G Seven Generations Ltd.

G Seven Generations Ltd.

28 juin 2011 13h00 HE

G Seven Generations Ltd.: Un nouveau chemin de fer promet l'accès au marché et évite les conflits de pétroliers en Colombie-Britannique

NIAGARA FALLS, ONTARIO--(Marketwire - 28 juin 2011) - G Seven Generations Ltd. (G7G) propose un nouveau chemin de fer pour transporter le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta vers le terminal pétrolier maritime existant à Valdez, en Alaska. La compagnie a révélé sa proposition aujourd'hui, au Sommet international autochtone sur l'énergie et les mines, à Niagara Falls, en Ontario.

" Des études ont déjà démontré que la liaison ferroviaire vers l'Alaska est une alternative viable aux oléoducs actuellement prévus à travers la Colombie-Britannique ", a déclaré le directeur de G7G, Matt Vickers. " Cette approche est opportune, car elle promet d'importantes retombées économiques tout en évitant la plupart des risques environnementaux associés aux propositions d'oléoducs actuelles. "

" La diversification des marchés pour le pétrole canadien représente un défi important, mais nous avons besoin d'atteindre cet objectif de la manière la plus écologiquement et socialement responsable possible ", poursuit Vickers.

Un avantage clé de la proposition de liaison ferroviaire de G7G est son utilisation du terminal pétrolier maritime existant à Valdez, qui fait face à une baisse de l'offre de pétrole provenant de la pente nord de l'Alaska.

Une des options du chemin de fer de plus de 2000 kilomètres de long parcour rait un trajet débutant au nord-ouest de Fort McMurray en Alberta, pour rejoindre l'oléoduc Alyeska (faisant partie de l'oléoduc Trans-Alaska, qui transporte du pétrole au terminal pétrolier de Valdez) à Delta Junction, Alaska. La première phase du projet est estimée à 12 milliards de dollars ou plus.

" L'opposition des Britanno-Colombiens à la circulation des pétroliers sur la côte nord de la C.-B. est très forte et ne doit pas être ignorée ", déclare G7G. " Valdez a témoigné de la circulation des pétroliers depuis les années 1970 et cette proposition signifierait simplement de remplacer la baisse de l'offre de brut en Alaska par une nouvelle offre de brut de l'Alberta. Nous croyons que cette approche a plus de chance d'obtenir des permis sociaux des communautés locales que d'autres scénarios en compétition. "

Le lien ferroviaire de l'Alberta et l'Alaska a déjà reçu le soutien de la direction des Premières Nations au Yukon et en Colombie-Britannique ainsi que celui des tribus de l'Alaska le long de la voie ferrée proposée.

" La plus grande force du concept ferroviaire de l'Alberta et l'Alaska est le soutien qu'elle a reçu des Premières Nations durant son développement ", a déclaré Vickers, qui détient des noms traditionnels des Nations Heiltsuk et Tsimshian. " Nous avons commencé notre sensibilisation aux dirigeants des Premières Nations et sommes maintenant à l'étape de consultation des membres des différentes nations. "

Au cours des prochains mois, G7G va tenter de compléter l'étude de faisabilité du projet, plan d'affaires, et les consultations des Premières Nations. Ses directeurs sont actuellement à la recherche de soutien pour le projet auprès des autorités nationales et internationales des organisations autochtones.

Renseignements