené sur Internet auprès du panel en ligne d'Harris/Décima. Au total, 1 029 Canadiens ont été sondés parmi un échantillon aléatoire de participants. Le sondage s'est déroulé du 12 au 27 novembre 2013.

Au sujet de la Banque Scotia
La Banque Scotia est un leader parmi les principaux fournisseurs de services financiers dans plus de 55 pays et la plus internationale des banques canadiennes. Grâce à un effectif de plus de 83 000 employés, la Banque Scotia et ses sociétés affiliées offrent une vaste gamme de produits et de services, dont des services bancaires aux particuliers, aux entreprises et aux sociétés ainsi que des services de gestion de patrimoine et de banque d'investissement à plus de 21 millions de clients. L'actif de la Banque Scotia s'établit à 744 milliards de dollars (au 31 octobre 2013). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (TSX: BNS) et à New York (NYSE: BNS). Les communiqués de la Banque sont diffusés par Marketwired. Pour en savoir davantage, veuillez consulter www.banquescotia.com.

RÉSULTATS

VENTILATION PAR RÉGION

ATTEINDRE SES OBJECTIFS DE RETRAITE

   Total  Atlantique  Québec  Ontario  Man./Sask.  Alberta  C.-B.
Pense être sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de retraite  2013 : 55 %
2012 : 53 %
2011 : 58 %
 58 %  56 %  58 %  53 %  60 %  43 %

ÉPARGNER POUR LA RETRAITE IDÉALE

    Total   Atlantique   Québec   Ontario   Man./Sask.   Alberta   C.-B.
D'où l'argent   proviendra-t-il?                     
Épargne   2013 : 55 %
2012 : 60 %
2011 : 63 %
  58 %   48 %   57 %   60 %   61 %   55 %
Prestations gouvernementales   2013 : 53 %
2012 : 57 %
2011 : 60 %
  58 %   49 %   54 %   57 %   52 %   51 %
Cotisations REER   2013 : 50 %
2012 : 65 %
2011 : 70 %
  42 %   54 %   51 %   60 %   53 %   38 %
Pension de retraite   2013 : 47 %
2012 : 52 %
2011 : 52 %
  56 %   48 %   43 %   65 %   51 %   40 %
Héritage   2013 : 18 %
2012 : 22 %
2011 : 22 %
  10 %   22 %   16 %   14 %   24 %   16 %
Vente de la propriété   2013 : 17 %
2012 : 22 %
2011*
  11 %   15 %   22 %   12 %   18 %   16 %
Revenus d'immeubles de placement   2013 : 12 %
2012 : 15 %
2011*
  9 %   8 %   12 %   12 %   21 %   15 %

* Les choix de réponse ont changé en 2012.

TRAVAILLER APRÈS LA RETRAITE

   Total  Atlantique  Québec  Ontario  Man./Sask.  Alberta  C.-B.
S'attend à travailler après avoir pris sa retraite " officielle "                     
Oui  2013 : 58 %
2012 : 62 %
2011 : 62 %
 53 %  48 %  64 %  60 %  51 %  67 %
Raisons citées pour expliquer ce choix                     
Volonté de rester actif mentalement  2013 : 52 %
2012 : 65 %
2011 : 64 %
 50 %  49 %  56 %  51 %  43 %  51 %
Motifs financiers  2013 : 49 %
2012 : 48 %
2011 : 46 %
 40 %  45 %  49 %  54 %  44 %  64 %

ÉPARGNER POUR LA RETRAITE

   Total  Atlantique  Québec  Ontario  Man./Sask.  Alberta  C.-B.
Craint de ne pas avoir assez d'argent pour sa retraite  2013 : 72 %
2012 : 68 %
2011 : 67 %
 74 %  63 %  74 %  70 %  69 %  83 %
Épargne en vue de la retraite  2013 : 60 %
2012 : 67 %
2011 : 68 %
 66 %  59 %  60 %  62 %  70 %  50 %
Épargne-retraite moyenne pour les cinq dernières années  2013 : 22 731 $
2012 : 24 469 $
2011 : 31 824 $
 14 760 $  18 662 $  26 210 $  19 240 $  28 592 $  24 106 $

RAISONS POUR NE PAS ÉPARGNER DAVANTAGE

   Total  Atlantique  Québec  Ontario  Man./Sask.  Alberta  C.-B.
N'a pas les moyens  2013 : 64 %
2012 : 64 %
2011 : 59 %
 66 %  61 %  65 %  73 %  56 %  65 %
Épargne déjà suffisamment  2013 : 20 %
2012 : 19 %
2011 : 24 %
 20 %  20 %  19 %  19 %  29 %  18 %

PLAN FINANCIER ÉCRIT

   Total  Atlantique  Québec  Ontario  Man./Sask.  Alberta  C.-B.
A un plan financier écrit  2013 : 27 %
2012 : 28 %
2011 : 32 %
 14 %  26 %  30 %  32 %  26 %  26 %

Renseignements