Exploration Orex inc.
TSX CROISSANCE : OX
FRANKFURT : O5D

Exploration Orex inc.

04 août 2009 09h12 HE

Exploration Orex inc. : Augmentation significative des ressources minérales en or sur la propriété Goldboro, Nouvelle-Ecosse

MONTREAL, CANADA--(Marketwire - 4 août 2009) - EXPLORATION OREX INC. (TSX CROISSANCE:OX)(FRANCFORT:O5D)

- Le rapport couvre la région de la Rampe et la partie est de Goldboro sur une longueur de 1,5 kilomètre

- Le programme de travaux suggéré au rapport indépendant aura potentiellement un impact positif sur les ressources

EXPLORATION OREX INC. est heureuse de présenter la nouvelle estimation des ressources minérales de son projet aurifère Goldboro, situé en Nouvelle-Ecosse, et détenu à 100% par la Société. En conformité avec le règlement 43-101, InnovExplo inc. a produit une estimation des ressources minérales (ERM(i)) de toutes catégories sur une longueur de 1,5 kilomètre sur la structure aurifère couvrant les secteurs du chevalement West Goldbrook, de la Rampe, de la mine Boston Richardson et du chevalement East Goldbrook, à une profondeur verticale de -520 mètres de la surface, avec 97% des ressources minérales estimées localisées dans les premiers 350 mètres de la surface.

La présente estimation des ressources minérales ("ERM(i)") a été calculée par Donald Gervais, B. Sc., géologue et Alain Carrier, M. Sc., géologue, d'InnovExplo, tous deux étant des personnes indépendantes qualifiées selon le Règlement 43-101, en utilisant les Normes de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) sur les définitions pour les ressources minérales et réserves minérales adoptées par le conseil de l'ICM le 11 décembre 2005. Le présent rapport technique sur l'ERM(i) sera disponible sur SEDAR au www.sedar.com. L'ERM(i) est présentée à des teneurs de coupure variant entre 0,5 g/t et 5 g/t Au, par accroissement de 0,5 g/t, tel qu'illustré dans le tableau ci-dessous. Avec une teneur de coupure de 1,5 g/t Au, on obtient 2 711 000 tonnes à une teneur de 4,56 g/t or, totalisant 397 200 onces d'or dans les catégories de ressources mesurées et indiquées, et 3 438 000 tonnes additionnelles à une teneur de 3,67 g/t or, totalisant 405 926 onces d'or, dans la catégorie des ressources présumées.

Le tableau "Estimation des ressources minérales - projet aurifère Goldboro" est disponible à l'adresse suivante: http://media3.marketwire.com/docs/orex_goldboroFR.pdf

Paramètres du modèle géologique et des ressources

- L'estimation des ressources a été réalisée en utilisant un modèle trois dimensions "3-D Modeling and Block Model Interpolation Method with Ordinary Kriging", couvrant un secteur de 1 550 mètres sur un corridor long de 2,5 kilomètres de la minéralisation de Goldboro, à partir de la section 8050E jusqu'à la section 9600E, à une profondeur verticale maximale de 520 mètres sous la surface.

- Les blocs sont de 5 mètres par 5 mètres par 2,5 mètres d'épaisseur, reflétant la forme des horizons minéralisés.

- Les ressources ont été évaluées à partir des résultats d'analyse des forages historiques et des récents forages. Un total de 321 trous de forage ont été utilisés, dont 67 sont récents (après 2004) et 254 sont historiques (avant 1996). Sur les 254 forages historiques, 9 n'ont pas été considérés pour l'estimation des teneurs et 97 qui avaient été analysés sélectivement avec les intervalles non analysés ont été considérés à une teneur de 0 g/t or.

- L'estimation inclut 16 ceintures porteuses d'or, divisées en un domaine géologique Nord et Sud, dans un but d'interpolation.

- La zone a été interprétée à partir de sections transversales de 12,5 mètres à 100 mètres.

- Les résultats sont présentés non dilués et tel quel.

- Les ressources ont été calculées en utilisant une teneur de coupure minimale de 1,5 g/t Au. Cette coupure doit être ré-évaluée pour tenir compte des conditions du marché qui prévalent (par exemple, le prix de l'or, le taux de change, le modèle de minage, les coûts, l'environnement et les facteurs socio-économiques).

- La densité apparente a été utilisée pour calculer les tonnes à partir des volumes estimés du modèle des blocs de ressources minéralisées. Chaque bloc auquel un code de roche a été assigné a une gravité spécifique fixée à 2,7 g/cm3.

- Une largeur minimale de 1,5 mètre d'épaisseur vraie a été appliquée en utilisant la teneur en or du matériel adjacent lorsqu'analysé ou une teneur de 0 g/t Au lorsque non analysé.

- Les hautes teneurs ont été coupées à partir des résultats bruts des analyses et établies à 125 g/t Au avant d'être compositées.

- Des composites de 1 mètre ont été utilisées pour les interpolations.

- Les différences dans les nombres estimés sont dues à l'arrondissement des chiffres; l'arrondissement suit les recommandations du Règlement 43-101.

Modèle géologique de Goldboro

La présente estimation des ressources minérales 43-101 a été modélisée en prolongeant les zones minéralisées interprétées de 825 mètres le long de la structure vers l'est et de 500 mètres vers l'ouest à partir du rapport 43-101 de 2006 de la Société. Le modèle des ressources minérales de 2006 incluait une interprétation révisée de ce qui était historiquement appelé le "modèle des slate belts" pour la propriété, couvrant une longueur de 225 mètres dans la "région de la Rampe". Les ressources de la région de la Rampe ont été conciliées au modèle de 2004 des ressources minérales des "slate belts" sur une longueur de 1,5 kilomètre.

Le modèle historique des "slate belts" interprétait les zones de minéralisation comme étant de type "voûte anticlinale" (saddle reef), renfermant des veines de quartz et des argilites ainsi que des schistes à grains fins, le long de la structure anticlinale Boston Richardson ("BRAS"). Les forages 2005-2006 ont confirmé que la minéralisation des unités individuelles d'argilite est souvent concentrée et peut être regroupée en des zones minéralisées plus larges. Les grès présents sont souvent bréchifiés, altérés et minéralisés avec du quartz, des sulfures et de l'or, spécialement dans les zones charnières. En conséquence, le modèle des ressources minérales de 2006 a été légèrement modifié par rapport au modèle historique des "slate belts" afin d'inclure des zones de minéralisation plus larges (par exemple, les zones 123, 56 et 78). La présente ERM(i) produite par InnovExplo prolonge l'interprétation de ces zones minéralisées.

En 2008-2009, un total de 44 sondages ont été réalisés le long de la structure sur une longueur de 1 kilomètre, à partir de l'ouest de la région de la Rampe vers l'est et en dessous des travaux historiques de la mine Boston Richardson et plus à l'est au dessus des travaux historiques dans le secteur du chevalement East Goldbrook. Les récents forages visaient à compléter les forages historiques de surface dans la région de la Rampe. Plusieurs sondages de surface effectués avant le Règlement 43-101 étaient historiquement échantillonnés seulement pour le quartz et l'argilite et, à plusieurs occasions, les récents forages indiquent la présence d'or à basse teneur dans les grès intermédiaires.

Le modèle des "slate belts" révisé par InnovExplo est basé sur (i) la lithologie (principalement pour l'argilite et les schistes, pouvant occasionnellement inclure de l'arénite ou des grès); (ii) la présence de quartz et/ou de veines de carbonate, de veinules et de réseaux de veines ou "stockwork" dans la roche hôte; (iii) les résultats d'analyses courants et historiques; et (iv) l'influence du minage historique, par exemple, la forme pliée des chantiers minés de la zone Boston Richardson. La minéralisation a été interprétée comme une série de ceintures de forme pliée, dont certaines ont été regroupées en raison de leur proximité et/ ou de l'épaisseur minimale nécessaire pour le minage. Les flancs des différentes ceintures plongent fortement vers le nord et vers le sud et n'excèdent généralement pas l'épaisseur minimale requise pour le minage. Les flancs forment des zones plus étroites et semblent moins minéralisés. Localement, les zones individuelles ou ceintures augmentent significativement de dimension dans les charnières des plis. Les charnières apparaissent comme des zones de dilatation, localement hôtes d'intenses fracturations, bréchifications et réseaux de veines. Dans les flancs, différentes sortes de roches se retrouvent souvent à l'intérieur des ceintures. En conséquence, la présence de veines et de teneurs en or devient un facteur plus important pour leur interprétation.

InnovExplo est d'avis que différents modèles peuvent être utilisés pour l'estimation des ressources minérales. Les zones minéralisées peuvent être interprétées soit comme (i) des ceintures étroites et plissées à haute teneur (+/- 16 ceintures d'ardoise révisées), ou (ii) des domaines structuraux plus larges (+/- 4 domaines). Pour la présente estimation des ressources minérales, InnovExplo retient la première approche, soit des ceintures individuelles plutôt que des domaines. Cependant, Orex croit que le modèle des domaines structuraux plus larges mérite d'autres investigations dans une perspective d'exploration, de géologie et de ressources minérales. Des tests ont été complétés en utilisant les deux approches et les deux modèles ont donné un nombre total d'onces d'or similaire. L'étude a démontré que dans le modèle des domaines structuraux plus larges, les principales contraintes dans la distribution de la teneur en or sont les sections non échantillonnées enregistrées à 0 g/t or dans les forages historiques. Le modèle révisé plus contraignant des "slate belts" a été choisi par InnovExplo pour la présente évaluation des ressources minérales car il compte moins d'intervalles non échantillonnés titrant 0 g/t or dans ces zones minéralisées définies, donnant ainsi moins de dilution et donc moins de tonnes à de plus hautes teneurs. Quelques 97 sondages sur les 254 sondages de la base de données historiques (avant 1996) contiennent des intervalles non échantillonnés. Tous les 67 sondages du forage récent (après 2004) ont été échantillonnés sur une base continue sur toute la longeur des sections minéralisées. Le fait que les arénites/grès contiennent localement de l'or en dehors des "slate belts" historiques a amené Orex à compléter un échantillonnage plus rigoureux des trous de forage. Quelques forages additionnels seront requis dans certains secteurs où les forages historiques n'ont pas été échantillonnés et qui pourraient contenir de la minéralisation en or à basse teneur.

Le modèle géologique "domaines structuraux plus larges" et son impact sur le futur modèle des ressources minérales

Orex croit que des domaines structuraux plus larges peuvent exister à Goldboro et qu'ils pourront ultimement avoir un impact sur les futures ressources minérales. De plus, les forages de la campagne 2008-2009 ont modifié l'interprétation d'Orex de la géologie de la BRAS, en suggérant que la minéralisation pourrait être reliée à un cisaillement sous-vertical à l'intérieur d'un plan axial est-ouest ayant plus de 100 mètres de largeur. Le cisaillement est à la fois discordant avec la stratigraphie dans le pli de la charnière et concordant avec les flancs. Dans la région de la charnière, les grès intermédiaires sont souvent bien minéralisés et pourvus de réseaux de veines (ou stockworks) en raison de brèches à proximité des cisaillements verticaux. Le long des flancs, la minéralisation est atténuée, convergeant le long du pendage, et est affectée par la proximité du plan axial parallèle de cisaillements. La minéralisation et les veines sont presque parallèles aux unités géologiques. Cependant, ces veines et les zones minéralisées s'écartent à l'approche des charnières, suivant les zones de dilatation le long des lits ainsi que sur les structures du plan axial vertical. Orex a renommé cette structure la "zone de déformation Boston Richardson" (la "BRDZ") afin de refléter les plis et les cisaillements caractéristiques observés dans cette minéralisation.

La BRDZ est définie par l'altération généralement foncée et la silicification des sédiments et par une augmentation des veines et veinules de quartz, des réseaux de veines (ou stockworks) minéralisées dans la roche, des sulfures et de l'or. L'altération et le cisaillement marquent souvent les formations de sédiments primaires, résultant généralement dans des inconsistances dans les journaux de sondages et dans l'interprétation de la continuité des unités. Cependant, le corridor d'altération/déformation est relativement bien défini sur toute la longueur de la minéralisation.

Les enveloppes minéralisées plus larges contiennent un plus grand nombre de sondages historiques avec des sections non échantillonnées. Pour se conformer au Règlement 43-101, ces sections doivent être considérées comme ayant une teneur de 0 g/t or. Du forage additionnel sera requis pour compléter et jumeler les sondages historiques et confirmer la présence de minéralisation aurifère là où les sondages historiques n'ont pas été échantillonnés. Orex croit qu'éventuellement, de nouveaux sondages remplaceront les sondages historiques non échantillonnés, ajoutant ainsi un potentiel de ressources provenant des sections qui antérieurement n'avaient pas été échantillonnées et pour lesquelles une teneur de 0 g/t or a été présumée.

La minéralisation apparaît sous la forme d'un couloir à haute teneur à l'intérieur des argilites contenant du quartz-sulfure, aussi bien que des grès intermédiaires contenant des basses teneurs disséminées et des réseaux de veines minéralisées à haute teneur. Le modèle démontre que des hautes teneurs peuvent suivre un couloir minéralisé continu (de plus de 5 g/t Au) plongeant à 40 degrés vers l'est, en opposition à une plongée de 20 degrés de la structure principale dans le pli de la roche. La plongée des hautes teneurs est présumée correspondre aux intersections des cisaillements sous-verticaux à l'intérieur des flancs de la BRDZ.

La région du chevalement de la Dolliver Mountain (Dolliver Mountain) n'est pas incluse dans la présente estimation des ressources minérales. Dolliver Mountain est située à 1 kilomètre à l'ouest de la frontière ouest du territoire couvert par l'ERM(i) et est l'hôte d'un réseau de fissures de quartz avec de la minéralisation aurifère. Similaires aux zones de la région de la Rampe, 4 "slate belts" jusqu'ici identifiées à Dolliver Mountain pourraient potentiellement former une seule zone, large de plus de 60 mètres d'épaisseur dans la région charnière. La cartographie de la région du chevalement de l'ancienne mine Dolliver Mountain suggère un potentiel de zones minéralisées similaires à celles identifiées dans la présente évaluation des ressources minérales. Cependant, il y a trop peu de données ou d'exploration récente pour valider ces informations à ce stade-ci. InnovExplo recommande de forer cette région, ce qui potentiellement ajoutera 1 kilomètre de minéralisation additionnelle. Du forage limité en profondeur dans la région principale de Goldboro démontre également un potentiel d'onces d'or additionnelles, tout comme dans les régions des forages historiques pour lesquels des teneurs de 0 g/t or ont été enregistrées pour les sections non échantillonnées.

Alex Horvath, P. Eng., conseiller technique senior d'Orex, commente: "Orex continue de valider et redéfinir les ressources historiques avec des résultats de forages conformes au Règlement 43-101 et les ressources minérales continuent de croître par l'augmentation des teneurs du couloir de minéralisation connue de 1,5 kilomètre. L'augmentation des teneurs est un résultat à deux volets de "l'effet pépite". Les méthodes historiques d'échantillonnage et d'analyse n'étaient pas les plus appropriées et l'augmentation du nombre d'échantillons dans la base de données provenant des nouveaux forages commence à éliminer l'effet pépite, produisant ainsi des teneurs plus représentatives. Des forages additionnels devront être complétés à l'intérieur du couloir de 1,5 kilomètre de minéralisation connue pour que suffisamment de nouvelles données soient disponibles afin de remplacer les sondages historiques qui ont été échantillonnés de façon inadéquate et qui ont été pris en compte dans l'estimation des ressources avec une teneur de 0 g/t Au dans les sections non échantillonnées. Nous espérons que la tendance vers une augmentation des ressources minérales et de la teneur en or des ressources se maintiendra jusqu'à ce que nous ayons foré adéquatement la totalité du couloir de 1,5 kilomètre avec suffisamment de nouveaux sondages, incluant les campagnes des Phases 2D et 2E. Une cible immédiate de forage a été identifiée dans la région Dolliver Mountain, située à 1 kilomètre du chevalement de la West Goldbrook, à la limite ouest du territoire couvert par la présente estimation des ressources minérales. La cible Dolliver Mountain semble avoir le potentiel d'ajouter un nombre important de ressources et le couloir de 1 kilomètre non foré devant être vérifié par la Phase 2E du programme de forage apparaît également comme offrant un excellent potentiel".

Mark Billings, président et chef de la direction, ajoute : "Orex est satisfaite du fait que la présente estimation des ressources minérales confirme des teneurs en or beaucoup plus élevées, avec un important potentiel qui devra être vérifié par du forage additionnel. InnovExplo a recommandé des forages intercalaires et d'extension qui devront être complétés sur le couloir de 2,5 kilomètres afin de mieux définir et de situer la minéralisation et ainsi produire des ressources minérales plus réalistes. Pour cela, la Société planifie compléter les 8 000 mètres prévus aux campagnes de forages des Phases 2D et 2E aussitôt que possible, avec comme objectif de définir le maximum d'onces d'or de qualité sur une longueur totale de 2,5 kilomètres. De plus, la Société considèrera la prise d'un échantillon en vrac afin de prouver une teneur en or plus réaliste sur Goldboro."

Comparaison entre les estimations des ressources minérales de 2006 et de 2009

L'estimation des ressources minérales de 2006 a été calculée non seulement sur les 225 mètres de la région de la Rampe mais aussi à l'extérieur de la Rampe, sur une distance de 1,5 kilomètre, incluant les régions des chevalements West Goldbrook et East Goldbrook. Les estimations des ressources à l'extérieur de la Rampe ont été calculées en soustrayant l'estimation de la région du calcul d'août 2004 sur une distance de 1,5 kilomètre (les estimations des ressources minérales de 2006 et de 2004 sont contenues dans des rapports techniques 43-101 disponibles sur SEDAR au www.sedar.com).

Les estimations des ressources de 2006 combinées dans les catégories mesurées et indiquées à une teneur de coupure de 0,5 g/t or pour la région de la Rampe et la région à l'extérieur de la Rampe étaient de 13 255 000 tonnes à une teneur de 1,13 g/t or pour environ 484 800 onces d'or avec des ressources additionnelles dans la catégorie présumée de 15 600 000 tonnes à une teneur de 0,63 g/t or pour 316 000 onces d'or, jusqu'à une profondeur verticale de -300 mètres à partir de la surface.

L'ERM(i)actuelle est beaucoup plus élevée et de meilleure qualité en terme de teneur, avec la même teneur de coupure de 0,5 g/t or sur une distance de 1,5 kilomètre, comprenant la région de la rampe et des chevalements West Goldbrook et East Goldbrook. Les ressources combinées mesurées et indiquées à une teneur de coupure de 0,5 g/t or sont de 7 933 000 tonnes à une teneur de 2,13 g/t or, soit une augmentation de 88 % de la teneur en or de 2006, pour 542 800 onces d'or. Il y a aussi des ressources additionnelles dans la catégorie des ressources présumées de 10 389 000 tonnes à une teneur de 1,78 g/t or, une hausse de 182 % par rapport à la teneur de 2006, pour 594 121 onces d'or.

Conférence téléphonique

La Société avise ses actionnaires qu'elle tiendra une conférence téléphonique débutant à 11h30 (en anglais) et à 13h00 (en français), mardi le 4 août 2009, aux coordonnées ci-dessous :



11h30 (en anglais) 13h00 (en français)
Amérique du Nord : 1-800-950-1454 Amérique du Nord : 1-800-530-9010
Autres : 1-212-231-2902


A propos d'Exploration Orex inc.

Exploration Orex Inc. est une société junior canadienne de ressources et d'exploration inscrite à la Bourse de croissance TSX, sous le symbole OX, et à la Bourse de Francfort, sous le symbole 05D. Elle détient une participation de 100 % dans le projet aurifère Goldboro en Nouvelle-Ecosse.

Les renseignements techniques contenus dans le présent communiqué de presse ont été préparés par M. Jean Lafleur, M. Sc., géo.et conseiller technique senior pour Orex, par M. Alex Horvath, B.A. SC., ingénieur pour A.S. Horvath Engineering Inc. (Ottawa, Ontario) et par M. Alain Carrier, M.Sc. géo., InnovExplo Inc. (Val-d'Or, Québec). Toutes ces personnes sont des personnes qualifiées au sens du Règlement 43-101.

(i) Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré leur viabilité économique. L'estimation des ressources minérales peut être considérablement affectée par les conditions environnementales et légales, les titres, les taxes et impôts, les aspects socio-politiques, le marketing et plusieurs autres facteurs. La quantité et la teneur des ressources minérales présumées dans cette estimation sont de nature conceptuelle; il n'y a pas eu suffisamment d'exploration pour définir une ressource minérale de catégorie indiquée pour le Projet et il est incertain que toute exploration future résultera en la découverte de ressources minérales indiquées ou mesurées pour le Projet. La quantité et teneur d'une cible conceptuelle est théorique. Il n'y a pas eu suffisamment d'exploration afin de définir la cible conceptuelle en une ressource minérale et il est incertain que l'exploration additionnelle résultera en la découverte d'une ressource minérale.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou l'exactitude des renseignements contenus dans le présent communiqué de presse. Ce communiqué de presse peut contenir des énoncés prospectifs reflétant les objectifs, estimations et attentes de la Société, ainsi que l'incidence des acquisitions sur son rendement financier. De par leur nature, ces énoncés impliquent des risques et des incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient différer de façon considérable des prévisions ou attentes de la Société.

Renseignements