SOURCE: Ressources Falco ltée

Ressources Falco ltée

09 mai 2016 07h30 HE

Falco annonce les résultats positifs de l'évaluation économique préliminaire du Projet Aurifère Horne 5

MONTREAL, QC--(Marketwired - 9 mai 2016) -  Ressources Falco (TSX CROISSANCE: FPC)

  • Projet dans le premier quartile avec des coûts de maintien tout compris  de 427 $ US/oz Au, net des crédits pour les sous-produits
  • Coût tout compris (coûts en immobilisations et coûts d'exploitation) de 660 $ US/oz Au
  • Production d'or annuelle de 236 000 onces pendant 12 ans
  • TRI après impôt de 16,0 %

Ressources Falco (TSX CROISSANCE: FPC) (" Falco " ou la " Société ") est heureuse d'annoncer les résultats positifs de l'étude économique préliminaire (" EEP ") préparée conformément au Règlement 43-101 (le Règlement 43-101) du projet aurifère Horne 5 détenu à 100 % par Falco, situé à Rouyn-Noranda, au Québec (Canada). L'EEP indique que le projet Horne 5 correspond à un projet d'exploitation minière sous terre à forte marge et robuste sur une période de 12 ans, avec de paramètres économiques des plus intéressants dans le contexte actuel du prix de l'or. L'étude a été réalisée par BBA inc., sous la direction de M. Luc Lessard, ing., président et chef de la direction de la Société et de MM. Robert Wares, géo., Francois Vezina, ing., et Christian Laroche, ing., de l'équipe technique du Groupe minier Osisko. Les équipes techniques et géologiques d'InnovExplo inc., de Golder et Associés ltée et de WSP Canada inc. y ont également contribué. Considérant un prix de l'or à 1 250 $ US/oz et un taux de change de 1,00 $ CA = 0,75 $ US, l'étude révèle que le projet Horne 5 pourrait générer une valeur actuelle nette (" VAN ") après impôt (à un taux d'actualisation de 5 %) de 667 millions de dollars et un taux de rendement interne (" TRI ") de 16,0 %. Considérant ce scénario, la mine pourrait devenir le prochain producteur d'or en importance au Québec, avec un profil de production atteignant en moyenne 236 000 onces par an pour la durée de vie de la mine, avec des coûts de maintien tout compris de 427 $ US/oz Au, net des crédits pour les sous-produits, et un coût tout compris (coûts en immobilisations et coûts d'exploitation) de 660 $ US/oz Au. Falco prévoit aller de l'avant et entreprendre immédiatement l'étude de faisabilité du projet Horne 5, laquelle devrait être terminée au premier semestre de 2017. L'étude d'impact sur l'environnement (" EIE "), entreprise par WSP, est attendue au premier semestre de 2017.

Luc Lessard, président et chef de la direction de Falco, déclare : " Nous sommes très heureux des résultats de la récente étude économique préliminaire du gîte Horne 5, qui laissent présager le retour de la production pour ce gisement de classe mondiale en dormance depuis plus de 40 ans, après une production de plus de 11,6 millions d'onces d'or et de 2,5 milliards de livres de cuivre. L'étude établit clairement que le projet Horne 5 est l'un des meilleurs projets non développés pour l'or en terme de valeur et de marge considérant le contexte actuel du prix de l'or. Le projet Horne 5 a l'avantage d'être situé dans une des meilleures juridictions minières du monde, disposant déjà d'une grande expertise minière sous terre. Nous croyons que notre situation avantageuse et nos installations existantes auront un effet positif sur la viabilité à long terme du projet Horne 5. " Il poursuit : " Avec cette étude, nous avons franchi une étape importante. En tenant compte d'un prix de 1 250 $ US par once d'or, Horne 5 pourrait générer un produit brut de plus de 6,8 milliards de dollars, sur la durée de vie totale de la mine, une valeur actuelle nette après impôt de 667 millions de dollars et le recouvrement de tous les montants en environ quatre ans. D'autres avantages de cette évaluation sont anticipés par le biais d'études d'optimisation et de succès continuels en exploration. "

L'EEP envisage une mine souterraine d'une durée de vie d'approximativement 12 ans, ciblant 63,8 millions de tonnes de matériau constitué de sulfures massifs d'origine volcanique à une teneur moyenne après dilution de 2,60 grammes par tonne d'équivalent en or (g/t Éq.Au) ou de 4,8 millions d'onces d'Éq.Au (1,6 g/t Au, 15,5 g/t Ag, 0,19 % Cu, 0,85 % zinc). L'étude comprend des installations de concassage souterraines, puis des installations plus conventionnelles de concassage et de broyage semi-autogène et à boulets en surface d'une capacité 15 000 tonnes par jour ainsi que trois circuits de flottation sélective pour la récupération des concentrés de cuivre, de zinc et de pyrite. Le concentré de pyrite, ainsi que les résidus pyriteux de la flottation, serait par la suite rebroyé et lixivié dans des circuits par charbon activé (" carbon in pulp " ou " CIP ") distincts. L'usine permettrait à Falco de produire 3 052 000 onces d'or sur la durée de vie de la mine (" life of mine" ou "LOM"). L'étude souligne également plusieurs possibilités d'amélioration des paramètres économiques alors que les ressources actuelles sont ouvertes vers l'ouest et en profondeur. Plusieurs cibles non vérifiées restent à évaluer et Falco est confiante que des ressources additionnelles pourraient être définies à court terme lors du programme de forage en cours (voir le communiqué de presse du 26 avril 2016). La réalisation du projet aurait un impact majeur dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, avec un produit brut de plus de 6,8 milliards de dollars et la création de 525 emplois permanents et bien rémunérés.

FAITS SAILLANTS DE L'EEP

LES VALEURS MONÉTAIRES SONT EXPRIMÉES EN DOLLAR CANADIEN, SAUF INDICATION CONTRAIRE ; LE SCÉNARIO DE BASE CONSIDÈRE UN PRIX POUR L'OR DE 1 250 $ US PAR ONCE, UN PRIX POUR L'ARGENT DE 17 $ US PAR ONCE, UN PRIX POUR LE CUIVRE 2,85 $ US PAR LIVRE, UN PRIX POUR LE ZINC DE 1,00 $ US PAR LIVRE ET UN TAUX DE CHANGE DE 1,00 $ CA = 0,75 $ US.

  • VAN de 1 131 M$ à un taux d'actualisation de 5 % et un TRI de 20,0 % avant impôts et droits miniers;
  • VAN de 667 M$ à un taux d'actualisation de 5 % et un TRI de 16,0 % après impôts et droits miniers;
  • Durée de vie de la mine de 12 ans, avec une production annuelle maximum de 274 000 onces et une production annuelle moyenne LOM de 236 000 onces d'or;
  • Récupération de l'or payable nette de 86,8 %;
  • 3 051 000 onces d'or produites à une teneur moyenne après dilution de 2,60 g/t Au, LOM;
  • 2 903 000 onces d'or payable, LOM;
  • 807 millions de livres de zinc payable, LOM;
  • 194 millions de livres de cuivre payable, LOM;
  • 23,8 millions d'onces d'argent payable, LOM;
  • Coûts de maintien tout compris * de 427 $ US/oz net des crédits pour les sous-produits (incluant les redevances) sur LOM, générant une marge d'exploitation de 823 $ US/oz ou de 66 %;
  • Coût tout compris (coûts en immobilisations et coûts d'exploitation) estimé à 660 $ US par once d'or payable;
  • Coûts en immobilisations initiales de 905,2 M$ (incluant des éventualités de 60 M$);
  • Intégration des installations minières antérieures existantes sous terre;
  • Période de recouvrement de 3,8 ans avant impôts et de 4,1 ans après impôt;
  • Produit brut de 6,8 G$ et flux de trésorerie d'exploitation de 2,6 G$;
  • Mise en service à la fin de 2020;
  • Pleine capacité de production au début de 2021.

*Les coûts de maintien tout compris sont présentés selon la définition du World Gold Council (" WGC "), moins les frais administratifs et généraux de la Société.

Le lecteur est avisé que le résumé de l'EEP présenté dans le présent communiqué de presse a pour unique but de donner un aperçu initial général du potentiel et des options de conception du projet. Le plan d'exploitation minière et le modèle économique de l'EEP comprennent de nombreuses hypothèses et l'utilisation de ressources présumées. Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières responsables du Règlement 43-101 considèrent les ressources présumées comme trop spéculatives pour être utilisées dans une évaluation économique, à l'exception d'une EEP. Il n'y a aucune certitude que des ressources présumées pourront être converties en ressources de catégorie mesurée ou indiquée et, par le fait même, il n'y a aucune certitude que les paramètres économiques décrits ici se réaliseront.

 
 
RÉSUMÉ DE L'EEP (EN $ CA, SAUF SI INDIQUÉ)
 
Total de matériau extrait (tonnes)   63 751 000
Teneur moyenne en équivalent en or après dilution (g/t Éq.Au)   2,60
Teneur moyenne en or après dilution (g/t Au)   1,63
Or total contenu (oz)   3 345 000
Or total produit (oz)   3 051 000
Or total payable (oz)   2 903 000
Argent total payable (oz)   23 800 000
Cuivre total payable (million de lb)   194
Zinc total payable (million de lb)   807
Or récupéré et payable (%)   86,8 %
Production annuelle moyenne en or (once d'or par an)   236 000
Immobilisations initiales totales (M$ CA)   905,2 $
Immobilisations de maintien (M$ CA)   377,9 $
Coût de restauration du site (M$ CA)   51,6 $
     
Coût d'exploitation à l'unité (par tonne usinée)    
  - Extraction minière   19,67 $
  - Traitement   20,63 $
  - Gestion des eaux et des résidus   4,27 $
  - Frais administratifs et généraux   2,87 $
Coût d'exploitation à l'unité total (par tonne usinée)   47,45 $
     
     
 
 
RÉSUMÉS DES PARAMÈTRES ÉCONOMIQUES À 1 250 $ US PAR ONCE D'OR
 
Flux de trésorerie d'exploitation total, LOM (M$ CA)   2 563,2 $
Flux de trésorerie total, LOM (M$ CA)   2 281,5 $
Flux de trésorerie moyen annuel avant impôt (M$ CA)   261,1 $
Impôts sur le résultat, LOM (M$ CA)   841,4 $
Flux de trésorerie total après impôt, LOM (M$ CA)   1 440,2 $
Flux de trésorerie moyen annuel après impôt (M$ CA)   188,1 $
     
     
Taux d'actualisation   5 %
VAN avant impôt (M$ CA)   1 131 $
TRI avant impôt   20,0 %
Période de recouvrement avant impôt (année)   3,8
VAN après impôt (M$ CA)   667 $
TRI après impôt   16,0 %
Période de recouvrement après impôt (année)   4,1
     
     
 
COÛTS AU COMPTANT TOUT COMPRIS, INCLUANT COÛTS EN IMMOBILISATIONS DE MAINTIEN
 
Coûts d'extraction minière (M$ CA)   1 254,0 $
Coûts de traitement (M$ CA)   1 315,4 $
Gestion des eaux et des résidus (M$ CA)   272,5 $
Frais administratifs et généraux (M$ CA)   183,0 $
Fusion et affinage (M$ CA)   415,0 $
Redevances (M$ CA)   135,5 $
Crédits pour les sous-produits (M$ CA)   (2 354,4 $)
Coût au comptant ($ CA/oz)   421 $
Coût au comptant ($ US/oz)   316 $
Maintien (M$ CA)   377,9 $
Fermeture (M$ CA)   51,6 $
TOTAL (M$ CA)   1 645,1 $
Coûts au comptant et de maintien tout compris ($ CA/oz)*   569 $
Coûts au comptant et de maintien tout compris ($ US/oz)*   427 $
     
**Les coûts de maintien tout compris sont présentés selon la définition du World Gold Council (" WGC "), moins les frais administratifs et généraux de la Société.  
   
   
 
 
SENSIBILITÉS
SCÉNARIO DE BASE EN GRAS
 
Prix de l'or en $ US/oz   1 000 $   1 100 $   1 200 $   1 250 $   1 300 $   1 400 $   1 500 $   1 600 $
VAN5% avant impôt M$ CA   549 $   782 $   1 015 $   1 131 $   1 248 $   1 481 $   1 714 $   1 947 $
VAN5% après impôt M$ CA   301 $   451 $   594 $   667 $   739 $   874 $   1 012 $   1 149 $
TRI avant impôt   13,1 %   16,0 %   18,7 %   20,0 %   21,3 %   23,7 %   26,0 %   28,2 %
TRI après impôt   10,3 %   12,8 %   15,0 %   16,0 %   17,1 %   18,9 %   20,7 %   22,5 %
Nbre d'années de recouvrement avant impôt   5,5   4,8   4,1   3,8   3,5   3,1   2,8   2,5
Nbre d'années de recouvrement après impôt   5,7   5,0   4,4   4,1   3,8   3,4   3,0   2,8
                                 
                                 
Taux de change du $ CA en $ US   0,90   0,85   0,80   0,75   0,70   0,65   0,60   0,55 $
VAN5% avant impôt M$ CA   446 $   647 $   874 $   1 131 $   1 425 $   1 763 $   2 159 $   2 626 $
VAN5% après impôt M$ CA   237 $   365 $   506 $   667 $   840 $   1 041 $   1 273 $   1 543 $
TRI avant impôt   11,7 %   14,3 %   17,1 %   20,0 %   23,1 %   26,5 %   30,2 %   34,3 %
TRI après impôt   9,2 %   11,4 %   13,6 %   16,0 %   18,5 %   21,1 %   24,0 %   27,2 %
Nbre d'années de recouvrement avant impôt   5,9   5,2   4,5   3,8   3,2   2,7   2,3   1,9
Nbre d'années de recouvrement après impôt   6,1   5,4   4,8   4,1   3,5   3,0   2,6   2,2
                                 
                                 

POSSIBILITÉS D'ACCROÎTRE LA VALEUR

Même si Falco considère que les résultats du scénario de base sont excellents, des études de rentabilité futures sont planifiées pour évaluer des scénarios de développement alternatifs qui pourraient être utilisés afin de réduire les coûts en immobilisations requis. Les éléments qui seront révisés en vue de leur amélioration incluent l'emplacement des développements et de leur accès, l'efficacité de la ventilation lors de la préproduction, les taux de récupération métallurgiques, et l'utilisation des réactifs, la modification de la dimension des chantiers et les méthodes de dénoyage. De plus, la possibilité d'accroître les ressources du projet Horne 5 est élevée puisque le gîte est ouvert vers l'ouest et en profondeur et que Falco déteint plus de 740 km2 de terrain autour du projet Horne 5, y compris des cibles qui doivent encore être testées. Un budget d'exploration de 7,5 millions de dollars est prévu en 2016.

DÉTAILS DE L'EEP

Collaborateurs

L'EEP indépendante a été préparée avec la collaboration de plusieurs firmes de consultation reconnues dans l'industrie, incluant BBA inc. (" BBA ", Montréal, Qc), Golder et Associés ltée, (" Golder ", Montréal, Qc), InnovExplo inc. (" InnovExplo, Val-d'Or, Qc) et WSP Canada inc. (" WSP ", Rouyn-Noranda, Qc). Ces firmes ont fourni des estimations de ressources, des paramètres de conception et des estimations de coûts reliés aux opérations minières, aux installations de traitement, aux équipements majeurs, à l'entreposage du stérile et des résidus, à la réhabilitation, à l'obtention des permis, aux opérations et aux dépenses en capital. Un aperçu des contributeurs à l'EEP est inclus dans le tableau ci-dessous :

Firme de consultation ou entité   Champ(s) de responsabilité
BBA inc.   - Infrastructures électriques et de télécommunications (approvisionnement et sur le site);
- Analyse des essais métallurgiques, conception de l'usine de traitement, coûts en capital et d'exploitation de l'usine de traitement;
- Coûts d'opérations généraux et administratifs, et analyse financière;
- Intégration globale du 43-101;
InnovExplo inc.   - Modèle géologique et définition des ressources;
- Conception de mine souterraine, infrastructures de surface (hissage), échéancier de production, coûts en capital et d'exploitation;
Golder Associates ltée.   - Roche stérile, résidus et gestion de l'eau;
- Conception de l'usine de traitement de l'eau, coûts en capital et d'exploitation;
- Hydrogéologie de mine souterraine, caractérisation géotechnique et du massif rocheux;
WSP Canada inc.   - Études environnementales, permis et plan de fermeture de la mine;
- Conception de l'usine de remblai en pâte, coûts en capital et d'exploitation;
- Conception et estimation des coûts des infrastructures de surface;

Estimations des ressources

L'EEP est basée sur une estimation de ressources minérales indiquées et présumées réalisée par la personne qualifiée indépendante Carl Pelletier (géo. B.Sc. en géologie) d'InnovExplo inc. L'estimation des ressources indiquées et présumées est basée sur un seuil de coupure NSR de 65 $ CA par tonne.

Ressources catégorie   Tonnes (MT) Éq.Au
(g/t)
Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Éq.Au 
contenu (Moz)
Au
contenu (Moz)
Ag
contenu (Moz)
Cu
contenu (Mlb)
Zn
contenu (Mlb)
Indiquées   58,3 2,86 1,82 15,60 0,20 1,00 5,361 3,418 29,273 260,4 1 284,8
Présumées   12,7 3.08 2,10 26,26 0,22 0,57 1,254 0,855 10,705 61,7 158,1

Pour plus de détails sur l'estimation et la modélisation des ressources, veuillez consulter le communiqué de presse de la Société du 25 janvier 2016 et le rapport sur les ressources conforme au Règlement 43-101 déposé sur SEDAR.

 
RÉSUMÉ DES COÛTS D'EXPLOITATION ET DES COÛTS EN CAPITAL
Coûts en immobilisations (M$ CA)   Préproduction   Maintien   Total*
Extraction minière (incluant éventualités de développement)   247,2 $   324,1 $   571,3 $
Usine de traitement   351,8 $   --   351,8 $
Installations sur le site   98,1 $   6,6 $   104,6 $
Électricité et communication   20,6 $   1,4 $   21,9 $
Gestion des eaux et des résidus   19,2 $   46,0 $   65,1 $
Coûts indirects   108,6 $   --   108,6 $
Restauration du site   --   51,6 $   51,6 $
Total partiel   845,2 $   429,4 $   1 274,6 $
Éventualités   60,0 $   --   60,0 $
Coûts en immobilisations totaux   905,2 $   429,4 $   1 334,6 $
Produit en préproduction **   (61,5 $)        
             
Coûts en immobilisations par oz Au payable ($ CA/oz)   312 $        
Coûts en immobilisations par oz Au payable ($ US/oz)   234 $        
             
CAPEX par oz ($ US/oz)   234 $        
OPEX par oz ($ US/oz)   427 $        
Coût tout compris par oz ($ US/oz)   660 $        
             
* Les totaux peuvent différer en raison des effets de l'arrondissement.
** La Société prévoit un produit de préproduction durant le développement
 
   
Coûts d'exploitation $ CA/t usinée
  Extraction minière 19,67 $
  Traitement 20,63 $
  Gestion des eaux et des résidus 4,27 $
  Frais administratifs et généraux 2,87 $
Coûts d'exploitation totaux 47,45 $
   
   

EXTRACTION MINIÈRE

Le gîte souterrain est situé à une profondeur d'environ 600 mètres à 2 300 mètres sous la surface. Le puits existant Quémont no 2, qui se rend jusqu'à 1 200 mètres de profondeur, serait remis en état. Ce puits serait utilisé pour le hissage du minerai et du matériel stérile, du personnel et des fournitures, ainsi que pour assurer la ventilation des excavations souterraines. De plus, Falco prévoit réhabiliter plusieurs des anciens puits de la mine Horne à des fins de ventilation et prévoit aussi utiliser certaines des anciennes excavations souterraines pour entreposer des résidus miniers. La conception minière considère que l'apport en air frais pendant les premières phases des travaux sera assuré via les monteries de ventilation et le puits Quémont no 2.

La mine a été conçue de façon à garder les coûts d'exploitation bas grâce à l'utilisation d'équipement moderne de haute capacité, le transport par gravité du minerai et du matériel stérile dans les monteries, le hissage au niveau du puits, le remaniement minimal du minerai et du matériel stérile, le recours à des méthodes d'abattage en vrac à productivité élevée et l'utilisation de roches stériles non consolidées pour le remblayage dans la mesure du possible. La mine a été conçue pour utiliser les technologies les plus avancées. Hautement automatisée et utilisant des équipements commandés à distance, la mine utiliserait des chargeuses de 21 tonnes pour transporter le matériel abattu jusqu'aux systèmes de cheminées à minerai. Les installations de concassage souterraines seraient alimentées par deux systèmes de cheminées à minerai. Le minerai concassé serait ensuite transporté via un convoyeur de 600 mètres jusqu'au point de chargement du puits où il serait remonté à la surface en continu par des skips d'une capacité de 43,5 tonnes. La nouvelle configuration du puits Quémont présenterait aussi une nacelle de service à double paroi de 2,4 mètres par 4,0 mètres et une nacelle à double paroi pour le personnel minier. Du remblai en pâte serait utilisé pour remplir les chantiers excavés et renforcer la stabilité des chantiers adjacents afin d'éviter ou minimiser la dilution.

La société compte faire usage de longs trous transversaux comme méthode d'extraction principale, ce qui favorisera la réduction de la dilution pour la récupération des ressources. La Société croit que la dilution sera inférieure à 4 %.

TRAITEMENT DU MINERAI

Des installations de concassage et de broyage semi-autogène et à boulets en surface, d'une capacité de 15 000 tonnes par jour, seraient utilisées pour traiter le minerai du gîte Horne 5. Les installations comporteraient également une section pour la flottation et l'épaississement, divisée en trois circuits dédiés pour la récupération de concentrés de cuivre, de zinc et de pyrite. Les circuits de cuivre et de zinc verraient leur concentré filtré afin de réduire le taux d'humidité à 9 %. Ces deux concentrés seraient ensuite entreposés dans des silos en attendant d'être expédiés. Un broyage plus fin du minerai pyriteux serait nécessaire afin d'obtenir une meilleure récupération de l'or par lixiviation au cyanure, ce qui nécessite l'ajout d'une étape de broyage pour passer d'un matériel à 65 microns à une taille de particules (P80) de 12 microns. Le concentré de pyrite rebroyé serait alors lixivié, ainsi que les résidus pyriteux de la flottation, dans des circuits CIP distincts. Des épaississeurs seraient intégrés afin de maximiser la récupération d'eau et de cyanure et la méthode de destruction du cyanure utilisant du SO2 et de l'air serait appliquée afin de réduire le contenu en cyanure des deux flux de lixiviation. Les résidus pyriteux de l'étape de flottation seraient utilisés comme remblai en pâte dans les nouvelles excavations, tandis que le concentré de pyrite lixivié serait en grande partie réacheminé sous terre et entreposé dans les ouvertures historiques existantes. L'eau libérée des excavations souterraines lors de la consolidation des résidus entreposés serait récupérée, recyclée et pompée jusqu'à l'usine de traitement.

L'or, le zinc, le cuivre et l'argent seront récupérés. L'usine de traitement produirait deux concentrés et des lingots d'or. Le concentré de cuivre aurait une teneur estimative de 18 % de cuivre ainsi qu'une certaine quantité d'or et d'argent payable, tandis que le concentré de zinc aurait une teneur estimative de 50 % de zinc ainsi que de l'argent payable. La récupération d'or payable est estimée à 86,8 % en moyenne sur la durée de vie de la mine et les taux de récupération métallurgique payables sont estimés en moyenne à 74,0 % pour le cuivre, 67,3 % pour le zinc et 74,9 % pour l'argent. Les concentrés de cuivre et de zinc ont été analysés et sont considérés libres d'éléments délétères et pourraient donc être facilement vendus soit à des fonderies soit à des négociants.

Les installations du complexe d'usinage comprendraient un laboratoire humide, des bureaux réservés pour l'usine de traitement, un vestiaire pour les travailleurs de l'usine et un atelier d'entretien.

INFRASTRUCTURE DU PROJET ET COÛTS INDIRECTS

Le projet Horne 5, étant situé sur le site des installations des anciennes mines Quémont et Horne, dans le parc industriel de la ville de Rouyn-Noranda (une communauté minière de 41 500 habitants), au Québec, bénéficie non seulement des infrastructures existantes dans le secteur de Rouyn-Noranda, mais profite également d'une grande expertise en exploitation minière souterraine. La société considère que de par sa localisation avantageuse, le projet Horne 5 a le potentiel d'avoir des retombées positives sur la viabilité et l'attrait de la main-d'œuvre à long terme, puisque les employés et les entrepreneurs travailleraient dans la communauté dans laquelle ils vivent, une situation plutôt rare dans l'industrie minière.

Le projet Horne 5 est situé à 1,1 km de la route 101 et à 4,0 km de la route interprovinciale et tous les services sont déjà disponibles sur le site. Horne 5 se trouve également à moins de 700 mètres de la fonderie Horne, une fonderie de cuivre traditionnelle en exploitation qui fabrique des anodes de cuivre à 99,1 % à partir de concentrés de cuivre et de matériaux recyclés contenant des métaux précieux. Le développement de la future mine se ferait à partir de l'ancien site de la mine Quémont, propriété de Falco. L'acquisition de terrains adjacents au site de la mine proposée sera probablement nécessaire pour quelques-unes des nouvelles installations. L'électricité sur le site proviendra de la sous-station Rouyn-Noranda d'Hydro-Québec, à une tension de 120 kV, qui est située à proximité, à environ un kilomètre. Sur le site, une sous-station extérieure abaissera le niveau de voltage à 25 kV, au moyen de deux transformateurs principaux de 120-25 kV, 60/80/100 MVA chacun, pour puissance garantie combinée de 100 MVA. Les coûts de l'infrastructure électrique sont estimés à 20,5 millions de dollars.

Le projet Horne 5 envisage les principales installations suivantes en appui à la future mine : route d'accès au site, aire de stationnement sur le site, usine de traitement et usine de remblai en pâte, atelier d'entretien et entrepôt, vestiaire-séchoir et bâtiment à bureaux, bâtiment administratif, bâtiment abritant le chevalement et le puits, salle du treuil, sous-station électrique (120 kV) et voies ferrées.

Les coûts indirects, comme les coûts du propriétaire; la gestion de la construction, de l'approvisionnement et de l'ingénierie; la construction des installations temporaires; le fret des principaux équipements électriques et des équipements de traitement; les vérifications pré-exploitation; le soutien à la mise en service; les représentants des fournisseurs; les pièces de rechange importantes, les pièces de rechange opérationnelles pour un an; les pièces de mise en service; les premiers remplissages; et l'alimentation électrique temporaire pour la construction, sont estimés à 108,6 millions de dollars. Un montant supplémentaire de 60 millions de dollars a été prévu au budget comme éventualités des coûts directs et indirects.

ENVIRONNEMENT ET RESTAURATION DU SITE

Des études environnementales du milieu d'accueil ont été entreprises dans le cadre du processus d'obtention des permis alors que les demandes de permis ont été initiées afin de respecter l'échéancier du projet.

Des décrets des deux paliers de gouvernement (provincial et fédéral) seront nécessaires pour la réalisation du projet Horne 5. Le projet est assujetti à une étude d'impact sur l'environnement, conformément à la législation québécoise pour les projets dont la capacité de production prévue est supérieure à 2 000 tonnes par jour. Le projet est aussi assujetti à une étude d'évaluation des impacts en vertu des lois canadiennes.

Le 1er mars 2016, la société a reçu son certificat d'autorisation (CA) prévu aux articles 22 et 31,75 de la Loi sur la qualité de l'environnement du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour le dénoyage des deux premiers niveaux (100 mètres sous la surface) du puits Quémont no 2.

Les coûts de restauration du site sont évalués à 51,6 millions de dollars. L'estimation des coûts de restauration du site est essentiellement basée sur le démantèlement des bâtiments de la mine, mais considère également la restauration de la halde de stériles potentiellement acidogènes, du parc à résidus temporaire en surface et des bassins de rétention. La société prévoit le démantèlement de tous les bâtiments qui auront servi aux activités minières. Étant donné la proximité de la ville de Rouyn-Noranda et du peu d'installations de ce type dans la région, ces bâtiments pourraient être réutilisés ou modifiés pour un autre usage. L'estimation des coûts comprend le coût de restauration du site ainsi que le coût des dispositifs de surveillance post-fermeture. Conformément à la règlementation, la société prévoit verser une garantie financière des coûts de restauration du site.

ENGAGEMENT AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES

La société s'engage à adopter une approche proactive pour le processus de consultation du public et a travaillé diligemment pour identifier le plus grand nombre de parties intéressées possibles à Rouyn-Noranda et en Abitibi. Plus de 24 rencontres privées et publiques auprès de diverses parties intéressées ont été tenues au cours des 18 derniers mois.

En se basant les nombreuses rencontres avec la communauté tenues à travers la région, le projet Horne 5 obtient un appui favorable de la communauté. Le développement de la mine permettrait un développement économique substantiel pour la ville de Rouyn-Noranda et ses environs. Lors de la période de construction qui s'étend sur 18 mois, la main-d'œuvre atteindrait un sommet de 800 travailleurs alors que la mine fournirait de l'emploi direct à environ 525 personnes pour les 12 ans de vie de la mine.

La société s'engage à travailler de concert avec les citoyens de Rouyn-Noranda pour élaborer un plan pour le projet Horne 5 qui serait avantageux à la fois pour la communauté, les actionnaires de la société et les autres parties prenantes.

ÉCHÉANCIER PRÉVU*

1. L'étude de faisabilité et l'étude d'impact sur l'environnement (EIE) devraient être terminées au premier semestre de 2017.
2. Le processus d'obtention de permis sera entrepris après la réalisation de l'étude de faisabilité et de l'EIE, en vue de commencer la construction en 2019.
3. Mise en service vers la fin de 2020.
4. Pleine capacité de production ciblée au début de 2021.

* Conditionnel à une étude de faisabilité positive et à l'obtention des financements nécessaires et des permis requis.

REDEVANCES ET DROITS D'ACQUISITION

En vertu des conditions de l'entente d'acquisition du 28 mars 2011 assignée à la Société en septembre 2012, le vendeur dans la cadre de l'entente du 28 mai 2011 (le " vendeur ") a conservé un droit de rachat d'un intérêt de 65 % sur tout gisement de métaux usuels contenant plus de 350 000 tonnes d'équivalent en cuivre et pour lequel la valeur in situ des métaux non usuels est moins de trois fois supérieure à la valeur in situ de tous les métaux usuels (les " ressources limites "). Le vendeur peut exercer ce droit, à la suite du dépôt de ressources limites conformes au Règlement 43-101 par la société, assujetti aux conditions suivantes :

  • payer à Falco trois fois le montant des dépenses en exploration propres au projet;
  • payer à Falco trois fois le montant des dépenses en exploration pour les métaux de base dans la région de Rouyn jusqu'à un maximum de 20 millions de dollars, en lien avec les ressources limite;
  • payer 65 % des dépenses en développement;
  • réaliser une étude de faisabilité conforme au Règlement 43-101, dans un délai déterminé et sans frais pour Falco.

Au moment de l'exercice du droit de rachat, en plus de conserver une participation de 35 % et de bénéficier d'une période de six mois pour financer sa part de dépenses advenant une décision de production, la Société pourrait former une coentreprise qui exigerait un consentement unanime pour toutes décisions importantes concernant l'exploitation minière.

Le vendeur conserve aussi une redevance de 2 % sur le rendement net de fonderie pour tous les métaux produits provenant du projet Horne 5. Le vendeur a aussi un droit de premier refus en matière d'achat ou d'usinage en sous-traitance de toute portion ou de la totalité des concentrés ou autres produits minéraux du projet Horne 5.

Falco considère actuellement que la récente mise à jour des ressources minérales constitue les ressources limites.

PERSONNES QUALIFIÉES INDÉPENDANTES (" PQ ")

L'étude économique préliminaire de Horne 5 a été préparée pour Falco, sous la direction de BBA inc., par des consultants indépendants de premier plan, tous considérés comme personnes qualifiées (PQ) selon le Règlement 43-101. Les PQ ont révisé et approuvé le contenu de ce communiqué de presse. Les PQ indépendantes de BBA, InnovExplo, Golder et WSP qui ont préparé et supervisé la préparation de l'information technique reliée à l'étude économique préliminaire sont :

  • Colin Hardie, Pierre Lacombe (BBA inc.);
  • Carl Pelletier, Francois Girard (InnovExplo inc.);
  • Mayana Kissiova (Golder Associates Ltd.);
  • Marie Claude Dion St. Pierre, Annie Lavoie, Issam Hessani (WSP Canada inc.).

La divulgation par la Société de l'information technique et scientifique de ce communiqué de presse a été révisée et approuvée par Luc Lessard, président et chef de la direction de Ressources Falco ltée, considéré comme une personne qualifiée selon la définition inscrite dans le Règlement 43-101.

DÉTAILS RELATIFS À LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

De plus, Falco tiendra une conférence téléphonique afin de discuter des résultats lundi le 9 mai à 13h00, heure avancée de l'est, avec la direction et l'équipe technique de Falco. 

Les participants peuvent se joindre à l'appel en composant :

Numéro sans frais : (877) 291-4570

Numéro international : (647) 788-4919

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible deux heures après la fin de l'appel conférence et jusqu'au 23 mai 2016 en composant le (416) 621-4642 ou (800) 585-8367 puis en utilisant le code d'identification de la conférence téléphonique, soit le # 8919537.

À propos de Falco

Ressources Falco ltée est l'un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l'Abitibi. Falco contrôle 74 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente 70 % du camp dans son ensemble et qui comprend 13 anciens sites miniers pour l'or et les métaux de base. La propriété principale de Falco englobe la mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et a produit 11,6 millions d'onces d'or et 2,5 milliards de livres de cuivre. Une mise à jour de l'estimation des ressources minérales conforme au Règlement 43-101 pour le gîte Horne 5 a permis d'établir des ressources indiquées de 5 361 000 oz d'Éq.Au, incluant 3 418 232 onces d'or contenues dans 58,3 millions de tonnes à 2,86 g/t Éq.Au (1,82g/t Au; 15,60 g/t Ag; 0,20 % Cu et 1,00 % Zn) et des ressources présumées de 1 254 000 oz d'Éq. Au, incluant 854 534 oz contenues dans 12,7 millions de tonnes à 3,08 g/t (2,10 g/t Au; 26,26 g/t Ag; 0,22 % Cu et 0,57 % Zn) - voir le communiqué de presse du 25 janvier 2016 pour de plus amples détails. Redevances Aurifères Osisko est le plus important actionnaire de la Société et détient actuellement 16,2 % des actions ordinaires émises et en circulation de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l'exactitude du présent communiqué.

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs et des renseignements prospectifs (collectivement, les " énoncés prospectifs ") au sens des lois applicables sur les valeurs mobilières et de la loi des États-Unis intitulée " Private Securities Litigation Reform Act of 1995 ". Tout énoncé, autre qu'un énoncé basé sur des faits historiques, est un énoncé prospectif. De façon générale, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'emploi de termes comme " planifie ", " espère ", " estime ", " prévoit ", " anticipe ", " croit " ou des variantes de ces mots ou expressions ou encore lorsqu'ils indiquent que certains actes, évènements ou résultats " pourraient " ou " devraient " être posés, " se produiront " ou " seront atteints ", et incluent, sans s'y limiter, la confirmation des résultats de l'EEP (incluant les estimations de coûts, le taux de récupération des métaux et la production anticipée) et des avantages supplémentaires obtenus grâce à des études additionnelles, l'échéancier pour la réalisation de l'étude de faisabilité et l'étude d'impact sur l'environnement, les résultats positifs des travaux d'exploration poursuivis sur le projet Horne 5 et en région, la réalisation des bénéfices anticipés pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue, l'échéancier des prochaines étapes de développement et travaux y étant liés sur le projet Horne 5, les résultats des scénarios alternatifs de développement révisés par la Société, le maintien de l'acceptabilité sociale du projet Horne 5, la possibilité de l'exercice du droit d'acquisition par le vendeur. Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de tels énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux compris dans ces énoncés prospectifs comprennent la fiabilité des données historiques dont il est question dans ce communiqué, les hypothèses économiques raisonnables à la base de l'EEP, le risque lié à l'exercice du droit d'acquisition par le vendeur et les risques décrits dans les documents publics de Falco, y compris tous les rapports de gestion de la direction déposés sur SEDAR, au www.sedar.com. Bien que Falco soit d'avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans l'élaboration des énoncés prospectifs sont raisonnables, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, qui s'appliquent uniquement en date du présent communiqué, et rien ne garantit que de tels évènements se produiront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. Sauf si requis par les lois applicables, Falco décline toute intention ou obligation d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'évènements futurs ou pour toute autre raison.

Mise en garde concernant les ressources minérales

Ce communiqué de presse utilise les termes " ressources présumées " et " ressources indiquées ". Nous informons les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et requis par la règlementation canadienne, la Securities and Exchange Commission des États ne les reconnaît pas. Il y a une grande part d'incertitude quant à l'existence des " ressources présumées " et des " ressources indiquées " et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut pas présumer que l'ensemble ou une partie d'une ressource inférée seront éventuellement reclassées dans une catégorie supérieure. En vertu des règles canadiennes, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent constituer la base d'une étude de faisabilité ou d'autres études économiques. Les investisseurs américains sont prévenus de ne pas supposer que l'ensemble ou une partie des ressources minérales mesurées ou indiquées seront converties en réserves minérales. Les investisseurs américains sont également priés de ne pas présumer que tout ou partie d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/5/9/11G097221/Images/Image_1_-_Processing_Plant-e9884d94e79a840e9f504dc24f059a4b.jpg

Renseignements

  • Pour plus d'information, veuillez contacter :
    Vincent Metcalfe
    Chef de la direction financière
    514.905.3162
    info@falcores.com