Federation du travail de l'Ontario

Federation du travail de l'Ontario

29 janv. 2011 10h29 HE

FTO: Des milliers de manifestants se rassemblent à Hamilton pour la plus importante manifestation anti-Harper à ce jour

Rassemblement "Le peuple contre U.S. Steel" à 13 h aujourd'hui à l'hôtel de ville de Hamilton

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 29 jan. 2011) - A la veille d'une élection fédérale, plus de 10 000 canadiens en colère se rassembleront à Hamilton ajourd'hui pour tenir la plus importante manifestation anti-Harper. La manifestation enverra un message à Steven Harper à l'occasion de son passage électoraliste au coeur du secteur manufacturier du Canada.

"Les Canadiens sont en colère contre l'insouciance dont M. Harper fait preuve envers la sécurité de notre revenu et ils en feront un important enjeu électoral," affirme le président de la FTO, Sid Ryan. "Pour le premier ministre, l'avenir du Canada est dans une économie de faibles salaires où les retraités sont forcés de jouer avec leur sécurité de revenu à la bourse."

Fin 2010, les Conservateurs ont renié une promesse faite aux Canadiens en annulant les bonifications au régime de pensions du Canada qui auraient profité à tous les Canadiens et en annonçant un plan de remettre l'argent des rentes au secteur financier, qui est responsable du marasme économique. Cette décision a fait sauter la marmite de la fureur populaire, qui était déjà à son comble à cause des allégements fiscaux concédés aux entreprises, du sous-financement des services publics et des ententes secrètes avec des entreprises étrangères qui leur accorde vraisemblablement un accès illimité aux ressources naturelles du Canada sans apporter d'avantage net aux Canadiens.

"Les Ontariens reconnaissent que l'offensive de U.S. Steel contre les pensions provient directement du programme de Steven Harper," affirme monsieur Ryan. "Les portes du Canada ont été ouvertes à U.S. Steel, à Vale Inco et à une panoplie d'autres méga entreprises étrangères, sans offrir de protection aux emplois canadiens, à la qualité de vie et à la sécurité de la retraite. Les travailleurs exigent la redéfinition du concept de "bénéfice net" pour le Canada afin de protéger leurs intérêts au lieu de remplir les poches des dirigeants d'entreprise."

L'enjeu à Hamilton est l'offensive virulente de U.S. Steel contre 900 employés et 9000 retraités, et son refus de s'acquitter de ses obligations en vertu de la loi. Depuis que U.S. Steel a pris le contrôle de Stelco, 2200 employés ont perdu leur emploi et les 900 qui restent sont en lock-out depuis le 7 novembre. Maintenant, U.S. Steel essaie de forcer la main des employés qui restent en exigeant qu'ils acceptent d'abandonner l'indexation du régime de retraite et elle empêche les nouveaux employés d'obtenir une certaine sécurité de revenu.

"La bataille contre les travailleurs de Hamilton se joue dans les communautés de partout au Canada. Les Canadiens ont peur pour leur avenir et voient en Hamilton leur chance de combattre les entreprises qui dépouillent les ressources humaines du Canada," affirme monsieur Ryan. "Hamilton représente toutes les villes, tous les villages du Canada, et le gouvernement Conservateur ne l'aura pas facile. Notre message pour monsieur Harper est simple : la priorité doit être donnée aux emplois canadiens et aux régimes de retraite, ou vous êtes cuit."

Renseignements

  • FTO
    Sid Ryan
    Président
    (416) 209-0066 (cellulaire)
    ou
    FTO
    Joel Duff
    Directeur des communications
    (416) 707-0349 (cellulaire) (en français)
    ou
    FTO
    Lynn Simmons
    Communications
    (416) 668-7480 (cellulaire)
    www.ofl.ca