Exploration Midland inc.
TSX CROISSANCE : MD

Exploration Midland inc.

08 sept. 2010 09h00 HE

Exploration Midland et JOGMEC définissent plusieurs cibles pour les terres rares suite à un levé aéroporté sur le projet Ytterby

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 8 sept. 2010) - Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d'annoncer avec son partenaire Japan Oil, Gas and Metals National Corporation (« JOGMEC ») que plusieurs nouvelles et prometteuses cibles d'exploration pour les éléments des terres rares («ETR») ont été identifiés suivant un levé magnétique et radiométrique aéroporté de 3 143 kilomètres linéaires récemment complétés sur son projet Ytterby. JOGMEC a aussi approuvé un budget supplémentaire de 200 000 $ qui s'ajoute au budget de 1 000 000 $ prévus pour la première année afin de compléter près de 300 kilomètres de magnétométrie et de radiométrie au sol dans le but de mieux évaluer les meilleures cibles aéroportées d'ETR définies. 

Plusieurs fortes anomalies radiométriques aéroportées ont été délimitées sur les blocs de claims Ytterby 1, 2 et 3 respectivement. Le bloc Ytterby 1 comprend onze anomalies qui s'étirent sur des distances variant de 1 000 à 3 500 mètres. Ytterby 2 est marqué, dans sa partie centrale, par une anomalie prédominante et discrète de 4,5 kilomètres carrés de direction nord-ouest qui mime un creux magnétique. Ytterby 3 comprend huit anomalies qui s'étirent sur 800 à 2 500 mètres et jusqu'à 1 500 mètres de large. Ces dernières anomalies se trouvent à l'intérieur d'une zone de 9 kilomètres de diamètre qui se manifeste par un creux magnétique. Une combinaison de fortes anomalies radiométriques à l'intérieur d'un creux magnétique est une caractéristique géophysique aéroportée communément associée aux gisements connus alcalins d'ETR trouvé ailleurs dans le monde.

Un programme de prospection et de cartographie est en cours pour tenter d'expliquer les nouvelles anomalies aéroportées d'ETR identifiées. Jusqu'à maintenant des valeurs remarquables aux scintillomètres et aux spectromètres ont été enregistrées sur chacun des blocs de claims du projet. Plus de 500 échantillons de roches ont été récemment prélevés et envoyés à l'analyse. Les résultats sont attendus sous peu.

Le projet, présentement détenu à 100 % par Midland, comprend 1885 claims couvrant une superficie d'environ 659 kilomètres carrés. Le projet Ytterby comprend 4 blocs de claim distincts situés entre 200 et 230 kilomètres à l'est et au nord-est de Schefferville, Québec. Le bloc principal du projet Ytterby est stratégiquement bien situé à 5 kilomètres au sud du gîte d'ÉTR de Strange Lake et de la Zone-B, une nouvelle découverte en ÉTR qu'a annoncé Quest Rare Minerals. Des forages aux diamants réalisés en 2009, ont permis d'établir une ressource inférée rencontrant les normes 43-101 de 114,8 millions de tonnes titrant 0,999 % TREO, 1,973 % oxyde de zirconium, 0,208 % pentoxide de niobium, 0,053 % oxyde d'hafnium et 0,082 % oxyde de béryllium (voir le communiqué de presse de Quest du 7 avril dernier). Les gîtes de la Zone B et de Strange Lake (ancienne ressource pre-NI-43101, estimée à 52 millions de tonnes à 3,25 % ZrO2, 0,56 % NbO5, 0,66 % Y2O3, 0,12 % BeO et d'un total d'ÉTR de 1,3 %) se retrouvent au sein d'un pluton granitique peralcalin.

Midland et JOGMEC sont très encouragées par ces résultats qui pourraient conduire à de nouvelles découvertes d'ETR dans le district de Strange Lake qui pourrait prochainement émerger comme future source de classe mondiale de minéraux de terres rares.

Conditions de l'entente d'exploration

JOGMEC a l'option d'acquérir un intérêt de 50 % dans le projet Ytterby d'ici le 31 mars 2012, en contrepartie de dépenses d'exploration pour un montant total de 2 500 000 $, dont 1 000 000 $ durant la première année. Midland agira à titre d'opérateur tant qu'elle détiendra un intérêt égal ou supérieur à 50 % dans le projet. JOGMEC a aussi le droit de transférer une partie ou l'ensemble de son intérêt dans le projet Ytterby à une ou plusieurs sociétés japonaises ou consortium de sociétés japonaises.

À propos de JOGMEC

JOGMEC a été constituée en février 2004, dans le cadre du regroupement de Japan National Oil Corporation (« JNOC ») et de Metal Mining Agency of Japan (« MMAJ »). Elle est sous la juridiction du ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie et a pour mandat d'investir dans des projets de développement miniers partout dans le monde, dans le but d'assurer à l'industrie japonaise un approvisionnement constant en ressources naturelles.

À propos d'Exploration Midland

Midland mise sur l'excellent potentiel minéral et le climat d'investissement favorable du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d'or, de métaux usuels et de terres rares de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que JOGMEC, Mines Agnico-Eagle Limitée, Corporation Minière Osisko, North American Palladium Limitée, Zincore Metals inc. et SOQUEM inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d'autres opportunités et projets afin d'accroître le portfolio de la Société.

Ce communiqué de presse a été préparé par Gino Roger, ingénieur enregistré et personne qualifiée selon la norme canadienne 43-101.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révéleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Renseignements