Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

09 nov. 2005 15h25 HE

Flotte baleinière japonaise

en route vers le sanctuaire international pour les baleines Attention: Affectateur, Rédacteur à l'environnement, Rédacteur à la vie moderne, Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international SHIMONOSEKI, JAPON--(CCNMatthews - 9 nov. 2005) - Faisant fi de la critique internationale et d'une interdiction mondiale de chasser la baleine commercialement, le gouvernement du Japon a envoyé aujourd'hui une flottille de six baleinières dans un sanctuaire international près de l'Antarctique. Selon l'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org) et des représentants du gouvernement japonais, le Japon tuera jusqu'à 935 petits rorquals et dix rorquals communs au cours des six prochains mois dans le cadre de son programme de chasse à la baleine. L'année dernière, le Japon a tué 440 baleines dans ce sanctuaire.

L'IFAW et d'autres conservationnistes du milieu marin d'un peu partout dans le monde ont critiqué cette décision, qui constitue une augmentation marquée des activités de chasse à la baleine du Japon. Le nouveau quota de prises que le Japon s'est attribué lui-même doublera le nombre de baleines que ce pays tue chaque année dans le Sanctuaire de l'océan Austral, créé par la Commission baleinière internationale (CBI) en 1994. La chasse à la baleine que mène le Japon se fait sous le couvert de la science depuis l'adoption en 1986 par la CBI d'un moratoire mondial sur la chasse commerciale à la baleine.

« La tentative par le Japon de présenter sa chasse commerciale à la baleine comme une activité scientifique est une insulte à la science moderne », selon M. Joth Singh, directeur du Service de protection de la faune et de l'habitat à l'IFAW. « Il est temps que le gouvernement japonais respecte le reste du monde », a ditM. Singh. « Ilest temps de mettre un terme à la chasse à la baleine. »

Au cours des 18 dernières années, 41 résolutions de la CBI critiquant la chasse à la baleine du Japon ont été adoptées à la majorité des voix, y compris lors de la réunion de cette année qui se tenait à Ulsan, en Corée, en juin.

« La diplomatie a de toute évidence échoué, a fait savoir Olivier Bonnet, directeur national de l'IFAW Canada. La communauté internationale doit prendre des mesures immédiates pour mettre un terme à l'abattage massif de ces magnifiques créatures au nom de la science. »

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Olivier Bonnet, IFAW +1-613-241-8996; obonnet@ifaw.org
Rédacteurs : Photos et images vidéo du départ de flotte baleinière du Japon également disponibles.
IN: ENVIRONNEMENT, PÊCHERIES, INTERNATIONAL

Renseignements

  • Olivier Bonnet, Directeur national
    Numéro de téléphone: 613-241-8996
    Sans frais: 888-500-4329
    Courriel: obonnet@ifaw.org