Fonds de revenu Supremex
TSX : SXP.UN

Fonds de revenu Supremex

17 févr. 2009 18h38 HE

Fonds de revenu Supremex : Résultats du quatrième trimestre de 2008

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 17 fév. 2009) - A NE PAS DIFFUSER AUX ETATS-UNIS OU SUR LES FILS DE PRESSE DES ETATS-UNIS

- BAIIA de 10,6 millions $ pour le trimestre comparativement à 13,3 millions $ pour le quatrième trimestre de 2007; une baisse de 20,3 %

- Ratio de distribution de 100,6 % pour le trimestre et de 92,7 % pour l'exercice comparativement à 76,7% et 92,8 % en 2007

- Perte nette par part de 4,79 $ au quatrième trimestre de 2008 suite à une charge non-monétaire provenant d'une dépréciation de l'écart d'acquisition de 148,3 millions $ comparativement à un bénéfice net par part de 0,31 $ au quatrième trimestre de 2007

- L'intégration d'Enveloppe Montréal est complétée

Le Fonds de revenu Supremex ("le Fonds"), le plus grand fournisseur canadien d'enveloppes standards et sur mesure (TSX:SXP.UN), a annoncé aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2008.

Les données financières suivantes comprennent les résultats du Fonds couvrant les périodes de douze mois terminées les 31 décembre 2008 et 2007. Les résultats d'Enveloppe Montréal sont inclus aux résultats de 2008 depuis son acquisition le 16 septembre 2008.

Au quatrième trimestre de l'exercice 2008, le Fonds a affiché des produits d'exploitation de 48,5 millions $ comparativement à 49,7 millions $ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2007, soit une diminution de 1,2 million $ ou 2,4 %. Cette baisse provient du recul des produits d'exploitation à la fois au Canada et aux Etats-Unis. Les produits d'exploitation réalisés au Canada ont diminué de 0,4 million $ ou 0,1 %, passant de 45,2 millions $ à 44,8 millions $, incluant des produits d'exploitation estimés à 3 millions $ pour Enveloppe Montréal pour le trimestre. Les produits d'exploitation réalisés aux Etats-Unis ont diminué de 0,8 million $ ou 17,8 %, passant de 4,5 millions $ à 3,7 millions $.

La baisse des produits d'exploitation au Canada est attribuable à une réduction des ventes unitaires de 4,0 %, partiellement compensée par une hausse du prix de vente moyen de 3,3 %. Sans le volume provenant des ventes d'Enveloppe Montréal, les ventes unitaires auraient diminué d'environ 8,5 %. Cette baisse des ventes unitaires s'explique par la perte de part de marché, la faiblesse du marché de l'enveloppe ainsi que le ralentissement économique en général.

La réduction des ventes sur le marché américain s'explique par une baisse du volume de ventes de 40,4 % partiellement compensée par une hausse du prix moyen des unités vendues de 34,3 %, aidée par la faiblesse du dollar canadien au quatrième trimestre. La faiblesse du marché de l'enveloppe aux Etats-Unis ainsi que la baisse des ventes à Cenveo sont les principaux éléments affectant nos ventes dans ce marché. Le prix moyen des unités vendues est à la hausse en raison de la composition des ventes réalisées dans le marché américain.

Le BAIIA du trimestre s'est élevé à 10,6 millions $ comparativement à 13,3 millions $ pour le quatrième trimestre de 2007, soit une baisse de 2,7 millions $ ou 20,3 %. La marge du BAIIA a été de 21,8 % pour le trimestre comparativement à 26,8 % pour le quatrième trimestre de 2007. La baisse du BAIIA du trimestre provient principalement de la hausse du coût des matières premières et de la baisse du dollar canadien au début du trimestre, laquelle a eu pour effet d'augmenter nos coûts de matières premières pour tout le trimestre.

La perte nette du quatrième trimestre s'est élevée à 140,4 millions $ ou 4,79 $ par part comparativement à un bénéfice net de 9,6 millions $ ou 0,31 $ par part pour la période équivalente de 2007, une baisse de 150,0 millions $ causée par une dépréciation de l'écart d'acquisition de 148,3 millions $ enregistrée au quatrième trimestre de 2008.

Le Bénéfice Net Ajusté (perte nette excluant la dépréciation de l'écart d'acquisition) pour le trimestre aurait été de 5,2 millions $, ou 0,18 $ par part, une réduction de 42 % comparativement au bénéfice net unitaire du quatrième trimestre de 2007.

L'encaisse distribuable du quatrième trimestre s'est élevée à 8,4 millions $ ou 0,29 $ par part et à 36,4 millions $ ou 1,24 $ par part pour l'ensemble de 2008, comparativement à 11,5 millions $ et 38,6 millions $ pour les périodes correspondantes de 2007. Le ratio de distribution du Fonds, soit les distributions déclarées en pourcentage de l'encaisse distribuable, s'est élevé à 100,6 % pour le trimestre et 92,7 % pour l'exercice comparativement à 76,7 % pour le quatrième trimestre de 2007 et 92,8 % pour l'exercice 2007.

Les flux de trésorerie d'exploitation se sont établis à 15,7 millions $ au quatrième trimestre de 2008 comparativement à 13,8 millions $ pour la période équivalente de l'an dernier.

Au 31 décembre 2008, le total de la dette nette de la trésorerie du Fonds s'établissait à 105,8 millions $ comparativement à 100,1 millions $ au 31 décembre 2007. Ce niveau de dette représente un ratio de 2,4 fois le niveau de BAIIA. La réduction de la distribution commençant au 1er janvier 2009 aidera à réduire le niveau de la dette en 2009.

"Le quatrième trimestre fut passablement difficile pour Supremex puisque la baisse rapide du dollar canadien au mois d'octobre a entrainé une hausse immédiate de nos coûts de matières premières de plus de 20 %. Etant donné l'ampleur et la rapidité de ces hausses, il nous a été difficile de transférer celles-ci à nos clients. Nos marges du quatrième trimestre en ont souffert grandement. Cette détérioration rapide de nos marges jumelée au contexte économique actuel incertain pour 2009 a incité le conseil des fiduciaires à prendre la décision difficile de réduire la distribution à compter du 1er janvier 2009," a déclaré Gilles Cyr, président et chef de la direction du Fonds.

"Cette décision n'a pas été facile à prendre mais compte tenu de la baisse de notre profitabilité, du contexte économique incertain pour au moins les 2 prochaines années et d'un marché du crédit très restreint, nous avons conclu qu'il serait prudent pour le Fonds de couper la distribution avec comme objectif principal la réduction de la dette. L'année 2009 s'annonce très difficile mais nous sommes confiants que nous avons un niveau de distribution acceptable pour permettre à Supremex de continuer à bâtir une entreprise solide tout en nous permettant de compléter la consolidation du marché canadien de l'enveloppe. La faiblesse du dollar canadien devrait ralentir les importations sur le marché canadien de l'enveloppe, mais malgré cela, nous sommes toujours témoins de prix très agressifs de la part des manufacturiers américains dû à la grande faiblesse de leur marché.

Au cours du quatrième trimestre, nous avons complété l'intégration des opérations d'Enveloppe Montréal et nous générons déjà les économies prévues. Nous revoyons l'ensemble des coûts d'opération de toutes nos places d'affaires et ajustons constamment le niveau de personnel requis en fonction de notre volume d'activités.

La dépréciation enregistrée pour réduire notre écart d'acquisition est très importante mais c'est un élément non-monétaire qui n'affecte pas la trésorerie du Fonds, ni les flux de trésorerie d'exploitation, qui n'a pas d'incidence non plus sur nos engagements concernant les clauses restrictives de nos facilités de crédit et qui n'aura donc pas d'impact sur les opérations futures du Fonds," de conclure Gilles Cyr.

Pour l'ensemble de l'exercice 2008, les produits d'exploitation du Fonds se sont élevés à 182,6 millions $ comparativement à 187,6 millions $ en 2007, soit une baisse de 5,0 millions $ ou 2,7 %. Les produits d'exploitation de 2008 incluent les ventes d'Enveloppe Montréal et de NPG depuis leur acquisition les 16 septembre 2008 et 9 août 2007 respectivement. La baisse des ventes est totalement attribuable aux ventes aux Etats-Unis, compensée partiellement par la hausse des ventes au Canada, provenant des deux acquisitions d'entreprise effectuées depuis août 2007.

Pour 2008, le BAIIA s'est élevé à 43,6 millions $ comparativement à 45,0 millions $ en 2007, soit une diminution de 1,4 million $ ou 3,1 %. La marge du BAIIA s'est maintenue à 23,9 % des ventes.

Appel conférence

Un appel conférence portant sur les résultats du quatrième trimestre de 2008 sera transmis sur les sites http://supremex.com et http://events.onlinebroadcasting.com/supremex/021809/index.php?l=fr à 10h30, heure de l'Est, le 18 février 2009 et il sera disponible subséquemment sur ces sites Internet.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs liés à des événements ou au rendement futurs du Fonds. Un énoncé est prospectif lorsqu'il repose sur les connaissances et attentes actuelles du Fonds pour présenter une prévision quant à l'avenir. Les énoncés prospectifs peuvent contenir des expressions comme prévoir, présumer, croire, devoir, viser, avoir l'intention de, pouvoir, entendre et chercher à, éventuellement employées au futur ou au conditionnel. Ces énoncés sont fondés sur les hypothèses, attentes et estimations actuelles de la direction à propos de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement, des perspectives et occasions futures de l'entreprise, de la conjoncture économique canadienne et de la capacité de l'entreprise d'attirer et de conserver des clients. L'information prospective est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction ainsi que sur l'information disponible du Fonds à la date des présentes. Les énoncés prospectifs sont assujettis à certains risques et incertitudes et ne devraient pas être lus comme étant des garanties de résultat ou de rendements futurs, et les résultats réels pourraient différer de manière importante de ces conclusions, prévisions ou projections. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que les énoncées prospectifs se concrétiseront. Les hypothèses, attentes, estimations risques et incertitudes sont abordés tout au long du rapport de gestion pour l'exercice 2008 et, notamment, à la rubrique "Facteurs de risque". Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Le Fonds n'a pas l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

Pour obtenir plus de détails, veuillez vous référer aux états financiers ci-joints. Les états financiers ainsi que le rapport de gestion sont disponibles sur les sites http://www.sedar.com et http://supremex.com.

Mesures non conformes aux PCGR

Le BAIIA désigne le bénéfice net (la perte nette) avant frais de financement nets, impôts sur les bénéfices, dépréciation de l'écart d'acquisition, amortissement des immobilisations corporelles, des actifs incorporels, de la rémunération différée et de la perte à la cession de matériel et d'outillage.

Le Bénéfice Net Ajusté désigne le bénéfice net (la perte nette) excluant l'imputation pour dépréciation de l'écart d'acquisition.

La direction estime que l'encaisse distribuable est une mesure de rendement généralement utilisée par les fonds de revenu canadiens comme indicateur de la performance financière L'encaisse distribuable est définie comme étant les flux de trésorerie des activités d'exploitation ajustés de la variation nette des soldes hors caisse du fonds de roulement, de la variation des obligations au titre des avantages complémentaires de retraite, de la variation de l'actif au titre des prestations de retraite constituées, de la charge non monétaire reliée à la réévaluation des stocks et des investissements nets en capital de maintien. L'encaisse distribuable est importante car elle donne aux investisseurs une indication de l'encaisse disponible à des fins de distribution aux porteurs de parts.

Le BAIIA, le Bénéfice Net Ajusté et l'encaisse distribuable ne constituent pas des mesures du rendement selon les PCGR et n'ont pas de significations normalisées prescrites par les PCGR. Par conséquent, le BAIIA, le Bénéfice Net Ajusté et l'encaisse distribuable peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont avisés que le BAIIA, le Bénéfice Net Ajusté et l'encaisse distribuable ne doivent pas être considérés comme des mesures de remplacement du bénéfice net établis conformément aux PCGR comme indicateurs du rendement du Fonds ou comme des mesures de remplacement des flux de trésorerie d'exploitation, d'investissement et de financement comme mesure de la liquidité et des flux de trésorerie.

A propos du Fonds

Le Fonds de revenu Supremex est le plus grand fabricant et distributeur d'une vaste gamme d'enveloppes génériques et personnalisées et de produits connexes au Canada. Avec 10 installations manufacturières dans sept provinces, Supremex est le seul fabricant national d'enveloppes au Canada et compte environ 750 employés. Cette présence nationale lui permet de fabriquer des produits en réponse aux exigences de grands clients nationaux, comme d'importantes sociétés canadiennes, des revendeurs nationaux et des organismes publics, de même que des marchands de papier et des fournisseurs de processus et de solutions.



Fonds de revenu Supremex
Rapprochement du BAIIA (à la perte nette) au bénéfice net
(Non vérifié)

Période de Période de
trois mois trois mois
terminée le terminée le
31 décembre 31 décembre
2008 2007
-------------------------------------------------------------------------

(Perte nette) bénéfice net de la période (140 353 060) 9 554 124

Plus (moins):
Amortissement des immobilisations corporelles 1 212 822 1 204 897
Amortissement des actifs incorporels 1 540 975 1 501 725
Amortissement de la rémunération différée 1 440 122 1 323 723
Dépréciation de l'écart d'acquisition 148 274 695 -
Perte à la cession d'immobilisations
corporelles 80 538 52 001
Frais de financement, montant net 1 590 291 1 347 369
Recouvrement d'impôts sur les bénéfices (3 223 427) (1 646 809)

-------------------------------------------------------------------------
BAIIA 10 562 956 13 337 030
-------------------------------------------------------------------------



Fonds de revenu Supremex
Rapprochement de l'encaisse distribuable aux flux de trésorerie
d'exploitation
(Non vérifié)

Période de Période de
trois mois trois mois
terminée le terminée le
31 décembre 31 décembre
2008 2007
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie d'exploitation 15 718 494 13 802 208

Plus (moins):
Variation nette des soldes hors trésorerie
du fonds de roulement (6 750 606) (1 400 069)
Variation de l'obligation au titre des
avantages complémentaires de retraite 18 400 89 100
Variation de l'actif au titre des prestations
de retraite constituées 35 900 (462 000)
Investissements en capital de maintien (650 134) (537 496)

-------------------------------------------------------------------------
Encaisse distribuable 8 372 054 11 491 743
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements

  • Fonds de revenu Supremex
    Stéphane Lavigne, CA
    Vice-président et chef de la direction financière
    514-595-0555