Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

20 févr. 2014 09h23 HE

Financement pour les victimes de violence sexuelle au Nouveau-Brunswick

Le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton reçoit l'appui du gouvernement fédéral

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 20 fév. 2014) - Ministère de la Justice Canada

Aujourd'hui, le ministre de la Justice Peter MacKay et Keith Ashfield, député de Fredericton, ont annoncé un financement de 55 000 $ pour le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton.

Le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton recevra un financement du gouvernement fédéral pour l'élaboration, la mise à l'essai et l'évaluation d'un modèle de thérapie de groupe exhaustif et souple conçu pour les femmes victimes de violence sexuelle. Ce modèle de thérapie reposera sur les pratiques exemplaires et prendra en considération les commentaires des femmes adultes victimes de crimes sexuels. Les fonds seront également utilisés pour l'élaboration de séances de formation et d'un guide de ressources pour les animateurs de groupes de soutien en vue d'aider davantage les victimes.

Cette annonce de financement s'inscrit dans le cadre du plan du gouvernement pour assurer la sécurité des rues et des collectivités, l'une des quatre priorités fixées par le premier ministre Stephen Harper en janvier 2013. Elle correspond aussi à l'engagement qu'a pris le gouvernement dans le discours du Trône de 2013 de prendre des mesures pour renforcer l'aide apportée aux victimes d'actes criminels.

Faits en bref

  • Le financement sera accordé de la manière suivante :
    • 17 000 $ pour 2013-2014;
    • 38 000 $ pour 2014-2015
  • Le financement est offert par l'entremise du Fonds d'aide aux victimes géré par le ministère de la Justice du Canada. Ce fonds fournit des subventions et des contributions à l'appui de projets et d'activités qui permettent d'encourager l'élaboration de nouvelles approches, de promouvoir l'accès à la justice, d'améliorer la capacité des fournisseurs de services, de soutenir l'établissement de réseaux d'aiguillage ou d'informer les victimes d'actes criminels et leur famille au sujet des services offerts.

Citations

[traduction] « Depuis près de quarante ans, le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton fournit une aide aux membres les plus vulnérables des collectivités du Nouveau-Brunswick, pour leur permettre d'entamer le difficile processus de guérison. En accordant du financement aux organismes et aux personnes qui travaillent directement avec les victimes d'actes criminels, notre gouvernement honore l'engagement qu'il a pris de faire en sorte que les victimes se fassent mieux entendre dans le système de justice de notre pays. Le financement que nous avons annoncé aujourd'hui aidera le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton à poursuivre son travail indispensable de prestation de services aux personnes ayant survécu à la violence sexuelle et à améliorer les services qu'il offre, pour le bien de tous les Néo-Brunswickois. »

Peter MacKay

Ministre de la Justice et procureur général du Canada

[traduction] « L'accès à des services efficaces est une question importante pour bon nombre de victimes d'actes criminels dans notre province et partout au Canada. Notre gouvernement répondra aux besoins des victimes au Nouveau-Brunswick en aidant le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton à élaborer et à fournir des services spécialisés de thérapie pour les femmes victimes de violence sexuelle. »

Keith Ashfield

Député de Fredericton

Documents connexes

- Document d'information : Stratégie fédérale d'aide aux victimes et Fonds d'aide aux victimes

Liens connexes

- Centre de la politique concernant les victimes - Ministère de la Justice

- Fonds d'aide aux victimes - Ministère de la Justice

Suivez les activités de Ministère de la Justice Canada sur Twitter (@JusticeCanadaEn), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube.

Fiche d'information : Stratégie fédérale d'aide aux victimes et Fonds d'aide aux victimes

La Stratégie fédérale d'aide aux victimes a été créée en 2007, et le gouvernement l'a rendue permanente en 2011. L'objectif de cette stratégie, qui est dirigée par le ministère de la Justice du Canada, est de permettre aux victimes de mieux se faire entendre au sein du système de justice pénale. Le ministère de la Justice travaille en étroite collaboration avec divers tiers dont d'autres institutions fédérales, ainsi que des victimes, des défenseurs des droits des victimes, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les fournisseurs de services et d'autres acteurs au sein du système de justice pénale. Le ministère de la Justice élabore des politiques en matière de justice ainsi que des réformes du droit pénal, finance divers programmes d'aide aux victimes d'actes criminels, examine les approches exemplaires pour répondre aux besoins des victimes, et sensibilise la population aux préoccupations des victimes d'actes criminels et leur rôle au sein du système de justice pénale.

Dans le cadre de la Stratégie fédérale d'aide aux victimes, le Fonds d'aide aux victimes est un programme de subventions et de contributions administré par le ministère de la Justice. Chaque année, des fonds sont disponibles pour les provinces, les territoires et les organisations non gouvernementales dont les projets, les activités et les opérations appuient les objectifs de la Stratégie fédérale d'aide aux victimes.

Le Fonds d'aide aux victimes appuie les projets et les activités qui visent les objectifs suivants :

  • Améliorer les programmes d'aide aux victimes dans l'ensemble du Canada;
  • Favoriser l'accès à la justice, la participation des victimes au système de justice et l'élaboration de lois, de politiques et de programmes;
  • Encourager la mise en œuvre de principes, de lignes directrices et de lois pour répondre aux besoins des victimes d'actes criminels et préciser leur rôle au sein du système de justice pénale;
  • Contribuer à mieux faire connaître les conséquences de la victimisation, les besoins des victimes d'actes criminels, les services d'aide, les programmes et les lois ;
  • Encourager ou améliorer la participation d'organismes gouvernementaux et d'organisations non gouvernementales à la détermination des besoins des victimes et des lacunes dans les services et à l'élaboration et la prestation de programmes, de services et d'aide aux victimes, y compris l'accroissement de la capacité des organisations non gouvernementales.

Depuis 2006, le gouvernement du Canada a investi plus de 120 millions de dollars pour permettre aux victimes de se faire mieux entendre au sein du système de justice pénale et du système correctionnel grâce à des programmes et des initiatives mises en place par le ministère de la Justice du Canada. Ce financement comprend l'affectation de 10,25 millions de dollars pour la création ou l'amélioration de centres d'appui aux enfants, afin de répondre aux besoins des enfants et des adolescents victimes d'actes criminels.

Le gouvernement du Canada fait fond sur des mesures antérieures pour faire avancer les droits des victimes, notamment :

  • La mise en œuvre de dispositions législatives visant à doubler la suramende compensatoire et à la rendre obligatoire;
  • L'élimination de la clause de la dernière chance, qui permettait aux meurtriers d'obtenir une libération conditionnelle anticipée ;
  • L'établissement en 2007 du Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels.

On trouvera de plus amples renseignements dans le site Web du ministère de la Justice du Canada.

Février 2014

Ministère de la Justice Canada

Renseignements

  • Paloma Aguilar
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207