Entreprises minières Globex inc.
TSX : GMX
PINK SHEETS : GLBXF
FRANKFURT : G1M

Entreprises minières Globex inc.

13 juil. 2009 15h02 HE

Globex : Mise à jour pour les actionnaires

ROUYN-NORANDA, QUEBEC, CANADA--(Marketwire - 13 juillet 2009) - ENTREPRISES MINIERES GLOBEX INC. (TSX:GMX)(FRANCFORT:G1M)(PINK SHEETS:GLBXF).

Un certain temps s'est écoulé depuis notre dernière mise à jour, principalement dû au fait que nous sommes surchargés de travail technique, qui malgré son importance, n'a peut être pas de valeur matérielle du point de vue des investisseurs.

Nous avons accompli beaucoup de choses sur plusieurs fronts et les paragraphes suivants présentent un bref aperçu de nos efforts et des résultats obtenus.

Le projet de Deloro talc-magnésium est celui qui suscite le plus d'intérêt chez nos actionnaires. En partenariat avec Drinkard Metalox, nous avons réalisé des progrès significatifs dans nos travaux d'essais en laboratoire et d'essais à échelle réduite. Ces deux étapes sont maintenant complétées. Les résultats sont concluants, indiquant que nous sommes en mesure de produire de l'oxyde de magnésium ayant une pureté dépassant 99%. De plus, nous sommes en mesure de produire un talc de haute qualité, ayant des caractéristiques qui rencontrent les normes requises dans l'industrie du plastique. Ces tests nous ont aussi permis de découvrir qu'un certain nombre d'autres substances peuvent être séparées et nous sommes à examiner la rentabilité économique de ces produits additionnels, en plus d'étudier la possibilité d'extraire d'autres produits spécifiques à base de magnésium.

Notre équipe de cinq ingénieurs/métallurgistes travaille sur ce projet et nous avons dépensé au-delà de 1 million de dollars CAN, avec comme objectif de faire avancer notre compréhension de la technologie hydro métallurgique de Drinkard Metalox et de ses applications sur le minerai en provenance de notre dépôt de talc-magnésite du canton Deloro.

Un programme de forages a été complété près de la partie centrale du corps minéralisé, dans le but d'obtenir plus de matériel qui servira à des tests métallurgiques additionnels ainsi qu'à des analyses minéralogiques et chimiques. Ce travail étant terminé, une firme externe a été retenue pour compléter un rapport faisant état d'un nouveau calcul complet de ressources minérales qui sera conforme au standard NI 43-101.

Nous sommes présentement à réaliser des travaux de tests de flotation métallurgique chez "SGS Lakefield Research Limited" en Ontario ainsi que d'autres analyses avec d'autres laboratoires spécialisés. Une fois ces travaux terminés, nous prévoyons entreprendre une série de tests avec une usine-pilote à petite échelle, avant d'entreprendre des tests de pré-production avec une usine-pilote de grande capacité.

La société KPMG Corporate Finance LLC travaille de concert avec Globex dans le but d'obtenir du financement à long terme pour ce projet et a récemment complété un "Mémorandum Préliminaire d'Information" qu'elle distribuera à d'éventuels partenaires potentiels. Plusieurs sociétés ont déjà exprimé leur intérêt dans le projet.

Il n'y a pas eu de travaux de terrain récents sur le projet aurifère Ironwood. A la suite de la publication, le 3 mars 2008 (voir communiqué de presse de Globex) d'une estimation de ressources de 243 200 tonnes à une teneur de 17,26 gr/tonne d'or (ressource estimée selon les normes NI 43-101), les partenaires Queenston Mining et Globex ont identifié quelques scénarios qui pourraient permettre de valoriser cet actif. Nous sommes en attente d'une réponse sur une proposition qui permettra un retour immédiat à nos actionnaires, mais il n'est pas entièrement certain que cette proposition sera acceptée.

Nous avons été approchés par un certain nombre de sociétés qui souhaitent optionner des propriétés (Bousquet, Hunters Point etc.). Cependant, les discussions semblent s'étirer plus que d'habitude, un résultat de la situation économique actuelle, qui est franchement déprimante surtout en ce qui concerne le marché des compagnies juniors d'exploration. Nous sommes confiants de réaliser certaines de ces transactions potentielles avec des entrées de fonds, des paiements en actions et des redevances potentielles pour Globex ainsi que les travaux de terrain s'y rattachant.

Entretemps, nous avons fait l'acquisition d'un certain nombre de projets, incluant les propriétés Côté (nickel-cuivre) et Lac Colnet (or-zinc) situées à l'ouest de Rouyn-Noranda. Nous avons doublé la superficie de la propriété Tavernier (or-argent-cuivre-zinc) située à l'est de Val d'Or. Nous avons acquis l'ancienne mine d'or du Lac Shortt incluant une carbonatite enrichie en éléments du groupe des terres rares, au nord-est de Desmaraisville et nous avons jalonné une grande quantité de titres miniers dans le canton Barlow, directement au nord de la découverte de zinc de Cogitore dans le canton Scott, dans la région de Chibougamau. Nous sommes en attente de décisions dans plusieurs discussions concernant le jalonnement de propriétés d'or et de lithium.

En ce qui a trait au volet exploration, plusieurs propriétés sont visées. D'abord, sur la propriété Tavernier, des levés géophysiques de polarisation provoquée et de magnétométrie ont été complétés sur la partie est et nous avons compilé toutes les données de travaux antérieurs. De la cartographie de terrain et la localisation d'anciens collets de forage ont également été réalisés. Nous croyons que la géologie, la minéralisation et les altérations recoupées dans certains anciens forages relativement courts, combiné avec les nouvelles données géophysiques suggèrent que ces titres miniers recèlent un très bon potentiel pour y découvrir de la minéralisation en or, argent, cuivre et zinc. Fait intéressant, le propriétaire qui possède des titres miniers adjacents à l'est a émis un communiqué de presse annonçant l'identification d'une cible géophysique prometteuse sur sa propriété. Nos levés géophysiques ont identifié plus de 25 zones anomaliques et prometteuses, qui se composent de plus de 205 anomalies individuelles de polarisation provoquée. Notre consultant en géophysique semblait lui-même très enthousiaste par le potentiel de ces anomalies.

Sur la propriété Côté, récemment acquise, des travaux de prospection ont permis de localiser de la minéralisation en surface avec des teneurs atteignant 1,78% de nickel et 0,81% de cuivre des échantillons pris sur des affleurements. Des échantillons de surface provenant de notre propriété Lac Colnet, ont pour leur part, titré jusqu'à 11 gr/tonne d'or. Des travaux de coupes de lignes seront bientôt complétés sur cette zone aurifère et seront suivis par de la prospection et des levés géophysiques.

Un levé de polarisation provoquée a récemment été complété sur nos titres miniers du canton La Pause, situés au nord-ouest de la Mine Doyon. Aucune cible évidente n'a cependant été définie suite à ces travaux. Nous devrons réfléchir à notre démarche d'exploration, compte tenu de la position stratégique de cette propriété et de la présence d'anomalies aurifères dans le till de base de ce secteur, tel que rapporté dans les anciens travaux.

Nous avons complété une compilation et effectué de la prospection sur l'ensemble de nos titres miniers situés au sud-est de Joutel, Québec. Des travaux de terrain plus avancés seront entrepris bientôt dans le but d'identifier des cibles de forage de première priorité.

Parallèlement, des travaux de cartographie géologique sont proposés autour de cibles prioritaires sur notre propriété Tonnancour, en vue d'une campagne de forages à venir. Des travaux géophysiques antérieurs ainsi que des travaux de prospection et de décapage permettent de croire à l'existence de cibles composées de sulfures métalliques qui, nous l'espérons, porteront des valeurs en or, argent, cuivre et zinc.

Sur la propriété d'uranium, d'or et de terres-rares de Hunters Point de Globex, située au Québec, des résultats d'analyses titrant jusqu'à 7% U3O8 et plus de 1 once/tonne d'or ont été rapportés dans certains anciens travaux d'exploration et des échantillons de surface ont rapporté des valeurs en éléments des terres rares qui dépassaient la limite supérieure de détection des méthodes d'analyse conventionnelle ( plus grand que 10 000 ppm). Des levés géophysiques aéroportés (radiométrie/spectrométrie) et des travaux de prospection ont permis de localiser plusieurs zones d'intérêt. Du côté est de notre vaste propriété, les résultats des analyses des échantillons de surface ont donné de très hautes teneurs en éléments des terres rares. Quelques forages à diamants dans ce secteur n'ont cependant pas permis de vérifier l'extension en profondeur des indices de surface en question mais il demeure que la grande majorité de l'horizon minéralisé reste non-testée à date. Des valeurs significatives en éléments des terres rares ont été rapportées par notre voisin, Mines Aurizon Ltée.

A la mine Russian Kid (Rocmec 1), la société Rocmec Mining Inc. a poursuivi le traitement du minerai d'abattage à basse teneur. Une petite portion de concentré aurifère a été traitée à une raffinerie, mais Rocmec est toujours en attente de pouvoir traiter le concentré riche en sulfures à la fonderie de Xstrata. Le minerai d'abattage ne contient pas vraiment de valeurs économiques et il est normalement traité en premier dans le moulin de concentration, ce qui permet de fournir du matériel à ce dernier lorsque vient le temps de procéder à certains ajustements de ce nouveau moulin.

Au chapitre des propriétés sous option, les travaux progressent, au mieux, très lentement. La société Processor Mining Resources Inc. n'a pas réussi à s'inscrire sur une bourse publique dans la période de temps initialement allouée malgré le prolongement de quelques mois de cette période à cause des conditions actuelles du marché. Nous avons finalement mis fin à cet accord, à notre grand regret, et avons récupéré la totalité des intérêts dans la mine de cuivre-or de Bateman Bay et la mine d'or de Grandroy.

La société Strategic Resource Acquisition a perdu sont principal actif, la mine de zinc de Mid-Tennessee et les propriétés minières environnantes, suite à la faillite de cette dernière. Heureusement, Globex a réussi à conserver ses redevances minières sur ces propriétés. Si le nouveau propriétaire, Nyrstar NV, réactive la production minière de cette mine, Globex continuera de recevoir les paiements de redevances. Nyrstar est un important producteur international de zinc et possède une fonderie de zinc au Tennessee. Dans un certain sens, cette expérience nous a permis de justifier notre politique au sujet de nos propriétés optionnées à des tiers, c'est-à-dire laisser à ceux-ci le soin de prendre les risques, d'assumer la charge d'effectuer les travaux et d'y mettre les efforts physiques et intellectuels. Dans le cas présent, environ 200 millions de dollars et 2 ans d'efforts ont été oblitérés par la chute soudaine et rapide du prix du zinc.

La société First Metals semble avoir échappé à la faillite mais subira une dilution massive de ses actions, passant de 42,8 millions à plus de 325 millions d'actions en circulation. Ici aussi les redevances à Globex sont demeurées intactes et nous n'avons pas eu à subir la dilution d'actions, les pertes de temps, d'efforts et d'investissements que malheureusement First Metals a eu à subir. Nous avons disposé des actions de First Metals que nous détenions à des prix égaux ou légèrement au-dessus du prix du marché. Lorsque la production reprendra sur les gîtes polymétalliques de Baie Fabie et Rivière Magusi, nous pourrons espérer à nouveau les paiements de redevances minières en provenance de cette production.

La société Plato Gold Corp. a complété une série de forages sur les titres miniers de Nordeau-Est, Nordeau-Ouest et Bateman Bay. De nouvelles ressources minières ont été calculées selon les normes NI 43-101 et présentées dans leurs rapports. Malheureusement à cause d'une règlementation qui, je dois bien l'avouer, dépasse mon niveau de compréhension, Globex n'as pas la permission de citer directement les évaluations de ressources publiées par Plato, malgré le fait que celles-ci soient disponibles dans des documents publics tels que le Mémo corporatif d'analyse et de discussion de Plato, présenté dans son dernier rapport trimestriel du 31 mars 2009 et publié le 27 mai 2009. Certains règlements sont pour le moins bizarres, c'est le moins qu'on puisse dire. N'importe qui peut consulter les documents publics de Plato sur le site www.sedar.com, projet 01387997, rapport technique (NI 43-101), daté du 17 mars 2009 et voir toutes les informations. N'importe qui peut commenter, publier ou rapporter ces informations sauf Globex, le partenaire de Plato. Comme je le disais, vraiment étrange !

La société Silver Capital, qui détient une option sur notre propriété Suffield dans le sud du Québec a subi un revers sur deux fronts. Tout d'abord, elle n'a pas réussi à s'inscrire sur une bourse allemande. En second lieu, le propriétaire terrien qui détient les droits de surface sur une parcelle de terrain s'est objecté à ce que l'on étende temporairement sur son terrain des fils pour réaliser un levé géophysique de surface, à moins que Silver Capital s'engage à acheter sa propriété, à un prix exorbitant, si jamais un gîte était découvert sur son terrain. De plus, un article du journal La Presse, mentionne faussement que nous avons l'intention d'exploiter une mine à ciel ouvert dans leur cour arrière, a provoqué un sentiment négatif vis-à-vis le secteur minier auprès de plusieurs résidents de la région, alors qu'aucune mine n'a encore été trouvée. Ceci illustre le piètre état du journalisme de nos jours: la capacité de tout dire, sans l'obligation de dire la vérité.

Sur la zone Cuivre-Silice #1 de la propriété Lyndhurst, des travaux de forage et de décapage indiquent que la zone minéralisée est d'une nature passablement plus complexe que nous pensions. Des travaux additionnels de décapage sont prévus en vue d'exposer la structure minéralisée qui semble se prolonger dans des directions différentes que celles anticipées. Ces travaux sont financés à 50% par notre partenaire Agrégat.

La société Gold Bullion Development Corp. nous a remis la propriété "Jacobie Copper prospect" en Colombie-Britannique sans avoir effectué de travaux, principalement dû à un manque de liquidités. Nous avons immédiatement contacté une compagnie qui opère une mine de cuivre à l'est pour leur présenter la propriété. Nous attendons une décision de leur part, qui sera rendue suite à une période de vérification au préalable.

Bulls Eye, une société qui détient diverses options sur nos propriétés La Motte, Duvan, Halliwell et BM n'a pas encore réussi à s'inscrire sur une bourse publique. Il y a également eu un remaniement au niveau de la direction. Des travaux d'exploration (levés géophysiques, forages) ont été entrepris sur l'ensemble des propriétés et nous attendons les rapports concernant ces travaux. Toutes les propriétés ont été maintenues en bon état au niveau des travaux statutaires et des rentes annuelles.

En ce qui concerne nos propriétés en Nouvelle-Ecosse, nous attendons des nouvelles de la société " Nova Scotia Associates " concernant le financement des divers projets, incluant celui de la propriété aurifère " Mooseland Gold". Compte tenu du climat économique actuel, nous ne serions pas surpris qu'une période de 3 mois s'écoule avant de réaliser la levée de fonds de 16 millions de dollars, ce qui est le montant-cible anticipé.

La société Osisko Mining poursuit ses travaux d'exploration sur les propriétés minières situées à l'ouest et au nord-ouest de la fosse à ciel ouvert qu'elle planifie d'exploiter à Malartic, Quebec, et sur lesquelles Globex détient un intérêt sous forme de redevances minières. Similairement, la société Exploration Typhoon poursuit ses travaux d'exploration sur la zone aurifère Fayolle et d'autres titres miniers sur lesquels Globex détient un intérêt sous forme de redevances minières.

Globex détient une redevance nette de fonderie (NSR) de 1% sur la propriété Standard Gold située au nord-est d'Amos, Québec. La société Ressources Arianne détient présentement les droits sur la propriété et a récemment signé une entente avec une compagnie privée, laquelle peut éventuellement gagner un intérêt de 100% dans la propriété. Nous espérons que des travaux d'exploration pourront faire avancer la compréhension du gîte ainsi que contribuer à l'augmentation des ressources de ce dernier, augmentant ainsi la valeur potentielle de nos redevances.

Au chapitre des métaux, les prix ont rebondi un peu depuis leurs bas niveaux de Décembre 2008. Quelques-uns, comme le cuivre, ont mieux fait que d'autres, tel le zinc. Quoique l'économie semble toujours être dans un état lamentable sur le court terme, il y a lieu de croire que le pire est passé au niveau du prix des métaux. Cela ne veut pas dire que ce sera facile. Les investisseurs sont encore plutôt nerveux, non seulement en ce qui concerne l'économie et la direction qu'elle va prendre, mais aussi au sujet de la stabilité mondiale des systèmes économiques et des régimes politiques internationaux. Dans ce contexte, il semblerait que plus d'efforts seront requis, pour des gains moindres. Malgré tout ceci, nous avons le sentiment de progresser de façon significative et cette progression devrait se refléter de diverses manières sur le long terme, ainsi que par une amélioration du prix de nos actions.

Sur une note plus personnelle, j'aimerais sincèrement remercier tous ceux qui nous ont supportés à travers les années et qui continuent à le faire dans cette période difficile. Soyez assurés que tous les efforts sont déployés afin de rentabiliser votre fidélité envers nous.

Jack Stoch et toute l'équipe d'Entreprises minières Globex inc.

Monsieur Jack Stoch, Géo. P., en sa capacité de "personne qualifiée" selon la norme NI 43-101, a rédigé ce communiqué de presse.

Enoncés à caractère spéculatifs :

A l'exception d'information de nature historique, ce Communiqué de Presse peut contenir certains "énoncés à caractère spéculatif". Ces énoncés peuvent impliquer un certain nombre d'incertitudes et de risques, connus ou inconnus, ainsi que sous-entendre certains facteurs qui pourraient influencer matériellement les résultats ainsi que le niveau d'activité de la Compagnie ou bien influencer matériellement la performance de celle-ci, ainsi que ses attentes et ses projections futures. Une discussion plus détaillée au sujet des risques est disponible dans le Formulaire Annuel d'Information qui a été présenté par la compagnie à SEDAR et qui est disponible sur www.sedar.com.

18 978 074 actions ordinaires en circulation



"We Seek Safe Harbour." Foreign Private Issuer 12g3 - 2(b)
CUSIP Number 379900 10 3

Renseignements