SOURCE: Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

25 oct. 2015 00h01 HE

Faits saillants d'aujourd'hui sur le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire

Les découvertes et innovations les plus récentes dans le domaine de la recherche en santé du cœur

TORONTO, ON--(Marketwired - 25 octobre 2015) - Les dernières nouvelles des secteurs de la prévention, du diagnostic et du traitement des maladies du cœur. Des nouvelles techniques chirurgicales. Les plus récentes lignes directrices canadiennes. Des essais cliniques très récents.

Plus de 3 500 spécialistes en santé cardiovasculaire de partout au pays et dans le monde sont aujourd'hui à Toronto pour assister au Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire (CCSC). Cet événement annuel réunit la communauté des professionnels canadiens de la santé cardiovasculaire, des médecins jusqu'aux chercheurs, en passant par les décideurs, afin de permettre à ceux-ci de réseauter, de discuter entre eux et de connaître les dernières innovations en matière de recherche.

" Notre thème cette année,Innovation et collaboration : cheminement au cœur, est axé sur le progrès scientifique à travers la recherche et les partenariats, affirme le DTodd Anderson, président du comité annuel du CCSC. Les spécialistes retourneront ensuite à leur laboratoire et à leur clinique en disposant de nouveaux outils et de nouvelles connaissances qui amélioreront la santé des gens dans toutes les communautés du Canada. "

Le plus grand rassemblement national de professionnels de la santé et de spécialistes de la santé cardiovasculaire mettra en vedette des chercheurs éminents, et présentera près de 600 études, en plus de 30 ateliers interactifs, de séances plénières éducatives, de débats animés, d'études de cas, de symposiums agréés, de conférences, et plus encore. Il inclut 20 associations et sociétés nationales affiliées du domaine de la santé cardiovasculaire.

Faits saillants de la conférence du dimanche 25 octobre :

Prévenir les arrêts cardiaques dans les familles à risque
Imaginez que vous avez des antécédents familiaux d'arrêt cardiaque subit, mais que vous l'ignorez. Imaginez que votre enfant a hérité d'une anomalie cardiaque passée inaperçue jusqu'alors. Les arrêts cardiaques inexpliqués peuvent être causés par un syndrome d'arythmie héréditaire, ce qui peut mettre des membres de votre famille à risque sans qu'ils le sachent.

Des chercheurs travaillant avec le registre CASPER ont fait des examens approfondis des familles dont l'un des membres immédiat a été victime d'un arrêt cardiaque ou d'une mort subite inexpliqués. Un dépistage cardiaque détaillé, incluant dans certains cas des examens génétiques, a révélé des anomalies dans presque un tiers de ces proches immédiats.

Qu'est-ce que cela signifie pour les familles à risque? Cela vient confirmer que le dépistage systématique et que les examens génétiques pratiqués sur des membres asymptomatiques d'une famille peut aider à déterminer ceux qui sont les plus vulnérables et ainsi mener à des modifications dans le mode de vie ou le traitement médical afin de prévenir ces maladies et ainsi les protéger d'une mort subite.

Une présentation de : Christian Steinberg, Vancouver (C.-B.)

L'utilisation de la technologie pour promouvoir l'activité physique chez les enfants atteints d'une cardiopathie congénitale
Les enfants atteints d'une cardiopathie congénitale sont moins actifs et moins en forme que ceux qui n'en sont pas atteints. Une étude menée à Vancouver a testé une combinaison de prescriptions d'activité physique et de dispositifs de suivi de cette dernière, et a démontré une augmentation de l'activité physique modérée à vigoureuse et une diminution de la sédentarité chez ces jeunes patients. De même, les enfants n'ayant pas bénéficié d'une intervention ont diminué leur niveau d'activité physique.

Les chercheurs affirment que les prochaines étapes incluent un essai au hasard à plus grande échelle afin de déterminer l'influence des dispositifs de suivi de l'activité physique et des prescriptions de celle-ci sur le degré d'activité des enfants et sur leur santé en général.

Une présentation de : DrKevin Harris, Vancouver (C.-B.)

L'activité physique à haute intensité améliore la santé cardiovasculaire des personnes atteintes de diabète
Une étude du CCSC a démontré que l'activité physique par intervalles améliore la santé cardiovasculaire chez les patients ayant récemment reçu un diagnostic de diabète. L'activité physique, un élément important de la prise en charge du diabète, consistait auparavant en des exercices soutenus, mais de faible intensité. Des études récentes ont démontré les effets cardiométaboliques bénéfiques de l'exercice par intervalles à haute intensité chez des volontaires en santé.

L'étude, qui porte sur des personnes ayant récemment reçu un diagnostic de diabète, a comparé l'influence des exercices par intervalles ou soutenus sur la santé cardiométabolique. Les patients à qui on a prescrit de l'exercice par intervalles s'entraînaient 27 % plus que ceux du groupe témoin, avaient 2,3 fois plus de contrôle sur leur glycémie, et ont observé une amélioration de leur santé cardiorespiratoire et considérablement plus élevée de leur cholestérolémie ainsi qu'une réduction de leur IMC. Même chez les patients qui s'entraînaient durant un nombre d'heures semblable dans le groupe d'entraînement traditionnel à basse intensité, les exercices par intervalles ont tout généré de plus grandes améliorations. Ils pourraient être une manière simple et efficace d'améliorer la santé cardiovasculaire des personnes atteintes de diabète.

Une présentation de : Avinash Pandey, Cambridge (Ont.)

Maladies du cœur : les hommes viennent-ils de Mars et les femmes de Vénus? La Dre Louise Pilote, l'un des principaux chercheurs sur les différences sexuelles en matière de maladies cardiovasculaires, animera la séance Les femmes et les sciences cardiaques de cette année.

Le grand débat sur le TAVI : Le TAVI (remplacement valvulaire aortique par cathétérisme) sera-t-il un substitut au remplacement de la valvule aortique en tant qu'intervention principale dans les cas de valvulopathies aortiques d'ici 2020? Dans une atmosphère rappelant une salle d'audience, des experts se prononcent pour ou contre, devant un juge, la défense et la couronne, ainsi qu'un jury composé de pairs. Le TAVI est une procédure minimalement invasive visant à remplacer les valvules endommagées en y implantant un long tube mince appelé cathéter, et est seulement effectuée sur des patients pour qui une chirurgie à cœur ouvert de remplacement de la valvule aortique serait trop risquée. Le DJean Rouleau jouera le rôle du juge, le DAndré Lamy, celui de l'avocat de la couronne, et la Dre Anita Asgar sera à la tête de l'équipe TAVI.

Le lien entre le cœur et le cancer : Cette année, le symposium SCC/ACC porte sur la cardio-oncologie et est coprésidé par les Dres Catherine Kells et Mary Walsh.

L'insuffisance cardiaque en 2015 : La Société canadienne de cardiologie (SCC) présente ses nouvelles lignes directrices, rassemblées dans le Compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique, qui répondent aux questions principales posées par les spécialistes de l'insuffisance cardiaque, incluant les calendriers d'évaluation des patients, les traitements, les tests d'imagerie ainsi que les moments adéquats pour les rendez-vous de suivi.

Réalisations exceptionnelles en matière de santé et de soins cardiovasculaires : Les prix de mérite 2015 de la SCC soulignent les contributions exceptionnelles dans le domaine de la santé cardiovasculaire au Canada. Voici les lauréats de cette année :

  • Prix annuel d'excellence : Dre Ruth Collins-Nakai
  • Prix du professeur émérite : DChi-Ming Chow
  • Prix du mérite Dr Harold-Segall : Dre Beth Abramson
  • Prix d'excellence en recherche : DRob Beanlands

Pouvons-nous nous permettre une hausse des coûts de traitement des maladies cardiovasculaires au Canada? Cette année, lors de la séance sur les politiques publiques, le DChris Simpson s'intéressera à la participation des patients aux soins cardiovasculaires, le DCraig Mitton abordera une approche économique et éthique afin de mieux diriger le processus de prise de décision en matière de soins de santé, et le DLee Fairclough se penchera sur le rôle de l'amélioration de la qualité dans le maintien de soins de santé abordables.

" Le fardeau associé aux maladies cardiovasculaires est encore excessif au Canada, mentionne David Sculthorpe, chef de la direction, Canada, de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC. Nous le représentons en vies comme en dollars, puisque notre système de santé équivaut jusqu'à 40 % du budget de chaque province et territoire. "

Au pays, les maladies du cœur et l'AVC sont deux des trois principales causes de mortalité, en plus d'être la cause prédominante d'hospitalisation et le plus grand facteur influençant l'utilisation de médicaments sur ordonnance. Au Canada, ces maladies fauchent une vie toutes les sept minutes.

" La recherche est l'essence même de l'innovation et de la collaboration, continue M. Sculthorpe. Les idées proposées et les partenariats établis lors du congrès nous aideront à changer l'image des maladies cardiovasculaires, puisque les découvertes en recherche sont intégrées aux meilleures pratiques afin d'améliorer la santé et la vie de la population. "

Le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire est coorganisé par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et la Société canadienne de cardiologie. Le congrès se tient à Toronto du 24 au 27 octobre.

Les déclarations et les conclusions des auteurs des études constituent uniquement les opinions des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les politiques ou les positions de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC ou la Société canadienne de cardiologie. La Fondation et la SCC n'offrent aucune garantie relative à leur exactitude ou à leur fiabilité.

Le Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire est la rencontre la plus importante de professionnels de la santé cardiovasculaire et de spécialistes dans des domaines connexes au Canada. Il est coorganisé par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et la Société canadienne de cardiologie.

La Société canadienne de cardiologie est le porte-parole national des médecins et des scientifiques dans le domaine cardiovasculaire, et fait la promotion de l'excellence en santé et soins cardiovasculaires par : l'application des connaissances, y compris la diffusion de la. recherche et la promotion des pratiques exemplaires; le perfectionnement professionnel; et son leadership dans les politiques en matière de santé et la défense des intérêts.

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC a pour mission de prévenir les maladies, de préserver la vie et de favoriser le rétablissement. En tant qu'organisme bénévole de bienfaisance en santé, nous nous efforçons chaque jour d'améliorer de façon tangible la santé de toutes les familles du pays. Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. " Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. " fmcoeur.ca

Renseignements sur le Congrès et inscription des médias sur www.cardiocongress.org

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements ou des entrevues, veuillez communiquer avec :

    Maryse Bégin
    Fondation des maladies du cœur et de l'AVC
    514 871-8038, poste 232
    maryse.begin@fmcoeur.qc.ca