SOURCE: Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Fondation des maladies du coeur et de l’AVC

15 sept. 2016 07h00 HE

Faits saillants de la journée -- Congrès canadien de l'AVC

Les chercheurs les plus talentueux du pays se réunissent pour discuter des plus récentes avancées dans les secteurs de la recherche, de la prévention, des soins et du rétablissement du domaine de l'AVC

QUÉBEC, QC--(Marketwired - 15 septembre 2016) - Plus de 800 spécialistes canadiens du domaine de l'AVC se réunissent aujourd'hui à Québec à l'occasion du lancement du septième Congrès canadien de l'AVC annuel pour présenter les plus récentes avancées en matière de pratique et de recherche sur l'AVC.

" Le Congrès canadien de l'AVC est le plus grand rassemblement sur l'AVC du pays, affirme le Dre Carol Richards, coprésidente du Congrès. Cet événement offre une occasion sans précédent aux spécialistes du domaine, d'échanger des idées et d'établir des liens qui permettront de changer l'avenir des soins de l'AVC. "

" Nous sommes honorés d'accueillir de nouveau le Congrès canadien de l'AVC dans la ville de Québec." déclare Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec. "L'AVC est la troisième cause de décès au pays et une des principales causes d'incapacité. Le Congrès est une occasion unique pour les experts canadiens de se regrouper afin d'établir les priorités de recherche et d'échanger sur les pratiques optimales qui seront mises en place pour améliorer la qualité des soins de santé offerts aux patients."

Faits saillants de la conférence du jeudi 15 septembre

Sujet d'actualité dans le domaine de l'AVC : la réadaptation
L'AVC est l'une des plus importantes causes d'incapacité chez les adultes. Le processus de rétablissement après un AVC peut durer des années, voire toute une vie. La plupart des survivants de l'AVC indiquent qu'ils ont besoin d'un certain soutien et 80 % d'entre eux ont des limitations qui peuvent être négligeables, ou suffisamment graves pour perturber leurs activités quotidiennes. Au moins 60 % des survivants ont besoin de soins de réadaptation. À mesure que la population vieillit, davantage de personnes au pays vivront avec les séquelles d'un AVC.

  • Aider le rétablissement à trouver son rythme : Nous avons tous entendu dire que la musique est bonne pour l'âme. Mais est-elle également bonne pour le cerveau? Son utilisation comme moyen d'intervention peut aider les survivants de l'AVC à se rétablir plus rapidement. La recherche a démontré que la musique rythmée peut aider les patients à exécuter des mouvements et à améliorer le contrôle musculaire. La musicothérapie peut également améliorer l'humeur des survivants en augmentant la sensation de relaxation et la motivation globale ainsi qu'en aidant à faire oublier la douleur. Elle a été associée à une amélioration des fonctions cognitives, notamment la capacité d'attention, la mémoire, l'organisation ainsi que la capacité de parler, de communiquer et de résoudre des problèmes. (Deirdre Dawson, Toronto [Ontario])
  • Réparation du cerveau en réadaptation : Quatre-vingt-cinq pour cent des personnes qui subissent un AVC y survivent et 60 % d'entre elles souffrent d'incapacité. Une nouvelle vague de technologies balaie le domaine de la recherche médicale. Des études sont actuellement menées afin de vérifier l'efficacité de l'utilisation des exosquelettes et de la stimulation électrique pour aider à rétablir partiellement ou entièrement les fonctions motrices chez les survivants de l'AVC. Ces nouvelles technologies -- ainsi que de nouveaux médicaments visant à réparer le cerveau après un AVC -- pourraient permettre d'améliorer la qualité de vie des survivants et de réduire l'utilisation prolongée des services de santé. (S. Thomas Carmichael, Los Angeles, Californie)
  • La réadaptation de l'AVC à la croisée des chemins : La conférence Ramon J. Hnatyshyn de cette année portera sur l'avenir de la réadaptation après un AVC. Au cours des dix dernières années, on note une plus grande reconnaissance de l'importance de la réadaptation en tant que composante du continuum des soins de l'AVC. Le domaine de la réadaptation après un AVC a connu des progrès considérables au pays grâce à une récente stratégie consistant à offrir plus tôt des soins de réadaptation interdisciplinaires plus intensifs et axés sur la tâche -- favorisée par un nombre impressionnant de nouveaux travaux. Bien que le domaine de la réadaptation ait progressé, les changements démographiques et les avancées dans le domaine des soins de l'AVC en phase aiguë ont entraîné une hausse de la demande, ce qui a pour effet d'accroître la nécessité de mettre au point de nouveaux modèles de soins novateurs afin de maximiser l'utilisation des ressources limitées, notamment une augmentation du recours à la réadaptation en milieu communautaire. Il faut davantage d'essais cliniques multicentriques de grande envergure pour favoriser la mise au point de nouvelles approches novatrices en matière de réadaptation, ainsi qu'une plus grande utilisation des nouvelles technologies pour optimiser le rétablissement des survivants de l'AVC. (Robert Teasell, London [Ontario])

Sujet d'actualité dans le domaine de l'AVC : les femmes
L'AVC constitue une question de vie ou de mort pour les Canadiennes, mais la plupart ne le savent pas. Elles courent davantage de risque de subir un AVC au cours de leur vie que les hommes. Malheureusement, au pays, il n'y a pas suffisamment d'efforts déployés en ce qui concerne les maladies du cœur et l'AVC chez les femmes, que ce soit dans le secteur de la recherche, du diagnostic ou du soutien après le congé de l'hôpital.

  • La participation des femmes aux essais cliniques de prévention de l'AVC : Quelles sont les conséquences de la représentation inadéquate des femmes dans les essais cliniques? Quels sont les efforts déployés par les organismes de réglementation pour améliorer la représentation des femmes dans les études? La communauté des professionnels de la santé doit-elle concevoir davantage d'études portant sur la prévention de l'AVC chez les femmes? (Seemant Chaturvedi, Miami, Floride)
  • Hormonothérapie substitutive, contraception et le risque d'AVC : est-ce si effrayant? On estime que l'hormonothérapie pour la ménopause et la contraception sont sécuritaires et efficaces pour la plupart des femmes. Dre Ariane Mackey examine les risques et les bienfaits de chaque, ainsi que la façon dont les médecins devraient collaborer avec leurs patientes pour les aider à évaluer, de façon personnelle, ces risques et ces bienfaits. (Ariane Mackey, Québec [Québec])

" Plus de 400 000 personnes au pays vivent actuellement avec les séquelles de cette affection, indique Patrice Lindsay, directrice, AVC, à la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC. La Fondation s'est engagée à promouvoir la mise en place d'une communauté dynamique de chercheurs du domaine de l'AVC et à appuyer des projets de recherche novateurs sur l'AVC afin d'aider à prévenir et à traiter ce dernier. "

Lindsay souligne que les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l'AVC de la Fondation fournissent également aux professionnels de la santé les plus récents conseils d'experts et données probantes pour leur permettre d'offrir des soins optimaux et de contribuer aux meilleurs résultats possible chez les personnes qui subissent un AVC.

QUELQUES STATISTIQUES SUR L'AVC

  • Au pays, on compte 62 000 AVC chaque année, soit l'équivalent de un toutes les neuf minutes.
  • Plus de 400 000 Canadiens et Canadiennes vivent avec une incapacité durable causée par un AVC.
  • Au cours des deux prochaines décennies, le nombre de personnes qui vivront avec une incapacité durable en raison d'un AVC augmentera de 80 % pour atteindre 726 000 cas.
  • Les cellules cérébrales meurent au rythme de 1,9 million par minute après un AVC.
  • Chaque année, plus de 13 000 personnes au pays décèdent des suites d'un AVC.
  • Au pays, une personne sur deux rapporte qu'un ami proche ou un membre de sa famille a survécu à un AVC.
  • L'AVC est un facteur prédictif important de démence et fait plus que doubler le risque d'une personne d'être atteinte de cette maladie.

Le Congrès se tiendra à Québec du 15 au 17 septembre 2016. Abonnez-vous à notre fil Twitter @strokecongress et utilisez le mot-clic #CongresCanadienAVC.

Les déclarations et les conclusions des auteurs des études constituent uniquement les opinions des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les politiques ou les positions de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC (la " Fondation ") ou du Consortium Neurovasculaire Canadien (CNC). La Fondation et le CNC ne font aucune déclaration et n'offrent aucune garantie relative à leur exactitude ou à leur fiabilité.

Coorganisé par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC et le Consortium Neurovasculaire Canadien, le Congrès canadien de l'AVC est un forum unique pour que les experts puissent faire partager les résultats scientifiques les plus récents, échanger des idées et établir des liens qui changeront l'avenir des soins de l'AVC. Cette occasion incomparable d'améliorer la santé du cerveau dans la population du pays rassemble des chercheurs, des neurologues, des infirmiers, des spécialistes de la réadaptation, des décideurs en matière de politique et de systèmes de soins de santé et bien d'autres professionnels.

Le Consortium Neurovasculaire Canadien (CNC) est l'organisme professionnel de neurologues, lequel qui prône la formation continue, la défense des intérêts et la recherche pour les professionnels des soins de santé. Le CNC offre à un grand nombre de professionnels de la santé différentes catégories d'adhésion afin qu'ils puissent profiter de programmes éducatifs, de la recherche clinique et de la promotion des intérêts.

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC a pour mission de prévenir les maladies, de préserver la vie et de favoriser le rétablissement. En tant qu'organisme bénévole de bienfaisance en santé, nous nous efforçons chaque jour d'améliorer de façon tangible la santé de toutes les familles du pays. Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. fmcoeur.ca

Renseignements