FONDS DE REVENU PAGES JAUNES
TSX : YLO.UN

FONDS DE REVENU PAGES JAUNES

06 août 2009 09h35 HE

Fonds de revenu Pages Jaunes dévoile ses résultats du deuxième trimestre 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 6 août 2009) -

- Les produits ajustés du secteur Annuaires augmentent de 4,3 %

- La croissance interne des produits en ligne dépasse 23 %

- L'encaisse distribuable par part est de 0,35 $ par rapport à 0,36 $ en 2008

Fonds de revenu Pages Jaunes (TSX:YLO.UN) a annoncé aujourd'hui les résultats du deuxième trimestre 2009 qui témoignent du rendement soutenu de l'exploitation malgré la conjoncture économique difficile. Le secteur Annuaires continue de faire preuve de résilience en dépit du contexte défavorable.

Pour le trimestre se terminant le 30 juin 2009, le bénéfice net consolidé est de 116,8 M$ par rapport à 135,7 M$ pour la même période en 2008. Le bénéfice d'exploitation s'élève à 169,5 M$, compte tenu de frais de restructuration et de charges spéciales de 20,6 M$, par rapport à 185,1 M$ pour le même trimestre de l'exercice précédent. Au deuxième trimestre 2009, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation atteignent 185,5 M$, par rapport à 181,8 M$ en 2008.

Les produits consolidés ajustés (1) affichent une baisse de 2 % par rapport au deuxième trimestre 2008 à 421,2 M$. Les produits ont atteint 417,5 M$. Le BAIIA consolidé ajusté (1) est de 226,1M$, par rapport à 235,4 M$ pour le même trimestre de l'exercice précédent. Le BAIIA (bénéfice d'exploitation avant amortissement, frais de restructuration et de charges spéciales) s'élève à 224,1 M$.

Les produits tirés des activités en ligne pour les annuaires et les médias verticaux combinés se chiffrent à 75,2 M$ pour le trimestre par rapport à 61,4 M$ au deuxième trimestre 2008, soit approximativement 300 M$ sur une base annualisée. Ceci correspond à une croissance interne de 23 % au cours du trimestre.

L'encaisse distribuable est de 181,7 M$ pour le trimestre par rapport à 190,9 M$ pour la même période de l'exercice précédent. L'encaisse distribuable par part pour le trimestre est de 0,35 $ par rapport à 0,36 $ au deuxième trimestre 2008.

"Nous maintenons nos efforts en termes de couverture du marché et d'introduction de nouveaux produits tout en continuant à gérer nos activités avec prudence", dit Marc P. Tellier, président et chef de la direction de Groupe Pages Jaunes. "L'équipe de direction de GPJ considère que ces mesures jouent un rôle critique pour continuer à bâtir une entreprise solide et assurer notre succès à long terme, même si nous sommes aux prises avec des pressions constantes exercées par le marché."

Annuaires

Etant donné la contraction généralisée de l'économie, la priorité pour le secteur Annuaires vise toujours l'introduction de nouveaux produits. Au deuxième trimestre, les produits ajustés du secteur Annuaires ont augmenté de 4,3 % pour atteindre 354,7 M$, et la croissance interne, de 1%. Le BAIIA ajusté s'est accru de 1 % à 204,8 M$, incluant des éléments non récurrents de 4,3 M$. Excluant les éléments non récurrents, le BAIIA a augmenté de 3 %. La marge sur BAIIA ajusté est de 58,9 % au deuxième trimestre (avant éléments non récurrents) par rapport à 59,7 % au deuxième trimestre 2008.

Au cours du deuxième trimestre, GPJ a identifié des possibilités supplémentaires de réduction des coûts et d'optimisation du secteur Annuaires. La Société estime que ces mesures de consolidation seront pour l'essentiel mises en place d'ici la fin 2009.

Dans le contexte de son engagement environnemental, la Société a lancé le GuideEco en cours de trimestre. Elaboré en collaboration avec des organismes environnementaux et municipaux, le GuideEco est inséré au début de chaque annuaire Pages JaunesMC et regroupe des services environnementaux locaux, un guide de gestion des matières résiduelles résidentielles, un répertoire de certifications écologiques et une liste de gestes simples qui aideront les Canadiens à réduire leur empreinte écologique.

Du point de vue des annuaires en ligne, la Société a lancé le service Réponses Pages JaunesMC qui permet aux consommateurs d'obtenir facilement des suggestions de commerces locaux de la part d'un réseau de contacts élargi. Ce nouveau service est accessible sur http://réponses.pagesjaunes.ca et permet aux utilisateurs de poser des questions et d'obtenir des recommandations en temps réel.

Médias verticaux

La récession actuelle a un effet particulièrement important sur Trader qui a connu son trimestre le plus difficile jusqu'à présent. Pour le deuxième trimestre, les produits de Trader sont de 66,5 M$, soit un déclin de 26,6 % par rapport au deuxième trimestre 2008. Ce déclin se réduit à 22,4 % une fois prise en compte la vente des actifs aux Etats-Unis et d'autres mesures de restructuration menées à bien au quatrième trimestre 2008.

Le BAIIA de Trader au deuxième trimestre est de 21,3 M$ par rapport à 32,4 M$ au deuxième trimestre de l'exercice précédent. La marge de BAIIA de Trader est de 32,1 % au deuxième trimestre 2009, par rapport à 35,8 % au deuxième trimestre 2008.

Trader a consacré du temps et des ressources considérables à des mesures de contrôle des coûts et au parachèvement d'initiatives de restructuration. Dernièrement, les efforts se sont portés sur le déploiement de "Carrefour automobile", une solution intégrée avantageuse destinée aux détaillants, et au positionnement de la Société en vue de la reprise économique.

Développements récents

Vers la mi-juin 2009, la Société a complété un programme de financement par le biais de l'émission de billets à moyen terme en vertu de son prospectus préalable de base simplifié d'un milliard de dollars déposé le 20 juin 2008. Des produits bruts d'un montant total de 515 M$ ont été amassés au cours de la période.

"Le principal objectif de ces efforts de financement était de faire appel au marché public des obligations dans le but de prolonger une facilité de crédit destinée à rembourser l'émission de billets à moyen terme de série 1, d'une valeur de 450 M$, arrivés à échéance en avril de cette année", déclare M. Christian M. Paupe, vice-président exécutif et chef de la direction financière. La Société a intégralement remboursé cette facilité de crédit spéciale.

En outre, le 24 juillet 2009, la Société a obtenu un prêt à terme de cinq ans de 100 M$ auprès d'un investisseur institutionnel. " Ces efforts de financement, maintenant menés à terme, avaient pour but de diversifier nos sources de financement et de renforcer notre structure de capital ", ajoute M. Paupe.

Perspectives

Chaque année, nous nous fixons des objectifs pour atteindre des buts plus élevés et accroître nos résultats par le biais d'initiatives destinées à maximiser la croissance des produits et des flux de trésorerie dans nos deux secteurs. Ces objectifs font l'objet d'une révision périodique.

Nous continuons d'être aux prises avec une conjoncture et des conditions de marché très difficiles. Lors de la mise à jour de notre plan d'action pour la fin de l'exercice et le début 2010, l'hypothèse retenue est qu'il n'y aura pas de reprise économique soutenue avant la fin 2009 ou le début 2010.

Dans le secteur Annuaires, nous continuons de bénéficier d'une excellente visibilité, associée à des sources de revenu qui sont, par nature, récurrentes, prévisibles et résilientes, soutenues par une clientèle diversifiée. Les principaux facteurs de croissance pour 2010 reposent sur le maintien de nos efforts d'acquisition de nouveaux clients, l'introduction de nouveaux forfaits intégrés pour la catégorie annuaires et la poursuite de l'innovation en matière de recherche en ligne. Nous continuons par ailleurs à adopter et mettre en oeuvre des initiatives visant à améliorer nos processus d'affaires, ce qui devrait se traduire par le maintien d'une solide conversion de notre BAIIA.

Pour l'exercice 2010, dans le secteur Annuaires, nous prévoyons des produits ajustés de 1,385 M$ à 1,415 M$ ce qui représente une croissance interne de moins 1 % à 1 %. Nous prévoyons un BAIIA ajusté de l'ordre de 830 M$ à 840 M$.

Dans le secteur des médias verticaux, nous avons amorcé la diversification de nos sources de revenus grâce à l'introduction de solutions intégrées pour nos clients. L'introduction des solutions Carrefour automobile étend l'offre traditionnelle de Trader en placement média à des services et solutions médias plus intégrés. On s'attend à ce que Carrefour automobile vienne faciliter la transition vers un modèle de revenus plus stable et prévisible tout en fidélisant les annonceurs.

En nous fondant sur les facteurs mentionnés ci-dessus, nous prévoyons pour l'exercice 2010 des revenus pour les médias verticaux de l'ordre de 275 M$ à 295 M$ et de 80 M$ à 90 M$ pour le BAIIA.

A mesure que nous étendrons nos offres multimédia, nous prévoyons que la publicité en ligne représentera une proportion croissante de notre mix média auprès des annonceurs, tant pour ce qui est des annuaires que des médias verticaux. Nous nous attendons à ce que les produits en ligne annualisés pour les annuaires et les médias verticaux réunis augmentent d'environ 20 % en 2010. Notre objectif demeure de faire passer la proportion des produits en ligne du secteur Annuaires de 15 % à l'heure actuelle à 20 % au quatrième trimestre 2010. Au cours du deuxième trimestre de 2009, plus de 36 % des produits des médias verticaux provenaient déjà des services en ligne.

Nous avons également adopté des mesures décisives pour positionner GPJ au cours de cette période difficile. Nous restons convaincus de notre capacité d'obtenir un niveau d'encaisse distribuable par part comparable à celui de l'an dernier. Pour 2010, nous prévoyons une croissance de 1 à 3 % de l'encaisse distribuable par part.



Perspectives - Indicateurs de rendement clés
Rendement 2009 et objectifs 2010

Objectifs Semestre terminé
révisés 2009 le 30 juin 2009 Objectifs 2010
---------------------------------------------------------------------------

Annuaires
stable à environ
Produits ajustés 1,4 G$ 709 M$ 1 385 M$ à 1415 M$
BAIIA ajusté 825 à 830 M$ 415 M$ 830 à 840 M$

Médias verticaux
Produits 255 à 265 M$ 126 M$ 275 à 295 M$
BAIIA 75 à 80 M$ 37 M$ 80 à 90 M$

Résultats consolidés
Croissance interne
des revenus en ligne environ 30% 26% environ 20%
Encaisse distribuable
par part stable stable 1% to 3 %


Téléconférence pour les investisseurs

Fonds de revenu Pages Jaunes tiendra une conférence téléphonique (en anglais) à l'intention des analystes et médias à 13 h, heure de l'Est, le jeudi 6 août 2009 pour commenter les résultats du deuxième trimestre 2009. On peut assister à la conférence en composant le (416) 340-2219 dans la région de Toronto ou le 1 866 226-1793 de l'extérieur. Cet appel sera web diffusé en direct sur le site Web de l'entreprise, à l'adresse http://www.ypg.com/page.php/fr/1/600.html.

La conférence téléphonique sera archivée dans le Centre des investisseurs du site Web de GPJ à www.ypg.com. La conférence sera également disponible en différé du 6 au 14 août 2009 en composant le (416) 695-5800 dans la région de Toronto ou le 1 800 408-3053 de l'extérieur. Le code d'accès est 2867483.

Fonds de revenu Pages Jaunes

Fonds de revenu Pages Jaunes détient indirectement une participation d'environ 98 % dans Groupe Pages Jaunes et Société Trader. Groupe Pages Jaunes est le chef de file au Canada dans le marché de la recherche commercial locale. La société publie chaque année plus de 340 annuaires Pages JaunesMC et résidentiels. Groupe Pages Jaunes possède et gère également les annuaires en ligne les plus consultés au Canada, soit PagesJaunes.caMC et Canada411.caMC, ainsi que CanadaPlus.caMC, un réseau de sept sites urbains locaux. Société Trader est un chef de file canadien des médias verticaux imprimés et en ligne avec plus de 160 publications et 20 sites Web couvrant quatre secteurs verticaux, soit l'automobile, l'immobilier, les articles d'usage courant et l'emploi. Ses principales marques comprennent Auto TraderMC, Auto HebdoMC, The Bargain FinderMC, Buy&SellMC, Renters NewsMC et Home Renters' GuideMC, et ses destinations Web, AutoTrader.ca, HomeTrader.ca et LesPAC.com. Pour plus de renseignements au sujet du Fonds, visitez www.ypg.com.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse comprend des déclarations prospectives au sujet des objectifs, des stratégies, de la situation financière, des résultats d'exploitation et des activités du Fonds. Ces déclarations sont prospectives puisqu'elles sont basées sur nos attentes actuelles, en date du 6 août 2009, au sujet de nos activités et des marchés dans lesquels nous les exerçons, ainsi que sur diverses estimations et hypothèses. Nos résultats réels pourraient différer de manière importante de nos attentes si des risques connus ou inconnus touchent nos activités, ou si nos estimations ou hypothèses se révélaient inexactes. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que l'une ou l'autre de nos déclarations prospectives se réalisera. Les risques qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent de façon importante de nos attentes actuelles sont analysés dans la rubrique 7 de notre rapport de gestion en date du 6 août 2009. Nous n'avons aucune intention, ni ne nous engageons à le faire, sauf si cela est exigé conformément à la loi, de mettre à jour des déclarations prospectives même si de nouveaux renseignements venaient à notre connaissance par suite d'événements futurs ou pour toute autre raison.



P.J. : Faits saillants financiers

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars canadiens, sauf l'information sur les parts)

-------------------------------------------------------------------------
Trimestres Semestres
terminés les 30 juin terminés les 30 juin
Fonds de revenu
Pages Jaunes 2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Produits 417 534 $ 430 442 $ 825 887 $ 845 013 $
Bénéfice d'exploitation 169 480 185 121 355 226 356 550
Bénéfice net 116 827 135 686 248 440 262 674
Bénéfice de base par
part 0,23 $ 0,26 $ 0,48 $ 0,50 $
Flux de trésorerie
provenant des
activités
d'exploitation 185 487 $ 181 839 $ 382 905 $ 327 177 $
-------------------------------------------------------------------------
Produits ajustés(1) 421 221 $ 430 620 $ 834 763 $ 845 749 $
BAIIA ajusté(1) 226 121 235 444 452 026 462 047
Marge sur BAIIA ajusté 53,7 % 54,7 % 54,2 % 54,6 %
Encaisse
distribuable(1) 181 653 $ 190 942 $ 362 099 $ 373 961 $
-------------------------------------------------------------------------
Nombre moyen pondéré
de parts en
circulation 512 153 331 526 113 061 512 991 928 528 078 713
Encaisse
distribuable par
part 0,35 $ 0,36 $ 0,70 $ 0,71 $
Distributions
déclarées 118 195 $ 148 538 $ 268 527 $ 298 376 $
Distributions
déclarées par part 0,23 $ 0,28 $ 0,52 $ 0,57 $
-------------------------------------------------------------------------


Mesures non définies par les PCGR(1)

De manière à offrir une meilleure compréhension des résultats, le Fonds utilise le terme BAIIA (bénéfice d'exploitation avant amortissement et frais de restructuration et charges spéciales). De plus, les termes produits ajustés et BAIIA ajusté sont aussi utilisés pour refléter les produits et BAIIA ajustés en fonction de certains éléments. La direction juge que ces mesures sont représentatives des activités actuelles. Le Fonds utilise également le terme encaisse distribuable (flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, déduction faite de la variation de l'actif et du passif d'exploitation, des dépenses en immobilisations au titre de l'entretien, des montants utilisés pour le service de la dette, des impôts et d'autres éléments ayant un impact sur l'encaisse générée de nos activités courantes). Ces termes n'ont pas de signification standardisée au sens des PCGR canadiens et pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. La direction est d'avis que le BAIIA, les produits ajustés, le BAIIA ajusté et l'encaisse distribuable constituent des mesures importantes qui permettent à la direction d'évaluer le rendement des activités en cours. Le tableau qui suit présente le rapprochement entre les produits ajustés, le BAIIA, le BAIIA ajusté et l'encaisse distribuable, présentés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada ("PCGR").



Produits ajustés et BAIIA ajusté

Trimestres terminés Semestres terminés
les 30 juin les 30 juin
2009 2008 2009 2008

Produits 417 534 $ 430 442 $ 825 887 $ 845 013 $
Elimination de la
comptabilisation selon
la méthode de
l'acquisition 3 687 178 8 876 736
Produits ajustés 421 221 $ 430 620 $ 834 763 $ 845 749 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice d'exploitation 169 480 $ 185 121 $ 355 226 $ 356 550 $
Amortissement 34 005 50 860 72 122 106 824
Frais de
restructuration et
charges spéciales 20 584 - 20 584 -
Bénéfice d'exploitation
avant amortissement,
frais de
restructuration et
charges spéciales 224 069 235 981 447 932 463 374
Elimination de la
comptabilisation
selon la méthode de
l'acquisition 2 052 (537) 4 094 (1 327)
BAIIA ajusté 226 121 $ 235 444 $ 452 026 $ 462 047 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Encaisse distribuable
Trimestres terminés Semestres terminés
les 30 juin les 30 juin
2009 2008 2009 2008
Flux de trésorerie
provenant des
activités
d'exploitation 185 487 $ 181 839 $ 382 905 $ 327 177 $

Eléments liés à
l'exploitation sans
incidence sur la
trésorerie(1) (2 159) (5 079) (3 421) (10 889)
Variation de l'actif
et du passif
d'exploitation(2) (22 759) 16 775 (38 415) 62 757
Investissement de
maintien(3) (4 256) (5 313) (7 219) (10 528)
Frais de
restructuration et
charges spéciales(4) 20 584 - 20 584 -
Autres(5) 4 756 2 720 7 665 5 444

Encaisse distribuable 181 653 $ 190 942 $ 362 099 $ 373 961 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Nombre moyen pondéré
de parts en
circulation 512 153 331 526 113 061 512 991 928 528 078 713
Encaisse
distribuable par
part 0,35 $ 0,36 $ 0,70 $ 0,71 $
Distributions
déclarées 118 195 $ 148 538 $ 268 527 $ 298 376 $
Distributions
déclarées par part 0,23 $ 0,28 $ 0,52 $ 0,57 $
Ratio de
Distribution(6) 66 % 78 % 74 % 80 %

(1) Représente les éléments liés à l'exploitation sans incidence sur les
flux de trésorerie de la période considérée, dont les charges de
retraite et les charges liées aux employés, au moyen des droits de
souscription de parts restreintes. La possibilité que ces éléments se
matérialisent sous forme de sorties de fonds à long terme est telle que
la direction est d'avis qu'ils doivent être inclus dans le calcul afin
de refléter les flux de trésorerie générés par les activités en cours.
(2) Les variations de l'actif et du passif d'exploitation ne sont pas
considérées comme une source, ni comme une utilisation des flux de
trésorerie. Par conséquent, elles sont exclues du calcul, puisqu'elles
entraîneraient une variabilité des flux de trésorerie et auraient une
incidence sur les flux de trésorerie sous-jacents disponibles aux fins
de distribution. Divers éléments du fonds de roulement, y compris, sans
s'y limiter, l'échéancier des créances perçues et du paiement des
créditeurs et des charges à payer, peuvent avoir une incidence
considérable sur le calcul des flux de trésorerie disponibles aux fins
de distribution. Par conséquent, la direction ne tient pas compte de
l'incidence des variations des éléments du fonds de roulement sans
incidence sur la trésorerie afin d'éliminer la variabilité résultant de
l'inclusion de ces montants lors du calcul des flux de trésorerie
disponibles aux fins de distribution. Les variations réalisées du fonds
de roulement et du fonds de roulement acquis par suite d'une
acquisition sont généralement financées au moyen de l'excédent des flux
de trésorerie disponibles aux fins de distribution ou des fonds en
caisse et des facilités de crédit disponibles du Fonds.
(3) Les investissements de maintien correspondent aux dépenses en
immobilisations nécessaires pour maintenir la capacité de production
actuelle. La direction est d'avis que les investissements de maintien
devraient être financés par les flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation. Les dépenses en immobilisations pour les
nouvelles initiatives devraient permettre d'améliorer l'encaisse
distribuable future et, par conséquent, elles ne sont pas déduites des
flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. Les
investissements en immobilisations requis au cours de la période de
transition sont prévus dans le plan de financement d'acquisitions
d'entreprises et, par conséquent, ne sont pas financés à partir de
l'encaisse distribuable.
(4) Les frais de restructuration et charges spéciales sont exclus du
calcul, puisqu'ils ne reflètent pas les activités courantes de notre
entreprise.
(5) Comprend les montants liés à la part des actionnaires sans contrôle
dans LesPAC, les participations dans des entités sous influence
notable, les montants liés aux impôts et d'autres montants ne reflétant
pas les activités courantes de notre entreprise.
(6) Le niveau des distributions versées fait l'objet d'une révision
périodique afin que soient pris en compte le rendement actuel et prévu
de l'entreprise ainsi que d'autres éléments considérés comme prudents.

Renseignements

  • Fonds de revenu Pages Jaunes
    Annie Marsolais
    Directrice générale, Communications
    514-934-4016
    annie.marsolais@ypg.com