Exploration Amseco Ltée.
TSX CROISSANCE : AEL

Exploration Amseco Ltée.

10 mai 2011 13h29 HE

Exploration Amseco Exploration Ltée. : Résultats initiaux positifs sur la Propriété Malartic début de la phase II en juin

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 10 mai 2011) - Exploration Amseco Ltée. (TSX CROISSANCE:AEL) ("Amseco") est heureuse d'annoncer des résultats positifs à la suite de sa campagne de forages au diamant visant à examiner le potentiel aurifère de sa propriété Malartic, située à 25 km au nord-ouest de Val-d'Or, QC, et à près de 7 km au nord de la ville de Malartic,Quebec.

La propriété Malartic est composée de vingt (20) claims minéraux contigus couvrant une superficie de 720 hectares situés dans les limites du canton de Malartic, Québec (NTS-32D-01). La propriété fait l'objet d'une entente de co-participation entre Exploration Amseco Ltée et Les Mines JAG Ltée.

La phase initiale récemment complétée des travaux 2011 comportait quatorze (14) forages de calibre NQ pour une profondeur totale de 3,474 mètres. Ces sondages visaient à vérifier le potentiel aurifère des cibles d'exploration spécifiques identifiées lors des levés de polarisation provoquée ("PP") et de magnétométrie ("MAG") complétés à l'hiver 2011. La majorité des sondages ont été réalisés dans des secteurs de la propriété où il n'y avait jamais eu de travaux. Les résultats d'analyse des 838 échantillons de carottes recueillis durant cette phase du programme de forages au diamant Malartic 2011 ont été reçus du laboratoire.

Faits saillants
DDH - #M-2011-12:9,33 g/t Au sur 0,40 mètres de 115,60m à 116,00m,
2,24 g/t Au sur 1,0 mètres de 20,71m à 21,71m, et
1,03 g/t Au sur 0,50 mètres de 102.75m à 103.25m;
DDH - #M-2011-09A:7,48 g/t Au sur 0,40 mètres de 242,15 à 242,55m, et
2,25 g/t Au sur 0,40 mètres de 255,46m à 255,86m;
DDH - #M-2011-08:3,46 g/t Au sur 0,75 mètres de 33,72m à 34,47m;
DDH - #M-2011-07:1,39 g/t Au sur 1,00 mètres de 141,0m à 142,0m;
DDH - #M-2011-05:3,68 g/t Au sur 0,40 mètres de 18,13m à 18,53m;
DDH - #M-2011-04:0,20% Zn sur 6,52 mètres de 92,13m à 98,65m.

Le premier groupe de quatre (4) sondages DDH #M-2011-04 à DDH #2011-07 visaient à examiner la présence de plusieurs anomalies géophysiques sub-parallèlles situées dans le coin sud-ouest de la propriété et à proximité du contact entre les sédiments du Groupe Cadillac et celles des roches volcaniques du Groupe de Blake River, qui comprennent une unité de la formation inférieure Bousquet.

Ce sondage a intersecté une zone minéralisée contenant des valeurs anomales en zinc au sein du trou DDH #M-2011-04 qui se trouvait dans une unité d'argilite. Le sondage DDH #M-2011-05 a intersecté un intervalle de 0,40m avec des valeurs de 3,68g/t Au à une profondeur inclinée de 18,13m à 18,53m situé à l'intérieur d'une unité de roche intermédiaire à mafiques volcaniques du groupe Blake River.

Une seconde série de cinq (5) sondages additionnels DDH #2011-08 à DDH #M-2011-11 examinaient la présence d'une séries d'anomalies géophysiques sub-parallèlles associées a une forte signature magnétique situées proche du contact entre les roches du Groupe Kewagama et celles du groupe Blake River. Le forage DDH #M-2011-09A a intersecté une large zone de minéralisation d'arséno-pyrite entre 242,15m et 252,36m qui se trouve à l'intérieur d'une unité de Greywacke du groupe Kewagama, à l'intérieur de laquelle se trouve un intervalle de 0,40 mètre titrant 9,33 g/t Au.

Un sondage unique DDH #M-2011-12 a été complété à près de 150 mètres au sud-est et le long de la minéralisation où se trouve le puits Malrobic qui est au contact entre les roches sédimentaires du Groupe Kewagama et les volcaniques du Groupe Blake River. Ce forage a été complété afin de vérifier les intersections rapportées historiquement qui révélaient de fortes teneurs aurifères dans cette zone.

Le dernier groupe de quatre (4) sondages DDH #M-2011-01 à DDH #2011-03 et DDH #M-2011-13 testaient une région située dans la partie du centre-nord de la propriété qui est adjacente à la faille Norlartic-Norbenite qui s'oriente nord-ouest à sud-est où les levés de PP et MAG ont souligné la présence de plusieurs anomalies géophysiques très importantes.

M. Jean Desmarais, président d'Amseco se dit : « … très satisfait des résultats obtenus à la lueur du fait qu'un bon nombre des sondages qui ont été complétés se trouvaient dans des zones de la société où peu d'exploration avait été faite historiquement et où aucun forage n'avait été complété. Ces résultats positifs nous laissent espérer de très bons résultats pour la phase II qui devrait commencer au début de juin 2011 et qui consistera en une campagne de décapage et de sciage en rainures dans deux zones importantes de la propriété. »

Des sondages au diamant historiques complétés durant les années 1980 ont rapportés des estimés de ressources minérales non-conformes à IN 43-101 d´approximativement de 125 725 tonnes avec des teneurs de 5,37 g/t Au dans les catégories de ressources probables et possibles.

Trou #Profondeur(m)Largeur(m)Au-(g/t)
JM-85-0145.72-49.073.353.85
JM-85-0724.90-26.371.478.50
JM-85-1857.15-58.551.47.50
JM-85-4329.20-30.421.227.59
JM-85-45193.67-198.735.062.89

La société a institué un programme d'assurance et de contrôle de qualité, supervisé à Malartic par Roger Moar (Géo.), qui comprenait une série d'échantillons vierges qui se retrouvaient parmi les vrais échantillons de carottes provenant des sondages actuels.

Luciano Vendittelli, Géo. (Québec) et Roger Moar, Géo. (Québec), les géologues consultants pour le projet Malartic, sont des personnes qualifies au sens de l'instrument national NI-43-101.

Luciano Vendittelli, Géo. (Québec), est responsable de la préparation de ce communiqué de presse.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Ce communiqué de presse inclut certains énoncés qui peuvent être considéré comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés de ce communiqué, autre que des énoncés relatant des faits historiques, qu'il s'adresse au futur forage d'exploration, activités d'exploration et les événements ou les développements que la société s'attend, sont des énoncés prospectifs. Bien que la société croie que les prévisions exprimées dans de tels énoncés prospectifs sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés ne sont pas des garanties d'exécution dans le futur et les résultats réels ou les développements peuvent différer matériellement de ceux des énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire différer les résultats réels matériellement de ceux inclus dans des énoncés prospectifs incluent les prix du marché, les succès de l'exploitation et de l'exploration, la disponibilité en continue du capital et du financement, l'économie en général, le marché ou les conjonctures économiques.

«La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.»

Renseignements