Fisheries and Oceans Canada

Fisheries and Oceans Canada

June 16, 2010 11:13 ET

Government Demonstrates Canada's Robust Environmental Disaster Response Capacity

MIRAMICHI, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 16 juin 2010) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a assisté aujourd'hui à un exercice de mise en pratique des capacités d'intervention de la Garde côtière canadienne en cas de déversement d'hydrocarbures à Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

Des membres du personnel de la Direction de l'intervention environnementale de la GCC dans la région des Maritimes ont en effet investi une partie de la rivière Miramichi le 16 juin 2010 pour y déployer leur matériel et leurs embarcations, dans le cadre d'un exercice qui a lieu tous les ans.

« Je suis heureuse de constater par moi-même aujourd'hui que la Garde côtière canadienne se tient prête à réagir à des déversements d'hydrocarbures dans les eaux canadiennes et des exercices comme celui qui vient d'avoir lieu sur la Miramichi l'aident à perfectionner ses compétences en la matière », a indiqué la ministre Shea, en ajoutant que « de tels exercices sont un moyen pour le Canada de démontrer que nous sommes en mesure de répondre rapidement et efficacement à un cas de déversement d'hydrocarbures dans nos eaux territoriales. »

La Direction de l'intervention environnementale de la GCC collabore étroitement avec ses partenaires en intervention à l'échelle fédérale et provinciale ainsi qu'au sein du secteur privé pour qu'il soit possible de répondre efficacement à un déversement d'hydrocarbures dans les eaux canadiennes. Dans le cadre de l'exercice à Miramichi ces partenaires étaient Environnement Canada, Transports Canada, le ministère de l'Environnement du Nouveau-Brunswick ainsi que des membres du secteur privé et d'organisations sans but lucratif.

À Miramichi, l'équipe d'intervention environnementale de la GCC dans la région des Maritimes a déployé plusieurs outils nouveaux parmi son matériel, notamment un système de récupération des hydrocarbures pouvant être utilisé dans des eaux qui présentent des courants importants. La région de Miramichi a été choisie pour l'exercice de cette année à cause des conditions difficiles présentes dans la rivière qui est navigable sur 33 miles de son embouchure jusqu'au golfe du Saint-Laurent. La région de Miramichi choisie est utilisée à des fins de transport commercial, de pêche et d'écotourisme.

Un exercice dans cette région permettra à la Garde côtière canadienne de recueillir de l'information sur la manière dont l'équipement d'intervention en cas de déversement d'hydrocarbures ainsi que les nouvelles embarcations d'intervention environnementale se comportent dans un environnement réel. Comme dans le cas de tout exercice de ce type mené par le GCC, aucun hydrocarbure n'a été relâché dans l'eau.

L'exercice sur l'eau a été précédé d'un atelier de planification d'une journée, qui a réuni la GCC et les partenaires qui interviennent avec elle en cas de déversement d'hydrocarbures, soit Environnement Canada, Transports Canada, des ministères provinciaux et divers organismes du secteur privé. Des plans ont été élaborés pour faire en sorte que toutes les parties soient prêtes à travailler ensemble dans les opérations d'intervention qui suivraient un déversement d'hydrocarbures dans la région de Miramichi.

Contact Information