Corporation de Sécurité Garda World
TSX : GW

Corporation de Sécurité Garda World

30 avr. 2009 11h57 HE

Garda affiche de solides résultats en dépit d'une réduction de valeur hors caisse liée aux actifs incorporels du transport de valeurs aux Etats-Unis

Bénéfice brut record - hausse marquée du BAIIA - Perspective 2010 favorable

MONTREAL, QUEBEC, CANADA--(Marketwire - 30 avril 2009) - Corporation de Sécurité Garda World (TSX:GW) (Garda), l'une des entreprises mondiales les plus réputées en matière de transport de valeurs, de sécurité physique et de service conseils en gestion du risque, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour l'année fiscale terminée le 31 janvier 2009 et une perspective positive pour l'année financière en cours.

Pour l'année financière de l'exercice 2009 (toutes les données sont ajustées pour les éléments non-récurrents)

- Les revenus ont augmenté de 7,8 %, à 1,26 milliards $

- Le bénéfice brut a atteint un taux sans précédent de 25,1 %, en dépit de l'ajout d'une provision additionnelle hors-caisse de 3,7 millions $ au cours du quatrième trimestre, relative à notre programme de santé-sécurité

- Le BAIIA a augmenté de 11,0 % pour atteindre 113,0 millions $, reflétant une solide performance opérationnelle dans tous les secteurs d'affaires

- Le bénéfice net ajusté pour les éléments non-récurrents s'est chiffré à 5,3 millions $ ou 0,17 $ par action

- La valeur totale des actifs a atteint 990 millions $



---------------------------------------------------------------------------

- Les éléments non-récurrents incluent :

- Des frais financiers non-récurrents d'une valeur de 5,8 millions $ (net
d'impôts)

- Une perte hors caisse non-réalisée sur un instrument financier dérivé
d'une valeur 16,9 millions $ (net d'impôts)

- Une dépréciation hors-caisse des écarts d'acquisition de 55,1 millions $

- Une perte sur les activités abandonnées de 24,7 millions $
---------------------------------------------------------------------------


- Le niveau de bénéfice brut sans précédent et le taux de BAIIA plus élevé sont principalement dus à l'augmentation de la performance dans le transport de valeurs aux Etats-Unis, résultant de synergies opérationnelles, de l'implantation de mesures de contrôle de coûts et de l'intégration des activités depuis le changement du leadership en décembre 2007

- Au cours du dernier trimestre 2009, la Société a décidé de se départir des produits et services CashLINK ainsi que des services de sécurité physique aux Etats-Unis et au Mexique

"Nous débutons l'année fiscale 2010 plus forts et stratégiquement mieux positionnés pour atteindre nos objectifs de croissance", a déclaré François Rodrigue, chef de la direction financière. "Nous avons obtenu de tels résultats grâce à des changements majeurs au sein de notre unité de transport de valeurs des Etats-Unis et à notre excellente performance opérationnelle. Nous avons effectué une revue rigoureuse de nos opérations et recentré nos priorités sur nos compétences clés. Ainsi, nous avons rehaussé notre efficacité et nous anticipons une solide performance et une croissance future."

"Au cours de la dernière année, nous avons pris les mesures nécessaires afin de nous recentrer sur notre mission qui consiste à offrir des services de qualité et des solutions à valeur ajoutée," a affirmé Stéphan Crétier, président et chef de la direction. "Garda a toujours été reconnue comme étant l'une des entreprises les plus profitables de l'industrie de la sécurité. Nous poursuivrons ce que nous avons amorcé en 2009 afin d'améliorer l'efficacité de nos opérations en contrôlant nos coûts et en investissant dans les technologies qui faciliteront le suivi de nos affaires et qui permettront d'offrir des services à valeur ajoutée. Il en résultera une profitabilité accrue et une plus grande création de valeur pour nos actionnaires."

"Chacun de nos secteurs d'opération sont concentrés sur des objectifs clés", a noté M. Crétier. "Dans le transport de valeurs, nous développons nos technologies en continuant d'offrir des solutions innovatrices à nos clients. Alors que les banques cherchent à sous-traiter la gestion du numéraire et que certains marchés niches dans le commerce de détail permettent plus d'opportunités, nous offrons proactivement les services essentiels dont ils ont besoin."

"Tout en solidifiant notre position de chef de file dans le marché canadien de la sécurité physique, nous continuons à offrir des services de qualité supérieure et à favoriser les contrats plus profitables, tout en en renforçant notre image de marque et notre efficacité opérationnelle."

"Dans le secteur des services conseils en gestion du risque, nous concentrons nos efforts sur les marchés internationaux en croissance à savoir les ressources naturelles, le développement, les organismes humanitaire et les agences gouvernementales. Nous solidifions nos opérations actuelles au Kurdistan et en Irak, tout en continuant à bâtir une profitabilité solide en Afghanistan et au Pakistan et en développant de nouveaux marchés tels que l'Amérique Latine et l'Afrique du Nord ", conclut M. Crétier.



FAITS SAILLANTS (excluant les activités abandonnées)

-------------------------------------------------------------------------
Pour l'année financière se terminant au
31 janvier, en milliers de dollars,
sauf les montants par action 2009 2008 2007
-------------------------------------------------------------------------

Revenus des activités poursuivies 1 104 788 1 014 164 380 207

Bénéfice avant intérêts, impôts sur les
bénéfices et amortissement ("BAIIA)
des activités poursuivies 114 141 93 046 35 251

Bénéfice avant frais financiers et
impôts sur les bénéfices des
activités poursuivies 7 629 56 080 25 499

Bénéfice net (perte nette) (97 148) 15 603 10 968

Bénéfice net (perte nette) de base par
action (3,09) 0,50 0,50

Bénéfice net (perte nette) dilué par
action (3,09) 0,49 0,47

Marge brute d'autofinancement 44 184 58 505 30 739

Total des actifs 988 957 955 374 444 822

Total de la dette à long terme 661 002 623 148 159 336
-------------------------------------------------------------------------

(1) La marge brute d'autofinancement et le BAIIA (bénéfice avant intérêts,
impôts sur les bénéfices et amortissement) ne sont pas des mesures de
performance conformes aux PCGR canadiens.


ENONCES DE NATURE PROSPECTIVE

Le présent communiqué de presse contient des énoncés qui pourraient être de nature prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs représentent de l'information ayant trait aux perspectives futures et à des événements anticipés, aux affaires, à l'exploitation, au rendement financier, à la situation financière ou aux résultats de Garda et, dans certains cas, peuvent être introduits par des termes comme "pourrait", "sera", "devrait", "prévoir", "planifier", "anticiper", "croire", "avoir l'intention de", "estimer", "prédire", "potentiel", "continuer", "assurer" ou d'autres expressions de même nature à l'égard de sujets qui ne constituent pas des faits historiques. De manière plus précise, les énoncés concernant les résultats d'exploitation et le rendement économique futurs de la Société, ainsi que ses objectifs et stratégies, représentent des énoncés prospectifs. Ces énoncés se fondent sur certains facteurs et hypothèses, y compris en ce qui a trait à la croissance prévue, aux résultats d'exploitation, au rendement de l'entreprise ainsi qu'aux perspectives et aux occasions, que Garda juge raisonnables au moment de les formuler. Bien que la direction considère ces hypothèses comme raisonnables en fonction de l'information dont elle dispose au moment de les formuler, elles pourraient s'avérer inexactes. La Société avise le lecteur qu'en raison de la conjoncture économique négative actuelle, les énoncés de nature prospective et les hypothèses sous-jacentes de la Société sont sujets à de plus grandes incertitudes et que, par conséquent, elles pourraient ne pas se réaliser ou les résultats pourraient différer de façon importante des attentes de la Société. Il est impossible pour Garda de prédire avec certitude l'incidence que le ralentissement économique actuel pourrait avoir sur les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont aussi assujettis à certains facteurs, y compris les risques et incertitudes (décrits dans la rubrique "Incertitudes et principaux facteurs de risque" du rapport de gestion annuel de 2009 de la Société), qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des prévisions actuelles de Garda. Ces facteurs
comprennent des conditions comme l'évolution de la technologie, du marché et de la concurrence, les développements sur le plan des politiques gouvernementales ou de la réglementation, les conditions de l'économie en général, la conception de nouveaux produits et services, l'amélioration de produits et services et la mise en marché de produits concurrentiels offrant des avantages du point de vue de la technologie ou autre, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. En conséquence, les événements et résultats futurs pourraient être bien différents de ce que la direction prévoit actuellement. La Société invite le lecteur à ne pas s'appuyer outre mesure sur les renseignements de nature prospective maintenant ou à une quelque autre date. Bien que la direction puisse décider de le faire, rien n'oblige la Société (et elle rejette expressément une telle obligation) à mettre à jour ni à modifier ces renseignements de nature prospective avant le prochain trimestre. Ce rapport doit être lu conjointement avec les états financiers consolidés de la Société et les notes complémentaires, préparés conformément aux PCGR du Canada, et le rapport de gestion, inclus dans le rapport annuel de 2009 de la Société. Dans le présent rapport, tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

ANALYSE PAR LA DIRECTION DE LA SITUATION FINANCIERE ET DES RESULTATS D'EXPLOITATION

Performance globale

Au cours de l'année financière 2009, les conditions du marché ont été marquées par le ralentissement économique et la situation critique du crédit aux Etats-Unis, de même que par l'augmentation de la valeur du dollar US. Nous remarquons que les secteurs du Transport de valeurs et la Sécurité physique, ont performés de façon constante dans cet environnement difficile.

Les revenus ajustés pour les transactions non récurrentes ont totalisé 1 256 214 $ durant l'année financière 2009, une augmentation de 90 772 $ ou 7,8 % comparé aux revenus de l'année financière 2008.

Dans le secteur du Transport de valeurs aux Etats-Unis, la Société a expérimenté une certaine stabilisation de ses activités. De plus, l'augmentation de la valeur du dollar américain des derniers mois a contribué à une augmentation des revenus pour le dernier trimestre de l'année financière 2009. Sur le marché du Transport de valeurs canadien, nous avons obtenu une solide performance avec une croissance interne de 7 % comparé avec l'année financière 2008.

Au sein du secteur de la Sécurité physique aux Etats-Unis, notre clientèle reconnait nos services de qualité supérieure. Par conséquent, les conditions actuelles du marché ont peu d'impact sur la demande de nos services. Au cours de l'année financière 2009, nous avons aussi obtenu plus de stabilité en termes de revenus suite à la matérialisation de nouveaux contrats dans les marchés émergents. Dans le secteur de la Sécurité physique au Canada, nous avons connu une croissance interne de 10 % au Québec, partiellement affectée par une diminution de 7 % du niveau des activités pour le reste du Canada suite à l'initiative d'optimisation de notre clientèle complétée plus tôt cette année.

Le bénéfice brut a augmenté de 20,8 % ou 47 776 $, passant de 229 227 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2008 à 277 003 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009. Cette amélioration du bénéfice brut est attribuable aux acquisitions d'entreprises complétées au cours de l'année financière 2008 et à l'augmentation des revenus des secteurs du Transport de valeurs et de la Sécurité physique. La marge bénéficiaire brute, en pourcentage des revenus, est passée de 22,6 % à 25,1 % principalement attribuable à une meilleure performance du secteur du Transport de valeurs aux Etats-Unis suite à des économies d'échelle réalisées et à l'implantation de mesures de contrôle des coûts ainsi qu'à l'aboutissement de l'intégration des activités depuis le changement de leadership survenu en décembre 2007.

Pour l'année financière 2009, le BAIIA ajusté pour les transactions non récurrentes s'élève à 112 971 $ (ou 9,0 % des revenus) comparé à 101 650 $ (ou 8,7 % des revenus) pour l'année financière 2008, une augmentation de 11 321 $ ou 11,1 %, reflétant la solide performance opérationnelle dans tous les secteurs d'activités. L'augmentation du BAIIA est principalement due à une meilleure performance du transport de valeurs aux Etats-Unis, résultant d'efficiences opérationnelles suite au changement de leadership, à une performance améliorée dans le secteur de la Sécurité physique aux Etats-Unis liée aux services conseils en gestion du risque dans les marchés émergents et à une augmentation des revenus dans le secteur du Transport de valeurs canadien.

Le bénéfice net ajusté pour les transactions non récurrentes a totalisé 5 267 $ (0,17 $ de base par action et 0,17 $ dilué par action) pour l'année financière 2009 comparé avec un bénéfice net de 7 897 $ (0,26 $ de base par action et 0,25 $ dilué par action) pour l'année financière 2008, une diminution de 2 630 $ (0,08 $ de base par action et 0,07 $ dilué par action).

Résultats d'exploitation - année financière 2009

Au cours du quatrième trimestre de l'année financière 2009, la Société a décidé de vendre la division CashLINK et les opérations de Sécurité physique US et Mexique. Suite à cette décision, les revenus et dépenses de la division CashLINK et des opérations de Sécurité physique US et Mexique pour les exercices se terminant le 31 janvier 2009 et 2008 ont été retirés des activités poursuivies pour être reclassés dans les activités abandonnées.

Revenus

Les résultats des opérations pour l'année financière 2009 excluent les revenus et les dépenses provenant des activités poursuivies et reclassés comme activités abandonnées.

Pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009, les revenus s'élèvent à 1 104 788 $ comparativement à 1 014 164 $ pour l'exercice précédent, une augmentation de 90 624 $ ou 8,9 %. Cette augmentation est générée principalement par les revenus additionnels générés suite aux acquisitions de ATI International et GSS Global au cours du premier trimestre de 2008.

Les revenus du secteur de la Sécurité physique s'élèvent à 483 063 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009, comparativement à 480 748 $ pour l'exercice précédent, une augmentation de 2 315 $ ou 0,5 %. Cette hausse des revenus dans le secteur de la Sécurité physique s'explique principalement par l'augmentation des revenus dans le secteur des services conseils en gestion du risque inclus dans le secteur de la Sécurité physique US ainsi que par la meilleure performance des activités dans les aéroports, partiellement compensée par la diminution des revenus des vérifications préemploi suite à la vente de la division Keyfacts survenue au cours de l'année financière 2008. Les revenus du secteur du Transport de valeurs ont atteint 621 725 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009, comparativement à 533 416 $ pour l'exercice précédent, une augmentation de 88 309 $ ou 16,6 %. Cette augmentation des revenus s'explique par l'acquisition d'ATI International en avril 2007.

Les revenus au Canada s'élèvent à 482 523 $ comparativement à 479 522 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2008, alors que les revenus aux Etats-Unis et autres ont atteint 622 265 $ comparativement à 534 642 $ pour l'exercice précédent.

Bénéfice brut

Le bénéfice brut a augmenté de 20,8 % ou 47 776 $, passant de 229 227 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2008 à 277 003 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009. Cette amélioration du bénéfice brut est attribuable aux acquisitions d'entreprises complétées au cours de l'année financière 2008 et à l'augmentation des revenus des secteurs du Transport de valeurs et de la Sécurité physique. La marge bénéficiaire brute, en pourcentage des revenus, est passée de 22,6 % à 25,1 % principalement attribuable à une meilleure performance du secteur du Transport de valeurs aux Etats-Unis suite à des économies d'échelle réalisées et à l'implantation de mesures de contrôle des coûts ainsi qu'à l'aboutissement de l'intégration des activités depuis le changement de leadership survenu en décembre 2007.

Bénéfice net (perte nette) de l'exercice

La perte nette pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009 se chiffre à 97 148 $ (3,09 $ de base et dilué par action) comparativement à un bénéfice net de 15 603 $ (0,50 $ de base par action et 0,49 $ dilué par action) pour l'exercice précédent, une diminution de 112 751 $ (3,60 $ de base par action).

Flux de trésorerie

Le niveau de trésorerie de la Société pour l'exercice 2009 est égal à 23 993$, une diminution de 9 847$ comparativement au niveau de trésorerie de 33 840 $ de l'exercice 2008. Cette diminution est due à l'effet combiné de 1) la marge brute d'autofinancement de 44 184 $ qui reflète le niveau du BAIIA des unités d'affaires, les frais financiers nets, la dépréciation des écarts d'acquisition (hors-caisse) et le recouvrement des impôts sur les bénéfices, 2) la variation positive de 35 466 $ des éléments hors-caisse du fonds de roulement dû au contrôle serré et à la gestion du fonds de roulement, 3) le remboursement net de 67 933 $ du crédit à terme rotatif et du prêt à terme de premier rang, et 4) les acquisitions d'immobilisations corporelles pour un montant totalisant 22 266 $ (produit net de disposition).

Activités d'exploitation

La marge brute d'autofinancement s'élève à 44 184 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009 comparativement à 58 505 $ pour l'exercice précédent. Cette diminution de 14 321 $ ou 24,5 % est principalement attribuable à la diminution de bénéfice net pour l'année financière 2009.

Les variations des éléments hors-caisse du fonds de roulement ont généré des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation de 35 466 $ pour l'exercice terminé le 31 janvier 2009 comparativement à une utilisation de 21 555 $ pour l'exercice précédent.

Les activités d'exploitation ont généré des flux de trésorerie de 79 650 $ au cours de l'exercice terminé le 31 janvier 2009, comparativement à des flux de trésorerie généré de 36 950 $ pour l'exercice précédent.

DEPOT DE L'ANALYSE PAR LA DIRECTION DE LA SITUATION FINANCIERE ET DES RESULTATS D'EXPLOITATION

L'analyse par la direction de la situation financière et des résultats d'exploitation de Garda pour ll'année financière 2009 se terminant le 31 janvier a été déposée sur SEDAR le 30 avril 2009. Elle est disponible sur le site internet de l'entreprise http://www.garda.ca dans la section des relations aux investisseurs.

A PROPOS DE GARDA

Garda (TSX:GW), l'une des plus grandes entreprises de services intégrés en sécurité physique et en transport de valeurs au monde, est reconnue pour son savoir-faire dans le traitement de dossiers de sécurité et d'enquêtes des plus complexes. A titre de chef de file dans les services de sécurité et affichant un rythme de croissance parmi les plus élevés, Garda possède des bureaux à travers le Canada et les Etats-Unis, ainsi qu'en Amérique Latine, en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie. Elle bénéficie de l'appui d'un effectif de 50 000 professionnels en mesure d'assurer la prestation de services de haute qualité dans les domaines du transport de valeurs, de la sécurité physique, des enquêtes et services conseils et des services de renseignements aux entreprises. Son équipe compte des spécialistes de haut niveau parmi les mieux formés et les plus qualifiés de l'industrie. Pour des renseignements supplémentaires, visitez : http://www.garda.ca.

Renseignements

  • Garda
    Nathalie de Champlain
    Vice-présidente, Communications
    514-281-2811 x 2800
    ndechamplain@garda.ca
    ou
    Garda
    Lara Osseiran
    Directrice, Communications
    514.281.2811 x 2883
    800.859.1599 x 2883
    losseiran@garda.ca