Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

09 sept. 2013 12h17 HE

Exercice de recherche et sauvetage dans l'Arctique Greenland Sea 13

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 9 sept. 2013) - Des spécialistes en recherche et sauvetage (SAR) des Forces armées canadiennes (FAC) sont rentrés au bercail après avoir passé une semaine à lutter contre le difficile climat arctique dans le cadre d'une catastrophe maritime internationale simulée. L'exercice de recherche et sauvetage (SAREX) Greenland Sea 13, qui a eu lieu du 2 au 6 septembre, a été organisé, pour une deuxième année consécutive, par le Danemark près de l'île Ella, au large de la côte Est du Groenland.

« Par l'entremise de cet exercice intense, les Forces armées canadiennes ont fait d'importants progrès dans le respect des besoins en matière de compétence et de logistique en cas d'incident grave dans l'Arctique », explique le major-général Christopher Coates, commandant adjoint - Continental au sein du Commandement des opérations interarmées du Canada et principal représentant des FAC à l'exercice. « Les grandes opérations de SAR internationales exigent une coordination complexe, et c'est pourquoi des occasions comme celles-ci sont essentielles pour renforcer nos partenariats et pour améliorer nos pratiques. »

Le SAREX Greenland Sea 13 a recréé un scénario de catastrophe maritime et d'intervention qui impliquait quatre des huit États membres du Conseil de l'Arctique : le Canada, le Danemark, l'Islande et les États-Unis. La contribution du Canada au SAREX comprenait un aéronef CC130 Hercules adapté à la SAR et environ 30 membres des FAC.

« L'année dernière, nous avons eu pour la première fois la possibilité de découvrir les défis que comporte la collaboration avec plusieurs pays dans un environnement maritime aussi reculé », raconte l'adjudant-maître Greg Smit, un coordonnateur de l'exercice. « Cette année, nous avons surmonté ces défis et nous avons démontré la capacité de bien travailler avec nos voisins arctiques dans le cadre d'un grave incident de SAR. Les exercices de ce genre nous mettent en bien meilleure position pour intervenir en cas d'incident dans le Nord.»

La SAR est une priorité pour les FAC, qui sont en mesure de fournir des services de SAR aéronautique et maritime dans certaines des régions les plus éloignées de l'Arctique. Les FAC se sont également engagées à travailler avec leurs partenaires internationaux pour assurer des interventions efficaces en matière de SAR dans les conditions les plus difficiles.

Le Conseil de l'Arctique est un forum intergouvernemental de haut niveau qui s'occupe des enjeux touchant les huit États arctiques (le Canada, le Danemark, la Finlande, l'Islande, la Norvège, la Russie, la Suède et les États-Unis) et leur population. Le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement est à la tête de la délégation canadienne au Conseil de l'Arctique.

Les FAC soutiennent les échanges du gouvernement du Canada avec les pays du Conseil de l'Arctique par l'entremise du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement et conformément à la Politique étrangère du Canada pour l'Arctique.

Veuillez visiter lien suivant pour obtenir de plus amples renseignements sur le Conseil de l'Arctique.

Veuillez visiter lien suivant pour obtenir des images du SAREX Greenland Sea 13.

Renseignements