Ressources GéoMégA inc.
TSX CROISSANCE : GMA

Ressources GéoMégA inc.

28 août 2012 07h00 HE

GéoMégA signe une lettre d'intention avec Innovation Metals Corp. pour le traitement à Bécancour du concentré riche en néodyme de Montviel

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 28 août 2012) - Ressources Géoméga Inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:GMA) annonce la signature d'une lettre d'intention non contraignante (« LOI ») avec Innovation Metals Corp. (« IMC ») pour le traitement à Bécancour d'une quantité du concentré riche en néodyme provenant de son projet de Terres Rares/Niobium Montviel.

IMC prévoit le développement et la construction d'une usine de séparation des Terres Rares indépendante (« l'Usine »), qui sera situé dans le parc industriel et portuaire de Bécancour au Québec. L'Usine sera capable de traiter les concentrés en Terres Rares mixtes provenant de plusieurs sources minérales, par une conception centralisée. L'accent sera mis sur les concentrés riches en Terres Rares critiques tels que le néodyme, l'europium, terbium, dysprosium et l'yttrium.

«Nous prévoyons que le néodyme représentera environ 60 % de la distribution en Terres Rares dans le concentré mixte de Montviel.» commente Simon Britt, Chef de la direction de GéoMégA. «La séparation des Terres Rares du concentré mixte de Montviel génère une valeur ajoutée significative du fait qu'elle maximise les revenus d'exploitation et multiplie le bassin d'acheteurs de Terres Rares. C'est un privilège d'être invité en tant que futur producteur dans le Consortium IMC. »

« Nous sommes très heureux d'accueillir GéoMégA dans le Consortium IMC nouvellement formé, » commente Gareth Hatch, président d'IMC. « Le néodyme est vital pour la production d'aimants permanents à haute performance, utilisé dans une grande variété de moteurs électriques. La demande pour ces moteurs est en hausse avec la croissance des initiatives en énergie durable telles que les véhicules hybrides et électriques et les éoliennes à engrenage direct. Les acheteurs dans le Consortium IMC apprécieront avoir un approvisionnement sécurisé aux sources de néodyme et autres Terres Rares critiques. »

M. Britt ajoute, « le modèle d'affaires d'IMC, fondée sur un droit de péage à faible coût pour la séparation des Terres Rares des concentrés en Terres Rares mixtes, est très avantageux pour les producteurs puisqu'il réalise la pleine valeur et tarification pour les Terres Rares, sans les dépenses en capital et savoir-faire nécessaires à la construction d'une usine de séparation. Les revenus supplémentaires favoriseront le modèle économique de notre étude préliminaire économique (« EPE »). »

Une mise à jour de l'EPE, en cours avec G Services Miniers Inc., pour le projet Montviel sera divulguée le mois prochain.

À propos du projet de Terres Rares/Niobium Montviel

Le projet de Terres Rares/Niobium Montviel est situé à environ 45 km à l'ouest du territoire de la Première Nation Crie de Waswanipi et à 100 km au nord de Lebel-sur-Quévillon, dans la partie sud déjà mise en valeur du Plan Nord du Québec (Nord du 49e parallèle). Le Plan Nord est un plan de développement économique, social et environnemental dans le Nord québécois de 80 milliards de dollars échelonné sur 25 ans. Le calcul initial des ressources conformément au Règlement 43-101 de Montviel à une teneur de coupure de base d'OTRT titrant 1%, divulgué le 29 septembre 2011, totalise 183,9 millions de tonnes de ressources minérales indiquées titrant 1,45% OTRT et 66,7 millions de tonnes de ressources minérales présumées titrant 1,46% OTRT. Montviel, une des plus importantes ressources en OTRT à l'extérieur de la Chine, a le potentiel de jouer un rôle important à moyen terme dans le secteur grandissant des aimants permanents en raison de la proximité aux infrastructures et de la main-d'œuvre disponible. L'EPE, en cours avec G Services Miniers Inc., portera d'abord sur la zone enrichie en terres rares et niobium.

Divulgation Règlement 43-101

Gary H.K. Pearse, ing., Msc., métallurgiste consultant et Alain Cayer, géologue, Msc., VP Exploration, Personnes Qualifiées selon le Règlement 43-101, approuvent les informations techniques de ce communiqué de presse.

À propos de GéoMégA (ressourcesgeomega.ca)

GéoMégA, qui détient 100 % du projet de Terres rares/Niobium Montviel, est une société d'exploration minière québécoise dont l'objectif est la découverte de gisements économiques de Métaux Mineurs au Québec. GéoMégA s'engage à respecter les normes de l'industrie minière canadienne et à se distinguer par son expertise, son savoir-faire et son respect des communautés locales et de l'environnement.

Actuellement, GéoMégA a 29 274 113 actions ordinaires en circulation.

À propos d'Innovation Metals Corp. (innovationmetals.com)

IMC est une entreprise canadienne privée fondée en 2011. Le but d'IMC est de réduire le goulot d'étranglement qui s'est formé dans la chaîne d'approvisionnement de Terres Rares, grâce à la création d'une usine de séparation des Terres Rares centralisée et indépendante, qui sera situé dans le parc industriel et portuaire de Bécancour au Québec. La société a l'intention de combler le fossé entre les producteurs et les utilisateurs par le biais de la création d'un Consortium, grâce auquel elle fournira à faible coût des programmes aux producteurs afin d'assurer la sécurité de l'approvisionnement pour les utilisateurs et les gouvernements souverains. IMC développe également des plateformes de négociation novatrices, afin d'accroître encore davantage les possibilités dans le secteur des terres rares pour les courtiers.

Simon Britt, Président et chef de la direction

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs à l'égard de nos intentions et de nos plans. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont basés sur diverses hypothèses et estimations posées par la société et comportent un nombre de risques et d'incertitudes. Par conséquent, les résultats réels pourraient varier considérablement de ceux prévus ou suggérés dans ces énoncés prospectifs et les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Veuillez noter que les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus, comme il est mentionné dans les documents déposés par la société auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada. Divers facteurs peuvent empêcher ou retarder nos plans, notamment la disponibilité et le rendement des entrepreneurs, les conditions météorologiques, l'accessibilité, les prix des métaux, la réussite ou l'échec des travaux d'exploration et de mise en valeur effectués à divers stades du programme ainsi que l'environnement économique, concurrentiel, politique et social en général. La société se décharge expressément de l'obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, sauf si la législation en valeurs mobilières l'exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué

Renseignements