Commissariat aux langues officielles

Commissariat aux langues officielles

12 sept. 2013 10h00 HE

Graham Fraser demande une meilleure reddition de comptes au sujet de la formation linguistique dans la fonction publique fédérale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 12 sept. 2013) - Les institutions fédérales doivent mieux rendre compte de leurs activités, de leurs dépenses et de leurs résultats en matière de formation linguistique. C'est ce que conclut le commissaire aux langues officielles, M. Graham Fraser, dans une étude (http://www.ocol-clo.gc.ca/html/stu_etu_092013_f.php) publiée aujourd'hui.

« En raison de la décentralisation des responsabilités de formation linguistique en 2006, nous n'avons plus accès à des données qui permettent de faire des comparaisons ou d'évaluer l'efficacité de la formation linguistique dans l'ensemble de la fonction publique », a expliqué M. Fraser.

L'étude souligne l'importance de la motivation des employés dans l'apprentissage de la langue seconde et le maintien des acquis, de même que le rôle essentiel des gestionnaires de la fonction publique, qui doivent montrer l'exemple et utiliser régulièrement les deux langues officielles.

« Aujourd'hui, la formation linguistique ne se résume plus à former des personnes ne possédant aucunes compétences en langue seconde pour en faire des fonctionnaires parfaitement bilingues, a indiqué M. Fraser. La formation linguistique doit davantage viser à appuyer les employés qui souhaitent raisonnablement améliorer leurs compétences et qui montrent aussi un intérêt envers l'autoapprentissage de leur seconde langue. »

En plus d'assurer aux employés un accès adéquat aux possibilités de formation linguistique, les institutions peuvent elles-mêmes créer des occasions favorables pour aider leur personnel à acquérir et à maintenir leurs habiletés en langue seconde. Le commissaire présente un nouvel outil (http://www.ocol-clo.gc.ca/tool_outil/index_f.html) interactif en ligne sur la formation linguistique, pour informer et conseiller les fonctionnaires.

« Partout dans la fonction publique, les institutions recourent à de nombreuses stratégies créatives pour faire de leurs milieux de travail des endroits propices à l'épanouissement des deux langues officielles, a signalé le commissaire. J'invite les fonctionnaires de tous les niveaux à explorer cet outil et à mettre à profit ces pratiques efficaces de formation linguistique et d'entretien des compétences. »

Renseignements

  • ou prendre rendez-vous pour une entrevue avec le commissaire
    Nelson Kalil, Gestionnaire, Communications stratégiques
    et Relations avec les médias
    613-995-0374 / Numéro sans frais : 1-877-996-6368
    Cellulaire : 613-324-0999
    nelson.kalil@ocol-clo.gc.ca