Exploration Midland inc.
TSX CROISSANCE : MD

Exploration Midland inc.

11 janv. 2011 09h00 HE

Exploration Midland et Zincore Metals débutent une première campagne de forage sur le projet Gatineau Zinc

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 jan. 2011) - Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX CROISSANCE:MD), en partenariat avec Zincore Metals inc. (« Zincore »), a le plaisir d'annoncer le commencement d'une première campagne de forage sur le projet Gatineau Zinc. Cette étape complètera le programme d'exploration de la première année d'entente, totalisant un budget de 500 000 $, et qui comprenait un levé géophysique magnétique et électromagnétique au sol, des travaux de décapages et des travaux de forages.

Un levé héliporté électromagnétique de type VTEM complété par Midland et qui visait à caractériser des indices de sulfures massifs de la région de Gatineau, avait permis de détecter plusieurs conducteurs associés aux gîtes de zinc connus de Bouchette, Lafontaine et de Leitch. Plusieurs nouveaux conducteurs avaient aussi été définis dans les extensions latérales ou adjacentes de ces gîtes. À la suite de ce levé héliporté, un nouveau type de levé électromagnétique 3D mesurant les 3 composantes spatiales (PROMIS) a été employé en 2010 sur 37 kilomètres de lignes répartis sur deux grilles au sol pour mieux définir les anomalies VTEM déjà identifiées sur les propriétés de Leitch et Bouchette. Le rainurage de deux décapages récent couvrant les gîtes de Leitch et de Lafontaine ont donné respectivement des valeurs de 24,1 % zinc sur 3,0 mètres, incluant 32,5 % zinc sur 2,0 mètres et 21,0 % zinc sur 2,0 mètres.

Suivant ces résultats géophysiques et géologiques positifs, plusieurs cibles de forage prometteuses et prêtes à forer furent identifiées sur les propriétés de Leitch et Bouchette. Cette nouvelle campagne de forage, qui débutera dans les prochains jours, consistera en un minimum de huit trous pour un total de 1 500 mètres de forage. Ce programme de forage testera l'extension en profondeur des gîtes de Leitch, Lafontaine et Bouchette suivant les données géophysiques combinées avec l'acquisition récente de données structurales obtenues des tranchées effectuées en 2010. De plus, plusieurs anomalies électromagnétiques VTEM et PROMIS, se trouvant dans l'extension de minéralisations de zinc ou localisées dans un horizon géologique favorable, seront testées lors de cette campagne de forage.

Le projet Gatineau Zinc est détenu en propriété exclusive par Midland et est constitué de 266 claims totalisant environ 160 kilomètres carrés. Midland contrôle ainsi plusieurs indices et prospects importants de zinc dans les marbres Mésoprotérozoïque du Supergroupe de Grenville de la région de Gatineau. L'intérêt pour le secteur réside dans le fait que ces indices de zinc présentent de nombreuses similitudes avec d'importants gisements de zinc encaissés dans des calcaires métamorphisés du Grenville. Les gisements zincifères les plus prolifiques de ce type sont situés dans le district de Balmat-Edwards aux États-Unis, à quelques 60 kilomètres au sud des propriétés du projet Gatineau zinc. Ce district est connu pour avoir produit plus de 43 millions de tonnes à près de 10 % zinc, ainsi que d'autres substances.

Assurance Qualité/Contrôle Qualité (QA/QC)

Le programme d'exploration Gatineau Zinc est sous la supervision de M. Mario Masson, V.-P. exploration pour Midland et une personne qualifiée tel que définie par la norme canadienne 43-101. Les analyses reportées ont été effectuées au laboratoire ALS Chemex de Val-d'Or, Québec, qui a mis en place un programme interne de contrôle de la qualité incluant l'insertion d'échantillons de référence minéralisés, d'échantillons stériles ainsi que de doubles d'échantillons. Toutes les intersections minéralisées rapportées dans ce communiqué sont exprimées en vraies épaisseurs.

Conditions de l'entente d'exploration

Zincore peut acquérir 50 % des intérêts de Midland dans le projet Gatineau Zinc en contrepartie de travaux d'exploration totalisant 3 500 000 $ et de paiements totalisant 180 000 $ sur une période de quatre ans. Midland sera initialement gérant des travaux durant la première année. Zincore se réserve le droit de devenir opérateur par la suite pour le reste de l'entente d'option. Suite à l'acquisition d'un intérêt de 50 %, Zincore aura l'option d'augmenter son intérêt indivis dans le projet de 50 % à 65 % en finançant exclusivement une étude de faisabilité concluante à l'égard du projet.

À propos de Zincore

Zincore est une compagnie d'exploration minière qui se concentre principalement sur la recherche de gisements de zinc et des métaux de base qui y sont associés. Zincore est basé à Vancouver et possède des projets dans les Amériques, notamment au Pérou, au Mexique et au Canada. Les actions de la compagnie sont inscrites à la bourse TSX et à la bourse de Lima sous le symbole ZNC.

À propos de Midland

Midland mise sur l'excellent potentiel minéral et le climat d'investissement favorable du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d'or, de métaux usuels et de terres rares de classe mondiale. Midland est fier de compter sur des partenaires renommés tels que Zincore Metals inc., Mines Agnico-Eagle limitée, Corporation Minière Osisko, North American Palladium limitée, Mines Aurizon Ltée, Japan Oil, Gas and Metals National Corporation et Soquem inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d'autres opportunités et projets afin d'accroître le portfolio de la Société.

Ce communiqué de presse a été préparé par Gino Roger, ingénieur géologue enregistré et personne qualifiée selon la norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révéleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Renseignements