Fédération des Chambres immobilières du Québec

Fédération des Chambres immobilières du Québec

14 oct. 2015 10h00 HE

Forte hausse des ventes résidentielles dans l'agglomération de Saint-Sauveur au troisième trimestre de 2015

PIEDMONT, QUÉBEC--(Marketwired - 14 oct. 2015) - La Chambre immobilière des Laurentides vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel des quatre principales agglomérations de la région des Laurentides, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, l'agglomération de Saint-Sauveur s'est démarquée au troisième trimestre de 2015, avec une hausse des ventes de 20 % comparativement au même trimestre l'année dernière. Les agglomérations de Saint-Adèle, de Sainte-Agathe et de Mont-Tremblant ont plutôt enregistré des diminutions d'activité, soit de 2 %, de 18 % et de 1 % respectivement.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles des agglomérations des Laurentides.

Dans l'agglomération de Saint-Sauveur, le nombre de transactions (188 ventes) est en forte hausse pour un deuxième trimestre consécutif, l'augmentation de 20 % des ventes au troisième trimestre de 2015 faisant suite à un bond de 36 % au trimestre précédent. En parallèle, le nombre de propriétés à vendre a connu une première diminution (-5 %) depuis le deuxième trimestre de 2010. Le prix médian des maisons unifamiliales vendues de juillet à septembre 2015 s'est établi à 250 000 $, soit une progression de 1 % par rapport au troisième trimestre de 2014.

« Depuis deux trimestres, l'agglomération de Saint-Sauveur connaît un sommet d'activité en huit ans pour cette période de l'année », souligne Jean Touchette, directeur général de la Chambre immobilière des Laurentides et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) pour cette région. « Aussi, le prix des unifamiliales vendues de juillet à septembre 2015 a frôlé le record enregistré trois ans plus tôt », ajoute Jean Touchette.

Dans l'agglomération de Sainte-Adèle, les trimestres se suivent mais ne se ressemblent pas. Après avoir fait un bond de 27 % au deuxième trimestre, les ventes résidentielles se sont légèrement repliées de 2 % au troisième trimestre de 2015, avec 98 transactions. On note par ailleurs une diminution de 10 % du prix médian des maisons unifamiliales (185 000 $) vendues de juillet à septembre 2015 comparativement au troisième trimestre de 2014.

L'agglomération de Sainte-Agathe, avec 66 ventes conclues au troisième trimestre de 2015, a enregistré un premier recul d'activité (-18 %) en sept trimestres. D'autre part, le prix médian des unifamiliales a fait un bond impressionnant de 25 %, pour s'établir à un sommet de 232 000 $. « Il faut dire cependant que les prix sont parfois très volatiles dans les Laurentides, en raison de l'hétérogénéité des propriétés vendues », précise Jean Touchette.

Finalement, dans l'agglomération de Mont-Tremblant, le nombre de transactions (98 ventes) a peu bougé (-1 %) par rapport au troisième trimestre de 2014. En ce qui a trait à l'offre, l'inversion de la tendance haussière se confirme, le nombre d'inscriptions en vigueur étant en baisse (-7 %) pour un troisième trimestre consécutif. Par ailleurs, le prix médian des unifamiliales vendues de juillet à septembre 2015 (255 000 $) était de 14 % supérieur à celui des maisons transigées au cours de la même période en 2014 ; tandis que pour la copropriété, le prix médian (194 000 $) a légèrement fléchi de 2 %.

Cinquième hausse trimestrielle consécutive des ventes sur le marché immobilier résidentiel québécois

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 15 991 ventes ont été réalisées au cours du troisième trimestre de 2015, ce qui représente une hausse de 2 % par rapport au même trimestre l'an dernier et une cinquième augmentation consécutive.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la province de Québec.

La demande pour les plex de deux à cinq logements est demeurée vigoureuse, alors que le nombre de transactions (1 378) a fait un bond de 7 % au troisième trimestre de 2015 à l'échelle de la province. Les ventes d'unifamiliales (11 399) ont quant à elles progressé de 2 %, tandis que la copropriété a connu un léger repli de 1 % des ventes (3 099), soit un premier recul à ce chapitre depuis cinq trimestres.

Au plan géographique, c'est la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal qui a dicté le ton, avec une augmentation des ventes résidentielles de 5 %. Gatineau est la seule autre RMR à avoir participé à la croissance, affichant un gain de 2 % par rapport au troisième trimestre de l'année dernière. Des baisses d'activité ont plutôt été enregistrées du côté des RMR de Québec (-2 %), de Saguenay (-6 %), de Sherbrooke (-9 %) et de Trois-Rivières (-13 %).

Parmi les plus petits centres urbains, l'agglomération de Val-d'Or s'est encore une fois démarquée avec une hausse des ventes de 38 %. Il en va de même pour l'agglomération de Saint-Jean-sur-Richelieu où l'activité a progressé de 35 %. Parmi les autres augmentations dignes de mention, on note les performances des agglomérations de Saint-Lin-Laurentides (+20 %), de Saint-Sauveur (+20 %) et de Sorel-Tracy (+14 %).

En ce qui a trait aux prix, la tendance haussière s'est poursuivie, alors qu'à l'échelle de la province, les prix médians des unifamiliales (227 000 $) et des copropriétés (225 000 $) ont tous deux progressé de 2 % au troisième trimestre de 2015 comparativement à la même période en 2014. « Les hausses de prix continuent d'être très modérées au Québec », fait remarquer Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « Pour l'unifamiliale, par exemple, cela fait maintenant trois ans que le rythme de croissance des prix oscille entre 0 % et 2 % », ajoute-t-il.

Finalement, l'offre de propriétés résidentielles n'a que légèrement augmenté, avec en moyenne 79 819 inscriptions en vigueur sur le système Centris® de juillet à septembre 2015, ce qui représente une hausse de 3 % par rapport à la même période en 2014.

À propos de la Chambre immobilière des Laurentides

La Chambre immobilière des Laurentides regroupe quelque 600 courtiers immobiliers et poursuit sa mission de promouvoir, représenter et développer les intérêts professionnels, économiques et sociaux de ses membres, et ce, depuis maintenant 30 ans. La Chambre immobilière des Laurentides veille également à ce que ses membres se conforment à un code d'éthique et aux nombreux règlements, en plus d'améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d'offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec, de même que près de 13 000 courtiers immobiliers qui en sont membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

À propos de Centris®

Centris.ca est le site Web de l'industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d'information et de statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec.

Pour plus d'information sur les statistiques Centris® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre FCIQ.

Renseignements