Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

11 juin 2010 16h22 HE

Georgetti dit que les politiciens appuient de plus en plus l'amélioration du RPC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 juin 2010) - La campagne lancée par le mouvement syndical et les groupes de citoyens et citoyennes pour améliorer le Régime de pensions du Canada et le Régime des rentes du Québec porte fruit, dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

« À plusieurs reprises, nous avons dit aux politiciens et politiciennes qu'un RPC amélioré serait de loin la meilleure façon de garantir la sécurité de retraite des Canadiens et Canadiennes, » déclare M. Georgetti. « C'est avec plaisir que nous avons appris que certains ministres des Finances partagent notre opinion et nous avons bien l'intention de nous assurer qu'ils ne changent pas d'avis. »

M. Georgetti répondait aux commentaires de Jim Flaherty, le ministre des Finances fédéral et de Dwight Duncan, ministre de l'Ontario. Ces derniers disent maintenant qu'ils appuient les améliorations au RPC et qu'ils ont communiqué leurs sentiments à leurs homologues. « Nous sommes heureux que les ministres Flaherty et Duncan soient maintenant de notre côté, mais nous attendons encore de voir les subtilités. Nous désirons que les prestations du RPC soient doublées progressivement et nous continuerons à promouvoir cette option. »

Les ministres des finances fédéral, provinciaux et territoriaux parlent de pension depuis déjà un an et se réuniront à l'Île-du-Prince-Édouard les 13 et 14 juin pour considérer la prochaine étape à suivre. « Nous disons aux ministres des Finances qu'un RPC bonifié est la seule voie à adopter », affirme Georgetti. « C'est la pierre angulaire de la réforme des pensions. »

Le plan du CTC a reçu un coup de pouce récemment lorsque la Fédération canadienne des municipalités a demandé, au cours de son congrès, une expansion des pensions publiques, position semblable à celle du CTC. « Les politiciennes et les politiciens locaux ont compris, et nous sommes persuadés que d'autres leaders finiront par comprendre », ajoute Georgetti. « Les ministres des Finances du Canada n'ont aucune raison de se traîner les pieds pour retarder la réforme des pensions. »

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca

Renseignements