SOURCE: La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

26 oct. 2015 07h00 HE

Faits saillants d'aujourd'hui du Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire

La recherche met l'accent sur un avenir en meilleure santé pour les familles canadiennes

TORONTO, ON--(Marketwired - 26 octobre 2015) - Au pays, plus de la moitié de la population a été directement touchée par une maladie du cœur ou un AVC. Il est urgent de prévenir ces maladies afin de sauver plus de vies.

Malgré nos progrès, les maladies du cœur et l'AVC demeurent deux des trois principales causes de mortalité au pays et une cause prédominante d'incapacité, et sont responsables de plus de 66 000 décès chaque année. De plus, nous sommes confrontés à de nouveaux défis qui nécessiteront plus de recherche et de nouvelles solutions.

Afin de relever ces défis, plus de 3 500 éminents cardiologues, chirurgiens cardiovasculaires, chercheurs, infirmiers et autres experts de partout au Canada et dans le monde se rencontrent à Toronto aujourd'hui dans le cadre du Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire (CCSC), dans le but d'aider la population à obtenir une meilleure qualité de vie et d'alléger le fardeau des survivants et des familles.

" Le Congrès offre une occasion unique aux experts en santé cardiovasculaire du pays de collaborer et d'échanger de nouvelles idées et approches pour lutter contre les maladies du cœur, affirme Todd Anderson, président du comité annuel du CCSC. Les idées et les collaborations créées dans ce congrès auront un impact important sur la santé et la vie de beaucoup de Canadiens et de leurs proches. "

Faits saillants de la conférence du lundi 26 octobre :

Gardons vivant le sport national du Canada
La mort subite chez les jeunes athlètes est peu commune, mais tout de même tragique. Bon nombre de ces personnes sont atteintes d'une maladie du cœur sous-jacente non décelée jusqu'alors. Les tests de dépistage cardiaque des athlètes peuvent aider à réduire le risque de mort subite même si leur rôle demeure controversé. Une étude torontoise a été réalisée entre 2009 et 2014 auprès de jeunes joueurs de hockey masculins de haut niveau, qui étaient parmi les 100 meilleurs choix pour le repêchage de la LNH, afin de détecter des anomalies cardiaques. Aucun des joueurs, dont l'âge moyen était de 19 ans, n'avait d'antécédents familiaux de maladie du cœur.

Sur les 627 athlètes interrogés, 18 d'entre eux (soit 2,9 %) ont appris avoir des malformations, la valvule aortique bicuspide étant la plus commune. Ce nombre est similaire à celui associé à la population générale. Un joueur a subi une opération chirurgicale et un autre a été exclu du repêchage. Qu'est-ce que cela signifie pour les jeunes joueurs de hockey canadiens? Bien que tout le monde ne puisse pas être examiné, les communautés peuvent être prêtes à sauver des vies, au cas où l'impensable se produirait, en installant des défibrillateurs externes automatisés (DEA) dans les arénas de partout au pays. Les gens devraient aussi recevoir une formation en réanimation cardiorespiratoire (RCR) et sur l'utilisation du DEA pour être en mesure d'empêcher qu'une victime succombe à un arrêt cardiaque.

Une présentation de : Dre Geraldine Ong, Toronto (Ont.)

Les habitudes alimentaires des jeunes canadiens mènent-elles ceux-ci tout droit vers un infarctus?
Ce que vous mangez n'est pas le seul facteur influençant notre santé; le milieu dans lequel on mange peut également avoir des répercussions sur la manière dont notre alimentation influe sur notre santé. Une nouvelle étude menée auprès d'élèves de 9e année, en Ontario, a démontré que souper rarement en famille pourrait augmenter leur risque de maladies cardiovasculaires. Au cours d'une période de quatre ans, des chercheurs ontariens ont étudié les habitudes alimentaires de ces jeunes et le lien de ceux-ci avec la santé cardiovasculaire, incluant les soupers en famille, l'achat de repas à l'école et les repas au restaurant. Dix-sept pour cent des adolescents présentaient un surplus de poids et 14 % étaient obèses.

Les circonstances entourant les repas de certains de ces élèves sont loin d'être idéales. Près de 10 % d'entre eux ont mentionné qu'ils soupaient avec un membre de leur famille une fois par semaine ou moins. Le même pourcentage d'entre eux ont mentionné qu'ils achetaient toujours leur repas à l'école. Plus d'un quart des élèves interrogés ont mentionné qu'ils mangeaient au restaurant au moins deux fois par semaine. Les jeunes qui mangeaient le moins souvent en compagnie des membres de leur famille achetaient leur repas à l'école et mangeaient au restaurant plus souvent que ceux qui mangeaient en compagnie de membres de leur famille plus d'une fois par semaine.

L'augmentation de la fréquence des repas en compagnie d'un membre de la famille était liée de près à la diminution des marqueurs d'obésité, une amélioration du cholestérol et une diminution de la pression artérielle. Généralement, souper en famille plus souvent a été associé à une meilleure santé cardiovasculaire. En outre, le fait de rarement souper en famille a été associé à une hausse de 50 % de la probabilité d'acheter son repas à l'école plus souvent. Également, les enfants qui avaient l'habitude d'acheter leur repas à l'école étaient beaucoup plus susceptibles de manger au restaurant plus de trois fois par semaine.

Les chercheurs avancent que ces associations pourraient aider à déterminer les facteurs de risque modifiables touchant les comportements alimentaires des adolescents, ce qui pourrait éventuellement mener à une meilleure santé cardiovasculaire à l'avenir.

Une présentation de : Dr Michael Khoury, Toronto (Ont.)

Guérir les cœurs endommagés avec des cellules souches de moelle épinière et des pontages des artères coronariennes
Les cardiopathies ischémiques comptent pour 50 % de toutes les morts reliées aux causes cardiovasculaires et sont de plus en plus la cause d'insuffisance cardiaque. Le traitement cellulaire offre des possibilités novatrices en termes de guérison. Dans un essai au hasard présenté au CCSC aujourd'hui, des chercheurs ont confirmé la faisabilité d'utiliser des cellules souches extraites de la moelle épinière des patients en combinaison avec une opération de pontage des artères coronariennes afin de traiter les myocardiopathies ischémiques. Cette maladie, se distinguant par une perte ou un affaiblissement du muscle cardiaque, est généralement causée par les maladies cardiaques et les infarctus.

La transplantation de cellules souches combinée au pontage a permis d'améliorer le fonctionnement du cœur et la viabilité du tissu cardiaque. Les patients qui ont subi cette opération avaient une augmentation considérable de leur fraction d'éjection ventriculaire gauche (FÉVG), une mesure de sang pompé qui permet de mesurer de façon importante l'état de fonctionnement du cœur.

Dr Manouchehr Madani Civi, Vancouver (C.-B.)

Recherche du CCSC mise en valeur et essais cliniques les plus récents : Des recherches novatrices présentées par trois chercheurs principaux ayant dirigé des essais cliniques importants mettront l'accent sur un aspect unique de leurs essais d'un point de vue canadien. Cette séance sera suivie par des mises à jour à propos des essais cliniques de dernière minute.

" La passion et l'ingéniosité dont font preuve les chercheurs canadiens dans le domaine de la santé cardiovasculaire ont une influence résolument positive sur la santé et la vie des familles canadiennes, selon David Sculthorpe, chef de la direction, Canada, de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC. Sauver une vie commence bien avant de composer le 9-1-1. Cela commence par la recherche, dont les résultats servent ensuite à établir des politiques, qui servent à leur tour à dispenser des soins de santé. "

Le congrès est le plus important événement d'apprentissage annuel sur la santé cardiovasculaire et rassemble des médecins, des chercheurs, des infirmiers, des techniciens, des décideurs, et d'autres professionnels afin qu'ils puissent rencontrer leurs collègues et échanger à propos des recherches les plus récentes et des ressources d'information sur la santé.

Le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire est co-organisé par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et la Société canadienne de cardiologie. Le congrès se tient à Toronto du 24 au 27 octobre. #CCCTO

Les déclarations et les conclusions des auteurs des études constituent uniquement les opinions des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les politiques ou les positions de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC ou de la Société canadienne de cardiologie. La Fondation et la SCC n'offrent aucune garantie relative à leur exactitude ou à leur fiabilité.

Le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire est la rencontre la plus importante de professionnels de la santé cardiovasculaire et de spécialistes dans des domaines connexes au Canada. Il est présenté conjointement par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et la Société canadienne de cardiologie.

La Société canadienne de cardiologie est le porte-parole national des médecins et des scientifiques dans le domaine cardiovasculaire, et fait la promotion de l'excellence en santé et soins cardiovasculaires par l'application des connaissances, le perfectionnement professionnel et son leadership dans les politiques en matière de santé.

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC a pour mission de prévenir les maladies, de préserver la vie et de favoriser le rétablissement. En tant qu'organisme bénévole de bienfaisance en santé, nous nous efforçons chaque jour d'améliorer de façon tangible la santé de toutes les familles du pays. " Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. " Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. fmcoeur.ca

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements ou des entrevues, veuillez communiquer avec :
    Maryse Bégin
    Fondation des maladies du cœur et de l'AVC
    514 871-8038, poste 232
    maryse.begin@fmcoeur.qc.ca

    Renseignements sur le Congrès et inscription des médias sur www.cardiocongress.org

    Après le 28 octobre, veuillez communiquer avec :

    Jane-Diane Fraser
    Fondation des maladies du cœur et de l'AVC
    613 691-4020
    jfraser@hsf.ca