SOURCE: Fédération canadienne de la faune

Fédération canadienne de la faune

28 sept. 2016 06h00 HE

Fouillez les océans en compagnie de scientifiques spécialistes des baleines

HALIFAX, NS--(Marketwired - 28 septembre 2016) - Des drones robotiques équipés de dispositifs d'écoute sous-marins glissent actuellement à travers les océans, enregistrant les sons émis par les plus grands animaux marins de la planète - les baleines à fanons. Pour la première fois, le grand public est en mesure de suivre et d'observer quelques-unes des découvertes réalisées par les scientifiques, en même temps que ces derniers.

Le laboratoire Particle, Fish and Whale Lab de l'Université Dalhousie (fishocean.ocean.dal.ca) se sert de ces outils innovants pour effectuer des recherches sur les grandes baleines du Canada atlantique et étudier pourquoi elles évoluent dans diverses parties de notre océan, dans le cadre d'un projet appelé Whales, Habitat and Listening Experiment.

La Fédération canadienne de la faune (FCF) travaille avec ces chercheurs afin d'offrir au grand public le moyen de suivre l'évolution de ces recherches - en temps réel - et d'en savoir plus sur les grandes baleines vivant dans les eaux côtières du Canada. Un site Web (apps.cwf-fcf.org/whales) a été créé, qui comprend une carte montrant les trajectoires des drones ainsi que les types de baleines écoutées. Ce site contient également des informations sur les espèces de baleines, les sons qu'elles émettent, et la façon dont les activités humaines peuvent les perturber.

Ce programme de recherche se poursuivra jusqu'à la mi-novembre; pendant ce temps, la carte sera actualisée chaque semaine (le mardi) et des blogues seront régulièrement publiés afin d'élargir la conversation relative à ce projet et à l'importance qu'il revêt.

" Il s'agit d'une excellente occasion de partager avec le public certains des aspects les plus passionnants de la vie d'un scientifique ", explique le Dr Kimberley Davies, coordinatrice du projet dans le cadre du Marine Environmental Observation Prediction Response Network - Whales, Habitat and Listening Experiment.

" De nombreuses personnes sont étonnées de découvrir le nombre et la variété des espèces de grandes baleines qui parcourent nos océans tous les jours -. parfois étonnamment près, explique le Dr Sean Brillant, biologiste de la conservation principal, Programmes maritimes de la FCF. Il s'agit d'un excellent outil permettant aux Canadiens de se rapprocher de ces animaux impressionnants. "

Pour plus d'informations et pour suivre les baleines, consultez le site Federationcanadiennedelafaune.ca.

Feuille d'information :

Whales, Habitat and Listening Experiment (WHaLE)

Le projet Whales, Habitat and Listening Experiment (WHaLE) repose sur l'acoustique et à des drones sous-marins autonomes appelés planeurs pour étudier les baleines et leurs habitats dans les eaux canadiennes.

Les données recueillies dans le cadre de ce projet sont transmises à de nombreux partenaires, afin de contribuer à prévenir les collisions entre baleines et navires, et de réduire les interférences acoustiques nuisibles aux grandes baleines à fanons.

Fonctionnement :

Les planeurs sont des robots autonomes en forme de torpilles capables de recueillir de façon sécuritaire des données dans des sites éloignés situés au milieu de l'océan, et de les transférer sur terre par satellite. Dans le cadre du projet WHaLE ces planeurs sont équipés de capteurs acoustiques enregistrant les sons de baleines et les attribuant aux diverses espèces rencontrées en temps quasi-réel. Les planeurs sont également équipés de sonars et d'autres d'instruments permettant d'étudier les habitats des baleines et d'expliquer où ils se situent, de même que les raisons pour lesquelles certaines espèces les choisissent. Ces données sont essentielles à la planification de la conservation des baleines.

Cet été, des chercheurs ont fixé 30 enregistreurs hydrophones sur le plancher océanique de tout le plateau et le rebord du plateau continental, de la mer du Labrador au sud de la Nouvelle-Écosse, pour enregistrer les sons émis par les baleines toute l'année.

Trois planeurs ont également été lancés.

Qui participe à ce projet :

Le projet WHaLE est un partenariat qui comprend des chercheurs de l'Université Dalhousie, de l'Université de Victoria, de Pêches et Océans Canada, de la Woods Hole Oceanographic Institution, de Ocean Tracking Network Canada, du Canadian Whale Institute, de l'Université de British Columbia, et de JASCO Applied Sciences. Le projet WHaLE repose sur le soutien généreux de 21 organisations sans but lucratif, gouvernementales et du secteur privé, partout au Canada et aux États-Unis.

Le projet WHaLE est financé par une subvention de 700 000 $ fournie par le Marine Environmental Observation Prediction and Response Network (MEOPAR), tel qu'annoncé en août 2014, et par la somme supplémentaire de 2,67 millions de dollars en contributions jumelées et le soutien de partenaires dans tous les secteurs.

Pourquoi c'est important :

Les eaux canadiennes abritent plus de 30 espèces de baleines, dont beaucoup sont en péril. Parmi les plus grandes de ces baleines figurent la baleine bleue, la baleine noire et le rorqual commun. Tant que nous n'en saurons pas plus et ne prendrons pas de mesures, les collisions avec les navires, l'enchevêtrement dans les engins de pêche, les changements climatiques et la pollution sonore continueront de représenter une menace réelle pour nos majestueuses baleines.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/9/27/11G115896/Images/poster_whales_FR-448ffd6bbc51b106aea77048c8cf1278.jpg

Renseignements

  • Personne-ressource :
    Pamela Logan
    Directrice des communications
    (613) 222-1405
    pamelal@cwf-fcf.org