comité ACE

comité ACE
Reseau canadien de l'arthrite

Reseau canadien de l'arthrite

25 avr. 2007 09h00 HE

Grande première: le Réseau canadien de l'arthrite sonde le public sur les priorités de la recherche sur l'arthrite

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE et TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 25 avril 2007) - Par le truchement du sondage "Je veux bâtir un monde sans arthrite avec le Réseau canadien de l'arthrite" lancé aujourd'hui, le Réseau canadien de l'arthrite (RCA) et le comité ACE s'adressent directement aux personnes souffrant d'arthrite, leur demandant d'indiquer quels secteurs de la recherche sur l'arthrite sont, selon eux, les plus importants.

"A titre du premier institut de recherche financé par le Gouvernement fédéral et consacré uniquement à la recherche sur l'arthrite, le RCA a pris l'engagement de développer ses activités et son programme de recherche en fonction des besoins des Canadiens souffrant d'arthrite, tels que ceux-ci les définissent," indique le directeur scientifique et chef de la direction du RCA, Dr John Esdaile. "Depuis sa création, le RCA a bénéficié de l'implication directe et du leadership de personnes de tous les milieux, elles-mêmes affectées par une forme d'arthrite. En acceptant de s'impliquer aux côtés des gestionnaires du RCA, les personnes souffrant d'arthrite ont révolutionné la recherche en santé, non seulement au Canada, mais partout dans le monde. C'est un modèle à suivre, et qui donne à la recherche une orientation spécifique vers la clientèle pour laquelle elle ouvre.

Anne Fouillard, coprésidente du Conseil consultatif auprès des consommateurs du Réseau de l'arthrite et personne vivant avec l'arthrose au quotidien, est d'avis que s'adresser directement au public pour orienter la recherche vers les secteurs importants est un arrimage stratégique :

"Le financement du RCA n'est assuré par le Fédéral que pour les cinq prochaines années. Il est donc essentiel que la recherche s'oriente vers les secteurs d'importance capitale pour les personnes souffrant d'arthrite. D'une part, le RCA se préoccupe de la pertinence de la recherche qu'il effectuera et d'autre part, il doit absolument assurer sa survie au-delà de la fin des subsides fédéraux, prévue en 2012. Nous demandons instamment aux millions de personnes souffrant d'arthrite, à leurs familles et à tous ceux que la question préoccupe de participer au sondage. Il s'agit d'un outil prioritaire dans la planification de l'avenir du Réseau de l'arthrite."

Au Canada, 4,5 millions de personnes sont affectées par d'arthrite(1), et pourtant, la recherche sur l'arthrite au Canada ne reçoit qu'environ deux pour cent de tout le financement fédéral disponible pour la recherche. Le fardeau imposé par l'arthrite sur le système de santé canadien, estimé à 18 millions $ annuellement, est l'un des plus importants déterminants critiques des coûts en santé.

"Les Gouvernements fédéral et provinciaux se doivent d'accorder à l'arthrite et à la recherche dans ce domaine une attention appropriée, comme ce fut le cas pour plusieurs secteurs de recherche bénéficiant d'un financement adéquat, comme le sida, le cancer et le diabète, entre autres," affirme Cheryl Koehn, présidente du comité ACE et souffrant elle-même de polyarthrite rhumatoïde. "Parmi la centaine et plus de formes d'arthrite, certaines tuent aussi implacablement que le cancer et le sida. Voilà une injustice qu'il convient de réparer et pour laquelle nous demandons aux Canadiens souffrant d'arthrite et au public en général de s'impliquer dans la recherche de solutions viables. Nous croyons que l'avenir de la recherche sur l'arthrite est entre leurs mains."

"Augmenter l'importance du financement de la recherche s'attaquant aux causes de l'arthrite et à son traitement peut transformer l'avenir peu reluisant qui nous attend," nous dit Dr Esdaile. "Mais pour cela, nous devons orienter adéquatement la recherche vers les besoins des Canadiens souffrant d'arthrite et les millions de personnes qui en seront affectées, d'ici les trois prochaines décennies."

Pour participer au sondage "Je veux bâtir un monde sans arthrite avec le Réseau canadien de l'arthrite", consultez le www.arthritissurvey.org. L'avenir de la recherche sur l'arthrite au Canada est entre vos mains.

Le Réseau de l'arthrite est financé par le biais du programme des Réseaux de centres d'excellence, une initiative fédérale de recherche en santé. Le RCA est constitué de 168 membres, des chercheurs cliniques et scientifiques ouvrant dans les universités et institutions partout au Canada. Ils font partie des chefs de file en matière de recherche multidisciplinaire et novatrice dans le domaine de l'arthrite, au niveau mondial.

Le comité ACE (Arthritis Consumer Experts) est un organisme national issu d'un groupe populaire, dirigé par des personnes souffrant de plusieurs formes d'arthrite parmi la centaine et plus d'affections reliées. Le comité offre des publications et des ateliers éducatifs factuels (Mensuel JointHealthMD, JointHealthMD express et baladodiffusion JointHealth). Leurs travaux et publications sont accessibles gratuitement au public et leur financement est assuré par des subventions sans restrictions provenant d'organismes autant publics que privés.

Renseignements généraux supplémentaires

L'arthrite : des faits et des chiffres

Qu'est-ce que l'arthrite

- L'arthrite est une maladie causant l'inflammation des articulations et affectant grandement la qualité de vie de plus de 4 millions de Canadiens et de leur famille.

- On estime que d'ici 2016, plus de 6 millions de Canadiens en seront affectés.

- Au Canada, l'arthrite est la cause principale de déformation et d'invalidité de longue durée.

- En 1998, l'arthrite ou autres affections reliées ont été le facteur morbide dans 2,4 décès sur 100 000 au Canada, faisant de l'arthrite un tueur plus répandu que le mélanome, l'asthme ou le sida, particulièrement chez les femmes.

Le coût de l'arthrite au Canada

- L'arthrite est le principal motif de consultation avec le médecin de famille pour les personnes de plus de 65 ans.

- L'arthrite et ses affections reliées entraînent des coûts annuels de 17,8 millions $, et ces coûts sont en progression (ICES 2004).

- L'invalidité de longue durée compte pour presque 80 % des coûts économiques de l'arthrite en 1998, soit près de 3,4 millions $. Le groupe des 35-64 ans a généré à lui seul 70 % de ces dépenses.

- Les maladies musculosquelettiques ont compté pour 10,3 % du fardeau économique total de la maladie, mais n'ont fait l'objet que de 1,3 % de la recherche en santé.

L'arthrite et les listes d'attente

- L'arthrite contribue aux listes d'attente pour le remplacement d'articulation dans une proportion de 80 à 90 %.

- Le délai d'attente d'une chirurgie de remplacement d'une articulation dépasse de loin tous les autres délais au Canada.

- Les chirurgies de remplacement des articulations sont effectuées à un âge plus précoce, augmentant d'autant les risques de devoir effectuer un deuxième remplacement.

L'arthrite et les Autochtones

- Dans l'ensemble, 19 % de la population autochtone a rapporté souffrir d'arthrite, un pourcentage qui équivaudrait à 27 % si la composition de la population autochtone était similaire, en regard des tranches d'âge, à celle de la population canadienne.

Comparaison de l'impact de la polyarthrite rhumatoïde et du cancer du sein

- A l'étude des données(2) du ministère de la Santé de la Colombie-Britannique, Dr Diane Lacaille, du Centre de recherche canadien de l'arthrite, a constaté que les nouveaux cas de polyarthrite rhumatoïde, une affection grave, invalidante et mortelle, ont augmenté depuis les années 1990.

- Selon les données démographiques actuelles, l'incidence de la polyarthrite rhumatoïde est en progression; le taux d'invalidité permanente augmente de même que l'incidence de comorbidité entraînant le décès.

- Cette tendance alarmante est en partie le résultat des délais importants dans l'accessibilité au traitement et à la consultation spécialisée, et de l'accès considérablement restreint aux médicaments les plus récents ciblant les molécules causant l'inflammation (comme celles se regroupant pour former une tumeur cancéreuse) et détruisant les articulations et autres organes vitaux comme les poumons, les yeux et le cour. Il s'agit d'une conséquence directe d'un financement déficient de la recherche axée vers cette forme d'arthrite et vers une douzaine d'autres aussi importantes.

- En comparaison, la Société canadienne du cancer de la Colombie-Britannique indiquait sur son site Web(3) qu'en général, l'incidence et le taux de mortalité pour la plupart des cancers, peu importe le siège, s'étaient stabilisés et avaient même régressé au cours de la dernière décennie.

- Le taux de mortalité du cancer du sein a régressé, tous groupes d'âge confondus et dans chacun des groupes séparément, depuis le milieu des années 1990.(4)

- Les taux d'incidence et de mortalité du cancer du sein sont en régression depuis 1969 chez les femmes âgées de 20 à 39 ans.(5)

- Ces avancées positives peuvent être directement attribuées au développement de nouveaux médicaments ciblant les tumeurs et à l'accès en temps opportun à tous les types de traitements, y compris la consultation spécialisée. Cependant, les racines mêmes de ces avancées résident dans l'investissement massif dans la recherche sur le cancer du sein.

(1) Arthritis Community Research and Evaluation Unit. The Burden of Arthritis in Canada: 2005 Estimates. ACREU Mise à jour sur l'arthrite 2007. 1er avril (1).

(2) Lacaille, D. Centre canadien de recherche sur l'arthrite

(3) Tendances de l'incidence et de la mortalité au Canada. Société canadienne du cancer;2007. http://www.bc.cancer.ca/ccs/internet/standard/0,3182,3278_14435__
langId-en,00.html (En raison de la longueur de cette adresse Web (URL), il vous faudra peut-être copier et coller ce lien hypertexte dans la zone adresse Web de votre navigateur Internet). (Accédé le 18 avril 2007)

(4) Tendances de l'incidence et de la mortalité au Canada. Société canadienne du cancer;2007. http://www.bc.cancer.ca/ccs/internet/standard/0,3182,3278_14435__
langId-en,00.html (En raison de la longueur de cette adresse Web (URL), il vous faudra peut-être copier et coller ce lien hypertexte dans la zone adresse Web de votre navigateur Internet). (Accédé le 18 avril 2007)

(5) Tendances de l'incidence et de la mortalité au Canada. Société canadienne du cancer;2007. http://www.bc.cancer.ca/ccs/internet/standard/0,3182,3278_14435__
langId-en,00.html (En raison de la longueur de cette adresse Web (URL), il vous faudra peut-être copier et coller ce lien hypertexte dans la zone adresse Web de votre navigateur Internet). (Accédé le 18 avril 2007)

Renseignements