Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

02 oct. 2011 13h29 HE

Georgetti rend hommage à Nancy Riche-Les travailleurs et les travailleuses de partout ont perdu une bonne combattante

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 oct. 2011) - Le Congrès du travail du Canada (CTC) pleure aujourd'hui le départ de Nancy Riche, une des grandes dirigeantes syndicales canadiennes et défenseure acharnée des droits de la main-d'oeuvre et des femmes.

« Nous sommes attristés par le décès de Nancy. Les travailleurs et les travailleuses de partout ont perdu une bonne combattante, » a déclaré Ken Georgetti, président du CTC. « Elle n'a jamais reculer devant un défi et n'a jamais cessé de travailler pour la main-d'oeuvre active. »

Une championne des droits des femmes et une pionnière du mouvement des femmes canadien, Madame Riche, une ancienne secrétaire-trésorière du CTC, est décédée samedi des complications d'une maladie cardiaque.

Madame Riche était militante et syndicaliste aguerrie lorsqu'elle est arrivée au Congrès du travail du Canada. À titre d'enseignante dans un collège communautaire à Terre-Neuve-et-Labrador, elle a occupé, de 1984 à 1986, le poste de secrétaire-trésorière du Syndicat national des employées et employés généraux et du secteur public (SNEGSP), syndicat national représentant les intérêts des travailleurs et travailleuses du secteur public des provinces.

Éminente syndicaliste, Riche a aussi occupé le poste de vice-présidente de la Fédération du travail de Terre-Neuve-et-Labrador pendant six ans, quittant son poste en 1984.

Ses premières activités syndicales l'ont convaincue que le mouvement syndical devait poursuivre ses objectifs sur la scène politique. Aussi, elle est partisane de longue date du Nouveau Parti démocratique et a été présidente associée représentant le mouvement syndical au sein du NPD.

En 1995, l'Université Memorial de Terre-Neuve, où elle a obtenu un diplôme en 1977, lui a conféré un diplôme honorifique.

Une des premières dirigeantes syndicales canadiennes, Madame Riche a occupé le poste de vice-présidente de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) établie à Bruxelles et elle a présidé son comité de la condition féminine de 1993 à 2002.

La contribution exceptionnelle de Nancy Riche à la vie des travailleuses, au Canada comme dans le reste du monde, a d'ailleurs reçu plusieurs honneurs. En 2002, elle a reçu le prix Femmes de courage du Comité canadien d'action sur le statut de la femme, ainsi que le Prix de la Gouverneure générale en commémoration de l'affaire « personne ». En 2004, elle s'est vue attribuer le titre d'officier de l'Ordre du Canada.

« La contribution de Nancy au tissu social du Canada se poursuivra grâce au travail continu du mouvement syndical et des militantes qu'elle a touchées et inspirées, » de dire M. Georgetti.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail de district. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements