Fonds de revenu Technologies Avancees de Fibres (AFT)
TSX : AFT.UN

Fonds de revenu Technologies Avancees de Fibres (AFT)

03 août 2005 19h35 HE

Fonds de revenu technologies avancées de fibres 'AFT' : Résultats du deuxième trimestre 2005

LENNOXVILLE, QUEBEC--(CCNMatthews - 3 août 2005) - Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT) (TSX:AFT.UN) publie ses résultats pour le deuxième trimestre terminé le 1er juillet 2005.

Pour le deuxième trimestre terminé le 1er juillet 2005, le Fonds a enregistré un chiffre d'affaires de 17,9 millions de dollars, un recul de 16,4 % par rapport aux 21,4 millions de dollars de la période correspondante de l'an dernier. Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) s'élève à 1,4 million de dollars, contre 5,1 millions de dollars au deuxième trimestre 2004. La diminution de 3,7 millions de dollars au cours du deuxième trimestre 2005 est attribuable à un volume de ventes moindre dans le principal secteur d'activité d'AFT, à un taux de change de la devise américaine défavorable et à des frais de fabrication plus élevés, principalement en raison du coût des matériaux. Les espèces distribuables sont de 0,5 million de dollars (0,03 $ par part) comparativement à 4,0 millions de dollars (0,29 $ par part) au deuxième trimestre de l'exercice précédent. Pour le deuxième trimestre 2005, le Fonds déclare une perte nette de 47,2 millions de dollars, comprenant une perte de valeur de l'écart d'acquisition de 32,0 millions de dollars et une dévaluation des actifs incorporels de 14,2 millions de dollars, contre un bénéfice net de 0,7 million de dollars un an plus tôt.



Faits saillants de la distribution

(en milliers de dollars sauf pour les montants par part)

Trimestre terminé le Semestre terminé le
1er juillet 2 juillet 1er juillet 2 juillet
2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
avant impôts (48 477)$ 853 $ (48 134)$ 324 $

Plus
Amortissement 2 641 2 652 5 382 5 247
Dévaluation des
actifs incorporels 14 213 - 14 213 -
Perte de valeur de
l'écart d'acquisition 32 015 - 32 015 -
Frais de
restructuration - 700 - 1 500
Moins
Impôts exigibles
sur les bénéfices (2) (2) (9) (49)
Nouvelles immobilisations
au chapitre du
renouvellement (360) (173) (577) (279)
Variation des contrats
de change à terme 421 - (176) -
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Espèces distribuables 451 $ 4 030 $ 2 714 $ 6 743 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Espèces distribuables
par part 0,03 $ 0,29 $ 0,19 $ 0,50 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Distributions déclarées
par part 0,05 $ 0,30 $ 0,20 $ 0,60 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Nombre moyen de
parts (en milliers) 13 860 13 859 13 860 13 478
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


A la fin du trimestre, les exigences financières liées à la facilité de crédit et à l'acte de fiducie des billets garantis du Fonds n'étaient pas satisfaites. Le Fonds va entreprendre des pourparlers avec les prêteurs concernant des modifications à la facilité de crédit et à l'acte de fiducie des billets garantis. Comme situation, comme exigé par le Comité sur les problèmes nouveaux de l'Institut canadien des comptables agréés, projet d'abrégé CPN-59, le Fonds a reclassé la totalité du solde des billets garantis de premier rang de 45 millions de dollars à titre de passif à court terme, et ce, malgré le fait que les prêteurs n'ont pas exigé de remboursement accéléré. Le Fonds a également enregistré une perte de valeur de l'écart d'acquisition de 32,0 millions de dollars et une dévaluation des actifs incorporels de 14,2 millions de dollars, qui témoignent des difficultés que représentent les conditions actuelles du marché. Ces charges n'ont aucune incidence sur les flux de trésorerie mais affectent la valeur aux livres de la part.

Pour la période de six mois terminée le 1er juillet 2005, le Fonds a enregistré un chiffre d'affaires de 37,7 millions de dollars, un recul de 5,9 % par rapport aux 40,1 millions de la période correspondante de l'exercice précédent. Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) du premier semestre 2005 s'élève à 5,3 millions de dollars, net du coût des produits vendus, des frais de ventes et d'administration ainsi que des gains réalisés et non réalisés sur le change, qui totalisent 32,4 millions de dollars. Pour la période correspondante de 2004, la Fonds avait enregistré un BAIIA de 8,9 millions de dollars, net du coût des produits vendus, des frais de ventes et d'administration ainsi que des gains réalisés et non réalisés sur le change, lesquels totalisaient 31,2 millions de dollars. Le pourcentage du BAIIA par rapport au chiffre d'affaires est de 14 % pour le premier semestre 2005 comparativement à 22 % pour la période correspondante de 2004.

Distributions en espèces

Au cours du trimestre terminé le 1er juillet 2005, le Fonds a déclaré des distributions à ses porteurs de parts pour un montant total de 0,7 million de dollars (0,05 $ par part), comparativement à 4,2 millions de dollars (0,30 $ par part) au deuxième trimestre 2004. Ainsi, le Fonds a utilisé 0,02 $ par part provenant de sa réserve, qui par conséquent se situe à 0,09 $ par part à la fin du deuxième trimestre 2005. Au cours du trimestre, le Fonds a annoncé la suspension des distributions mensuelles d'espèces.

Mesures non liées aux PCGR

Le terme "espèces distribuables" n'est pas une mesure établie selon les principes comptables généralement reconnus du Canada (PCGR). Le Fonds définit ce terme comme le bénéfice avant impôts sur les bénéfices, ajusté pour tenir compte des frais hors trésorerie ou non récurrents, y compris l'amortissement, les pertes de valeur et la dévaluation des actifs ainsi que les frais de restructuration, moins les nouvelles immobilisations au chapitre du renouvellement, déduction faite des cessions, les impôts exigibles sur les bénéfices et la variation des contrats de change à terme.

Le terme "BAIIA", ou bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement, n'est pas une mesure reconnue en vertu des PCGR du Canada. La direction estime que, par rapport au bénéfice net, le BAIIA constitue une mesure supplémentaire utile. Notamment, il permet aux investisseurs d'être informés quant aux liquidités disponibles aux fins de distribution avant le service de la dette, les dépenses en immobilisations et les impôts sur les bénéfices. Le BAIIA, tel que défini par le Fonds, exclut également les frais de restructuration et les éléments exceptionnels tels que la perte de valeurs de l'écart d'acquisition et la dévaluation des actifs incorporels. Les investisseurs sont avisés de ne pas interpréter le BAIIA comme l'équivalent du bénéfice net établi conformément aux PCGR à titre d'indicateur du rendement du Fonds, ni comme l'équivalent des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, d'investissement et de financement permettant d'évaluer les liquidités et les flux de trésorerie. La méthode de calcul du BAIIA qu'applique le Fonds peut différer de celle utilisée par d'autres sociétés. Par conséquent, le BAIIA n'est pas nécessairement comparable aux mesures utilisées par d'autres sociétés.



Rapprochement du BAIIA et du bénéfice net (perte nette)

Trimestre terminé le Semestre terminé le
1er juillet 2 juillet 1er juillet 2 juillet
(en milliers
de dollars) 2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------

Bénéfice net
(perte nette) (47 185)$ 666 $ (46 838)$ (27)$

Plus
Amortissement 2 641 2 652 5 382 5 247
Dévaluation des actifs
incorporels 14 213 - 14 213 -
Perte de valeur
de l'écart
d'acquisition 32 015 - 32 015 -
Frais de
restructuration - 700 - 1 500
Charge d'impôts (1 292) 187 (1 296) 351
Frais d'intérêts 959 873 1 815 1 790
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------
BAIIA 1 351 $ 5 078 $ 5 291 $ 8 861 $
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------


Résultats d'exploitation

Pour la période de trois mois terminée le 1er juillet 2005, le chiffre d'affaires s'est établi à 17,9 millions de dollars, comparativement à 21,4 millions de dollars pour le même trimestre de l'an dernier. Ce recul de 3,5 millions de dollars résulte d'une diminution de 4,3 millions de dollars ou de 22 % des ventes de composants de tamisage, en partie compensée par une augmentation de 0,8 million de dollars des ventes de produits complémentaires Optimum et Finebar(MD). Les ventes aux utilisateurs finaux au cours du trimestre ont été de 13,9 millions de dollars (78 % des ventes totales) et celles aux constructeurs de matériel d'origine (OEM), de 4,0 millions de dollars (22 % des ventes totales). Pour le deuxième trimestre 2004, les ventes aux utilisateurs finaux avaient été de 13,0 millions de dollars (61 % des ventes totales) tandis que les ventes aux constructeurs OEM s'établissaient à 8,4 millions de dollars (39 % des ventes totales). Les ventes aux constructeurs OEM ont diminué de 4,4 millions de dollars, principalement parce que la plupart des constructeurs OEM fabriquent désormais leurs propres cylindres de tamisage.

Le chiffre d'affaires pour la période de six mois terminée le 1er juillet 2005 s'élève à 37,7 millions de dollars comparativement à 40,1 millions de dollars un an plus tôt. Les ventes aux utilisateurs finaux ont été de 27,7 millions de dollars (73 % des ventes totales) et celles aux constructeurs OEM, de 10,0 millions de dollars (27 % des ventes totales). Pour le premier semestre 2004, les ventes aux utilisateurs finaux avaient été de 23,9 millions de dollars (60 % des ventes totales) tandis que les ventes aux constructeurs OEM s'établissaient à 16,2 millions de dollars (40 % des ventes totales). Pour le premier semestre 2005, malgré une diminution des ventes auprès des constructeurs OEM, le Fonds a réussi à augmenter le nombre total de cylindres vendus. Le nombre de cylindres vendus aux utilisateurs finaux a augmenté de 13 % durant la période. Par contre, le prix de vente moyen d'un cylindre de tamisage est d'environ 8 % inférieur à ce qu'il était l'an dernier, principalement en raison du taux de change défavorable de la devise américaine et, dans une moindre mesure, de la concurrence.

Compte tenu du coût des produits vendus, des frais de ventes et d'administration ainsi que des gains réalisés et non réalisés sur le change, soit un total de 16,5 millions de dollars, le Fonds a enregistré un BAIIA de 1,4 million de dollars au deuxième trimestre 2005. Pour la période correspondante de 2004, le Fonds avait enregistré un BAIIA de 5,1 millions de dollars, net du coût des produits vendus, des frais de ventes et d'administration ainsi que des gains réalisés et non réalisés sur le change qui totalisaient 16,3 millions de dollars. Le pourcentage du BAIIA par rapport au chiffre d'affaires est de 7,6 % pour le deuxième trimestre 2005 comparativement à 23,8 % au trimestre correspondant de 2004.

Le BAIIA affiche une baisse de 3,7 millions de dollars. De ce montant, environ 2,1 millions de dollars sont attribuables à une réduction du volume des ventes dans le principal secteur d'activité d'AFT, 0,7 million de dollars découlent de l'augmentation des frais de fabrication liés principalement au coût des matériaux, 0,6 million de dollars résultent d'un taux de change défavorable de la devise américaine, tandis que 0,3 million de dollars proviennent des frais de vente accrus principalement liés à la nouvelle gamme de produits complémentaires. Au cours du trimestre, le Fonds a livré sa première presse à vis Optimum d'une valeur approximative de 0,5 million de dollars, dans un segment de l'industrie des pâtes et papiers où la récupération des fibres constitue une préoccupation importante.

Pour la période de six mois terminée le 1er juillet 2005, le Fonds a enregistré un BAIIA de 5,3 millions de dollars, net du coût des produits vendus, des frais de ventes et d'administration ainsi que des gains réalisés et non réalisés sur le change, qui totalisent 32,4 millions de dollars. Pour la période correspondante de 2004, le Fonds avait enregistré un BAIIA de 8,9 millions de dollars, net du coût des produits vendus, des frais de ventes et d'administration ainsi que des gains réalisés et non réalisés sur le change, lesquels totalisaient 31,2 millions de dollars. Le pourcentage du BAIIA par rapport au chiffre d'affaires est de 14 % pour le premier semestre 2005 comparativement à 22 % pour la période correspondante de 2004.

Perte de valeur de l'écart d'acquisition

Les conditions de marché se sont détériorées tout au cours du deuxième trimestre. Compte tenu de la réduction du volume des ventes et de l'augmentation du coût des matériaux qui ne peut être répercutée sur les prix demandés aux clients en raison du contexte concurrentiel, la marge BAIIA affiche un important recul comparativement aux pourcentages obtenus précédemment. Notre performance financière a été telle que le Fonds n'a pas été en mesure de satisfaire aux exigences liées à la facilité de crédit et à l'acte de fiducie des billets garantis. Cette situation a mené à la réalisation d'un test de dépréciation de l'écart d'acquisition afin de tenir compte des nouvelles conditions de marché et des mesures visant la réduction des coûts.

En vertu de ce test, l'écart d'acquisition a été évalué à 33,5 millions de dollars comparativement à une valeur comptable de 65,5 millions de dollars. Ainsi, le Fonds a comptabilisé une perte de valeur de 32,0 millions de dollars au deuxième trimestre 2005. De plus, les actifs incorporels ont été évalués et une dévaluation de
14,2 millions de dollars a été comptabilisée principalement en ce qui concerne les relations clients et la technologie non brevetée. Ces pertes de valeur constituent des charges hors trésorerie exceptionnelles. Ainsi, il n'y a pas de répercussion sur le BAIIA et le montant des espèces distribuables, lesquels sont calculés avant les éléments exceptionnels.

Liquidités et ressources en capital

A la fin du trimestre, le Fonds bénéficiait de liquidités totalisant 0,1 million de dollars et d'une marge de crédit renouvelable de 10,0 millions de dollars partiellement utilisée. Il n'y a pas eu de changement notable en ce qui concerne ni la facilité de crédit, ni les obligations financières à long terme en vigueur à la fin de 2004. La facilité de crédit et l'acte de fiducie des billets garantis comprennent tous deux des exigences financières qui, si elles ne sont pas satisfaites, restreignent la capacité du Fonds de procéder à ses distributions mensuelles. Ces exigences sont établies en fonction des états financiers consolidés de Fiducie technologies avancées de fibres (AFT). Le ratio de la dette sur le BAIIA était de 3,39 comparativement au maximum exigé de 3,0, le ratio de fonds de roulement était de 2,02, avant le reclassement à court terme des billets garantis de premier rang comparativement à un minimum exigé de 1,50 et le ratio de couverture d'intérêt était de 3,96 par rapport à une exigence de 4,50. Le BAIIA minimum de 16,0 millions de dollars pour les douze derniers mois n'était pas atteint à la fin du deuxième trimestre 2005.

Le Fonds s'est entendu pour entreprendre des pourparlers avec les prêteurs à court et à long terme pour modifier sa facilité de crédit et l'acte de fiducie des billets garantis afin de tenir compte de la situation actuelle.

En vertu de la facilité de crédit, le non-respect des exigences financières constitue un cas de défaut et le Fonds ne peut procéder à des distributions d'espèces tant et aussi longtemps que la situation n'est pas résolue. De plus, dans le cas de la dette à court terme, le prêteur peut demander d'accélérer le remboursement des prêts en souffrance.

En vertu de l'acte de fiducie des billets garantis, le non-respect des exigences financières constitue un manquement qui, lorsqu'il n'est pas résolu dans un délai de 30 jours suivant un avis officiel transmis par les porteurs de billets, devient un cas de défaut. Le Fonds ne peut procéder à des distributions d'espèces tant et aussi longtemps que la situation n'est pas résolue. De plus, lors d'un cas de défaut, les porteurs de billets peuvent exiger le remboursement immédiat du capital dû et des intérêts échus sur les billets garantis de premier rang et, s'ils demeurent impayés, l'exécution de leurs garanties.

Même si leurs résultats ne sont pas connus les pourparlers pourraient mener à des exigences de crédit encore plus sévères et des taux d'intérêts plus élevés.

Perspectives

"La diminution de 22 % ou de 4,3 millions de dollars des ventes de composants de tamisage, était principalement due à l'érosion importante des ventes aux constructeurs OEM, a déclaré le président et chef de la direction de Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT), Roch Leblanc. Cette baisse soudaine du volume des ventes au cours d'un même trimestre a eu une incidence très négative sur le bénéfice. Nous croyons que cette performance plutôt mauvaise pour un trimestre n'est pas représentative de nos perspectives à long terme."

"Notre impression est que le secteur des pâtes et papiers est toujours sous l'effet d'un ralentissement dans la plupart des régions du monde. Comme nos clients concentrent également leurs efforts à la réduction des frais d'exploitation et à l'amélioration de la productivité, cela vient confirmer que nous devons nous-mêmes intensifier l'accent sur la réduction des coûts. Ceci demande un important changement de culture d'entreprise au sein d'AFT. Il nous faut se concentrer sur la production à valeur rajoutée sans sacrifier la performance des produits. Même si les retombées des mesures sur les plans de la conception et du marketing ont été inférieures à ce qui était prévu, nous demeurons confiants d'atteindre notre objectif annuel de 2,0 millions de dollars au cours de la première moitié de 2006, a conclu M. Leblanc. D'ici là, nous demeurons prudents en accordant la priorité au rétablissement du rendement financier du Fonds et à la réduction de la dette."

Nomination d'un nouveau fiduciaire

Le Fonds est heureux d'annoncer la nomination de Byron Corner au poste de fiduciaire. M. Corner est "Chief Investment Officer" de Clarke Inc. une entreprise publique qui détient plusieurs investissements et qui est un détenteur de part important du Fonds.

Déclarations prévisionnelles

Les déclarations prévisionnelles contenues dans le présent document sont établies sur la base de prévisions courantes et assujetties à certains risques et incertitudes, et les résultats réels peuvent différer de façon importante. Ces incertitudes et risques incluent notamment, sans y être limités, la dépendance à certains fournisseurs clés, les pressions provenant de la concurrence, les changements économiques, les risques associés aux activités internationales et aux opérations de change, les risques de poursuite, les obligations en matière d'environnement, de santé et sécurité et autres obligations réglementaires.

Diffusion Web

Fonds de revenus technologies avancées de fibre (AFT) invite les investisseurs et les représentants des médias à suivre la conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre diffusée en direct sur le Web. Les personnes intéressées peuvent y accéder à l'adresse www.aft-global.com, à compter de 10h le jeudi 4 août 2005.



Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT)
Bilans consolidés


Au Au
1er juillet 31 décembre
2005 2004
------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) (non vérifié) (vérifié)

Actif

Actif à court terme
Espèces et quasi-espèces 92 $ 210 $
Débiteurs 12 162 15 453
Stocks 12 082 11 243
Charges payées d'avance 918 997
Contrats de change à terme
venant à échéance au cours
du prochain exercice 1 083 1 232
------------------------------------------------------------
26 337 29 135

Immobilisations corporelles 26 674 28 261

Frais de financement reportés 886 1 033

Actifs incorporels (Note 4) 27 371 44 715

Contrats de change à terme 885 560

Ecart d'acquisition (Note 3) 33 488 65 503
------------------------------------------------------------
115 641 $ 169 207 $
------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------

Passif et capitaux propres

Passif à court terme
Emprunts bancaires (Note 5) 2 080 $ 1 444 $
Créditeurs et charges à payer 10 946 11 724
Distributions en espèces à payer - 693
Impôts à payer 2 204
Portion à court terme
des obligations à
long terme (Note 5) 45 143 222
------------------------------------------------------------
58 171 14 287

Obligations à long terme
(Note 5) 1 265 46 393

Impôts futurs 206 1 511
------------------------------------------------------------
59 642 62 191
------------------------------------------------------------
Capitaux propres (Note 6)
Capital des porteurs de parts 129 482 129 482
Ecart cumulatif de
conversion des devises (146) 1 261
Bénéfices (pertes) cumulés (29 283) 17 555
Distributions cumulées (44 054) (41 282)
------------------------------------------------------------
55 999 107 016
------------------------------------------------------------
115 641 $ 169 207 $
------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------



Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT)
Etats consolidés des résultats (non vérifiés)

Trimestre terminé le Semestre terminé le
1er juillet 2 juillet 1er juillet 2 juillet
2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------
(en milliers de
dollars sauf
parts et montants
par part)

Chiffre d'affaires 17 859 $ 21 368 $ 37 691 $ 40 058 $
Coût des produits
vendus, frais de
vente et
d'administration 16 579 16 441 33 307 31 746
Gain réalisé et non
réalisé sur change
étranger (71) (151) (907) (549)
Frais de restructuration - 700 - 1 500
--------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les
éléments ci-dessous 1 351 4 378 5 291 7 361

Intérêts débiteurs
sur les obligations
à long terme 778 766 1 574 1 549
Intérêts débiteurs
sur les autres dettes 181 107 241 241
Amortissement des
frais de financement
reportés 74 64 147 128
Amortissement des
immobilisations
corporelles 1 109 1 193 2 315 2 340
Amortissement des
actifs incorporels 1 458 1 395 2 920 2 779
--------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte) avant
les éléments
exceptionnels et impôts
sur les bénéfices (2 249) 853 (1 906) 324
Dévaluation des actifs
incorporels (Note 4) 14 213 - 14 213 -
Perte de valeur de
l'écart d'acquisition
(Note 3) 32 015 - 32 015 -
--------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte) avant
impôts sur les
bénéfices (48 477) 853 (48 134) 324

Impôts sur les
bénéfices
Exigibles 2 2 9 49
Futurs (1 294) 185 (1 305) 302
--------------------------------------------------------------------
(1 292) 187 (1 296) 351
--------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
(perte nette) (47 185)$ 666 $ (46 838)$ (27)$
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------
Nombre moyen de
parts de base
(en milliers
de parts) 13 860 13 859 13 860 13 478
Nombre moyen de
parts dilué
(en milliers
de parts) 14 332 14 337 14 175 13 988
Bénéfice (perte)
de base par part (3,40)$ 0,05 $ (3,38)$ 0,00 $
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------
Bénéfice dilué
(perte diluée)
par part (3,40)$ 0,05 $ (3,38)$ 0,00 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT)
Etats consolidés des capitaux propres (non vérifiés)

Trimestre terminé le Semestre terminé le
1er juillet 2 juillet 1er juillet 2 juillet
2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars)

Solde au début
de la période 104 771 $ 114 562 $ 107 016 $ 110 227 $

Emission des parts - 92 - 9 631
Bénéfice net
(perte nette) (47 185) 666 (46 838) (27)
Variation de l'écart
cumulatif de
conversion des
devises (894) 198 (1 407) (383)
Distributions déclarées (693) (4 157) (2 772) (8 087)
--------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 55 999 $ 111 361 $ 55 999 $ 111 361 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT)
Etats consolidés des flux de trésorerie (non vérifiés)



Trimestre terminé le Semestre terminé le
1er juillet 2 juillet 1er juillet 2 juillet
2005 2004 2005 2004
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars)

Activités
d'exploitation

Bénéfice net
(perte nette) (47 185)$ 666 $ (46 838)$ (27)$
Elément n'affectant
pas les liquidités
Amortissement des
immobilisations
corporelles 1 109 1 193 2 315 2 340
Amortissement des
actifs incorporels
et des frais de
financement reportés 1 532 1 459 3 067 2 907
Dévaluation des
actifs incorporels 14 213 - 14 213 -
Perte de valeur
de l'écart
d'acquisition 32 015 - 32 015 -
Ecart de conversion
de devises 134 (454) 134 (579)
Perte sur disposition
d'immobilisations 40 - 40 -
Perte (gain) sur
des contrats de
change à terme 421 - (176) -
Impôts futurs (1 294) 185 (1 305) 302
Variation des éléments
hors caisse du fonds
de roulement 2 400 403 752 (2 680)
--------------------------------------------------------------------
3 385 3 452 4 217 2 263
--------------------------------------------------------------------

Activités d'investissement
Nouvelles immobilisations
corporelles au chapitre
du renouvellement (403) (173) (620) (279)
Nouvelles immobilisations
corporelles au chapitre
de l'expansion et de
la productivité (409) (269) (680) (285)
Produit de disposition
d'immobilisations 3 - 3 -
Acquisition d'Optimum
Filtration - - - (5 975)
--------------------------------------------------------------------
(809) (442) (1 297) (6 539)
--------------------------------------------------------------------

Activités de financement
Distributions aux
porteurs de parts (1 386) (4 157) (3 465) (8 087)
Remboursement des
obligations à
long terme (69) - (209) (94)
Variations des
emprunts bancaires (1 864) (466) 636 (372)
Emission de parts
de fiducie - 92 - 10 181
Coûts reliés à
l'émission des parts - - - (550)
--------------------------------------------------------------------
(3 319) (4 531) (3 038) 1 078
--------------------------------------------------------------------
Diminution des espèces
et quasi-espèces pour
la période (743) (1 521) (118) (3 198)

Espèces et quasi-espèces
au début de la période 835 3 537 210 5 214
--------------------------------------------------------------------
Espèces et quasi-espèces
à la fin de la période 92 $ 2 016 $ 92 $ 2 016 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT)
Notes afférentes aux états financiers consolidés (non vérifiées)
Pour la période du 1er janvier 2005 au 1er juillet 2005

1. Principes de présentation

La direction est d'avis que les présents états financiers
intérimaires consolidés, préparés selon les principes comptables
généralement reconnus du Canada, comprennent tous les ajustements
requis pour une présentation juste de la situation financière de
Fonds de revenu technologies avancées de fibres (AFT) au 1er juillet
2005 et au 2 juillet 2004 ainsi que des résultats d'exploitation et
des flux de trésorerie des périodes de six mois terminées le 1er
juillet 2005 et le 2 juillet 2004.

Alors que la direction estime que les informations présentées sont
valides, ces états financiers intermédiaires consolidés et notes
afférentes devraient être lus conjointement avec les états financiers
consolidés vérifiés annuels et les notes afférentes du rapport annuel
2004 du Fonds. Ces états financiers intermédiaires consolidés ont été
établis selon les mêmes conventions comptables utilisées pour les
plus récents états financiers consolidés vérifiés annuels, sauf pour
les éléments indiqués ci-dessous.

Ces états financiers intermédiaires consolidés n'ont pas fait l'objet
d'un examen de la part des vérificateurs externes du Fonds.

Ces états financiers consolidés comprennent les résultats du Fonds
ainsi que ceux des filiales à part entière détenues directement ou
indirectement et ce, à compter de leur date d'acquisition. Les
filiales à part entière sont : Fiducie technologies avancées de
fibres (AFT), Technologies avancées de fibres (AFT) inc., Advanced
Fiber Technologies (AFT) Oy, Poong Nam (AFT) Ltd., Varkauden
Metallikiinteistöt Oy et Advanced Fiber Technologies (AFT) Ltd.

Les états financiers intermédiaires consolidés et non vérifiés ci-
joints ont été préparés selon le mode de présentation fondé sur
l'hypothèse de la continuité de l'exploitation, en vertu de laquelle
il est présumé que le Fonds poursuivra ses activités dans un avenir
prévisible et qu'il sera en mesure de réaliser ses actifs, de
s'acquitter de ses dettes et de respecter ses engagements dans le
cours normal de ses activités. Il existe une incertitude à savoir si
les prêteurs choisiront ou non d'accélérer le remboursement des
obligations à long terme compte tenu du non-respect de clauses
restrictives liées à la dette à long terme. Par conséquent, la
réalisation des actifs et le respect des obligations dans le cours
normal des activités font l'objet d'une certaine incertitude.

Compte tenu de cette situation, comme exigé par le Comité sur les
problèmes nouveaux de l'Institut canadien des comptables agréés,
projet d'abrégé CPN-59, le Fonds a reclassé la totalité du solde des
billets garantis de premier rang de 45 millions de dollars à titre de
passif à court terme, et ce, malgré le fait que les prêteurs
n'exigent pas de remboursement accéléré.

Les états financiers intermédiaires consolidés et non vérifiés ne
reflètent pas les ajustements qui seraient requis si l'hypothèse de
la continuité de l'exploitation n'était pas appropriée et assument
que les prêteurs ne demanderont pas le remboursement accéléré des
obligations à long terme. Si l'hypothèse de la continuité de
l'exploitation n'était pas appropriée pour les présents états
financiers intermédiaires consolidés et non vérifiés, il serait
nécessaire d'apporter des ajustements importants à la valeur
comptable des actifs et passifs, aux produits et charges présentés et
au classement utilisé dans le bilan. Les mesures mises de l'avant par
la direction relativement aux incertitudes susmentionnées sont les
suivantes :

- Maintien des discussions avec les prêteurs à l'égard du non-
respect des clauses restrictives, des modalités de remboursement,
de renonciations ou des modifications connexes;

- Poursuite de la restructuration des activités en vue de la
réduction des coûts.

2. Conventions comptables clés

Relations de couverture

Le Fonds utilise des contrats de change à terme pour gérer son risque
de change sur les ventes libellées en devises étrangères. Le Fonds a
comme politique de ne pas utiliser de dérivés aux fins de négociation
ou de spéculation. Depuis le 30 mars 2005, le Fonds documente de
façon officielle toutes les relations entre les instruments de
couverture et les éléments couverts. Le Fonds évalue également de
façon systématique, au début de la couverture et au cours de la
relation de couverture, si les contrats de change à terme qui sont
utilisés dans des transactions de couverture sont efficaces pour
compenser les changements des flux de trésorerie des éléments
couverts.

Tous les contrats de change à terme qui sont admissibles à la
comptabilité de couverture sont constatés au bilan consolidé et les
variations de la juste valeur sont reportées et constatées au cours
de la relation de couverture. Tous les contrats de change à terme qui
ne sont pas admissibles à la comptabilité de couverture, ou qui ne
sont pas reconnus comme un instrument de couverture, sont constatés
au bilan en tant qu'actif ou passif et les variations de la juste
valeur sont portées aux résultats.

Depuis le 30 mars 2005, les contrats de change à terme du Fonds sont
admissibles pour la comptabilité de couverture. Par conséquent, à
compter de cette date, le Fonds a enregistré un gain de réévaluation
au marché de 597 000 dollars qui a été exclu des espèces
distribuables. Toutes les variations de la juste valeur des contrats
de change à terme du Fonds seront dorénavant reconnues lors de leur
réalisation.

Actifs incorporels

En date du 1er janvier 2005, le Fonds a révisé son estimation de la
durée de vie utile de certaines relations client qui est passée de 20
à 13 ans. Ce changement, qui a été appliqué sur une base prospective,
s'est traduit par une augmentation de l'amortissement de 180 000 $
pour le deuxième trimestre et de 360 000 $ pour le premier semestre
de l'exercice.

3. Ecart d'acquisition

Au cours du deuxième trimestre 2005, le Fonds a procédé à un test de
dépréciation de l'écart d'acquisition et a comptabilisé une perte de
valeur de 32 015 000 $ étant donné que la valeur comptable de l'écart
d'acquisition de chaque entité économique a été jugée supérieure à sa
juste valeur en raison de conditions de marché difficiles. Compte
tenu de l'ensemble des conditions en vertu desquelles la perte de
valeur a été comptabilisée, le seul actif d'impôts exigibles inscrit
en relation avec cette perte de valeur se situe à un niveau suffisant
pour éliminer tout passif d'impôts exigibles préalablement
comptabilisé en relation avec ces actifs.

Le tableau qui suit indique les changements de la valeur comptable de
l'écart d'acquisition au cours du trimestre :

Canada Finlande Corée du Sud Total
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 31 décembre
2004 et au 2 avril
2005 43 348 21 635 520 65 503
Perte de valeur (25 668) (6 347) - (32 015)
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 1er
juillet 2005 17 680 15 288 520 33 488
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

4. Actifs incorporels

A la suite du test de dévaluation mentionné à la Note 3, la
dévaluation des actifs incorporels qui suit a été comptabilisée à la
fin du deuxième trimestre 2005. Il n'y a pas eu d'impôts exigibles
inscrits en relation avec ces pertes de valeur compte tenu de
l'ensemble des conditions en vertu desquelles elles ont été
calculées.

Brevets et licence, propriété intellectuelle et technologie non
brevetées

Canada Finlande Corée du Sud Total
--------------------------------------------------------------------

Valeur au 31 décembre
2004 12 067 9 984 459 22 510
Amortissement aux
T1 et T2 2005 (821) (385) (41) (1 247)
Perte de change - (99) - (99)
Dévaluation au T2 (4 203) (4 382) - (8 585)
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 1er juillet
2005 7 043 5 118 418 12 579
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------

Relations clients

Canada Finlande Corée du Sud Total
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 31 décembre
2004 9 587 11 326 991 21 904
Amortissement aux
T1 et T2 2005 (682) (817) (88) (1 587)
Perte de change - (112) - (112)
Dévaluation au T2 (4 166) (1 462) - (5 628)
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 1er juillet
2005 4 739 8 935 903 14 577
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------

Entente de non-concurrence

Canada Finlande Corée du Sud Total
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 31 décembre
2004 301 - - 301
Amortissement aux
T1 et T2 2005 (86) - - (86)
Perte de change - - - -
Dévaluation au T2 - - - -
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 1er juillet
2005 215 - - 215
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------

Total des actifs incorporels

Canada Finlande Corée du Sud Total
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 31 décembre
2004 21 955 21 310 1 450 44 715
Amortissement aux
T1 et T2 2005 (1 589) (1 202) (129) (2 920)
Perte de change - (211) - (211)
Dévaluation au T2 (8 369) (5 844) - (14 213)
--------------------------------------------------------------------
Valeur au 1er juillet
2005 11 997 14 053 1 321 27 371
--------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------


5. Obligations à long terme et facilité de crédit

A la fin du deuxième trimestre 2005, les résultats du Fonds n'étaient
pas conformes aux exigences financières liées à sa facilité de crédit
et à l'acte de fiducie des billets garantis. Le Fonds va entreprendre
des pourparlers avec les prêteurs en vue de modifier ces exigences
financières. Compte tenu de cette situation, comme exigé par le
Comité sur les problèmes nouveaux de l'Institut canadien des
comptables agréés, projet d'abrégé CPN-59, le Fonds a reclassé la
totalité du solde des billets garantis de premier rang de 45 millions
de dollars à titre de passif à court terme, et ce, malgré le fait que
les prêteurs n'exigent pas de remboursement accéléré.

6. Capitaux propres

Au cours du premier trimestre 2005, le Fonds a octroyé 60 000 options
d'achat de parts à deux dirigeants avec un prix d'exercice de 6,38 $
par option. La juste valeur des options octroyées s'élevait à 0,68 $
par option. Le droit d'exercer ces options sera acquis sur une
période de cinq ans au rythme de 20 % par année et les options
peuvent être exercées au cours d'une période de 10 ans. La juste
valeur de ces options a été établie à l'aide du modèle d'évaluation
des options de Black & Scholes et des hypothèses suivantes :

Rendement des parts 10,36 %
Volatilité prévue 37,5 %
Taux d'intérêt sans risque 4,6 %
Durée prévue (en années) 10

La juste valeur de ces options sera constatée comme charge au cours
de la période d'acquisition du droit d'exercer les options. Le total
des frais comptabilisés en vertu de ces options au cours du
deuxième trimestre 2005 est de 3 000 $. Le cumulatif des frais
associés à ces options, depuis la date où elles ont été octroyées
jusqu'à la fin du deuxième trimestre 2005, est de 3 000 $.

7. Avantages sociaux futurs

Le Fonds mesure son obligation au titre des prestations constituées
et la juste valeur des actifs des régimes aux fins de
comptabilisation au 31 décembre de chaque année. Au cours de
l'exercice, la charge inscrite est une estimation des valeurs prévues
au 31 décembre ainsi que de toute contribution effectuée durant la
période. La charge inscrite au titre du régime de pension est la
suivante :


Trimestre terminé le Semestre terminé le
le 1er le 2 le 1er le 2
juillet juillet juillet juillet
2005 2004 2005 2004
-------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------
Contributions
effectuées 71 964 74 339 134 116 142 976
-------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------



Renseignements

  • Fonds de revenu Technologies Avancees de Fibres (AFT)
    Normand Potvin
    Chef de la direction financière et secrétaire
    (819) 562-4754